AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Lily Evans   Lun 17 Mar - 10:45

© Arrogant Mischief sur Never Utopia
Lily Evans
  « I think I'll try defying gravity »


   
   
۞ ÂGE : Née le 30 janvier 1960, 19 ans.
۞ NATIONALITÉ : Anglaise
۞ ÉTAT CIVIL : Célibataire

۞ SANG : Née moldue

۞ BAGUETTE : Saule, 25,6 cm, coeur en plume de Phoenix. Souple et rapide, excellente pour les enchantements.

۞ ECOLE : Poudlard
۞ MAISON : Gryffondor

۞ MÉTIER/OCCUPATION : Première année de formation en Médicomagie
۞ ORGANISATION : Ordre du Phoenix

۞ CAPACITE(S) SPECIALE(S) : Animagus, prenant la forme d'une biche. Animal d'ordinaire doux et fin, la biche est cependant très vigilante et attentive, prête à réagir au moindre danger - c'est le portrait craché de la rouquine.

   

   
Background Confessions

 When I was a child ...

 
Lily naquit une froide nuit d’hiver, alors que la neige tombait et que le vent soufflait. On dit souvent que les enfants nés en hiver sont plus taciturnes, plus tristes que les enfants nés en été. Ce ne fut pas le cas de Lily. Elle grandit dans un petit village au nord de l’Angleterre, aimée par ses parents et par sa grande sœur Pétunia, pour devenir une fillette adorable et vive comme l’éclair. Elle prononça ses premiers mots très jeune, et la maison fut vite remplie de gazouillements et de bruits de course à pieds, pour le plus grand bonheur de Mr & Mrs Evans.

Les parents de Lily étaient de simples Moldus plutôt ordinaires. Ils s’étaient connus jeunes, au lycée, et étaient tombés éperdument amoureux. Malgré la réticence de leurs familles réciproques, ils s’étaient très vite installés ensemble dans un petit studio, abandonnant tous deux leurs études afin de se trouver un véritable travail. Ils ne tardèrent pas à mettre de côté un peu d’argent pour pouvoir s’acheter une véritable maison, dans une petite ville, pas trop loin de la campagne. Leur rêve à tous les deux était d’avoir des enfants. C’était leur principal et presque unique but, et leur joie lors de l’annonce de la première grossesse de Mrs Evans fut donc indescriptible. Ils ne voulaient pas savoir le sexe – ni pour cet enfant, ni pour le ou les autres à venir (ils hésitaient encore entre deux ou quatre enfants). Lorsque Pétunia vint à la vie, elle fut immédiatement adorée et chérie. Sa mère retomba enceinte trois ans plus tard, et c’est ainsi qu’arriva Lily.

Si bien entendu au départ, Pétunia était naturellement jalouse de sa petite sœur, il s’installa très vite une connivence particulière entre les deux fillettes. Lily était une enfant très curieuse, et alors qu’elle ne marchait ni ne parlait encore, ses grands yeux verts suivaient les déambulation de sa sœur, depuis son petit parc. Pétunia était très protectrice par rapport à elle – le moindre danger, le moindre mouvement inhabituel de la part de la petite rousse, et des cris d’alerte retentissaient dans toute la maison. Lorsqu’elle fut en âge de marcher, la cadette se fit un plaisir de suivre sa sœur à la trace, et bientôt elles eurent des conversations « top secrètes » (elles parlaient de toute façon tellement vite et si peu distinctement qu’elles n’avaient pas trop à se soucier de ce que les gens alentour comprenaient). Elles s’entendaient à merveille, et Lily admirait sa grande sœur de tout son cœur.  En grandissant, il leur arrivait souvent de s’installer dans leur cabane au fond du jardin et de monter des plans abracadabrants pour forcer leurs parents à leur acheter un chien, à partir en vacances dans le sud de la France ou tout simplement à leur acheter plus de bonbons. Elles adoraient s’évader de leur maison et aller courir dans les champs qui bordaient leur village, revenant pleines de terre, les bras et les jambes griffées, les joues rouges et les cheveux pleins de feuilles et de coccinelles (ce qui provoquait l’exaspération amusée de leur mère, qui savait très bien qu’elles n’étaient pas loin et qu’elles ne risquaient rien, mais qu’elle serait forcée de leur donner un bain prolongé afin de les nettoyer de toutes les saletés qu’elles ramenaient). Un autre de leur endroit favori était une vieille aire de jeu, presque abandonnée, à quelques centaines de mètres de leur maison. Elles passaient des heures à jouer à chat, à la balançoire, à cache-cache. Elles avaient les mêmes amis à l’école, malgré leurs trois ans de différence. On aurait dit que rien ne pouvait briser leur complicité.

Un jour cependant, alors que Lily avait dépassé les sept ans, un phénomène étrange se produisit. Elle était restée à leur maison tandis que Pétunia, plus grande, avait été chargée d’aller acheter du pain à la boulangerie située à deux ou trois rues de leur domicile. C’était un samedi ; leur père travaillait et leur mère chantonnait en faisant les lits. La jolie rousse était assise dans l’herbe, fronçant les sourcils et repoussant sans arrêt ses cheveux qui lui tombaient devant les yeux, concentrée sur un dessin (qui représentait jusqu’ici un oiseau sur le dos d’un chien très schématique, qui souriait à deux fillettes bâtons). Elle caressait machinalement un petit chaton venu s’installer à côté d’elle et qui ronronnait de plaisir. Alors qu’elle ajoutait un soleil à son dessin (dans le coin de la feuille, quart de disque jaune pétant), elle entendit le portail se refermer et redressa la tête avant de se lever, les yeux pétillants.

