AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
AuteurMessage
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Dim 24 Aoû - 16:06

Elle avait beau agiter l'artefact entre ses doigts, Célène savait pertinemment que maintenant que l'objet avait été mis hors service, elle n'en tirerait rien. Néanmoins, ce n'était pas ça qui l'inquiétait le plus. N'ayant pas revêtu sa tenue de Langue-de-Plomb, une seule raison pouvait justifier le fait qu'on ait balayé l'objet si facilement alors qu'elle n'avait même pas fait mine de le toucher auparavant : l'auteur la connaissait. Soit il s'agissait de l'un de ses collègues du Département des Mystères - Mangemort. Elle n'avait pas reconnu de visages parmi ces crétins de l'association -, soit ... Non. Son binôme était ce qu'il était, pénible au possible, un Gryffondor à demi-enragé mais elle se refusait à envisager qu'il compte parmi les rangs de Voldemort. Quant à son ancien partenaire, autant dire que cela ne lui traversa même pas l'esprit. Première erreur.

La seconde fut de ne pas avoir tout simplement saucissonné Cavendish dans le premier bureau à proximité. Qu'est-ce que le journaleux pouvait bien fabriquer au Ministère, par toutes les catins de Merlin ?! Le moins que l'on pouvait dire est qu'il était tenace si, comme beaucoup, il avait tout simplement eu vent de l'intrusion prochaine des Colateral Damages et qu'il avait trainé dans le coin à l'affut du scoop de sa vie. Ou alors ... Ou alors, il était un sympathisant actif de la cause qui avait finalement pris peur devant la vision de l'assaut. Il valait mieux n'écarter aucune hypothèse.

Autant dire qu'elle n'eut pas le temps de s'interroger davantage. Aliénor venait enfin de les rejoindre. Pour poser la question la plus inutile du monde. Elle s'apprêtait à répliquer mais Aiden la prit de vitesse, sans ironie aucune et avec un tranchant qui la surprit quelque peu. En dix ans, elle avait expérimenté de nombreuses facettes de son mari - ex-mari, Célène, ex -, seulement, à force de distance, elle en avait oublié certaines. Et étonnamment, loin de l'agacer, cette intervention la ... Rassura. Au moins n'allait-elle pas devoir mener leur petit groupe de bras cassés toute seule, ainsi qu'elle l'avait craint pendant quelques instants. Parce qu'il semblait que Basil n'avait pas l'intention de rester en arrière. Elle eut juste le temps de faire quelques pas qu'il se jetait sur elle, enserrant son bras. L'Ecossaise échappa un grognement tandis qu'elle se dégageait sèchement. Seigneur, pourquoi tant de haine ? Elle qui s'était toujours fait un point d'honneur à manger ses épinards et à bien travailler à l'école ... A nouveau, Aiden fut le plus réactif. Cavendish finit sur les fesses avant d'être autorisé à se joindre à eux, sous conditions. Lesquelles ne seraient forcément pas respecter, à en juger par ses geignements et par les tremblements qui l'agitaient.


" Si tu gênes, je t'attache à une porte par le caleçon. " Ou les tripes. Elle n'avait pas encore décidé. " Mais c'est pas vrai ! "


Après le tourbillon d'eau useless qui avait pour seul intérêt de dissimuler leurs opposants, ces derniers semblaient avoir trouvé une nouvelle parade. Un brouillard opaque commença à leur brouiller la vue alors qu'ils avançaient, bien décidés à les retarder. Et évidemment, elle avait laissé sa besace, ainsi que le matériel qui aurait pu leur être utile, quelque part dans ce maudit couloir. Bravo la réflexion ! Vraiment !

Des bruits de course effrénés les informèrent de la direction à suivre. Ils s'empressèrent de s'exécuter. Du moins, jusqu'à ce qu'une main atterrisse pratiquement dans le bide de Célène. Elle sursauta pour découvrir ce cher Dorion Volk, toujours accompagné de son humour décapant.


" Je comptais sur les hiboux pour perdre les invitations en route, à vrai dire. "


La poste magique n'était décidément plus ce qu'elle était.
Ce petit interlude terminé, il fut temps d'apercevoir leurs ennemis - sans guillemets, parce qu'après tout, à partir du moment où on engageait les Mangemorts comme garde du corps, on ne valait pas mieux qu'eux à ses yeux. Du moins, autant que le brouillard l'autorisait. Et c'était sans compter sur la volée de piafs qui en émergea aussitôt pour s'attaquer à Aiden. Et à l'impedimenta que la jeune femme se prit en pleine face. Pas de jaloux. Il aurait dommage de spolier un de nos deux amoureux.

Célène trébucha sous l'impact et son front rencontra les dalles froides dans un choc sourd. Le maléfice n'était certes pas bien méchant, mais si on alliait ça à une bonne visée, voilà ce qui en résultait : une arcade sourcilière ouverte et un cri de rage. Enfin, il en fallait un peu plus pour mettre la Nettoyeuse K.O. , avec toute cette adrénaline qui courait dans ses veines et la vision d'un Aiden sonné comme moteurs. Elle se releva tant bien que mal et sentit qu'encore une fois, on l'attrapait par l'avant-bras. Ça commençait à devenir une sale manie chez la gente masculine et ce fut bien parce qu'elle reconnut la voix du Phénix qu'elle ne lui décocha pas son poing dans la figure. Quoi qu'elle aurait pu le faire, juste pour lui faire ravaler son petit sourire. Son idée de les prendre à revers était bien trouvée, elle n'en attendait pas moins de lui, par contre, faire la course ...


" Tu crois que c'est le moment ?! "


Un juron tandis qu'il s'éloigne, absolument pas perturbé par sa remontrance - étonnant, n'est-ce pas ? - et qu'elle lui emboite le pas, sans se rendre compte que malgré elle, elle s'est prise au jeu.


" A toi, monsieur le Briseur de Sorts. " lâcha-t-elle, la main toujours plaquée sur son arcade alors qu'ils venaient d'arriver devant la porte. Fermée comme il se devait, avec une bonne dose d'enchantements. Elle ne doutait absolument pas des compétences d'Aiden, mais quand même, elle préféra reculer d'un pas. Juste au cas où. Inutile, visiblement. Le battant s'ouvrit, leur laissant la voie libre. " Alors passe en premier ? "


Attaque sur sa virilité complètement gratuite, s'il en est, mais il fallait dire qu'elle était pas mal échauffée. Néanmoins, elle s'exécuta, petit sourire moqueur à l'appui. Un instant plus tard, elle apercevait le groupe en train de se battre et ni une, ni deux, pointa sa baguette vers le premier Mangemort à portée.


" Incendio ! "


La douleur cuisante qui s'ensuivit lui fit aussitôt regretter d'avoir voulu faire sa maligne une seconde auparavant. C'était sûrement la mauvaise fortune qui avait donné ce magnifique réflexe au Mangemort ou à l'un de ses comparses et qui lui avait retourné son sortilège. Des réflexes dont elle manquait passablement, puisqu'à défaut de son torse, ce fut sa jambe qui prit après qu'elle ait fait un bond sur le côté. Son pantalon commença à prendre feu et malgré le filet d'eau qu'elle parvint à extirper de son arme pour éviter de se transformer en torche humaine, elle ne put empêcher la brûlure de mordre sa chair. Et s'effondra sur un genou en poussant un cri de souffrance à la limite du ridicule.

Comment les moldus appelaient ça, déjà ? Ah oui. Putain de karma.


Bim bam burn a écrit:
Célène est-elle freinée ?
Oui : Un Impedimenta plein gaze dans la face de Célène, un.
Non : Malgré le brouillard, elle a juste le temps de parer. Ouf.

Toto va-t-il morfler ?
1 . INCENDIO DANS TA GUEULE ENCULE DE MANGEMORT DE MES DEUX NOIX ! La cape d'Antonin commence à prendre feu et il a droit à une belle brûlure qui fait bobo (où qu'il veut)
2 . Incendio ... Sur le mur. Bien visé, bien.
3 . Retour à l'envoyeur : la jambe de Célène vient d'écoper d'une belle brûlure handicapante pour le tour suivant.
4 . Sortilège dévié. C'est Aliénor qui prend. Oups ?

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.



Dernière édition par Célène Fraser le Dim 24 Aoû - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Dim 24 Aoû - 16:06

Le membre 'Célène Fraser' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 910
Date d'inscription : 18/07/2013
Organisation : Mangemorts
Emploi/études : Ex-Oubliator d'Elite - Sans emploi
Maison : Poufsouffle
avatar
Nicholaus Rosenhirsh
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Dim 24 Aoû - 18:12

Une main contre le mur le plus proche, baguette toujours tendue prête à l'emploi, Nicholaus s’efforçait de garder son calme et plus encore, son intégrité mentale. Trop de mouvements, d'informations, d'imprévus déja. Bien sur que certains membres du ministère seraient présents mais prêts à en découdre? Défendre les locaux alors qu'ils n'étaient pas même encore au niveau des geôles où trainaient forcément certains Brigadiers? Et Célène? Célène?!

Cette donnée ne s'imprimait définitivement pas dans son esprit.

La voix de Sooney lui parvint dans un brouillard aussi épais que celui qui venait d'être lancé. Un effort de plus, et Nicholaus suivit le mouvement, tâchant de décomposer cette mission en étapes simples et finies. Comme d'autant de couloirs fermés par des portes. Avancer, user d'un bouclier simple, ne pas percuter de civil, traverser le tribunal, obéir aux ordres de Malfoy.

Pour s'arrêter à l'entrée des geôles. Garder leurs arrières. Une tâche simple, parfaite pour l'instant. Se posant en posture stable, légèrement sur le côté, comme il avait apprit à le faire aussi professionnellement que possible depuis des années, le Blond prépara son sortilège. Au moins avaient-ils pour ordre de ne blesser personne gravement. Même si à force de servir sous les ordres Mangemorts, Nicholaus avait depuis longtemps perdu l'empathie qui pouvaient encore le toucher au fil des sortilèges. Mais il y avait Célène. Le Destin peut-être?

Un crissement, un geste, un corps s'effondra non loin de lui, l'un de ses comparses mangemorts venait d'être touché.

