AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
AuteurMessage
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mer 3 Sep - 18:06

Le membre 'Célène Fraser' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 4 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Date d'inscription : 24/10/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Briseur de Sort
Maison : Serpentard
avatar
Aiden D. Lehnsman
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mer 3 Sep - 19:48

Avoir mal. Il savait ce que cela voulait dire. La douleur physique. Les entraînements jusqu'à ce que ses muscles soient près de rompre. Les explosions de sortilège alors qu'on a mal analysé un problème et qu'on a l'impression qu'on va y laisser sa vie. Ou, tout simplement, Sainte Mangouste et ces tarés de Mangemorts qui avaient bien faillit le laisser K.O., purement et simplement, après avoir eu l'impression de ricocher un nombre incalculable de fois contre les murs de ces pourtant grands couloirs. Rien à voir avec une cheville tordue, un coup de coude un peu trop fort, ou même une brûlure causée par un chaudron de potion mal surveillé. Non, avoir mal, Aiden Lehnsman savait pertinemment ce que cela voulait dire. Et là, en l'occurrence, il avait mal.

C'était le genre de sortilège dont il ne garderait pourtant aucune séquelle physique visible, à part éventuellement quelques égratignures dues à sa chute. Mais c'était le genre de sortilège qui ne laisse pas indemne pour autant. Il n'y avait pas eu de cri de douleur, pour la simple et bonne raison que ses muscles étaient trop contractés pour laisser échapper le moindre cri. Pour la simple et bonne raison que son cerveau, instinct de survie oblige, avait déconnecté quelques microsecondes le centre nerveux le temps que le plus gros de la douleur passe. Mais lorsqu'il s'était retrouvé à terre, lorsqu'il avait retrouvé la conscience des évènements, là, oui, il avait eu mal. Une douleur qu'il n'aurait même pas pu décrire. Et qui l'avait forcé à rester à terre. Pour la simple et bonne raison, une fois de plus, qu'il ne pouvait simplement pas se relever. Que chaque muscle de son corps est juste sujet à une tension extrême. Avec l'impression que jamais ça ne s'arrêtera.

Pourtant, son état actuel, à défaut de pouvoir dire la douleur, a quand même un avantage. Celui d'échapper au sortilège d'il ne sait pas trop qui, mais qui vient cueillir, il s'en rendra compte en tentant de se relever, l'un de leurs alliés. Celui que Célène semble tellement affectionner. Sauf que pour le moment, ce n'est pas du tout dans ses préoccupations. Parce que pour le moment, tout ce qu'il voudrait, c'est ne pas se laisser connement crever ici, au beau milieu d'un couloir du Ministère en train d'être proprement détruit. Enfin, proprement, c'était d'ailleurs un bien grand mot.

Mais il savait qu'il devait faire fi de la douleur. Et se relever, quitte à devenir encore une cible de choix. Puis il n'allait pas laisser toute la gloire à ce petit crétin de Black, qu'il entendant déjà fanfaronner, n'est-ce pas ? C'était tout simplement hors de question. Et Aiden force, sur ses bras, sur ses jambes encore à moitié tétanisé. Force pour se remettre debout, juste à temps pour voir sa femme, sa chère Célène, envoyer voler cette fanatique de Naya Glave. Qui sait, en d'autre circonstances, peut-être aurait-il était loin de la traiter de fanatique, peut-être même aurait-il apprécié son comportement, se joindre à elle, à sa cause. Après tout, n'avait-il pas rejoint les Phénix par dépit ? Pour Célène, même si cette décision l'avait mise hors d'elle. Mais là, ce soir, en cet instant, non, pour rien au monde il n'aurait rejoint Naya Glave. Au contraire, même, la voir s'écraser comme ça contre le mur avait quelque chose d'extrêmement plaisant, de quoi le faire largement sourire, d'un de ces sourires mauvais qui lui faisait prendre une expression presque effrayante. Et de quoi se sentir largement fière de sa femme.

Sauf qu'il n'avait pas vraiment le temps d'aller la féliciter, alors que les sorts continuaient de voler autour d'eux. Parce qu'ils étaient réunis, tous les quatre, face à tous ces fous furieux - bon, peut être pas tous atteints de folie meurtrière, il voulait bien en convenir - et que même si les renforts commençaient à arriver, ils devaient continuer à se défendre, et continuer à empêcher les autres de s'enfuir. Et il devait garder un oeil sur chacun d'eux, comme les autres le faisaient sans doute, comme Black qui avait délivré l'inconnu, comme lui qui part un sort et qui a tout juste le temps de se retourner vers Célène alors qu'il voit un éclair de magie foncer sur elle. "Célène attention !" Sauf que son geste est bien inutile. Et qu'elle fait attention Célène, oh combien. A se raccrocher comme si sa vie en dépendait à ce jeune peigne-cul de Black.

Est-ce qu'elle avait déjà vu la fureur dans ses yeux ? Peut être. Peut être pas. Peut-être qu'elle ne l'avait jamais vu posé sur elle un regard aussi noir. Qui ne s'attarde pas, pourtant. Parce que déjà, Aiden se détourne. Vers celui qui a osé s'en prendre à son ex femme si volage. "Confringo."

Est-ce que le sort atteint sa cible ?:
 

Sa cible venait de voler. De s'écraser contre un mur. Est-ce qu'un quelconque os avait craqué ? Est-ce qu'il allait se relever un jour ? Aiden n'en savait rien. Et il s'en fichait. Déjà, sa baguette était tourné vers une prochaine cible. Sauf que quelqu'un d'autre avait vu son exploit, quelqu'un qui, visiblement, voulait venger son compagnon. Mais Aiden n'en avait cure. De se prendre un sort : mourir ici ou pas. En cet instant, juste une chose comptait. Alors il se protège, recule sous l'impact, pour contre attaquer aussitôt. Faire le plus de dégâts possibles. Dans les rangs adverses, pour ne pas s'en prendre tout de suite à sa femme et à son jeune roquet.

Est-ce qu'Aiden est touché ?:
 

_________________


Dernière édition par Aiden D. Lehnsman le Mer 3 Sep - 20:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mer 3 Sep - 19:48

Le membre 'Aiden D. Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mer 3 Sep - 21:27

Jeudi 16 août 1979, 20h38
   Ministère de la magie, Londres, Angleterre


   Un. Il ne leur en restait plus qu'un à abattre pour évoluer tranquillement dans les couloirs du ministère. Du moins avant que le cri ne retentisse et que les quatre mangemorts stoppent leur course tout net.

   « Est-ce que c'est bien ... ? »

   Lucius ne prit même pas la peine de répondre. Qui d'autre ça pouvait-il être ? Il n'y avait en qu'un ! Un seul digne de leur intérêt et de leur aversion. Et il fallait à tout prix l'éviter. Voldemort avait été clair sur ce point.

   « Par ici ! », ordonna-t-il en enfonçant la porte qui menait au restaurant ministériel.

   L'ordre des priorités venait tout juste de changer : il fallait qu'il sorte d'ici avec Lydie Summers, et il fallait le faire sans que quiconque d'autre aperçoive son visage. Il savait de source sûre qu'il y avait trois cheminées dans le réfectoire, toutes trois dédiées aux déplacements inter-ministère, mais tout pouvait être changé avec un peu de magie. Il suffisait de trouver le truc.

   D'un mouvement d'épaules il se défit de sa cape, la balança sur le visage de Summers puis aboya ses ordres :

   « Trouvez une cheminée fonctionnelle ou faites en sorte qu'elle le devienne ! »

   
   
***
   


   Ils avaient avancé vers la sortie centimètre par centimètre. Ils avaient perdus plusieurs personnes en chemin, dont un de leur "guide" mangemort et trois Collateral Damages qu'elle avait ordonné aux autres de porter, après avoir refusé une quelconque assistance pour elle-même. Parce qu'ils se serraient les coudes et qu'ils ne laissaient personne derrière. Jamais. Ils allaient s'en sortir tous ensemble, elle en avait la conviction. Du moins l'eut-elle jusqu'à ce que la silhouette qu'elle redoutait tant de voir apparaître surgit au fond du couloir. Collateral Damages et aurors accueillirent d'un même cri l'homme aux multiples renommées. Dumbledore.

   Le silence se fit de lui-même tandis qu'il avançait gravement vers les militants anglais.
   
   « Vous vous trompez de voie, Mrs Glave. Il y a d'autres chemins, d'autres solutions. »


   « Vous voulez dire, faire comme vous ? Agir dans l'ombre, entourée de deux autres planqués qui espèrent changer le monde en accomplissant des actes terroristes, le visage masqué ? », le railla-t-elle plus nerveusement qu'elle l'aurait voulu.