°°Bien fait.... Ta place n'est pas ici, une simple mise en garde, mais ce sera bientôt ton tour si...°°

Le réflexe fut mauvais, le sort trop incertain. Nicholaus se sentit projeté en arrière, volant sur quelques mètres avant de retomber avec une douceur particulièrement dérangeante.

Le Blond s'enfonça les ongles dans les paumes de mains pour ne pas céder aux autres voix.

Ils venaient sauver des civils, Naya Glave, une femme qui s'élevait contre tous ceux qui opprimaient le peuple. Pour une fois que sa sinistre présence n'était pas complètement néfaste..

Un cri venait de poindre dans l'espace des geôles., une alerte, un couac. Les rouages s'émoussaient trop tôt. La réflexion n'avait guère sa place. Nicholaus tira.

Sortilège Confondus:
 
Dice in the ice:
 

_________________

Le véritable cauchemar n'est jamais celui auquel on croit, se terrant dans chaque angle, chaque chuchotement de trop, chaque souffle saccadé qui nous échappe. Il est là pour vous rappeler que finalement, vous n'appartenez à aucun monde. Seul le Destin à le pouvoir du véritable choix.



Dernière édition par Nicholaus Rosenhirsh le Dim 24 Aoû - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Dim 24 Aoû - 18:12

Le membre 'Nicholaus Rosenhirsh' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 60
Date d'inscription : 05/03/2014
Organisation : Ordre du Phénix
avatar
Aliénor de Vigneral
Afficher
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Dim 24 Aoû - 19:20

Aliénor ne répondit rien à la réplique on ne peut plus sèche de Monsieur Lehnsman. Elle n'avait que trop l'habitude de devoir conserver une attitude en apparence calme, voire même placide, quel que soit les circonstances. Même si les circonstances d'aujourd'hui étaient tout de même particulièrement exceptionnelles. Qu'à cela ne tienne. Il n'était certainement pas le moment pour eux de s'en prendre les uns aux autres. Et après tout, il avait raison... Ils devaient avancer. Continuer, et les arrêter. Car les Collateral Damages, sous couvert de grands idéaux, s'étaient alliés à la pire engeance que cette Terre ait portée. Et qui sait quel but ces hommes là, s'ils méritaient encore d'en avoir le nom, pouvaient bien défendre.

Alors Aliénor avait simplement hocher la tête sous la réprimande, resserrer ses doigts fins sur sa baguette, et serrer les dents. Et elle avait suivit le petit groupe dès que celui-ci avait reprit la marche. Enfin, ou la course, parce que bien sûr, ils n'étaient pas en promenade ! Et elle avait fait comme les autres. Elle avait tâtonné quand le brouillard s'était levé, se guidant aux bruits de ses compagnons d'infortunes, aux silhouettes qu'elle apercevait malgré le brouillard. Elle avait même rencontré un peu trop durement un mur alors qu'elle tentait de se concentrer sur son avancée, ralentissant considérablement le pas.

Est-ce qu'Aliénor se prend quelque chose dans la tête ?:
 

Et le brouillard qui obscurcissait sa vue fini par atteindre son but. Et elle ne comprit que lorsque ses pieds décollèrent le sort qu'elle venait très certainement d'être victime d'un sortilège. Un everte statum, ou quelque chose qui avait sensiblement le même effet. Et la réflexion ne put aller plus loin que déjà, Aliénor se sentait tomber, heurtant violemment le sol, venant rajouter à la douleur lancinante du coup qu'elle s'était elle même-infligée dans l'épaule alors qu'elle tentait de trouver son chemin. Et elle ne put en aucun cas retenir le cri de douleur qui vint franchir ses lèvres alors qu'elle sentait son épaule craquer - sans doute pas casser, mais déjà assez amochée... - Après tout, Aliénor n'était pas vraiment ce que l'on pouvait appeler une combattante...

Mais ce que l'on pouvait reconnaître à l'héritière des de Vigneral, à défaut d'être rompue aux sports de combats, c'était d'avoir une volonté de fer. Et de savoir exactement quand s'en draper. Si la douleur avait eu, un instant, comme effet de lui donner l'envie viscérale d'abandonner, son esprit avait combattu cet instant pour la pousser, au contraire, à se relever. Et à repartir aussitôt à la suite de ces compagnons.

Sauf que le spectacle qui devait s'offrir à elle alors qu'elle sortait enfin des brumes du sortilège n'était pas vraiment pour la réjouir. Elle n'y voyait pas toujours très clair, mais bien assez pour voir que les premières hostilités commençaient déjà à faire des blessés. Et un nouveau cri s'échappa de ses lèvres quand un sortilège vint frapper l'un de ceux qui s'était mêlé à leur petit groupe. "Non !" Mais c'était trop tard, et déjà, le jeune homme s'écroulait au sol, visiblement en train de suffoquer. Et la panique, d'autant plus violente, menaça de nouveau de s'emparer d'elle.

Mais elle devait agir. Agir vite ! Et ne surtout pas prendre ses jambes à son cou et partir dans l'autre sens se mettre pour tenter de se mettre à l'abri, loin de tout ce raffut, loin de ses hommes qui voulaient visiblement les tuer ! Mais elle ne pouvait pas. Elle s'était portée volontaire pour les combattre, pour tenter de ramener la paix, alors elle ne pouvait juste pas. Surtout pas. Et même si ses doigts tremblaient, même si elle était à proprement terrifiée par ce qui était en train de se passer, elle devait agir ! "Ca va aller, ça va aller... Anapneo."

Qu'en est-il de ce sortilège ?[/spoiler:
 

Le sortilège avait mit quelques secondes avant de lui revenir en mémoire, les mots avaient eu du mal à franchir ses lèvres. Mais le sortilège vint frapper la gorge de l'homme à terre pour la libérer aussitôt ! Un peu plus, et Aliénor n'aurait jamais cru y arriver... Mais elle l'avait fait ! Et l'homme dont elle ignorait toujours le sens était sauf... Tout du moins pour l'instant.


Dernière édition par Aliénor de Vigneral le Dim 24 Aoû - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Dim 24 Aoû - 19:20

Le membre 'Aliénor de Vigneral' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Dim 24 Aoû - 19:42


Partiellement dissimulée par le mur, Lydie Summers recompta les silhouettes qu'elle parvenait à discerner à travers la fumée et les vitres brisées du poste de garde. Ils étaient beaucoup trop nombreux. Et eux pas assez. Même en comptant le balayeur et la jeune femme qui venaient d'arriver.


« J'espère que vous savez utiliser votre baguette aussi bien que votre balais. », avait-elle lancé d'un ton dédaigneux à Aiden.

Sans trop y croire, elle pria pour que les aurors rappliquent vite. Cela faisait bientôt une minute qu'elle avait envoyé Bates les chercher, juste après qu'ils se soient eux-même rendu compte par un heureux hasard que quelque chose de grave se passait. Foutue bulle de silence ! Il allait maintenant falloir déclencher l'alarme.

Courbant le dos, elle s'élança dans le poste de garde et pointa sa baguette sur la dernière cellule. La seule dont on ne pouvait rien apercevoir de l'extérieur. Du moins, jusqu'à ce qu'elle s'ouvre....  A l'instant où le sortilège de la brigadière toucha les grilles, l'espèce de fumée opaque qui en dissimulait l'intérieur s'évapora et les portes en fer s'ouvrirent sur deux détraqueurs.

« Ne les tuez pas ! » eu juste le temps de crier Lydie avant de rouler au sol pour éviter un maléfice ennemi. Ils ne tiendraient pas très longtemps mais ils tiendraient. Au moins le temps que Bates et les aurors arrivent.

***

Enfin, elle était libre. Comme elle méritait de l'être.... comme elle devait l'être ! Pour son fils et pour tous les citoyens anglais qui avaient besoin d'elle. La tête haute, Naya Glave prit la baguette que lui tendait un Kit Sooney tremblant d'émotion.

« Madame... l'Angleterre vous attend. », déclara-t-il de son ton le plus solennel.

« Oui...»

Pendant un instant elle sembla hésiter sur la suite des événements, balayant du regard les Collateral Damages qui l'encerclaient pour la protéger. Puis elle prit une grande inspiration et brandit la baguette vers le plafond :

« MES AMIS ! Vous êtes venus pour moi mais je ne suis pas la seule victime de ce ministère tyrannique et corrompu ! Si nous devons nous battre pour la justice et la liberté, battons nous jusqu'au bout : LIBERONS TOUS LES INNOCENTS ! »

Une approbation générale et bruyante accueillit cette proposition. Naya s'empressa d'indiquer à ses acolytes quels prisonniers devaient être libérés et ils se précipitèrent pour lancer les sorts adéquats. Les captifs commencèrent à émerger de leur cellule en beuglant encore plus fort que les membres de l'association.

« Parfait ! », commenta Lucius sans cesser d'envoyer des sorts aux ennemis cachés dans le poste de garde. « Toi, aide les ! Sans distinction de prisonniers. »

Ca ne faisait peut être pas partit du plan initial mais tout compte fait, c'était aussi bien. Ils avaient désespérément besoin d'une diversion, le temps de se débarrasser des détraqueurs et de mettre la main sur Lydie Summers.

« Conjonctivit ! »


Lucius a écrit:

1: C'est Basil qui prend ! Il est aveuglé jusqu'à la fin du tour.
2: C'est Dorion qui est touché ! Il est aveuglé jusqu'à la fin du tour.
3: C'est Aliénor qui se retrouve aveuglée ce tour-ci !
4: C'est Aiden qui se prend le sort en pleine figure et se retrouve aveuglé jusqu'à la fin de ce tour.







Blabla hrp


Naya Glave est libérée et déterminée à mettre le bordel avant de partir. Elle libère uniquement les prisonniers qui sont des opposants au ministère, quel que soit leur groupe d'appartenance ou leurs revendications. Pour en savoir plus sur Naya Glave, vous pouvez lire sa fiche de personnage :

Naya Glave:
 

Contrairement à Naya, Lucius a ordonné aux mangemorts de libérer tout le monde. Y compris un meurtrier et un malade mental auto-surnommé " The Doctor " qui s'amusait à torturer des gens pour le plaisir. Ils devaient tous les deux être jugés le lendemain et ils sont extrêmement dangereux.

Mis à part Naya Glave, aucun prisonnier n'est armé. Ils sont toutefois furieux et agressifs. Il faudra un dé oui/non pour mettre hors d'état de nuire un prisonnier lambda et un 1 d'un dé 3 pour mettre complètement hors d'état de nuire le meurtrier ou The Doctor

Chaque phénix et chaque neutre devra lancer un dé 4. Le 1 indique que personne ne vous attaque ou que vous réussissez à éviter. Le 2 que vous êtes attaqué par un mangemort ou un Collateral Damage. Le 3 que vous êtes attaqué par un prisonnier lambda. Et enfin le 4 que vous êtes sauvagement agressé par le meurtrier ou The Doctor. Dans ce cas, vous allez devoir vous battre pour votre vie Red

Phénix et neutres, votre priorité est désormais d'arrêter les prisonniers et d'empêcher l'ennemi d'en faire sortir d'autres Si vous vous en prenez à un mangemort, un Collateral Damage ou un prisonnier, un dé oui/non suffit. Pour un joueur ou Kit Sooney, il vous faut le dé à 4 faces.
Si vous n'êtes blessé par personne ce tour ci, vous avez exceptionnellement le droit (mais pas le devoir) de lancer deux attaques
(sur un mangemort, un prisonnier et/ou un détraquer). Cette exception ne s'applique qu'aux phénix et aux neutres !

Les deux brigadiers de garde ont été stupéfixiés mais deux autres sont arrivés en renfort. Parmi eux se trouve Lydie Summers, la personne que les mangemorts veulent kidnapper, mais ils sont encore trop loin pour discerner son visage. Les brigadiers ne visent que ceux qui sont masqués mais dans ce bordel, une erreur est vite arrivée Red

Lydie Summers a libéré les deux seuls détraqueurs du ministère, qui sont là pour accompagner les criminels au tribunal ou au cas où il y ait une attaque comme celle là. Les détraqueurs s'en prennent à tout le monde, mangemorts, phénix et neutres ! Attention, il y a quelques règles bien particulières :
- Célène : Etant membre de l'Ordre du Phénix depuis un moment, tu as l'habitude de communiquer par patronus. Il te suffit d'obtenir un oui pour réussir le charme du Patronus.
- Aliénor et Aiden : N'étant pas membres de l'Ordre depuis très longtemps, vous ne maîtrisez pas le charme du patronus aussi bien que Célène (sauf si pour une excellente raison, vous avez appris ce sortilège avant de rejoindre les phénix). Il vous faut donc un dé 3 pour lancer un patronus.
- Les autres : A moins d'une excellente raison (à nous expliquer avant de poster), vous ne connaissez pas le charme du patronus ! Il n'est pas appris à Poudlard et rare sont ceux qui le connaissent ou le maîtrisent vraiment. Cependant vous pouvez les ralentir avec des sortilèges d'attaque plus ordinaires. Pour cela, il vous faut lancer un dé 3.
- Les sorciers qui pratiquent régulièrement la magie noire (comme Antonin par exemple) sont légèrement moins affectés que les autres par les détraqueurs. Mais ils restent sensibles au désespoir.

Mangemorts, votre priorité est de ralentir ou neutraliser les détraqueurs qui viennent vers vous. Vous devez aussi lancer un dé oui/non pour savoir si vous êtes touchés par le sort d'un brigadier.

Pour vous aider à vous situer, nous avons mis le plan à jour. Célène, Aiden et les deux brigadiers sont au niveau de l'étoile blanche. Les détraqueurs sortent de la cellule jaune et se déplacent ensuite librement dans les gêoles, tout comme le reste du groupe. :

Plan:
 




Dernière édition par Destin le Dim 24 Aoû - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Dim 24 Aoû - 19:42

Le membre 'Destin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Lun 25 Aoû - 15:35

On ne faisait pas vraiment attention à lui. Et il ne faisait pas vraiment attention aux autres. Ce n’était pas si mal dans cette situation. Il ne reconnaissait plus personne, Célène s’étant enfuie dans les couloirs à la suite d’il ne savait quel hommes. Croqueuse d’amants !

Il continua d’avancer dans les couloirs, prêt à intervenir au moindre écart qui se répercuterait sur les plafonds ou la douce moquette. Les cris se faisaient de plus en plus présents. Et ce n’était pas vraiment pour lui plaire.Les mangemorts et les Collateral Damages étaient beaucoup trop nombreux pour qu’ils ne fassent pas de conneries. Les sorts volaient dans tous les sens, perçant les boucliers qu’il peinait à se fabriquer. Un reste de porte lui servit de lance quand  il s’approcha d’un groupe de sorciers. Il donnait des coups dans tous les sens, et il ne savait pas trop à quoi cela servait.

Un éclair traversa la pièce et vint s’aplatir sur son visage. Et merde, il s’était fait salement toucher. Dans la surprise, il se prit les pieds dans la moquette soyeuse et douce du ministère qui avait été sauvagement piétinée deux secondes plus tôt. Dorion se mit à gémir comme s’il venait de sortir du ventre de sa mère.
Le Volk cligna des yeux, bien que tout lui paraissait de la même couleur, de la même forme. C’était à peine s’il arrivait à discerner les lumières des ombres.
« Que sa mère enfante une goule ! » A moins qu’elle ne l’ait déjà fait.
Il rampa dans une direction, se butant contre un mur.

Et puis l’ambiance se fit plus fraiche. Comme si quelqu’un avait ouvert une fenêtre sur le dehors et que l’air frais de la nuit Londonienne descendait sur eux. Mais il y avait un côté en moins sympa, un petit côté déprimant. Comme si la nuit londonienne se muait en éternel arctique. Mais point le temps d’y réfléchir, Dorion venait de se prendre un coup de pied dans la tête.
Le juron qu’il venait de lancer prouva au nouvel arrivant qu’il n’était pas mort. Et oh joie intense, un petit ricanement se fit entendre.

« Alors comme ça on fait roupillette Phénix de merde ? » Un autre coup de pied, mais cette fois-ci plus ajusté qui le cueillit au creux du ventre. Dorion se retint de rendre son dîner, merde, il l’avait savouré celui-ci !
« On n’est pas capable de tenir la route, n’est-ce pas ! » Encore une fois, ce fut l’estomac de Dorion qui mangeait. Sûrement un mangemort se disait Dorion. Il n’y avait qu’eux pour être aussi plein d’amour pour leur prochain. Il essaya de ramper plus loin, mais on le retint par les pieds.
« Où est-ce que tu crois aller vermine ? » Un pied se posa sur son cul, et une vision où un homme se posait victorieux sur un cadavre lui vint.
Il n’était pas pour les jeux sexuels en plein ministère avec des hommes pendant que d’autres se battaient. Ou alors, il n’avait simplement pas réfléchi à la précision de la chose. Une pensée vers son entrejambe finit de conclure que la situation n’était pas érotique pour lui.

Soudain, le froid s’intensifia. C’était comme si un oiseau entrait dans votre chambre et chiait partout tout en refusant de sortir. C’était exactement cela comme sentiment, un oiseau venait picorer l’intérieur de votre cœur et faisait de petites fientes sur vos émotions.
Un dernier coup dans les côtes et le mangemort prit la poudre de cheminette vers d’autres cieux. Dorion avait eu le droit au moineau qui venait vous taper, maintenant, il avait le rapace qui venait pour les restes.

Dé des prisonniers:
 

Si 2,3 au dé:
 

Si 4 au dé:
 

_________________


Run. The world will fall.


Dernière édition par Dorion Volk le Lun 25 Aoû - 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Lun 25 Aoû - 15:35

Le membre 'Dorion Volk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 4 faces' :


--------------------------------

#2 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#3 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Lun 25 Aoû - 17:33

Serrant les dents, Célène se remit sur ses pieds tant bien que mal. Son tibia était à vif, la peau rougie et couverte de cloques lui semblant avoir été lacérée par une lame des plus affutées. Et cette vague odeur de cochon brûlé ... Elle sentit la nausée poindre alors qu'un sort fusait vers Aiden. Le temps qu'elle se retourne, elle eut tout le loisir de l'imaginer en train de voler contre un mur. Fort heureusement, il n'en fut rien et outre le fait qu'il avait l'air un peu désorienté, il était toujours debout. Elle s'apprêtait à lui demander si tout allait bien lorsqu'une voix retentit près d'eux. Alors qu'elle quittait les ombres qui l'avaient enveloppées jusqu'ici, l'Ecossaise reconnut Lydie Summers, la fille de la Ministre. Ce qui, franchement, ne l'impressionna pas plus que ça. Au contraire, son ton eut plutôt pour effet de faire monter sa colère d'un cran. La seule raison pour laquelle elle échappa à une réplique acerbe fut parce qu'elle s'élança tout aussitôt dans le couloir.


" Ah non ! Recommence pas avec cette histoire de balai, toi ! " prévint-elle Aiden avant qu'il ne se serve de la remarque de la jeune fille pour remettre le sujet sur le tapis.  " Sinon je te jure que la prochaine fois, je t'envoie à l'entretien des chiottes communes ! "


Si prochaine fois il y avait. Ce qu'elle ne souhaitait évidemment pas mais qui, en ces temps troublés, était un risque à envisager. Quoi que pour ça, il faudrait déjà qu'ils arrivent à sortir de ce bourbier avant que l'un d'eux n'y laisse sa peau. D'ailleurs, Célène avait déjà commencé. Elle fit signe à son ex-mari de la suivre tandis qu'elle emboitait un pas claudiquant à la Brigadière. Une vague de panique l'envahit alors qu'elle vit les portes des geôles s'ouvrir les unes après les autres grâce à l'intervention toujours aussi intelligente du groupe d'encagoulés et de leurs copains pacifistes ratés. Cela ne pouvait pas être pire ! Si. Bien sûr que si.


" Mais ... NON ! MAIS C'EST PAS VRAI ! QU'EST-CE QU'ELLE FOUT CETTE CONNE ?! "


Ses blessures ne devaient pas être innocentes au contrôle qu'elle venait de perdre, en témoignaient ses hurlements insultants. Débarquant près de Lydie après avoir évité de justesse deux sortilèges bleutés, elle la chopa par l'épaule, lui collant sa baguette sous la gorge.