   « Vous êtes la mieux placée pour savoir que la vérité n'est pas celle dans les journaux. Il est bien d'autres choses qui rentrent en jeu dans cette guerre. » répondit calmement le vieux sorcier. « Rien n'est immuable. Tout peut encore être défait. Sans l'aide de ceux que vous avez pris comme alliés. Vous avez demandé du soutien, je peux vous l'apporter. »

   Pendant une seconde, Naya sembla hésitante, tremblante. Puis, elle serra le poing sur sa baguette pour cracher :

   « Parce que je suis censée croire que vous êtes plus fiables qu'eux ? Au nom de quoi leur seriez-vous supérieurs ?! Depuis toutes ces années, nous simples citoyens, ne faisons que subir la guerre dont vous parlez ! Où étaient vos Phénix lorsque nos maris, nos enfants, nos familles se sont faits massacrés ? Derrière leurs masques, encore et toujours ! Partis avant tout le monde ! Et où sont-ils encore ce soir ? »

   Elle jeta un regard dédaigneux alentour. Son ton était bravache, mais au fond, elle n'en menait vraiment pas large. C'était le souvenir de son fils, dont la flamme douloureuse venait d'être attisée, ainsi que la présence des siens qui lui donnaient tant de courage. Ou disons plutôt, de témérité. Dumbledore resta muet. Il avait depuis longtemps appris à ne pas répondre aux basses provocations.

   « A moins qu'ils ne soient déjà présents ? Ceci expliquerait grandement le chaos qui règne ici ! Pourquoi une intervention pacifique s'est transformée en tentatives de meurtre ! »

   Nul doute possible, ses prunelles étaient bien rivées sur la jeune femme qui l'avait envoyé valdinguer contre un mur quelques minutes plus tôt. Ou peut-être l'homme à côté? Voir ce soi-disant Auror mal habillé? La paranoïa parcourait les veines de la femme en même temps que l'amertume des souvenirs. Jusqu'ici, Naya n'avait pas considéré leurs assaillants autrement que comme des agents du Ministère envoyés afin d'empêcher une évasion - totalement légitime selon elle. Mais désormais, une petite voix lui soufflait "et si ... ". Oui, et si la fourberie était encore pire que ce que tous craignaient ? Le Directeur de Poudlard esquissa un geste d'apaisement, l'air toujours aussi impénétrable.

   « Ne vous hâtez pas en interprétations, Mrs Glave. Arrêtez tout ceci maintenant et nous pourrons discuter des erreurs commises. »

   « Ne me parlez pas de discussion quand nous recevons des sortilèges et des procès pour toutes réponses à nos demandes ! Mes amis, en avant ! »

   « Ne les blessez pas ! » ordonna Dumbledore en parcourant la foule des yeux pour croiser innocemment le regard des Phénix qui s'y cachaient. Puis il fit signe à l'ensemble des sorciers présents de suivre les Collateral Damages qui venaient de traverser le couloir en masse pour se précipiter dans le restaurant ministériel.

   

   
   
Blabla hrp
   


    Mesdames et messieurs, pour vous seulement et en avant première, voici Papy Dumby ! Red Il débarque avec deux autres phénix en renfort. (bah ouai, les autres sont en train de digérer. Faut pas déconner non plus U_U)

    Vous l'aurez compris, Naya commence à devenir un peu plus parano qu'elle ne l'était déja, en plein dans la théorie du complot. Célène a bien merdé en lui envoyant son volate ascendere dans la tronche, ça lui a pas trop plu, alors elle se demande s'il y aurait pas déjà des petits piafs dans l'assemblée. Nous ne pouvons que vous conseiller, amis Phénix, de vous faire discrets dans votre engagement à l'organisation, puisque vous n'avez pas de masque sur vous. Célène est donc déjà dans le collimateur. Les autres, ça sent pas encore trop le fumier pour vous mais il suffirait d'un regard de trop à Dumby, Célène ou autre pour la convaincre du "pire" à votre sujet (Vous êtes libres de vous révéler -via un PNJ ou autre-, mais pensez aux conséquences!). Bref, si vous ne la ramenez pas trop tous, ça devrait le faire. Surtout que ...

    ... Les deux groupes sont maintenant réunis. Vous êtes donc tous ensemble dans le restaurant ministériel... Et c'est le gros bordel Red  La majorité des Collateral Damages et trois mangemorts lancent des sorts en tout genre pour distraire l'ennemi et laisser le temps aux autres de débloquer les cheminées. Ce peut être un sortilège pour que le sol s'affaisse comme un chauve furie, un confringo ou un glacius. Nous vous invitons donc à vous faire plaisir : si vous voulez faire de la patinoire, raser la tête de votre perso ou le mettre en caleçon, allez-y ! Red Vous pouvez vous prendre autant de sorts non dangereux que vous voulez (puisque rappelons-le, les Collateral Damages ne blessent pas vraiment et les mangemorts veulent se faire passer pour les gentils), les seules limites étant la cohérence et votre imagination.. L'important est que vous compreniez que c'est vraiment le dawa et qu'il est difficile de s'y retrouver.

    Trois des cinq aurors qui sont arrivés au tour précédent ont été mis K.O. par les Collateral Damages et les mangemorts. Côté des attaquants, il reste donc cinq mangemorts (joueurs compris) et un petit paquet de Collateral Damages. Côté défenseurs, il reste sept phénix (joueurs et Dumbledore compris), deux neutres et deux aurors.

    Il s'est écoulé plusieurs minutes entre la fin du tour précédent et le début de celui-là. Vous pouvez donc imaginer que vos personnages ont continué à jeter des sorts et à s'en prendre (mais encore une fois, des pas trop violents). Sans compter qu'il a fallu écouter le petit échange des deux Leaders, lequel, à n'en pas douter, a dû beaucoup intéresser vos personnages (ou pas).

   Les mangemorts doivent lancer un dé 3 pour savoir s'ils réussissent à débloquer une cheminée ou pas, le 1 étant une réussite, le 2 un début de réussite et le 3 un échec complet. Même si vous parvenez à débloquer une cheminée, sachez que vous ne pouvez pas pour autant fuir le Ministère à votre convenance ce tour-ci. Il faudra patienter.

   Tout le monde doit lancer un dé oui/non pour savoir s'il est touché. Cela peut être par un ennemi comme par un allié. Encore une fois, c'est le gros bordel donc tout le monde peut se prendre un truc dans la figure. Toutefois attention neutre et phénix : si vous vous prenez un sort ennemi, il ne sera pas violent.

   Pour toucher un joueur, Lucius, Kit Sooney ou Naya, il vous faudra un dé 3. Cette règle s'applique à tout le monde, y compris les mangemorts. En revanche, pour toucher Dumbledore il vous faudra un dé 4, en sachant que même le 1 ne fera que le gêner quelques secondes au maximum. Eh ouai, Dumbledore is awesome Cool

    Et voici le plan de ce tour 6 !
Spoiler:
 
VOus êtes tous dans le restaurant avec la jolie croix jaune !!

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Jeu 4 Sep - 0:54

Pourquoi ce noeud dans son ventre alors que son regard croise celui d'Aiden ? Elle n'a jamais décelé autant de colère en lui, même aux apogées de leurs pires disputes. Mais surtout, pourquoi lui est-elle destinée ? Car elle l'est bien, n'est-ce pas ? Ou alors, l'effervescence qui les entoure l'induit-elle en erreur ? Impossible à savoir tant l'échange est court. Il ne lui vient pas à l'esprit que c'est sa proximité avec le jeune Phénix qui puisse déchaîner autant de rage dont l'un des Collateral Damages vient de faire les frais.

Parce qu'il faut rester concentré sur l'instant. Les secondes qui s'égrainent, avec leurs lots de gerbes colorées, de chutes et de hoquets douloureux. Qui gangrènent, même. Le temps empoisonné par des sujets perdus, enchaînés à des événements, que finalement, ils ne comprennent pas.

Parce que tout se précipite et qu'il faut se baisser, esquiver d'un revers, ne pas faiblir. Pour rester debout. Pour que les autres restent debout. Pour avancer. Encore et toujours. Comme un air de déjà vu, légèrement redondant. Célène a comme l'impression d'avoir passé toute sa vie à poursuivre des capes et des masques mais pas suffisamment pour les empêcher de nuire. Et voilà que maintenant les civils s'y mettaient ? Que c'était eux qu'il fallait arrêter ? Pas juste un, ou deux, non : tout un groupe défiant l'Institution Magique. Fort de leurs convictions ridicules. Ne voyaient-ils pas qu'ils ne faisaient qu'ajouter du grain à moudre à une Guerre dont ils réclamaient la fin ? Pour la première fois, l'Ecossaise dût réfréner à plusieurs l'envie de parler. De s'insurger à voix haute. De rassembler les troupes sous une même égide, bien moins pragmatique que celle du Ministère. Peut-être aurait-elle même pu brandir un fanion à logo d'oiseau si elle en avait eu un sous la main. C'était dire si, depuis Ste Mangouste, sa perception des choses avait évolué. Ses nerfs s'usaient de plus en plus, sa patience s'étiolait, menaçait de briser ses défenses pourtant bien rodées. Alors que les événements se précipitaient, que Collateral Damages émergeait et que le Ministère se retranchait un peu plus derrière ses œillères et son fonctionnement éculé, le poids qu'elle portait et partageait avec nombre d'autres se faisait de plus en plus lourd sur ses épaules. Il avait été bien plus aisé d'occulter son enfance brisée, de se jeter à corps perdu dans des secrets qui ne lui appartenaient pas, que d'affronter les siens.

Pourtant, alors que la troupe éclatée continue d'avancer péniblement dans le couloir à la poursuite des fuyards, Célène ne réalise pas encore qu'elle est presque arrivée au bout du chemin. Non, pas encore.