" Vous êtes complètement malade ! Remettez ces choses dans leur boite ! "


Bon bah au moins, personne ne se demanderait pourquoi on avait élu la mère plutôt que la fille. Car cette dernière venait juste de libérer deux Détraqueurs d'une des cellules, complétant le ballet des prisonniers déjà dehors. Si elle se doutait de la raison de son acte, elle connaissait tout aussi bien l'imprévisibilité de ces monstres. Comme s'ils n'avaient pas assez de problèmes ! Putains de Mangemorts ! Putains de Colateral Damages ! Saloperies d'incompétents !

Ignorant la réaction de Summers, elle la lâcha à peine son ordre donné et, la jambe tremblante menaçant de céder sous son poids, elle repartit en direction des créatures. La chaleur qui émanait de sa brûlure contrastait avec le froid qui l'envahissait à mesure qu'elle se rapprochait. Elle eut beau verrouiller son esprit et concentrer tout ce dernier vers son but, des bribes de désespoir commençaient à l'assaillir. Encore plus mis à mal par les esquives physiques ou magiques qu'elle devait fournir pour se frayer un chemin parmi la débandade.


" EXPECTO PATRONUM ! "


Une tête d'aigle apparut au bout de son arme. Pour peu que cela n'ait pas impliqué de potentiellement sauver une dizaine d'innocents, jamais elle n'aurait lancé cet enchantement, lequel n'était pas au programme scolaire et tout aussi compliqué à apprendre en-dehors. Voire carrément méconnu. Elle risquait d'être catégorisée comme Phénix. Et elle s'en fichait comme de son premier chapeau.

Sauf que, trop occupée à tenter de produire un patronus corporel efficace, elle ne vit pas son assaillant venir. L'oiseau dont les ailes se formaient tout juste mourut en un mince filet qui cessa de repousser les Détraqueurs. Elle heurta le mur le plus proche de plein fouet, son crâne rebondissant contre la pierre. Une première fois. Puis une deuxième, alors qu'un prisonnier lui assénait un magistral coup de poing en pleine figure. Son nez craqua dans un bruit écœurant, les bruits autour d'elle se firent étouffés, ses jambes ployèrent, des points noirs derrière une lumière aveuglante ... Sombrer dans le néant ne lui avait jamais paru si attrayant.


L'epic fail de la vie a écrit:
Patronus :
Oui : Les Détraqueurs reculent vers la cellule la plus proche. Win !
Non : Pas le temps de produire un patronus efficace. Ca finit en petit filet de lumière mourant. Useless.

Qui qui veut bouffer du Phénix ?

1 . Un petrificus totalus balancé sur un prisonnier juste avant qu'il réussisse à l'atteindre
2 . Un Mangemort pour Célène, un !
3 . Un taulard qui lui saute dessus, là, comme ça, gratuitement.
4 . THE DOCTOR ! THE DOCTOR ! **

Si 2 ou 3 au dé précédent :
Oui : Si 2, contre-sort ; si 3, une baffe et un bon coup dans les parties et elle peut s'en dégager sans trop de dégâts.
Non : Oh sa race le diffindo/le poing dans la face !

Si 4 au dé précédent :
1 . Même sort : grosse torgnole et coucougnettes en miettes. K.O. pour ce tour l'enflure.
2 . L'enfoiré essaie de l'étrangler mais elle parvient à lui en coller une. Assez déstabilisé pour qu'elle puisse se dégager. Pour l'instant.
3 . CE FILS DE PUTE EST EN TRAIN DE L'ETRANGLER !

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.



Dernière édition par Célène Fraser le Lun 25 Aoû - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Lun 25 Aoû - 17:33

Le membre 'Célène Fraser' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 4 faces' :


--------------------------------

#3 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#4 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 910
Date d'inscription : 18/07/2013
Organisation : Mangemorts
Emploi/études : Ex-Oubliator d'Elite - Sans emploi
Maison : Poufsouffle
avatar
Nicholaus Rosenhirsh
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mar 26 Aoû - 10:13

Des sueurs froides, le besoin de s'humidifier les lèvres régulièrement, de déglutir pour se desserrer la gorge alors qu'il sentait sa poigne sur sa baguette se faire plus moite, plus tremblantes. Nicholaus n'avait jamais été spécialement sujet à la claustrophobie mais il n'en était pas de même pour l'agoraphobie... Et le stress accumulé, les nouvelles données qui s'accumulaient au fur et à mesure, le tout ajouté à ce lieu trop exigüe où la masse de personnes ne cessait d'augmenter... Le crissement des cellules qu'on ouvrait, les cris, le brouhaha..

Nicholaus recula brutalement jusqu'à sentir une surface dure, réelle, dans son dos, vacillant, le souffle court, les lèvres murmurant d'incompréhensibles paroles.

Il se perdait.

Attrapa vaguement les ordres de Malfoy, s'y accrochant comme un naufragé à son radeau malgré les trous qui le coulaient inévitablement, ouvrant à son tour une cellule de plus, visualisant à peine ce qui pouvait en sortir, restant là, immobile, imperméable, perméable aussi.

C'est à peine s'il perçut l'arrivée de renforts en sus au bout de la pièce.

Il enregistra que quelqu'un parla de Phénix, accélérant son pouls, créant une panique de plus. Ils n'étaient pas sensés être là, cela devait se passer tranquillement, bien, sans heurts sans...

Mais cette simple notion disparu bien aisément à peine quelques secondes après en même temps qu'un goût amère lui remontait dans la gorge.

Le froid s'épaississait...

Ce crissement silencieux, cette vague aussi épaisse qu'intangible qui le rongeait plus efficacement encore que le reste de ses mots.

Nicholaus fut incapable de lever la baguette contre les deux formes qu'il avait perçu d'un sort de localisation, reculant à nouveau contre le mur, gémissant sans bruit alors que la bille, la peur et le désespoir lui remontait le corps, le paralysant plus efficacement encore. Le blond revoyait des bribes de sa vie. De sa non-vie aussi. Ces épisodes, ces impressions et toutes ces images de choses qui ne pouvaient pas être réellement. La non-existence de Lorgan lui arracha un non plaintif alors que ce souvenir bien trop réel lui revenant. Il avait tant fait pour l'occulter. Il sentait ses tripes fondre, le contact du mur aussi intangible que le néant de toutes ces existences. Celles qui n'étaient pas, puis celles qui n'étaient plus par sa faute. Celle qui pourrait ne pas être.

La vision de sa mère, cadavreuse, lui arracha cette fois-ci un véritable gémissement de souffrance alors que le corps du mangemort retombait de toute sa hauteur pour se recroqueviller contre ce mur qu'il ne sentait plus.

Dé du hasard des pas cool:
 

_________________

Le véritable cauchemar n'est jamais celui auquel on croit, se terrant dans chaque angle, chaque chuchotement de trop, chaque souffle saccadé qui nous échappe. Il est là pour vous rappeler que finalement, vous n'appartenez à aucun monde. Seul le Destin à le pouvoir du véritable choix.



Dernière édition par Nicholaus Rosenhirsh le Mar 26 Aoû - 10:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mar 26 Aoû - 10:13

Le membre 'Nicholaus Rosenhirsh' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Date d'inscription : 24/10/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Briseur de Sort
Maison : Serpentard
avatar
Aiden D. Lehnsman
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mar 26 Aoû - 19:49

Le sourire qu'il avait offert à Célène à l'ouverture de la porte avait été on ne peut plus triomphant, réponse à son mouvement de recul qui n'avait pas manqué de lui échapper. Mais il s'était retenu de surenchérir d'une quelconque manière que ce soit ou même de répondre à sa boutade autrement que par un rictus car ils n'en avaient tout simplement pas le temps. Car qui disait porte ouverte disait de nouveau entrer dans le vif du sujet, à savoir, une bataille en bonne et due forme. Et surtout un sacré bordel, s'il pouvait se permettre. Mais ce n'était pas vraiment ce qui pouvait arrêter Aiden. Pas quand il s'était déjà autant engagé dans le mouvement, pas surtout quand son épouse - non, il n'y avait pas moyen, il se refusait à employer le ex - avait bondi devanr lui pour aussitôt reparir au combat. Il ne pourrait jamais la raisonner et la faire cesser : io serait au moins là pour assurer ses arrières. Du moins c'est ce qu'il aurait aimé faire. Un sortilège d'attaque, un bouclier, une parade. Danse mortelle qui l'éloigne sans qu'il ne s'en aperçoive de sa douce. Jusqu'à ce qu'il n'entende son cri qu'il distingue sans peine, et ce même au milieu du brouhaha ambiant. Ce cri qui lui fait aussitôt oublier toute prudence et toute précaution. "Célène !" Et il en oublie même qu'il n'est pas censé savoir plus que cela qui elle est.

Sauf qu'on ne tourne certainement pas le dos à une ennemi en plein duel. Et on ne tourne encore moins le dos à toute une flopée d'hystériques fanatiques bien décidés à les mettre hors d'état de nuire. Première erreur, Lehnsman. Et il n'a pas le temps de se questionner sur la réelle cible du sort qui vient le percuter de plein fouet, il n'a pas le temps de se maudire lui-même de sa propre stupidité que tout semble tourner autour de lui. Et ses pas qui devaient le mener tout droit vers Célène le conduisent au contraire vers une parfaite inconnue.  Un peu plus et il s'écroulait entre ses bras, ne devant son salut qu'à un réflexe qui le laisse lui-même pantois. Et il en est encore à se demander ce qu'il fait là quand la fameuse inconnue l'enjoint, par une petite phrase assassine qui n'est pas sans évoquer à son esprit sa Serdaigle préférée de participer à leur défense commune. Mais se défendre de quoi ? De où ? De comment ?

Les brumes qui ont obscurcis son esprit semblent se dissiper aussi raoidement qu'elles sont apparues, mais, déjà la situation semble avoir dégénéré à un point hallucinant, si bien qu'il a du mal à saisir l'ampleur de ce qui est en train de se passer. Les cris semblent avoir redoublés d'intensité et l'agitation générale l'étourdi presque de nouveau un instant. Jusqu'au froid. Glacial. Jusqu'à ce qu'il le sente s'insinuer lentement sur sa peau, dans sa peau, jusque dans ses os même, faisant allègrement fi de cet uniforme ridicule dont il est toujours affublé. Et c'est comme si tout à coup il avait bien trop conscience de son environnement. Comme si l'horreur de la situation, jusqu'alors dissimulée sous le voile des faux-semblants, lui éclatait soudain au visage. Comme si le cri de Célène résonnait encore et encore et encore à ses oreilles pour ne jalais vouloir s'éteindre.