" Attention ! Les ... "


Personne ne l'écoute et cela n'a pas d'importance. Elle-même s'est interrompue dans sa lancée tandis qu'une silhouette bien connue apparaît parmi eux. Les lieux s'emplissent de l'habituel silence respectueux qui suit l'arrivée du Directeur de Poudlard. Du créateur de l'Ordre du Phénix. Une vague de soulagement l'envahit et pourtant, ses sourcils se froncent imperceptiblement, sans raison apparente. Une intuition ? On ne peut pas dire que ce soit son fort, mais comme dirait-on : il y a un début à tout. Une fin, également.

Elle assiste à l'échange entre les deux leaders, immobile et en retrait, comme tout le monde. Comme toujours. Excepté lorsque les prunelles accusatrices de Naya Glave - malheureusement trop alerte à son goût, si l'on oublie la flamme folle qui l'habite - rencontrent les siennes. La Langue-de-Plomb relève légèrement le menton, d'un air de défi. Intérieurement outrée par les paroles qu'elle ose déverser alentour. Si assassinat il y avait réellement dû avoir, alors la grognasse ne serait plus là pour déverser son venin à tort et à travers et ses troupes auraient été décimées depuis longtemps. A nouveau, son fiel a choisi la mauvaise cible pour ricocher dans les esprits. Il n'y a plus qu'à espérer que tout ce vacarme ait rendu ses collègues sourds.

Sans succès, évidemment. La suspicion fait presque partie intégrante de l'existence des sorciers d'Angleterre depuis que les dénonciations sont encouragées. Même en plein tumulte, les habitudes ont la vie dure. Surtout dans ces circonstances, en fait. La demoiselle déglutit péniblement alors qu'elle sent les regards se poser sur eux. Curieux. Méfiants. L'action qui reprend pourra-t-elle leur sauver la mise ? Glave en a beaucoup dit. Trop. Ils ne sont pas moins de quatre Phénix répartis dans le réfectoire. Sans compter ceux qui n'en sont pas, mais qui risquent d'être catalogués de par leur simple présence. Peut-être pas tout de suite. Pas ce soir. Mais demain. Après.

Un soupir. Le bien commun. L'autre avant soi. Toujours. C'est ainsi qu'on l'a formé. Formaté même.
Est-ce qu'elle doit ... ?


" Waddiwasi ! "


La réponse à son interrogation toute intérieure est venue d'elle-même. Parce qu'un encagoulé un peu trop téméraire a cru pouvoir s'en prendre à Dumbledore en lui lançant un sortilège dans le dos, Célène n'a pas hésité une seconde à attraper, d'un coup de baguette, le premier objet à portée. Le pichet rempli d'eau bute contre le poignet de l'inconséquent, l'empêchant de mener sa tentative à son terme.

Sauf qu'au lieu de s'écarter aussitôt, la jeune femme reste près de la sommité du Monde Magique. A ses côtés. Sans masque pour dissimuler ses traits. Elle repousse un filet bleuté qu'un des deux Phénix protégés, gêné par le bazar ambiant, a malencontreusement dévié vers elle. Et là, elle l'aperçoit. Puis le voit. Le bout du chemin. Le glas de ses huit années de combat à couvert vient de sonner. Aussi pointe-t-elle son arme en toutes directions. Vers Sirius. Vers Aiden. Même vers Dorion. N'importe qui pouvant avoir l'idée saugrenue de la rejoindre. Tomber, d'accord. Mais cette fois, personne ne sera entraîné dans sa chute. Avec un peu de chance, les suspicions se contenteront de son sacrifice. Elle attirera l'attention sur elle. Ça aussi, ce serait une première.


LE ROI EST MORT ! VIVE LE ROI ! a écrit:
Attaque (Waddiwasi)
1 . Le Mangemort un peu trop téméraire qui pensait pouvoir s'en prendre impunément à Dumby se prend un pichet droit dans le tibia. Ca fait bobo et il en lâche sa baguette.
2 . Le même Mangemort se prend le même pichet mais dans la main. Juste de quoi le ralentir et lui éviter de lancer son sortilège.
3 . C'est Célène qui se mange le pichet.

Mais encore ?
Oui : MENFIN PEDRO APPREND A VISER ! Elle pare de très peu le sortilège cafouillis de l'un de ses compagnons.
Non : Ah on se la pète moins le cul par terre, hein ? Le Locomotor Mortis de ton copain Phénix, bah il est pour ta gueule. Célène pratiquement cul-de-jatte.

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.



Dernière édition par Célène Fraser le Jeu 4 Sep - 1:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Jeu 4 Sep - 0:54

Le membre 'Célène Fraser' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Jeu 4 Sep - 16:13

« Oh mais ta gueule ! »



Dorion s’en était sorti de justesse. C’était un peu grâce à Sirius, mais il n’allait pas le dire trop fort au cas où le gosse viendrait lui réclamer une dette. Il n’allait même pas le remercier, parce que ce n’était pas le genre de la maison. Et puis Célène avait pris son boulot, un instant, il ne regardait plus et Naya volait à travers le couloir. Dorion lui avait bien lancé un regard en coin, mais elle avait eu l’air trop fière d’elle-même. Il n’allait pas gâcher son plaisir en faisant son jaloux.

Un instant et tout le monde se taisait. Un silence religieux, comme les quelques minutes qui précèdent l’entrée de la mariée.
Et la mariée entra.
Vok ne savait pas si c’était un effet de son imagination, mais la barbe du vieux était à toucher le sol, et complètement blanche. Il avait pris un coup de vieux depuis la dernière fois qu’il l’avait vu. D’ailleurs, était-il encore professeur de métamorphose quand il avait été à Poudlard, ou Dorion se faisait des films ?
En attendant, tout le monde faisait deux pas en arrière. Ce n’était pas tous les jours qu’on croisait Albus Dumbledore dans les couloirs du Ministère.



« Mais elle ne peut pas se taire cette morue ? »

Dorion ronchonnait dans sa barbe. Il avait réussi à reprendre des forces pendant que Dumbledore essayait de calmer le jeu de la frappadingue qui servait d’ennemie. Complètement folle, tellement dingue qu’elle s’entêtait à gueuler et à insinuer tout et n’importe quoi. Dorion aurait donné cher pour lui fourer une pomme dans la bouche à cet animal, qu’elle ferme son clapet. Mais il n’avait pas été assez rapide et elle s’était engagée dans les couloirs comme une furie.
Quelques salves de sorts suivant, ils s’étaient tous retrouvés dans la cafétéria. Dans le restaurant ministériel, dans la bouffe.
Dorion arma et lança des sorts à tour de bras. On ne touchait pas à la nourriture, elle ne peut pas se renouveler par la magie !
Dumbledore avait demandé de ne pas les blesser. Mais est-ce qu’ils avaient respecté cette injonction depuis qu’ils étaient là ?
Le Volk glissa un regard sur les tâches de sang qui avaient séché un peu partout sur lui. Si ça se trouve, c’était un coup du lobby des détachants sorciers. C’étaient eux qui montaient les attaques, et fournissaient ensuite.
Pendant qu’il évitait un sortilège grâce à une assiette, il glissa un regard vers Célène. Son regard s’était durci, et il était persuadé qu’il ne fallait qu’il lui adresse un mot, en tout cas, pas tout de suite.
Dorion reçoit quelque chose sur le dos et se rend compte que ce n’est qu’une part de dinde qui s’était promenée en travers de la salle.
C’est bien, maintenant il était tout graisseux dans le dos. LE LOBBY DES DÉTACHEURS.
Dans le coin de son œil, il vit Naya s’agiter, et dirigea sa baguette vers elle. Malheureusement, au lieu de la toucher comme il l’avait prévu, ce ne fut que la grande table qui s’éleva dans les airs avant de retomber avec un grand fracas au milieu de la salle.

Spoiler:
 

_________________


Run. The world will fall.


Dernière édition par Dorion Volk le Jeu 4 Sep - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Jeu 4 Sep - 16:13

Le membre 'Dorion Volk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 910
Date d'inscription : 18/07/2013
Organisation : Mangemorts
Emploi/études : Ex-Oubliator d'Elite - Sans emploi
Maison : Poufsouffle
avatar
Nicholaus Rosenhirsh
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Ven 5 Sep - 16:20

S'était-il écoulé 1 seconde à peine ou près d'une heure depuis qu'Il avait contemplé le vide dérangeant de la Brigadière? Le bruissement qui le fit violemment sursauter sur sa gauche venait-il d'un allié ou d'un ennemi? Avait-il seulement encore des amis en de monde? Le monde lui-même pouvait-il encore exister alors que ses yeux morts décernaient des formes la où le vide régnait tandis que la vie s'écartait de son regard?

Nicholaus emboitait le pas à ses compagnons, la foule, la masse, le bruit qui lui vrillait les tempes alors que chacun de ses souffles lui criait de partir dans l'autre sens, de se dissimuler dans un recoin pour ne plus en bouger, s'y fondre, oublier, se perdre.

Des sorts s'échappaient de sa baguette, réflexe dont sa conscience prenait à peine part, dont les effets comme les filets colorés n'avaient plus vraiment ni consistance ni cible définie. Le seul efficace restait celui de bouclier qu'il parvenait difficilement à maintenir encore et encore tout en s'accrochant à la voix de Dolohov. Il haïssait cet homme en cet instant autant qu'il tenait à lui. Le perdre viendrait à faire exploser le dernier de ses repères. Il tentait de l'expliquer maladroitement à la silhouette qu'il percevait à ses côtés, tout en exigeant que l'autre, celle-aux-deux-coeurs, lui lâche les basques.

Ce qui le fit ricaner. Lui. Utiliser ce terme argotique. Pour ricaner. Plus rien n'allait.

Et le large couloir Ministériel lui donnait des nausées, les souvenirs de ses années de services lui grignotant le peu de self-contrôle qu'il parvenait encore à maintenir, à recoller.

Incapable de garder sa machoire douloureuse et tendue fermée, sa langue répétait chaque fin de phrase qu'il percevait d'un murmure atone, sans émotion, mécaniquement.

Rester auprès de Dolohov était vital. Sans ça...

Lorsqu'Il arriva.

En cet instant, les voix se turent. Réelles ou non. Le silence lui accorda un moment de repos avant de le terrifier purement et simplement.

Qu'il soit brisé par l'échange des deux sorciers au caractère bien ficelé n'arrangea rien. La présence de Dumbledore acheva de briser lelien ténu que Nicholaus possédait encore avec la réalité. La peur, la paranoïa, les souvenirs doux-amères et la culpabilité que le Directeur de Poudlard parvenait à lui faire ressentir explosèrent toutes à la fois.

Une seconde ou une heure.

Le temps lui-même existait-il vraiment?

Sa baguette pointa sur l'humble sorcier barbu, droite, inflexible et aussi froide que la voix qui murmura le sortilège dont il n'avait même plus conscience.

Spoiler:
 

_________________

Le véritable cauchemar n'est jamais celui auquel on croit, se terrant dans chaque angle, chaque chuchotement de trop, chaque souffle saccadé qui nous échappe. Il est là pour vous rappeler que finalement, vous n'appartenez à aucun monde. Seul le Destin à le pouvoir du véritable choix.



Dernière édition par Nicholaus Rosenhirsh le Ven 5 Sep - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Ven 5 Sep - 16:20

Le membre 'Nicholaus Rosenhirsh' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 4 faces' :


--------------------------------

#2 'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Date d'inscription : 24/10/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Briseur de Sort
Maison : Serpentard
avatar
Aiden D. Lehnsman
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Ven 5 Sep - 18:05

Faire mal. Blesser. Tuer. Déchaînement de violence allant de paire avec un véritable déchaînement de sortilège. Il se moque de la cible qu'il touche. Elles ont toutes pour lui le même visage. Celui de la fureur. Et de la vengeance.

D'aucun aurait pu lui dire, et Célène la première, qu'il était stupide de s'énerver comme ça pour un simple geste qui aurait pu traduire bien d'autres choses. Mais il n'y avait pas que le geste. Il y avait eu tous les regards. Il y avait eu toutes les paroles. Et il y avait eu ce mépris pour sa propre personne. Depuis le début. Depuis l'uniforme et le balais. Sur chacun de ses actes, jusqu'à sa spécialité. Et il y avait la rancœur. Tellement de rancœur. Et l'adrénaline qui courrait dans ses veines, charriée par un cœur qui battait bien plus rapidement qu'il n'aurait dû, qui ne faisait qu'amplifier chaque petite contrariété jusqu'à lui donner des propensions qu'il ne pouvait lui-même appréhender, se laissant simplement guider par la rage. Dans un état second, qui le faisait aussi bien se protéger que riposter, toujours un peu plus fort.

Jusqu'à ce qu'autour de lui, tout se fige. Même l'air, aurait-il pu penser, s'il avait eu la présence d'esprit d'y réfléchir. Et s'il avait cessé de respirer, ce qui n'était, bien sûr, pas le cas. Mais c'était tout comme. Plus un sortilège qui n'échappait des baguettes, plus un mot qui ne franchissait les lèvres des combattants. Et tous les regards qui convergent vers le même endroit. Vers le nouvel arrivant. Le directeur de l'éminente école de Poudlard en personne : Albus Dumbledore. Et Aiden se demande un instant si ce n'est pas vraiment le moment d'exploser de colère.

Mais, comme les autres, il ne fait rien. Il assiste, silencieux et impuissant, à la joute verbale entre le grand sorcier et cette tarée de Naya Glave. Et alors que le regard de cette femme passe sur eux, il doit se retenir de ne pas se manifester, juste là, maintenant. De ne pas crier son allégeance aux Phénix qui n'est de toute façon pas vraiment idéologique, pas tellement ancrée en lui. Mais c'est juste une pulsion, une envie brutale de se rebeller et de lui faire ravaler ces mots tellement vains qui le prend aux tripes. Et pour laquelle il doit mobiliser toutes ses dernières parcelles de volonté afin d'y résister. Il est hors de question qu'il se montre stupide, ni plus lion qu'un Gryffondor. Alors il se tait, se contente de garder les yeux presque baissés d'humilité, tout juste ce qu'il faut pour continuer à observer la scène, mais jamais plus. Parce qu'il ne peut pas être démasqué. Il n'en a pas envie, déjà, et Célène a bien été claire là-dessus. Et il est hors de question, absolument hors de question, même s'il est à cet instant là furieux contre elle, qu'il la mette d'une quelconque façon en danger. Même s'il a juste envie de tout envoyer voler.

Et, qui sait, peut-être l'occasion lui en sera-t-elle donnée quand, mue par ce qui semble bien être de la folie, légère, certes, mais folie quand même, Glave relance ses troupes pour tenter de s'échapper. Même face à Dumbledore ! Faut-il qu'elle soit dérangée ! Et Aiden a déjà sa baguette en main, prêt à riposter, quand l'ordre du vénérable sorcier retentit : ne pas les blesser. Shit. Et le briseur de sort de jurer à voix basse tout en tentant d'en immobiliser un gentiment, donc. Bon, aussi gentiment que possible, parce qu'il ne fallait pas exagérer, non plus, il n'allait pas lui offrir des fleurs et s'excuser !

Puis, de toute façon, il n'en aurait pas eu le temps, même si telle avait été sa volonté. Parce que déjà, les sorts ont recommencé à fuser. Et s'en suit un capharnaüm tel qu'Aiden a du mal à réellement voir ce qu'il se passe autour de lui. Qu'Aiden, occupé à parer, se protéger, et tenter d'arrêter ces doux dingues, met un temps à remarquer le petit manège de Célène. Par remarquer qu'elle ne se contente pas simplement de participer à la mêlée générale, mais qu'elle est en train d'agir exactement comme il s'est interdit de le faire. Qu'elle est en train de se déclarer, si ce n'est par les paroles, au moins par les actes, ouvertement Phénix. "Non... Non, non, non, non, non ! Célène, non !" Mais elle ne l'entend pas, et sans doute ne l'écouterait-elle même pas si tel était le cas. D'ailleurs, il mettrait n'importe qui au défi de l'entendre dans le brouhaha ambiant. Mais alors qu'il tente de s'élancer vers elle, de tenter de la dissuader, de faire... N'importe quoi, en fait, pour l'empêcher de commettre cette terrible erreur ! le voilà qui se retrouve nez à nez avec la baguette de sa femme. La putain de baguette de sa femme. Et il lui faut cela pour comprendre. Elle ne reculera pas.

Et la rage qui sommeillait en lui, qui s'était plus ou moins assoupie suite à l'intervention de Dumbledore pour se transformer en un agacement certain, refait surface avec encore plus de hargne. Il ne lui en veut plus spécialement à elle. Il en veut au monde entier !

"Impedimenta !

Est-ce que la fureur d'Aiden se déchaîne ?:
 

Et pourtant, il s'était retenu. Vraiment, il s'était retenu. Il aurait voulu l'écorcher vif sur place, cet espace de veracrasse qui se cachait derrière un masque et qui venait sans nul doute d'être une des causes du sacrifice de sa femme. Non. Au lieu de ça, il l'avait juste ralentit. Très fortement ralentit. Le laissant à la merci de celui qui voudrait bien le finir. Et Aiden chercha aussitôt Black du regard. Il lui offrait une cible en or, le jeune roquet allait bien apprécier, non ? Parce qu'il devait sans aucun doute être aussi furieux que lui !

Mais ce moment d'inattention devait bien se payer. Ce moment à chercher le jeune Phénix du regard, à lui faire signe de s'occuper des Mangemorts avec lui, devait bien se payer. Et soudain, c'est une liane qui vient s'enrouler autour de sa jambe, sans qu'il ne sache d'où elle était apparue. Mais elle allait vite, bien assez pour qu'il ne puisse plus vraiment prêter attention à ce qui l'entourait, bien décider qu'il était à s'en débarrasser. "Mais tu vas me lâcher, oui, espèce de sous-végétal répugnant !" Parce qu'en plus, elle avait un côté visqueux des plus désagréables, qui venait imprégner ses vêtements et surtout lui permettait de glisser entre ses doigts alors qu'il tentait de s'en défaire. Il ne savait pas exactement ce qu'était ce sort, mais, foi de Lehnsman, il s'en serait bien passé !