Pourtant, il y a une voix. Une voix qui chuchote à son oreille ou qui chuchote à son esprit. Une voix qui lui demande de se concentrer. Un peu plus, allez. Un peu plus fort. Une voix qui lui demande de visualiser le sourire de Célène. D'entendre le rire si doux de sa soeur. Une voix qui le supplie presque de se souvenir comment être heureux.

Est-ce qu'Aiden arrive à créer un patronus ?:
 

Il a fermé les yeux sans même s'en rendre compte au moment où ses lèvres ont péniblement articulé la fameise formule apprise il y a peu. "Expecto Patronum." Et il n'y croyait pas jusqu'à ce qu'il se rende compte que le froid avait cessé sa progression jusqu'aux tréfonds de ses entrailles. Et ce n'est qu'à ce moment là qu'il se décide à ouvrir les yeux. Pour le voir. Il n'a rien de l'éclat de ceux qu'il a pu voir lorsqu'on lui a enseigné le sortilège du patronus. La lumière qu'il dégage est faiblarde, presque éteinte. Et il paraît trop jeune. Peut-être même blessé. Mais le loup est bel et bien assit devant lui, dans une position de défense, crocs sortis. Et Aiden n'est vraiment pas sûr qu'il parvienne à faire quoi que se soit face à ses deux ennemis. Mais il a la conviction qu'il saura au moins résister jusqu'au bout.

Qui que c'est-y qui attaque Aiden ?:
 

On a mit plus d'une fois Aiden en garde contre la fatigue que pouvait générer la création d'un patronus pour un non initié. Il ne s'attendait cependant pas, même prévenu, à l'intensité de l'effort de concentration que cela pouvait demander. Pourtant il sait qu'il doit tenir. Pour Célène et pour les deux brigadiers, pour la gamine française et pour ceux qu'il a laissé avec elle. Et puis, merde, pour sa propre vie surtout ! Parce qu'il voulait bien aider son prochain, un peu, mais ce qui importait surtout c'était que lui et Célène rentrent en un seul morceau. Et même s'il ne pouvait pas voir sa femme, s'il ne pouvait même pas l'entendre, concentré qu'il était sur ce foutu patronus, il se devait de tenir pour elle et pour eux deux.

Sauf que quelqu'un en avait décidé autrement. Est-ce qu'il s'était ne serait-ce que rendu compte qu'Aiden était en train de retenir les créatures qui ne tarderaient certainement pas à s'en prendre à tous ceux qui se trouvaient sur sa route si on ne le retenait pas ? Sans doute pas. Ou alors, en plus d'être fanatique, voilà que l'homme qui venait de lancer un sortilège dans le dos d'Aiden, le faisant chutter au sol et laissant par la même s'évaporer son patronus, était stupide ! À se demander, hein, vraiment... mais la question, Aiden ne devait pas se la poser très longtemps alors que de nouveau le froid l'étreignait...

Seulement si 1 au dé précédent:
 

_________________


Dernière édition par Aiden D. Lehnsman le Mar 26 Aoû - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mar 26 Aoû - 19:49

Le membre 'Aiden D. Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 4 faces' :


--------------------------------

#3 'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 356
Date d'inscription : 17/08/2013
Organisation : Neutre - Phénix
Emploi/études : Journaliste pour Sorcière Hebdo
Maison : Poufsouffle
avatar
Basil Cavendish
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mer 27 Aoû - 16:16

Jamais il n'avait frôlé la mort de si près. Pas même à Sainte Mangouste. Pourtant, il s'était retrouvé plusieurs fois face aux mangemorts. Mais pas face à ces petits points noirs qui dansaient devant ses yeux. Ni à cette indescriptible sensation de légèreté et de pesanteur simultanées. Comme s'il s'écroulait et s'envolait en même temps. Jusqu'à ce qu'une bouffée d'air ne le ramène brutalement sur Terre. Soudain, il inspira tout ce qu'il pouvait avaler en laissant deux fines larmes rouler sur ses joues. Le temps de prendre conscience de ce à côté de quoi il était passé, de la raison pour laquelle il n'y avait pas eu droit, et il se retourna vers sa sauveuse.

« ... merci. »

Il n'était pas certain que son regard profondément ému parvienne à communiquer toute la reconnaissance qu'il éprouvait mais tant pis ; c'était tout ce dont il était capable pour l'instant. Tout le reste attendrait. Enfin... si on essayait pas de l'étouffer à nouveau. Et s'il trouvait le courage d'affronter ses démons. De retourner la voir le lendemain et de reconnaître qu'il n'était qu'un misérable sang-de-bourbe incapable d'assurer sa propre survie. Pathétique... c'était bien le mot. Il était pathétique. Et dangereux. En le sauvant, la demoiselle avait mit sa propre vie en péril. Comment aurait-elle pu se défendre si un mangemort l'avait agressée tandis qu'elle concentrait tous ses efforts sur Basil ? Chaque seconde qu'elle passait à ses côtés amenuisait ses chances de s'en sortir vivante. Parce qu'il était un incapable égoïste qui comptaient toujours sur les autres pour le sauver.

La vérité le frappa si fort qu'il en recula contre le mur. Hébété. Choqué. Coupable. L'effroi lui glaça le sang. Sous ses yeux, la jeune française s'écroula, touchée d'un sort mortel. Par sa faute. Parce qu'elle le regardait. Parce qu'il n'avait pas su la défendre. A moins que ce ne soit simplement lui qui porte malchance ? Il aurait dû écouter ses parents. 6, 6, 6. Depuis le premier jour, il était destiné à causer le mal. A détruire les gens autour de lui. Il avait déshonoré ses géniteurs, provoqué le départ d'Amabelle, abandonné ses amis et bientôt, ce serait aux siens de payer le prix de son incompétence. Le visage de sa petite soeur menacée par une baguette inconnue se dessina dans son esprit. Le hurlement franchit ses lèvres au moment où il s'agrippait la tête entre les mains.

Jamais ! Jamais ne devait arriver le jour où il assisterait impuissant au massacre des sa fraterie. Il devait agir. Maintenant ! Utiliser son arme. S'acheter des c.... comme certains disaient plus vulgairement. S'il ne le faisait pas ce soir, il ne le ferait jamais. Le poing serré sur sa baguette, il releva péniblement la tête. Et aperçut les détraqueurs. Soudain, il comprit. La sorcière qu'il avait sauvé n'était pas morte. Il était juste trop faible pour empêcher ces monstres d'accéder à son esprit. Trop faible pour discerner ses peurs de la réalité. Trop faible... pour l'instant.

Il était décidé à agir. Ne suivant que son coeur et son intuition, il braqua subitement son arme sur une cellule et... l'ouvrit. C'était les Collateral Damages qui avaient raison ; ils ne méritaient pas d'être ici. Leur seul crime était d'exprimer leur idées. Leur alliance avec les mangemorts était certes condamnable mais elle était aussi et surtout désespérée. Ils avaient besoin d'aide et si Basil devait se bouger pour quelqu'un, ce serait pour eux. Pour les défenseurs de cette liberté qu'il aimerait un jour toucher du bout des doigts. Pour l'admiration et le courage qu'ils lui avaient secrètement inspirés tous ces mois. S'il devait s'affirmer, ce serait aux côtés de personnes aussi nobles d'esprit que Naya Glave. Pas avec des organisations terroristes qui ne pensaient qu'à se battre entre elles ou un ministère qui mettait régulièrement les pieds dans le plat.

Est-ce qu'il se fait rôder ?:
 

Plus décidé que jamais, il ouvrit une autre cellule qui détenait apparemment un sympathisant de Collateral Damage et ... croisa le regard d'un employé du ministère. Bon... il était aussi possible qu'il soit en train de se foutre dans la merde. Mais c'était trop tard pour y penser. Comme d'habitude, il avait agit sans réfléchir... mais cette fois il était prêt à en payer le prix. Du moins était ce sa position pour l'instant.

Il pointa son arme sur un ennemi des Collateral Damages prêt à lancer un stupefix lorsque soudain un énorme choc l'envoya violemment au sol. Avant qu'il n'ait eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait, l'homme qui venait de lui foncer dessus s'assit à califourchon sur son dos en lui attrapant les cheveux. Penser à les couper. Et à mettre une pancarte " Je suis avec vous " la prochaine fois. Il essaya de lui expliquer en haletant mais le prisonnier n'avait l'air intéressé que par une chose : sa gorge. A croire qu'il s'était donné le mot. Sentant les larmes lui monter à nouveau aux yeux, Basil se tordit le bras pour tirer à l'aveugle, en espérant que le destin veuille bien lui permettre de tirer juste :

« Ex..pulso ! »

La détonation ne fut pas très puissante mais suffisante pour déséquilibrer l'homme et le faire retomber à quelques pas. Sans réfléchir une seconde de plus, Basil s'appuya sur ses coudes pour ramper loin de son agresseur puis se relever. Maintenant il avait le choix entre prendre la poudre d'escampette et trahir sa nouvelle résolution ou rester et prendre le risque de se faire assassiner par un prisonnier fou, un mangemort ou un de ces défenseurs du ministère. Youpi !


Le méchant loup :
 

Si 2 ou 3 au dé précédent:
 

Si 4 au dé précédent:
 

_________________
Don't bring me into this....
It's not that I'm afraid of death, war or pain ; it's just that I don't wanna be there when it happens.
(icon sunkiss./code northern lights.)