Est-ce qu'Aiden est touché ?:
 

_________________


Dernière édition par Aiden D. Lehnsman le Ven 5 Sep - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Ven 5 Sep - 18:05

Le membre 'Aiden D. Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Sam 6 Sep - 7:31

Bientôt la fin. Bientôt une sortie serait possible. Antonin n’en pouvait plus. La fatigue, le stress, le goût du sang dans sa bouche alors qu’il se relevait péniblement du sol. Il voulait une bonne douche chaude et se coucher dans son lit. Encore pire qu’une garde le soir du nouvel an.

Les Mangemorts avaient continué leur avancée jusqu’au réfectoire du ministère. Bon il n’avait pas très faim, au contraire, des nausées venaient contrarier amèrement son estomac. Il avait faim de liberté. De sortir de cet immense bâtiment lugubre rempli de gens plus fous les uns que les autres. Heureusement des cheminées se dressaient fièrement dans cette grande pièce. Avec un peu de chance ils arriveraient à la débloquer et à partir rapidement. La jeune Dolohov s’avança vers celle du milieu, suivi par son compère aveugle. Ce dernier avait totalement déraillé, il semblait déconnecté de la réalité, baragouinant des paroles incompréhensibles. Antonin le rassura une fois de plus, lui demanda de rester à l’endroit ou il se trouvait.

C’est à cet instant que tout le monde fit irruption.

La salle venait de se remplir d’un coup, les Collateral Damage, les Phoenix arrivant de tous les côtés. Un bordel monstre.

Puis, lui.

Lui. Le seul sorcier qui pouvait faire peur au seigneur des ténèbres. Albus Dumbledore. Comment avait-il été averti ? Par l’une des personne en face de lui, sans masque. Antonin scruta l’ensemblée. Qui pouvait bien faire partie des Phoenix parmi eux ? Célène peut-être ? Elle serait assez idiote pour le faire en tous cas… Le jeune homme brun là-bas qu’Antonin n’avait pas encore remarqué ? Ou…
Alors que le médicomage réfléchissait et emmagasiné le plus d’information possible sur les personnes se trouvant devant lui, le directeur de Poudlard et Naya Glave s’échangèrent un discours vivement enflammé. Antonin n’écoutait que d’une oreille.
Ils ont tord tous les deux.

Puis, à la fin de cette joute verbale, les combats reprirent. Nicholaus, à ses côtés, pris d’un accès de folie – ou de lucidité peut-être – avait envoyé un doloris directement vers le vieux sorcier. Pas beaucoup de dégâts. Mais l’intention était là. Dolohov aurait voulu faire la même chose – et vu son entrainement au sortilège doloris, il aurait pu faire beaucoup plus de mal. Pourtant le seigneur des ténèbres avait dit « pas de blessés »…

- Verdimilious!

Citation :

1- Dans ta face Célène, tu commences à avoir des grosses brulures sur le visage, le cou et les épaules
2- Tu le reçois sur le bras, ça te brule un peu, mais tu as connu pire
3- Le sort traverse la pièce, personne ne sait s’il finit sa course sur quelqu’un ou vient s’écraser contre un mur



C’est à cet instant qu’un sortilège d’impedimenta vint toucher Dolohov de plein fouet. Il se tourne au ralenti. Qui est le maudit responsable de ce sortilège ? Il regarde autour de lui. Tout semble bouger au ralenti. Des éclats rouges, dorés, violets étincellent de partout. Ce serait presque beau. Presque. Si lui même pouvait retrouver un semblant de mobilité et participer à ce feu d’artifice.
Au ralenti, le jeune mangemort se baissa à quater pattes, le visage atterrissant presque dans l’âtre de la cheminée.

Dernier objectif : déverrouiller l’une de ces maudites cheminées.

Reprenant progressivement conscience de son corps, il pointa sa baguette vers leur possible passage de sortie.

Citation :

1- Libérés ! La cheminée est opérationnelle pour pouvoir partir !
2- L’impedimenta te ralentit encore un peu, la cheminée est à moitié débloquée
3- Attend encore un peu, là tu ne sers à rien


De l’aide. Il faut regrouper tous les mangemorts. Qu’ils arrêtent de s’éparpiller, le seigneur des ténèbres les attend. Le jeune médicomage jette un regard vers le vieux directeur de Poudlard. Que faire ? Il savait que ce sorcier pouvait les immobilisés un quelques instants, les démasquer. Devait-il appuyer sur sa marque pour faire venir le mage noir en personne ? Non… Il ne leur pardonnerait jamais. Son regard croisa celui de son meilleur ami, en attente d’instruction.

Pendant ce temps là, un sortilège arrive dans leur direction
Citation :

Oui – Antonin se prend un diffindo au nieau du cou. Une belle entaille mais ça n’atteint pas les carotides, il pourra se soigner plus tard !
Non – Raté !


Dernière édition par Antonin Dolohov le Sam 6 Sep - 7:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Sam 6 Sep - 7:31

Le membre 'Antonin Dolohov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#3 'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 356
Date d'inscription : 17/08/2013
Organisation : Neutre - Phénix
Emploi/études : Journaliste pour Sorcière Hebdo
Maison : Poufsouffle
avatar
Basil Cavendish
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Sam 6 Sep - 14:47

Pas une minute ne s'était écoulée sans que Basil n'insiste pour soutenir Aliénor. Le bras passé sous ses épaules ou accroché au sien, il avait ralentit pour aller à son rythme, s'inquiétant toutes les trente secondes de savoir s'il allait trop vite ou s'il lui faisait mal. S'il avait été plus doué en sorcellerie il lui aurait fabriqué une atèle ou une béquille. Mais fatigué et maladroit comme il était déjà en temps normal, il refusait de se faire confiance en cet instant. Pas pour quelque chose d'aussi important qui affecterait quelqu'un d'autre en tout cas. Il risquait plutôt de lui cramer la cheville ou de faire apparaître un serpent.... ou toute autre catastrophe du genre. Non, mieux valait simplement l'aider à marcher... même si ça voulait dire aller au coeur de la bataille. L'idée le répugnait mais ça avait l'air extrêmement important pour elle. Et il lui devait bien ça. Phénix ou pas.

La gorge serrée, il les fit rentrer dans le réfectoire où régnait le plus gros bordel qu'il ait jamais vu. Même la salle commune des Poufsouffles n'avait jamais été dans cet état après une victoire au quidditch. Et pourtant, c'était quelque chose... La bouche grande ouverte, il demeura stupéfait plusieurs secondes, oubliant même la demoiselle à son bras.

Pif, paf, pouf !:
 

Et se prit donc en toute logique un maléfice en pleine figure. En moins de dix secondes, il ne prit pas moins de vingt kilos. Et que du gras avec ça ! Pas un seul gramme de muscle ! Choqué, il se passa avec horreur les mains sur le visage. SES JOUES !! Et ses cuisses !!! C'est à peine s'il arrivait encore à se déplacer sans tanguer. Peut être qu'il avancerait plus vite en roulant ? La réflexion lui arracha un couinement plaintif.

« Chui groooooos ! »

Non ! Il ne fallait pas qu'il panique ! Il y avait beaucoup plus grave dans le monde. Beaucoup, beaucoup, plus grave. Il suffisait de relativiser : il y avait des gens qui étaient morts pendant cette guerre. Et les Collateral Damages qui se faisaient cruellement taper dessus, pour en revenir au contexte actuel. Oui, c'était eux les vraies victimes. Il n'était qu'un dommage collatéral... un dommage collatéral ! Ha ! L'ironie lui arracha un petit sourire. Qui disparut instantanément lorsqu'il crut y voir un signe du destin. Il était un dommage collatéral - ou en tout cas, se considérait comme tel. Un Collateral Damages. Cela voulait dire ce que ça voulait dire. La voie était toute tracée. Il n'y avait plus qu'à la suivre.

Abandonnant ses hésitations, il pointa sa baguette sur l'homme le plus proche qui visait un civil - parce que oui, c'est bien ce qu'étaient les Colleteral Damages - et lança un confondus avec toute la force de sa conviction. Touché ! Pas trop fort mais touché. Il s'améliorerait. Et tant pis si Aliénor ne semblait pas de son avis ; elle ne comprenait pas. Ne voyait pas les choses à sa manière. Il lui expliquerait plus tard... éventuellement.



Pouf, pif, paf !:
 

_________________
Don't bring me into this....
It's not that I'm afraid of death, war or pain ; it's just that I don't wanna be there when it happens.
(icon sunkiss./code northern lights.)




Code couleur : #bb99ca


Dernière édition par Basil Cavendish le Sam 6 Sep - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Sam 6 Sep - 14:47

Le membre 'Basil Cavendish' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 60
Date d'inscription : 05/03/2014
Organisation : Ordre du Phénix
avatar
Aliénor de Vigneral
Afficher
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Sam 6 Sep - 19:27

Heureusement, heureusement qu'il y avait cet homme avec elle. Son inconnu, qui après avoir été sauvé deux fois par la française, lui venait à son tour en aide. Elle avait depuis longtemps perdu de vue ses camarades Phénix, et depuis longtemps laissé échapper les Collateral Dammages, qui étaient tout de même la base de sa mission au Ministère. Mais elle n'abandonnait pas, oh que non. Et même si l'homme semblait plus réticent qu'elle à avancer, il ne l'abandonnait pas non plus. Alors même si chaque pas était douloureux, même si sa cheville semblait vouloir céder à chaque fois qu'elle osait poser le pied par terre, ils avançaient, le plus vite possible. Parce qu'il était tout simplement hors de question qu'elle reste en arrière.