Code couleur : #bb99ca


Dernière édition par Basil Cavendish le Mer 27 Aoû - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mer 27 Aoû - 16:16

Le membre 'Basil Cavendish' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 4 faces' :


--------------------------------

#3 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#4 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 60
Date d'inscription : 05/03/2014
Organisation : Ordre du Phénix
avatar
Aliénor de Vigneral
Afficher
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mer 27 Aoû - 19:26

Elle ne fut sans doute jamais aussi soulagée que lorsque l'homme prit enfin une grande inspiration, avalant en même temps que cet air quelques bouffées de vie. Et malgré la situation, elle parvint même à lui sourire alors qu'il la remerciait. Elle aurait pu lui dire que ce n'était rien, mais ç'aurait été une insulte à la valeur de la vie de cet homme. Ça n'était certainement pas rien. Et elle prenait elle même conscience qu'elle venait de sauver une vie humaine. Et si elle savait bien que leurs actions étaient destinés à en sauver beaucoup d'autres, c'était bien la première fois qu'elle le faisait en direct . De quoi être largement fière d'elle ! De quoi lui redonner assez de confiance pour faire face, de nouveau. Et c'est sans aucun doute ce qu'elle aurait fait si, alors qu'elle allait se retourner, l'homme qu'elle venait de délivrer de ce sortilège mortel ne s'était d'un coup retourné, ses eux toujours fixés sur elle révulsés d'horreur ! "Est-ce que ça va ?" Naïve Aliénor, stupide enfant. Bien sûr que non ça n'allait pas. Il venait tout juste d'échapper à la mort, ils étaient aux portes d'un champ de bataille, comment voulait-elle que ça aille ? Alors oui, son petit tour de passe-passe avait réussit à lui éviter le pire, mais pour combien de temps ? Une minute, dix ? Parce qu'ils allaient mourir. Lui, ou elle, ou tous les deux. Seuls, entourés d'inconnus. Et sa mère ? Sa mère ne survivrait pas non plus lorsqu'elle apprendrait que sa fille chérie avait rendu son dernier souffle. Et Aliénor ne pourrait rien y faire. Parce que son père n'était pas là pour la protéger...

Et elle ne pouvait même pas pleurer. Même pas s'écrouler là, sur place, ne plus lutter pour que ses jambes la maintienne encore debout. Elle ne pouvait même pas s'abandonner... parce qu'il fallait lutter, encore, même si cette simple idée lui retournait l'estomac. Parce qu'elle ne pouvait pas le laisser, lui, qui ne devait pas avoir beaucoup plus que son âge, repartir au devant du danger alors qu'elle-même s'apitoyait sur son sort. Elle n'en avait pas le droit. Même si elle en crevait d'envie.

Il lui fallu toute la force de sa volonté qui visiblement ne semblait pas l'avoir abandonner totalement pour se retourner, pour relever la tête. Pour faire face. Pour son père. Parce qu'elle se devait et lui devait de se rappeler pourquoi elle se battait. Et c'est là qu'elle les vit. Sombres. Grandioses et terrifiant. Et surtout expliquant cette détresse qui lui enserrait le coeur à l'en faire imploser. Des Détraqueurs. "Expecto Patronum !"

Est-ce qu'Aliénor parvient à faire apparaître un patronus digne de ce nom ?:
 

La voix avec laquelle elle avait lancé son sort était sans doute bien plus forte que ce que ne l'était sa volonté. La fumée qui s'échappa de sa baguette était purement risible. Est-ce que ces créatures pouvaient rire ? Est-ce qu'elles se mêleraient au mouvement de moquerie générale qui ne saurait manquer de suivre cet échec cuisant ? Est-ce qu'elle n'avait pas fait qu'atirer ler attention ?

Et le coeur bat plus fort encore à ses oreilles. Et la peur l'étreint, plus forte encore, et menace de l'étouffer. Littéralement.

Sauf qu'il ne se passe rien. Sauf que les secondes s'écoulent et que personne ne demble s'intéresser à elle plus que de raison. Mais ce n'est par contre pas le cas de l'homme qu'elle a sauvé. Elle entend son cri et aussitôt elle se retourne, un cri elle même aux lèvres. "Non ! Laisse le tranquille ! Expulso !" Et ce cri là est beaucoup plus puissant que ce semblant de sortilège qu'elle a lancé précédemment. Et celui dont l'homme à terre avait déjà commencé à se débarrasser vole presque littéralement contre un mur, pour venir s'écraser au sol et ne plus bouger. Pour le moment. Mais Aliénor ne s'attarde pas pour savoir s'il va se relever ou non. Déjà, elle se précipite sur celui dont elle va bien devoir finir par apprendre le nom. "Ça va ? Il ne faut pas rester ici !" Elle en a presque oublié sa véritable mission. Mais elle ne peut définitivement pas le laisser mourir ici, n'est-ce pas ?

Il ne faut jamais baisser sa garde:
 

Seulement si 1 au dé précédent:
 


Dernière édition par Aliénor de Vigneral le Mer 27 Aoû - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mer 27 Aoû - 19:26

Le membre 'Aliénor de Vigneral' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 4 faces' :


--------------------------------

#3 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Mer 27 Aoû - 20:26

Sans ce fichu masque qui protégeait son identité, Lucius se serait bien pincé l'arrete du nez, comme toutes les fois où les choses commençaient à le dépasser. Oh ce n'était pas encore le cas, mais au final ça en prenait bien la voie. Il avait même dut lancer lui-même un sortilège sur l'un de ses propres mangemorts! Mais Lord Voldemort avait été ferme: Pas de morts, pas de blessés trop graves, pas de vengeance et rage inutile. Pas de trucs habituels de Mangemorts quoi. Quelque chose de propre, ferme, efficace et bien mené. Sa responsabilité. Alors l'autre imbécile qui prenait plaisir à tabasser gratuitement un pauvre employé du ministère à la tête bizarre non. Le gueux avait l'être bien trop sot pour être un Phénix de toute manière. Lucius aurait même put aider l'homme à se relever, mais de un il ne fallait pas exagérer - il ne savait même pas si l'autre était sang-pur!- de deux, il avait autre chose de plus urgent à faire.

Lydie et les Collatéral Damages. Des détraqueurs aussi.

Si la première était vraisemblablement au bout de la pièce, les deuxièmes commençaient à reprendre du poil de la bête. Paroles vindicatives et propagandistes au résultat douteux, et surtout...fuite indépendantiste.

Naya Glave flanquée de son petit chien-chien venait de décider de prendre la poudre d'escampette. Pensait-elle vraiment que les ascenseurs seraient accessibles? Les renforts ministériels n'allaient probablement pas tarder. Et ça se voulait Leader. Mais comme la résonner semblait voué à l'échec... Malfoy haussa les épaules.

"Toi et toi, accompagnez-les, protégez-les." Ordonna t-il à deux mangemorts.

Un sortilège venteux pour éloigner temporairement les détraqueurs, un bouclier in extremis alors qu'un bout de sa cape avait brièvement prit feu, et il se rapprocha en grimaçant de Rosenhirsh, de sa forme recroquevillée. Mais lui et les fous...Cela faisait beaucoup trop. Le Blond fit signe à son meilleur ami, l'apprenti médicomage au service du Lord.

"Occupes-toi de lui, il doit vérifier Summers."


***
" Par là ! Aux ascenseurs! La liberté est à quelques pas, soyons forts mes amis, la vérité éclatera et tous nous serons unis !"

Dans une masse chaotique, les Collateral Damages s'éloignaient doucement mais surement des geôles, Naya Glave en bon Leader de tête protégée par ses acolytes, regardant de manière méprisante ces agents du Ministère qui l'avaient arrêtée, isolée et poussée au mutisme. Mais si certains comprenaient enfin leur erreur comme semblait le croire Kit... Pourquoi pas?




Blabla hrp


IMPORTANT : ce tour-ci le groupe est virtuellement séparé en deux : Le premier suivant Naya et les CD qui tentent de partir, le deuxième avec les Mangemorts restant dans les geôles pour capturer Lydie Summers.
Nous vous laissons le droit de choisir ce que fait votre personnage, en fonction de son placement sur les lieux, affinités, mouvements de foules ect. Par contre, il vous faut IMPÉRATIVEMENT respecter les quotas et vous décider entre vous avant de poster dans le flood. Ce choix est uniquement possible pour les Phénix et Neutres.

Groupe 1 : La majorité des CD, deux mangemorts, une bonne partie des prisonniers et Sirius qui nous rejoint ce tour-ci. 3 places disponibles

Groupe 2 : Lucius, Antonin, Nicholaus, un mangemort lambda, deux ou trois prisonniers restant dans le coin, les deux détraqueurs et deux brigadiers dont Lydie. 2 places disponibles


La séparation des groupes ne va pas durer tout le reste de l'intrigue, vous resterez donc tous dans le même sujet. Mais pour ne pas s'emmêler les pinceaux, nous vous demanderont de poster en haut de votre post, séparé de votre RP, et en couleur, le groupe de votre personnage en fonction de votre choix.

Tout le monde se doit de lancer un dé 3 pour la possibilité de se faire toucher. Pour le groupe 2, le 1 représente un sortilège, le 2 la présence trop proche d'un détraqueur.

Les règles du Patronus sont les même que le tour précédent
. Vous pouvez aussi tenter un sortilège "normal" contre les détraqueurs, cela ne les tuera pas, mais avec un oui, il reculera.

Les règles d'attaques sont les mêmes: oui/non pour un PNJ lambda, 1 dé 4 pour un PNJ nommé ou un joueur.

Tout le monde à le droit à une deuxième attaque si vous n'êtes pas blessé/entravé ce tour-ci (c'est donc valable pour les phénix, les mangemorts, les neutres et ceux testant un patronus).

Mise à jour de la carte :

L'étoile blanche représente le placement du groupe 1, la Noire celle du groupe 2 (même si bien sur vous êtes tous un peu dispersés).

Carte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Jeu 28 Aoû - 0:48

Je suis le petit désigné volontaire du
GROUPE 1
Ma dernière mission pour l'Ordre n'a pas franchement été une réussite. Tout juste quelques informations arrachées à un unique couple alors que la salle regorgeait de bourges pressés de nous indiquer leur position dans le conflit qui secoue l'Angleterre. Enfin, il y avait eu des complications. Et quelles complications ! Un. Unique. Phoque de Malefoy. Ordure. D'ailleurs, je ne sais pas ce qui lui est arrivé, à lui, après que je l'ai laissé à poil dans les bras d'une brutasse qui, tout comme lui, avait perdu la mémoire des dernières heures. En tout cas, la gêne à la base minime avait pris de l'ampleur ; beaucoup d'ampleur, en partie par ma faute, à cause d'une solution d'urgence prise à la hâte pour aider ma coéquipière. Résultat, je me suis retrouvé dehors, et réintégrer la réception avait été l'épreuve la plus stressante de toute ma vie ; except Sainte-Mangouste. Très éprouvant. Et ça l'est encore, d'ailleurs. S'ils ont pu me redonner mon visage normal à Sainte-Mangouste, je n'en continue pas moins de me faire sursauter dans le miroir. Quoi, après tout, ça ne fait que quelques jours ! Je ne me suis pas encore habitué. Et puis je déplore vraiment la perte de cette superbe coupe qui a tant fait hurlé ma mère. Et qui me donnait cet air mystérieux à faire tomber toutes les filles ; et pas que, semblerait-il (j'ai le vague souvenir d'un Garret, associé à Volk. Me souviens pas bien). Enfin, j'ai renoncé à la potion qui fait pousser les cheveux, parce qu'ils sont terriblement moins brillants, moins souples, moins ... BREF. Ca r'pousse, comme on dit.

Quoi qu'il en soit, après mon passage à Sainte-Mangouste suite à cette mission, je n'ai pas revu Aliénor. Je n'ai pas revu grand monde, en fait. Pas grand monde de l'Ordre, puisque j'y ai juste fait un tour rapidement pour faire un compte-rendu. Et depuis, j'ai juste suivi le cursus du QESM. Bon, en un peu approfondi, puisque je fais des stages supplémentaires. D'ailleurs, mon auror référent a été le premier à m'assiéger de commentaires sur ma nouvelle coupe. Ô joie que ça a été. Je suis mauvaise langue ; il est cool, Will, et foutrement compétent. Puis il me prend en stage à l'improviste n'importe quand ; ce n'était pas exactement prévu que je passe tout ce temps ici. Mais je ne m'en plains pas ; si Aliénor est repartie en mission dès notre retour ou presque, rien ne m'a été demandé. Alors autant s'occuper. Will n'est pas en faction ce soir, et c'est pourquoi je me dirige seul vers la salle d'entraînement. J'ai ENFIN fini de préparer le dossier du fou furieux "The Doctor" pour son audience prévue demain. Normalement, ce n'est pas aux aurors de faire ça, mais comme là bas, à la paperasse, ils ont entendu dire qu'un stagiaire sans agent référent du ministère se baladait du côté des aurors, ils lui ont donné un peu de boulot. Généreux de leur part, hum ? Maintenant c'est bouclé, en tout cas, et il faudra bien que ça leur convienne. Je m'en vais à présent faire quelque chose d'un tant soit peut utile ; et la salle d'entraînement est le meilleur endroit pour ça. Ce que je ne sais pas encore, c'est que je n'y mettrai pas un pied.

Parce qu'un type -que j'ai croisé plus tôt dans la journée du côté du post de garde- s'approche à toute vitesse, courant sans doute plus vite que jamais auparavant. Et il crie. Des trucs pas rassurants. Du renfort, qu'il dit. Besoin de renfort du coté des geôles. Lydie, besoin d'aide. Mangemorts. Ce dernier mot envoie un frisson glacé parcourir l'intégralité de ma colonne vertébrale. Des mangemorts, au ministère. Bon sang de merde. Manquait plus que ça. Et alliés avec des collateral dammages ... Bien entendu, il fallait bien qu'ils finissent par faire des conneries, ceux-là aussi !
Ce qui est sûr, c'est que je n'hésite pas longtemps. J'ai ma baguette sur moi et je n'ai pas besoin de grand chose d'autre. Bates va chercher les autres ; mais plus tôt nous serons sur place et mieux ça vaudra. Puis je ne vais quand même pas attendre sagement que les autres se ramènent !

Les geôles. Ce n'est pas loin ; comment se fait-il que nous n'ayons rien entendu ? Que personne n'ait sonné l'alarme ?! Merde, on est au ministère, techniquement c'est supposé être un minimum organisé ! ... Mais non. Bien sûr que non. Et je suis le premier à le dire, puisque je ne suis ici que parce que la formation d'auror peut m'être infiniment utile pour dégommer de la vermine. Certainement pas pour faire honneur à l'abrutie de ministre qui nous traite de terroristes. Mais là, présentement, j'ai autre chose à faire que jeter la pierre à ce gouvernement foireux. Je passe en courant devant l'armurerie, pénètre en trombe dans le couloir principal ... Et les échos du combat me parviennent immédiatement. Des bulles de silence ... le couloir a été insonorisé, voilà pourquoi personne n'a rien entendu. Je peste entre mes dents, saisis ma baguette et me rapproche toujours des silhouettes que je vois sans mal à l'autre bout du couloir. Elles semblent former un bloc et se rapprochent, l'air pas commode. Quoi, merde, qu'est-ce que je fais ?! Je reconnais Naya Glave, au milieu, et comprends qu'il s'agit du CD venu récupérer son leader. Le problème étant qu'en tant qu'agent du ministère je suis supposé les empêcher de se tirer ... Mais si des mangemorts sont là, ce n'est pas ma priorité. Aucun de mes collègues n'est là pour me voir, je ne risque rien en les laissant passer tranquillement ; d'autant plus qu'ils sont très nombreux, que je suis seul, et que plusieurs baguettes se tendent déjà vers moi.

Alors je m'avance toujours, baguette dans la main, dirigée vers le sol, et dresse vers le plafond mon autre main serrée dans un poing victorieux et encourageant. « A bas le ministère ! » Non, je n'ai rien trouvé de mieux à gueuler, mais ça suffit pour que je puisse passer le couloir sans qu'ils essaient de me faire la peau. Les aurors qui arrivent -je l'espère- derrière moi se chargeront de les arrêter.
Si je n'avais pas été si sûr de vouloir tuer ces salopards et aider les miens, je l'aurais presque regretté. Passer le bloc de CD me propulse au milieu de l'affrontement et j'esquive tout juste un premier sortilège. J'ai vite fait de repérer les encagoulés. Des visages plus familiers attirent également mon regard ; mais je n'ai pas vraiment le temps de m'y attarder. Nous sommes clairement en sous nombres et il faut vite réagir si on ne veut pas tout simplement y rester.

Taata TADA, Siriusounnet est là !:
 

Mon coeur bat plus vite à mesure que l'adrénaline se répand dans mon sang. Mon regard court d'un affrontement à l'autre et le souk alentour m'envoie des échos de Sainte-Mangouste. Assez pour faire tourner le décor autour de moi un peu vite, une seconde. Juste une. Allez, bouge-toi ! Récupérant des réflexes un peu trop durement acquis, je lève ma baguette vers le premier masque que je repère et lance un incarcerem supposé l'empêcher de nuire au moins quelques temps. C'était sans compter sur ce crétin de prisonnier qui me fonce dessus et me plaque au sol. Déjà, il lève son poing pour me le coller dans la figure, mais un sortilège prononcé juste à temps le déséquilibre assez pour que je puisse le repousser. Je suis plus rapide que lui à me relever et je prends le temps de le repousser durement du pied pour qu'il dégage plus loin. Il se relèvera dans deux secondes, mais c'est assez de temps qu'il m'en faut pour me préparer. J'aperçois alors un nouveau masque morbide et mon attention s'y accroche aussitôt. Luttant contre les flashs de Sainte-Mangouste toujours décidés à me troubler, je me tourne brutalement vers lui et rugit un « CONFRINGO ! » bien audible malgré le brouhaha. Bien moins sonore pourtant que l'explosion exceptionnelle qui éclate juste au pied de ma cible et qui semble ébranler le ministère dans ses fondements. Je suis presque surpris par la brutalité du sortilège et regarde le mangemort durement brûlé s'écraser sur le sol un peu plus loin. C'est en le suivant des yeux que je repère Célène, près de laquelle le corps du mangemort bouge faiblement. Célène qui semble déjà drôlement amochée. Pour le coup, je me retiens de l'appeler. Premièrement, ça ne servirait à rien. Deuxièmement, elle n'est sûrement pas là sous son vrai nom ; j'ai au moins appris ça après avoir travaillé avec elle pendant un an. En tout cas, je peux constater que maintenant que je ne suis plus derrière elle, elle galère, haha ! ... Non, c'est pas vrai, je le sais bien. Et l'heure n'est pas à la plaisanterie ; surtout quand ma tutrice est dans cet état et que les ennemis sont si nombreux. Sans attendre une seconde de plus, je joue des coudes et des sortilèges et me fraye un chemin jusqu'à elle, avant de me positionner à sa droite pour couvrir au moins ce côté-ci.

« Ca va ?! » Je lui lance dans un instant de répit. « Je vais finir par croire que je ne suis pas si inutile ! »

Des plaisanteries. Prononcées d'un ton qui se veut rieur mais qui sonnent trop faux pour être convaincantes. Elles ne sont en vérité là que pour éloigner autant que faire ce peu les échos de Saine-Mangouste qui résonnent dans les couloirs du ministère.

« Les renforts arrivent derrière moi, ils seront bientôt là ; ça va aller ?! »

Je lui jette un oeil. Elle est dans un foutu état ... J'en serre un peu plus fort ma baguette dans mon poing et détourne les yeux avant qu'elle puisse y lire toute l'inquiétude du monde. Pas le moment de me faire sermonner. Surtout que je viens d'apercevoir Aiden, qui m'a déjà pété une durite pour rien il y a quelques mois, donc autant faire en sorte qu'il n'essaie pas de me faire la peau. C'est la raison pour laquelle je prends le parti de ne lui adresser qu'un regard qui se veut encourageant avant de retourner à mes occupations ; juste à temps pour repousser un prisonnier qui nous fonçait dessus.

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...