Sauf qu'elle n'avait certainement pas prévu un tel chaos en pénétrant sur les lieux du combat. Le couloir qu'ils avaient traversé ressemblait grandement à des ruines, mais elle s'était efforcée de ne pas penser à ce qui pouvait bien s'être passé ici. Après tout, il n'y avait aucun corps pour joncher le sol, alors il n'y avait pas de victimes graves, n'est-ce pas ? Alors ils pouvaient continuer. Jusqu'au réfectoire, le lieu actuel du conflit, au vu de ce qu'ils pouvaient entendre. Jusqu'au réfectoire où lorsqu'ils y pénétrèrent, ils ne purent que faire face à un capharnaüm sans nom. Au désordre le plus total. Une lutte qui ne semblait même plus être pour la vie, pour la survie, mais une lutte qui prenait des aspects inimaginables. La preuve en était du sortilège que venait de recevoir son compagnon d'infortune, qui le fit gonfler comme un ballon de baudrucue. Ce qui aurait pu être très drôle en d'autres circonstances, humour d'autant plus amplifié par la réaction spontané du jeune homme. Mais ils n'avaient pas vraiment le temps de rire.

D'autant plus qu'au milieu des combattants, il y avait lui. Albus Dumbledore. Et même si elle n'avait pas entendu ses propos, même si elle avait manqué cet élément tellement important, 'est comme s'il avait le pouvoir, par sa simple présence, de dissiper les doutes qui étreignaient le coeur d'Aliénor depuis le début des hostilités, renforcés d'autant plus par la présence néfaste des Détraqueurs. Elle savait pourquoi elle était là. Elle savait pourquoi elle se battait. Mais ce n'était pas forcément le cas de son compagnon.

"Non !" C'était trop tard. Sa cheville douloureuse ne lui avait pas permis de dévier le sortilège que l'inconnu destiné à un autre nouveau venu, à Black. "Ne l'attaque pas, c'est un Auror ! C'est eux qu'il faut arrêter !" Même si c'était Black, même malgré leurs différents, parce que c'était un apprenti Auror mais surtout un Phénix, et que c'était, au fond, normalement, quelqu'un de bien... Ou dans son camps, tout du moins. D'un geste brusque, alors qu'elle lui était presque tombée dessus, Aliénor désigna les Mangemorts. Pas les Collateral Dammages, non, mais ceux qui n'étaient ni plus ni moins qu'en train de commettre un kidnapping. Ceux dont les actes, tellement inhumains, les réduisaient à moins que des animaux. C'était eux qu'ils devaient stopper, à défaut sans doute de le convaincre d'attaquer ceux qui s'en prenaient au Ministère. Et joignant le geste à la parole, Aliénor se redressa soudainement pour pointer sa baguette vers ceux qui n'avaient même pas le courage de retirer leurs masques pour se battre à visage découvert.

Est-ce que le sort atteint sa cible ?:
 

Crocs de molosse. Quoi de plus normal ? C'était son dernier recours pour tenter de les stopper, avant d'utiliser ses autres capacités qui, si elles avaient atteint sa cible, auraient été beaucoup plus violentes.

Sauf que la jeune française n'eut pas vraiment le temps de se satisfaire de sa réussite. Mouvement brusque, cheville déjà fortement abimée, sortilège surprises... Et la voilà qui glisse, vraisemblablement sur une mini plaque de glace. Et avant que son inconnu ne puisse faire quoi que ce soit, si tant est qu'il en ai eu envie, la voilà qui s'écroule à ses pieds, alors que c'est cette fois à son genou de lâcher. Et Aliénor de s'écrouler littéralement dans un cri de surprise mêlée de douleur.

Et Aliénor gliiiiiiisse ?:
 


Dernière édition par Aliénor de Vigneral le Sam 6 Sep - 19:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Sam 6 Sep - 19:27

Le membre 'Aliénor de Vigneral' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Sam 6 Sep - 20:58

Et la Naya Glave a finalement bouffé. Et joliment ; parce que Célène n'est pas contente et qu'elle vient de réussir là où je n'ai réussi qu'à toucher un Collateral Dammage inutile. Mais bon, c'était toujours ça. Après tout. Ces gens n'ont rien trouvé de mieux à faire que de s'allier aux mangemorts pour infiltrer le ministère. Ils sont des victimes du système ; oui. Ils sont désespérés et ils ont subi, en effet, des dommages collatéraux infiniment regrettables. Mais ce n'est pas une raison pour en causer de nouveaux. Ce n'est pas une raison pour se placer dans les rangs des criminels en faisant une putain d'alliance avec ces fils de veracrasses que sont les mangemorts. Alors je suis désolé pour ce frère, ce père, ce fils, peut-être, de victime. Je suis d'autant plus désolé qu'il ne sait probablement pas qu'il est en train de faire alliance avec les seuls et uniques responsables de la mort de son parent. Mais il a fait le mauvais choix.

Et Célène, donc, qui vient de dégommer la Naya Glave, me tombe dessus. Alors qu'elle s'agrippe à mon bras et que je tâche de la maintenir, j'arme à nouveau mon bras, prêt à tenter une fois de plus de les arrêter dans leur folie. Mais l'intervention d'un personnage ô combien impressionnant m'arrête dans mon élan. Et je m'interromps aussitôt, gardant au bout de mon bras ma baguette, pointe vers le bas, solidement ancrée dans ma main alors que je jette sur mon meneur un regard aussi neutre que possible. Pour ne surtout pas me montrer de mon côté ; et même si être contraint à cette discrétion m'exaspère, j'ai conscience que c'est primordial. Davantage encore lorsque les propos et le regard de la pseudo chef de cette association se portent sur Célène, près de moi. Et que je sens ma gorge se nouer alors que je comprends qu'elle est plus menacée par cette accusation qu'elle ne l'a été par les sortilèges des mangemorts.

Les propos de Dumbledore sont clairs et il fait preuve d'un calme qui m'a toujours impressionné - exaspéré, même, parfois, alors que je le harcelais d'arguments pour qu'il m'accepte au sein de l'Ordre, il y a à présent plus d'un an. Aujourd'hui j'en suis à me battre dans ses rangs. Et je ne peux m'empêcher, malgré mon inquiétude pour mon mentor et ma colère contre les DC, de ressentir une pointe de fierté à l'idée d'être représenté par un tel homme.
Sauf que ces imbéciles ne veulent rien entendre. Et que les combats reprennent ; nous contre eux, eux contre nous. Ou pas. Si ça avait été aussi simple, ça nous aurait facilité la vie. Sauf qu'alors que je déboule dans le restaurant ministériel aux côtés des miens -que je suis capable d'identifier, je crois-, je me retrouve pris pour cible par un civil qui vient d'arriver aux côté de ; de ... qui ? Je la connais, non ? Elle bosse avec moi, je crois ; ou alors c'est une vieille conquête. En tout cas elle est étrangère ... genre .. autrichienne ? Et qu'est-ce que je voulais faire, déjà ...

D'un point de vue un peu extérieur à ma propre tête : alors que les sorts recommençaient à voler de toutes parts dans le couloir, nous avons été rejoints par un autre groupe ; des mangemorts, des civils, Aliénor, aussi. Les combats ont repris de plus belle alors que nous les poursuivions jusque dans le restaurant pour les empêcher de s'enfuir. C'est dans cet objectif que je lève ma baguette avec l'idée de mettre hors d'état de nuire un CD occupé à attaquer Célène. Sauf qu'un sympathique civil que j'avais considéré comme un allié m'a attaqué par derrière ; et je me retrouve, debout, à sursauter au moindre sortilège qui passe à moins d'un mètre de moi, et à rechercher je ne sais pas trop quoi. Heureusement, ça ne dure que dix secondes et ... retour dans ma tête.

Bordel de goule, les mangemorts sont en train de libérer les cheminées et ils ne vont pas tarder à s'enfuir avec Lydie ; de même que les DC vont se tirer avec Naya, qui est supposée être dans sa cellule, bien tranquillement. Dumbledore nous a ordonné de ne pas blesser les collateral Dammage, mais il est hors de question de les laisser s'enfuir comme ça ! Pas plus qu'il n'est question de laisser les mangemorts sortir d'ici en un seul morceau ; surtout pour qu'ils se fassent ensuite passer pour les gentils. Merci, pour ça, on a déjà donné à Sainte-Mangouste. Je bataille entre les sortilèges pour avancer vers les cheminées aussi vite que possible. Il faut empêcher ces connards de se tirer, quoi qu'il en soit ! Sauf que merde, dans ce bordel, je ne sais pas de qui je dois me méfier et un sortilège de croche pied dont je ne vois même pas la provenance m'envoie au tapis. Je cherche déjà à me relever quand une vive douleur derrière la tête, suivie tout de suite par une silhouette qui s'étale à côté de moi, me font comprendre qu'un imbécile n'a rien trouvé de mieux que trébucher sur moi en cherchant, sûrement, à se tirer. J'ai mal. Putain, j'ai mal, et je me relève aussi vite que possible -tâchant de voir clairement- pour, comme je le disais, empêcher ces salopards de s'enfuir.