Dernière édition par Sirius Black le Jeu 28 Aoû - 17:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Jeu 28 Aoû - 0:48

Le membre 'Sirius Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#3 'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Jeu 28 Aoû - 20:17

Célène la guerrière pour le
GROUPE 1
Le sol semble se dérober sous ses pieds alors que les petits points noirs s'étendent jusqu'à devenir des tâches qui lui brouille la vue. Le poing du prisonnier, dont les rires quasi déments de satisfaction lui parviennent faiblement, se tend à nouveau vers l'arrière. Va pour prendre de l'élan. La tête de Célène vacille. Impact dans trois, deux ... La pression sur son torse se relâche et elle tombe brusquement à quatre pattes. Légèrement ridicule, mais libre au moins. Le contact des dalles froides sur ses paumes font refluer le malaise, suffisamment pour qu'elle trouve refuge dans l'encadrement d'une geôle vide. Un instant de répit pour retrouver son souffle et ses esprits. Cracher tout ce sang, lequel lui pisse littéralement du nez. Elle en palpe brièvement l'arête. Déviée. Douloureuse. Certainement fêlée. Néanmoins, elle s'attendait à pire. Malgré le tumulte qui l'entoure et les sortilèges qui ricochent autour d'elle, la Langue-de-Plomb ferme les yeux. Se concentrer. C'est le seul moyen dont elle dispose si elle ne veut pas finir sur la touche avant que ne sonne le glas de cette mission. Compartimenter. Souffrance fermée à clef, aux tréfonds de son esprit. Visualiser. Ses doigts se resserrent autour de sa baguette qu'elle a récupéré in extremis avant que son assaillant ne l'écrase d'un coup de fesses. Elle ne savait pas si elle devait son secours à l'un de ses alliées, à un Collateral Damages ou à un Mangemort, le prisonnier semblant avoir été victime d'un sort perdu qui l'avait envoyé s'encastrer contre une grille et ce n'était pas exactement sa priorité. Ne voir que l'instant. Sa formation de Nettoyeuse lui avait demandé trop de sacrifices psychiques et physiques pour qu'elle en soit réduite à tourner de l'oeil à cause d'un bête coup de poing !

Petit à petit, sa respiration se fit moins saccadée. Elle parut retrouver l'usage de ses cinq sens, le nez en l'air pour endiguer le flot carmin. Et dès qu'elle fut certaine de pouvoir se lever sans trébucher, elle retourna à l'assaut. Son occlumancie ainsi activée, elle ressentait un peu moins le joug des Détraqueurs, bien qu'elle lutta autant contre le désespoir tentant de se frayer un chemin dans son âme que contre les diverses gerbes colorées qui fonçaient sur elle. Le temps qu'elle parvienne jusqu'à un Aiden chamboulé et pâle comme la mort, elle remarqua que le groupe commençait à se scinder en deux.

Naya Glave prenait la tangente, ses sbires dans son sillage, des détenus opportunistes sur leurs talons et deux cagoules en renfort.
Hors de question.


" Ils essaient de se tirer ! " constata-t-elle dans toute sa brillance d'esprit à l'attention de son ex mari. " Volk ! VOLK ! AMENE-TOI ! "


Elle avait repéré le membre des Forces un peu plus loin et s'il n'était pas de première fraicheur, au moins tenait-il encore debout. Pour l'avoir eu à ses côtés durant l'attaque de Ste Mangouste, elle savait qu'il était un allié efficace, ce dont elle avait cruellement besoin là, tout de suite. Elle ne prit pas la peine de s'enquérir de l'état d'Aiden ou encore de vérifier des blessures potentielles. La jeune femme ne tolérait déjà que peu la faiblesse dans sa vie de tous les jours, alors durant les combats ... Autant dire qu'amour de sa vie ou non, il avait plutôt intérêt à se bouger. Marche ou crève. Ou comment Célène avait-elle retrouvé son mode pilote automatique grâce à une pêche en pleine poire.

Entraînant ses deux acolytes à sa suite, elle déboucha la première dans le couloir qu'Aiden et elle avaient traversé quelques minutes plus tôt. La fille Summers avait dû envoyer chercher du renfort, pour autant, l'Ecossaise n'escomptait à ce que qui ce soit leur ait déjà barré la route. Pour ça, il aurait fallu qu'elle ait confiance en l'efficacité de son institution et celle-ci se limitait globalement à ses acolytes du Département des Mystères. Un jugement dur forgé par l'expérience, ne prenant pas en compte l'individu - Volk en était la preuve -, simplement l'organisation de groupe. Quoi qu'à bien y réfléchir, sa montre ayant été désactivé lorsque les manifestants et leurs gardes du corps meurtriers étaient arrivés, il était fort probable qu'elle révise son jugement à propos des collègues de son département également.

Plus tard. Pour l'instant, il fallait qu'ils ... C'était bien un Mangemort qui venait de s'écraser quasiment à ses pieds, là ? Son regard passa rapidement sur l'homme - ou la femme - à terre avant de partir à la recherche de l'auteur du sortilège.

Un sourire fit tressauter le coin de ses lèvres maculées de sang.
Sirius.
Bon. Peut-être que finalement, ils n'allaient pas tous crever.


" Je te jure Black, je crois que c'est bien la première fois que je suis contente de te voir ! "


Ce fut la seule réponse qu'il obtint de sa tutrice de l'Ordre alors qu'il s'enquérait de son état et qu'il se laissait aller à un petit trait d'esprit où perçait une note d'angoisse. Quant à sa remarque sur les renforts supposés, elle les balaya d'un coup de baguette dans le vide.


" Ferme-la et aide-nous à les empêcher d'accéder aux ascenseurs. "


Huit ans de Ministère et de nombreux aller-retour à la Justice Magique - sans compter la merveilleuse semaine qu'elle venait de passer à se moucher dans les archives. Paix à son nez. - lui avaient plus que permis de sa familiariser avec la disposition des différents niveaux, aussi se doutait-elle de la prochaine destination des fugitifs et de leurs accompagnants. Déformation professionnelle, là encore. Étonnamment, elle avait moins d'efforts à fournir pour empêcher ses membres de trembloter. La présence de Sirius à sa droite, Aiden et Dorion non loin ...  Le travail d'équipe avait beau ne jamais avoir été son fort, il fallait reconnaître qu'il était plutôt apaisant.


" Volate Ascendere ! " s'écria-t-elle d'une voix forte alors que Black leur libérait la voie en s'occupant du bagnard qui fonçait vers eux.


Le Mangemort restant n'eut aucun mal à parer son attaque et à lui renvoyer un sortilège du même cru, bien que moins puissant, qu'elle esquiva aussitôt. Etait-il possible que ces dégénérés congénitaux aient reçu l'ordre d'y aller mollo ? Une première dans l'histoire des sbires du Mage Noir ! Ce qui n'empêcha pas son adversaire de tenter d'en remettre une couche. Cette fois, elle recula sous l'impact, manquant de se ramasser en arrière. Qu'importaient les ordres de Voldemort, il semblait que l'autre commençait à s'échauffer.


" VA CREVER EN ENFER, SALOPE ! "


Ah ! Les politesses d'usage ! Enfin, on y venait !
Célène tiqua malgré elle. De mémoire de Phénix, elle ne se rappelait pas avoir déjà été insultée de la sorte.
Les critères de recrutement avaient dû être revus à la baisse.
Et voilà que maintenant, il lui tournait le dos pour essayer de prendre la poudre de cheminette !
Non mais vraiment ...


" PARS DEVANT ENFOIRE JE T'Y RETROUVE ! " lui beugla-t-elle, postillonnant quelques jets de salive sanglants, toute en classe et en finesse, la froideur ministérielle occultée l'espace d'un instant par la faute de son ego blessé. " Confringo ! "


Elle voulut viser le plafond un plus loin, devant les membres légèrement éparpillés du groupe de bataille. Un Phénix à la morale intacte n'aurait sans doute jamais osé une telle chose. Pas plus que la plupart des employés du Ministère. Après tout, la plupart n'était que des civils ou, dans le pire des cas, de simples prisonniers las de l'exiguïté de leurs conditions de vie. Mais les Nettoyeurs, eux, étaient entraînés pour limiter les dégâts. Tous. A tout prix. C'était pour ça qu'ils prêtaient serment. Bien qu'elle avait tâché de s'y prendre avec le plus de distance possible afin d'éviter d'ensevelir tout le monde - ses camarades et elle compris -. Naturellement, le Destin ne parut pas trouver cette marque d'attention suffisante ... Son dos fut heurté par quelqu'un et le sortilège se perdit sur un mur dont juste quelques pierres s'écroulèrent sur le sol. Insignifiants.


" Ralentissez-les ! "


Elle ne savait pas ce qui l'avait percuté et cela l'importait peu. Tout ce qui l'intéressait était qu'elle n'avait pas fini les quatre fers en l'air.
Bien. Puisqu'elle que de loin, les effets étaient discutables, elle allait tenter une approche plus expéditive. Aussi continua-t-elle obstinément d'avancer, courant autant que faire se peut. Rien ne valait les bonnes vieilles méthodes.


KAMEHA-ME ... Nan, rien. a écrit:

Attaque première édition (Volate Ascendere) :

Oui : Le Mangemort restant mange sa race.
Non : Le Mangemort restant mange pas sa race. Connard.

Célène est-elle touchée ?

1 . Nope. Un CD tente bien de l'attaquer mais elle pare sans trop de problèmes.
2 . Ouip mais le sortilège a été atténué grâce à un bon coup de baguette : au lieu de finir les fesses par terre, elle se fait juste reculer de deux pas.
3 . Ouip et elle tombe sur LE CUL LA GROSSE ! Et un bleu de plus, un !

Attaque seconde édition (Deprimo) :
1 . Un pan de plafond s'écroule plus loin dans le couloir. Rien qui empêche vraiment de rejoindre les ascenseurs sur le long terme, mais de quoi ralentir leur course. Si en prime, Mangemort 2 a esquivé l'attaque 1, il se prend un bout sur le crâne ! Sinon, c'est pour un prisonnier de sa mère la fille de joie.
2 . Un pan de plafond plus petit, qui déstabilise et ralentit un peu. Quelques secondes de gagnées. Un prisonnier s'en prend un bout dans le dos et il commence à chouiner sa maman (parce que lui, il était en prison juste parce qu'on l'avait surpris en train d'essayer de revendre quelques hiboux sur le Chemin de Traverse ! Pauvre immigré roumain indien qui voulait se faire des sous !)
3 . Mal visé, bousculée au dernier moment si encore debout, c'est un mur qui prend et trois pierres tombent sur le sol. Aucun dégât humain à déplorer mais décidément, Dodo va pas être content.

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.



Dernière édition par Célène Fraser le Jeu 28 Aoû - 21:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   Jeu 28 Aoû - 20:17

Le membre 'Célène Fraser' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#3 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Afficher
MessageSujet: Re: Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Intrigue 2 ✊ We are Legions ✊ Sujet RP
» L'Intrigue 6 de Oo-Sup arrive !!!! [Sujet Recensement Fin Intrigue]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Crépuscule des Sorciers :: Sud de la Grande-Bretagne :: Ministère de la Magie :: Les 7 Départements-