"Incarcerem !"

Dé#1:
 


Dé#2:
 

Je l'ai touché. C'est tout ce que j'ai le temps de voir avant qu'un sortilège, bien venu, cette fois, des cheminées, mais que je n'ai pas le temps d'éviter, m'envoie valdinguer plus loin. Ca n'aurait sûrement pas fait très mal, si j'étais retombé sur ... genre, un matelas. Sauf que je tombe sur le sol. Sur le dos. Et que ma tête cogne. Fort. A l'endroit précis, me semble-t-il, j'ai commencé à sentir quelque chose de chaud et poisseux quand l'auter imbécile m'a marché dessus. Et, alors que j'attrape ma tête entre mes mains pour retenir un gémissement, les échos des combats résonnent dans ma tête comme autant de vibrations prêtes à me faire exploser le crâne.

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...


Dernière édition par Sirius Black le Dim 7 Sep - 19:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Sam 6 Sep - 20:58

Le membre 'Sirius Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 19
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Directeur de Poudlard
Maison : Gryffondor
avatar
Albus Dumbledore
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Sam 6 Sep - 22:02

Jeudi 16 août 1979, 20h42
Ministère de la magie, Londres, Angleterre


Aussi digne qu'il soit, Lucius ne put retenir un grognement plaintif sous l'effet du sortilège. Il pointa instinctivement sa baguette dans la direction d'où venait le sort, incapable de distinguer qui l'avait lancé précisément, puis se ravisa. La frustration le rongeait de l'intérieur mais les ordres étaient les ordres. Pas de maléfices mortels... ou même violents. Ravalant sa rage, il se tourna vers les cheminées et constata non sans surprise qu'Antonin avait presque réussit à en débloquer une. Merlin ! Qu'il était content de l'avoir à ses côtés ! S'avançant à ses côtés en boitant, il l'aida à finir l'enchantement qui leur permettrait de fuir. Quant aux Collateral Damages... qu'ils se démerdent ! Il avait assez morflé pour eux.

« Hey ! », interpella-t-il Kit.

Le militant se retourna juste à temps pour recevoir le sachet de poudre de cheminette qu'on lui lançait.

« Et ne venez pas dire qu'on aura pas tout fait pour vous aider ! »

Il fit ensuite venir le mangemort le plus proche pour lui confier Lydie Summers.

« Sors là d'ici mais surtout, attends moi devant l'autre cheminée. Si tu la ramène au Lord, si tu essaie de me doubler, si tu fais mine de t'approprier MA victoire, je te ferais regretter de ne pas avoir finit ta misérable existence dans la bouche du détraqueur. »

Hochement de tête craintif. Bien. Message passé. A présent, la dernière partie. Le sceau final pour clore cette mission. D'un mouvement de poignet, il donna le signal tant attendu à Antonin, au fou - si tant était qu'il puisse le remarquer - et au mangemort restant.


***


« Après vous. »

« Hors de question ! Je serais la dernière à partir ou... »

« Naya ! Sauf votre respect nous ne nous sommes pas alliés avec les mangemorts, mis en danger, affronté deux détraqueurs, je ne sais combien d'agent du ministère et mis à cinq pour débloquer une putain... une cheminée pour que vous vous fassiez recapturer ! »

« Je... »

« Partez ! Je les ramènerai tous, je vous en donne ma parole ! »

La leader des Collateral Damages ouvrit la bouche pour protester, lança un regard sur ses alliés qui se battaient avec ferveur puis soupira fort.

« Je vous attend de l'autre côté Kit. »



***


Le phénix aux couleurs dorées était apparu à peine quelques secondes après que les détraqueurs aient franchit le pas de la porte. Dumbledore ne prit pas le temps de les regarder fuir face au puissant patronus.  Il y avait trop à faire. Trop à protéger. Notamment parmi les siens. Il n'avait pas le temps de tous les guérir dans le feu de l'action mais il pouvait au moins soulager la douleur de Fraser. Fraser qui avait commit la folie d'attaquer Glave et de révéler son appartenance. Elle qui avait payé ses erreurs très chers et qui avait maintenant besoin de son assistance.
Traçant des formes invisibles au-dessus de son visage, il atténua ses brûlures aussi efficacement que possible dans l'urgence. Puis se redressa pour lancer d'autres protégos. Pour défendre les phénix, les agents du ministère et les Collateral Damages qu'il s'était juré de protéger. Et tant pis s'il se soumettait lui-même au risque de prendre des maléfices, comme tout à l'heure. La douleur avait crispés tous ses muscles, lui faisant perdre le fil pendant quelques secondes. Il avait même dû serrer les dents.... mais ce n'était rien de grave en comparaison de la mort ou d'une blessure grave infligée à un innocent. Que les mangemorts partent et qu'ils emmènent douleur et malfaisance avec eux !






Blabla hrp


Vous l'avez compris : la fin approche. Les Collateral Damages ont couvert la fuite de Naya Glave et ils commencent à partir eux aussi un à un. Vous pouvez essayer de les retenir mais votre priorité est d'arrêter les mangemorts ! Pensez-y bien petits Phénix : ce sont eux les vrais ennemis !

Mangemorts, votre dernière mission est de lancer un oubliette expérimental général qui touchera plus ou moins les personnes dans la salle, selon leur force mentale et ce qu'ils ont vu. En effet, Voldemort souhaite que le monde magique ne comprenne pas tout de suite que Lydie Summers a été enlevée, et donc que les personnes qui ont été témoins de sa présence oublient qu'elle était là ce soir. Pour plus d'efficacité, vous lancez l'enchantement ensemble (essayez d'imaginer une brume invisible créée en lançant le même sort avec plusieurs baguettes en même temps). Vous pouvez toutefois interrompre l'enchantement (mais pas tous à la fois) pour vous défendre. Ou considérer que l'un de vous se voue strictement à la défense de ses partenaires. A vous de voir.
Si vous participez au lancement de l'enchantement, vous devrez lancer un dé 3, le 3 signifiant que votre participation est vraiment faible et le 1 qu'elle est au contraire assez puissante.


✧  Il est pour l'instant impossible à quiconque de comprendre vraiment ce qu'ils essaient de faire, surtout au milieu de tout ce chaos
Il y aura évidemment une suite cohérente concernant ce sortilège mais... ce sera pour la fin de l'intrigue Red

Le glacius lancé par le mangemort dans le message d'Aliénor s'étend doucement mais sûrement (parce que c'est plus drôle comme ça Red) Une partie de la salle s'est donc transformée en patinoire et si vous passez dessus, il vous faudra un dé oui/non pour éviter de vous casser la figure.

Le dé pour savoir si vous êtes touchés ou pas n'est plus obligatoire. On vous laisse décider si vous vous prenez quelque chose et si oui, quoi.

Les règles pour toucher quelqu'un restent les même : un dé 3 pour un joueur, Lucius ou Kit, un dé 4 pour Dumby et un dé oui/non pour les CD ou le mangemort lambda qu'il reste.

Le plan ne change pas puisque vous restez dans le restaurant ministériel.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Dim 7 Sep - 0:00

Peut-être avait-elle encore une chance. Dans ce tumulte général, entre vols planés sur les dalles et ceux qui se  qui se battaient contre la vaisselle - oui oui, c'était bien un Auror qu'elle avait aperçu en train de fuir un troupeau d'assiettes -, voire qui se retrouvaient les fesses à l'air - Volk avait peut-être esquivé le sortilège, mais pas le Collateral Damage derrière lui -, il lui était peut-être encore possible de se fondre dans tout ce capharnaüm et de stopper son ascendant suicidaire.

Peut-être, oui. Et peut-être que dans une autre vie, dans un autre temps, elle serait une gentille femme ou foyer ou une honnête secrétaire sans histoires. Ailleurs, son cousin n'aurait peut-être jamais disparu. Peut-être que le jour de ses onze ans, elle n'aurait pas reçu la fameuse lettre et qu'elle aurait repris l'auberge de son petit village de pêcheur d'origine avec pour toute aspiration d'avenir, la prochaine foire aux moutons annuelle.

Allez savoir. Les éventualités, les probabilités, tous ces " peut-être " et ces " et si ", cela valait bien pendant les cours d'arithmancie. Car dès qu'on se voit catapulté dans un monde où la guerre nait doucement pour finalement s'étendre à toute une nation, menaçant l'existence de milliers de personnes, on ne s'intéresse plus que peu aux hypothèses. On veut des faits, du concret. Certains, comme elle, avaient même décidé de se battre contre cette horreur. Dissimulés sous un masque. Depuis tellement longtemps.

Sa baguette rencontra la silhouette d'Aiden. Elle savait ce qu'il ressentirait. La colère. La trahison. Mais n'y étaient-ils pas habitués, désormais ? Elle s'était fourvoyée sur sa propre capacité à supporter le poids de ses secrets, peut-être se trompait-elle encore en cet instant en pensant qu'il finirait par comprendre.

Encore des "peut-être" et pourtant, elle tenait toujours sa position. Résolue. Elle avait quitté la voie qu'elle avait tracé lors de sa sortie de Poudlard. Lorsqu'elle avait retrouvé le Directeur dans son bureau et lui avait exposé ses motivations à rejoindre l'Ordre du Phénix, lesquelles s'étaient faites oublier à mesure que le temps avançait. Qu'elle avait retrouvé, d'un coup d'un seul, aux côtés de Dumbledore. Réveillées par Ste Mangouste. Ancrées ce soir. Alors non, peut-être qu'à part son ex-mari, nul n'avait fait cas de son acte, mais en ce qui concernait la jeune femme, il n'était plus temps de se défiler.

Du moins, jusqu'à ce qu'un sortilège ne la frappe en plein visage. Sous la morsure de la brûlure qui se répand de son front à son cou, elle se met à hoqueter, grimace de douleur. Un second enchantement la frappe en plein torse, lui coupant résolument le souffle alors qu'elle tombe à genoux. La pièce tangue dangereusement devant ses prunelles à moitié révulsées par l'effort. Le dernier tandis qu'elle secoue vigoureusement la tête et renvoie une oeillade suppliante à Aiden. Certainement pas pour qu'il lui vienne en aide. Au contraire, il la connait suffisamment pour savoir qu'elle lui intime de rester loin d'elle. Le plus possible. En revanche, elle accueille les soins du vieux sorcier sans protester, esquivant délibérément son regard perçant. Elle n'a aucune envie qu'il cherche à sonder les fondements de son initiative, mais surtout, elle craint d'y lire un sentiment quelconque. Déception ou fierté. Peu importe. L'un serait aussi déstabilisant que l'autre.

Et tandis qu'elle se remet debout, elle a plus que jamais conscience qu'elle a besoin de toute sa contenance et de toutes ses capacités. Naya Glave a disparu par la cheminée que ces enflures ont réussi à remettre en service et il lui semble apercevoir un Mangemort emprunter le même chemin avant qu'une brume étrange ne lui en occulte la vision. Cette dernière semble s'étendre. Une incantation de masse. Célène ne sait pas ce que ça signifie, mais encore une fois, les hypothèses ne sont pas à l'ordre du jour.


" Lacarnam inflamare ! "


Premier Mangemort à portée, premier visé. Mal, très mal. Les boules de feu finissent leur course loin derrière lui.  La Langue-de-Plomb lâche un chapelet de jurons en gaélique, le front perlé de sueur et la respiration saccadée. Elle est prête à réitérer son geste, s'élançant vers le groupe de sbires meurtriers mais elle sent le sol se dérober sous ses pieds. Ou plutôt, c'est elle qui ne parvient plus à y adhérer. Elle n'a pas l'opportunité de saisir qu'un glacius en est la cause qu'elle s'étale par terre et glisse à toute vitesse vers une table. D'ailleurs, le mobilier lui réserve un bel accueil ! Le bois vernis rencontre sa tempe de plein fouet.

Au moins, le Destin a-t-il la gentillesse de lui épargner les petits oiseaux dansants et les étoiles mordorées. Un battement de paupières plus tard, Célène s'est enfoncée dans les abîmes délicieuses de l'évanouissement.


Qu'ainsi s'achève la glorieuse épopée de notre kamikaze préférée (ou pas) a écrit:
BON TU VAS MANGER TA MERE OU BIEN ?
1 . Dans ta face Antonin. Enfin, sur le bras, plutôt. Brûlera bien qui brûlera le dernier. AHAH REGARDEZ SA CAPE PREND FEU !
2 . Juste une boule de feu qui lui frôle l'épaule et va finir sa course derrière. Ça fait un peu mal mais il s'en remettra bien vite.
3 . Célène a trop ramassé avant, elle vise comme une bille.

Ministère on ice :
Oui : Célène patine un peu mais la table est bien pratique pour éviter de finir encore par terre.
Non : Le patinage, c'est pour les pros. Bim le coin de la table sur la tempe ! Allez, dodo ! Merci d'être passée !

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.



Dernière édition par Célène Fraser le Dim 7 Sep - 0:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Dim 7 Sep - 0:00

Le membre 'Célène Fraser' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 356
Date d'inscription : 17/08/2013
Organisation : Neutre - Phénix
Emploi/études : Journaliste pour Sorcière Hebdo
Maison : Poufsouffle
avatar
Basil Cavendish
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Lun 8 Sep - 15:59

Elle ne comprenait pas. Evidemment. Comment le pourrait-elle ? Il était clair qu'elle travaillait au ministère et le tenait en haute estime, lui et toutes les personnes qui défendaient sa cause. Preuve en était la détermination avec laquelle elle l'avait empêché de rattaquer l'auror - ou apprenti auror au vu de son âge. Alors oui, dans un sens, elle n'avait pas tort ; les mangemorts étaient bel et bien le véritable ennemi commun. Ceux qu'ils fallait arrêter en priorité. Mais le gouvernement sorcier était loin d'être la première victime dans cette histoire. Loin de là. Et s'ils n'apportaient pas son assistance au Colleteral Damages, personne d'autre ne le ferait. Le reste des occupants de cette pièce était beaucoup trop occupé à viser au pif, à se retenir aux coins de tables ou à essayer d'arrêter les intrus sans aucune distinction vestimentaire. Et il ne parlait de marque capes ! Juste des affreux masques noirs que les criminels portaient et les innocents pas.  

Alors il voulait bien faire l'effort de ne pas taper sur les aurors ou autres agents du ministère pour faire plaisir à celle qui avait été son ange gardien - parce qu'encore une fois, il lui devait bien ça - mais s'il devait choisir entre s'en prendre aux mangemorts et assister les militants les plus méritants d’Angleterre, il opterait sans hésiter pour la deuxième option. De un parce que d'autres s'occupaient déjà de la première. De deux.... parce que quand même, ça faisait un peu peur de s'en prendre aux mangemorts. Et il avait assez souffert comme ça ce soir. Fallait pas exagérer ; il était pas complètement maso non plus !

Portant donc sa dulcinée protégée à moitié handicapée jusqu'à un coin de la pièce, il lui dit doucement :

« Restez là. Vous n'êtes plus en mesure de vous battre, de me suivre ou même de me sauver. Faites vous discrètes et lancez un bouclier si nécessaire. Je reviens vite, je vous en donne ma parole. »

Il esquissa un dernier sourire d'excuse, serra doucement sa main dans la sienne comme un « Courage » télépathique puis s'éloigna rapidement vers les Collateral Damages. Naya Glave était partie et plusieurs militants s'engouffraient dans la cheminée pour la suivre. Parfait ! Il n'avait qu'à couvrir leurs arrières le temps qu'ils s'en aillent. Ensuite... ensuite il aurait tout le temps de réfléchir, de prendre conscience de la merde dans laquelle il s'était mise et de paniquer. Apercevant un rayon orangé, il pointa sa baguette vers la direction qu'il suivait pour l'intercepter.

Succès, gloire et ...:
 

Sauf que le Poufsouffle avait omis un léger détail : il ne savait pas viser. Au lieu de dévier le maléfice qu'on lançait au Collateral Damages, son propre sortilège rebondit contre le mur pour toucher celui qu'il voulait protéger. Le sorcier qui semblait avoir déjà perdu tout sens de l'orientation - y compris celui du haut et du bas - se vit soudain pousser d'affreux boutons rouges luisants et sanguinolents sur le visage. On aurait dit d'énormes verrues prêtes à exploser. En d'autres termes : le résultat était catastrophique.

Sentant la honte l'envahir, Basil détourna les yeux du militant qui tournait à droite puis à gauche en se prenant des murs et se grattant frénétiquement le visage - faisant éclater quelques verrues au passage - pour aller dans l'autre sens. Il allait apporter son aide ailleurs hein.... ou pas. Peut être qu'il ferait mieux de retourner voir son ange gardien finalement ?

" C'est solide comme du bois ! " qu'il disait:
 

Il esquissa un pas dans cette direction et soudain, sentit le sol se dérober sous ses pieds. Il tomba lourdement sur le dos et poussa un cri de douleur en continuant de glisser jusqu'aux pieds de l'auror qu'il avait visé un peu plus tôt. Bordel de goule ! Putain ça faisait mal ! Il aurait mieux fait de rester à côté d'elle. Putain l'auror allait l'écorcher vif ! Ou de rester chez lui, encore mieux. Oh merde ! Il s'était cassé quelque chose il en était sûr ! Mais s'il était resté chez lui il n'aurait pas rencontré Aliénor et trouvé la force d'aider quelqu'un, de se bouger pour une cause. Mais en contrepartie il ne serait pas en train de pleurer là, étendu au sol, en priant pour que le bruit, le chaos et la douleur cesse.


_________________
Don't bring me into this....
It's not that I'm afraid of death, war or pain ; it's just that I don't wanna be there when it happens.
(icon sunkiss./code northern lights.)




Code couleur : #bb99ca


Dernière édition par Basil Cavendish le Lun 8 Sep - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Lun 8 Sep - 15:59

Le membre 'Basil Cavendish' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Afficher
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP
» L'Intrigue 6 de Oo-Sup arrive !!!! [Sujet Recensement Fin Intrigue]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Crépuscule des Sorciers :: Sud de la Grande-Bretagne :: Ministère de la Magie :: Les 7 Départements-