« Tunie, Tunie ! Viens voir mon dessin ! » s’écria-t-elle.
Elle portait une jolie robe d’été  verte, qui faisait ressortir ses yeux, et sa sœur une robe bleue qui lui donnait un air d’Alice au Pays des Merveilles, avec ses cheveux blonds. Elle s’approcha, un petit sac de boulangerie à la main. Lily lui sourit de toutes ses dents (il lui en manquait en vérité deux).
« Regarde ! » lui fit-elle d’un air fier en lui présentant son œuvre, « c’est nous, et notre chien, et notre oiseau. »
« Mais on n’a pas de chien, ni d’oiseau ! » lui fit (sagement) remarquer sa sœur.
« C’est pas grave ! gazouilla Lily, on a qu’à imaginer qu’on en a. Et on pourrait aller le promener ! Tu sais, je sûre qu’il aimerait beaucoup courir dans les champs avec nous, et il s’entendrait très bien avec l’oiseau, parce que c’est son ami, et puis maman aime bien les oiseaux, et il serait très propre, et il n’aboierait pas comme ça papa serait content, et… Tunie ? Tunie, tu m’écoutes ? »

Lily jetait un regard étonné à sa sœur, qui fixait le dessin d’un air à la fois curieux et terrorisé. La rousse suivit son regard et écarquilla les yeux d’un air émerveillé lorsqu’elle s’aperçut que le chien et l’oiseau de sa feuille semblaient s’être matérialisés. Ils mesuraient à peine cinq centimètres chacun et étaient ressemblants comme deux gouttes d’eau au dessin qu’elle avait fait – les mêmes traits de crayons hasardeux, les mêmes couleurs, sauf qu’ils étaient… « vivants », en quelque sorte. Ils étaient en relief. En trois dimensions. Pourtant ils étaient brumeux, comme légèrement effacés. Ils observaient Lily, et le chien se mit à courir joyeusement vers elle. Pétunia poussa un cri, Lily elle-même eut un geste de recul, et les deux créations disparurent aussi pour réapparaitre immobiles, sur le papier.
L’aînée jeta un regard interdit à sa sœur, incapable de comprendre ce qu’il venait de se passer.
« C’est… c’est toi qui a fait ça ? » lui demanda-t-elle d’un air effrayé.
« Mais non ! Mais non Tunie, je te jure, je sais pas ce que c’était ! J’avais juste très envie qu’on joue à avoir un chien imaginaire et que… et que si on en avait eu un vrai, ç’aurait été encore mieux, mais j’ai pas pu… j’aurais pas pu faire ça ! » répondit-elle.
Pétunia la regarda d’un air pas vraiment convaincu, mais comme aucune d’elles n’avait de réponse convenable, elles décidèrent de n’en parler à personne et d’oublier cet « incident ».

Mais le sort en avait, bien entendu, décidé autrement. D’autres évènements pour le moins étranges se mirent à se passer autour de Lily, évènements qu’elle ne remarquait d’ailleurs pas toujours. Un jour où elle avait rencontré un chien qui l'avait ensuite poursuivie, elle avait couru jusque chez elle, terrifiée, et le portail de son jardin avait claqué derrière elle avant même qu'elle le temps de se retourner le fermer. Une autre fois, après un après-midi à écouter les moqueries enfantines de Pétunia parce qu'elle n'arrivait pas à bien lui lancer un ballon, elle avait lancé le-dit ballon encore plus mal que d'habitude, mais sa trajectoire avait changé pour atterrir en plein sur la fillette. Plus de peur (et d'énervement) que de mal, au final. Mais Lily ne comprenait pas le mélange de peur et d’envie que sa sœur réprimait à chaque fois que ces évènements arrivaient, indépendamment de sa volonté. Elle avait fini par conclure que ces « incidents magiques » provenaient d’elle, même si elle ne savait pas exactement comment ni pourquoi ils se produisaient, et elle s’y était habituée ; elle s’en émerveillait et cela la rendait de plus en plus curieuse. A chaque moment elle guettait son environnement, au cas où elle ferait encore quelque chose d’extraordinaire sans même le maîtriser.

Mais il arriva un moment où ces manifestations magiques ne purent plus échapper aux parents des deux fillettes. C’était un dimanche où, à deux, elles avaient traîné Mr & Mrs Evans au parc. Il était désert, eux exceptés. Pétunia était montée sur les épaules de son père et Lily faisait de la balançoire, poussée par sa mère, en riant aux éclats, sa chevelure rousse fusant dans les airs. Elle adorait la balançoire. Elle allait de plus en plus et de plus en plus vite, si bien que sa mère finit par arrêter de la pousser ; mais la balançoire ne ralentit pas. Au contraire, elle sembla accélérer, sous le regard affolé de la famille Evans – tous sauf Lily qui semblait au paradis, le vent fouettant son visage, les joues rougies, les larmes aux yeux à cause de la vitesse. Il y eut un cri d’incompréhension mêlé de peur – Mrs Evans – et Lily décolla de la balançoire, s’éleva dans le ciel tandis qu’un deuxième cri résonnait – de frayeur et provenant de toute la famille cette fois. Mais au lieu de s’écraser par terre, la rouquine sembla simplement flotter dans les airs un instant à son zénith, puis glissa en douceur vers le sol, comme si sa chute avait été ralentie. Elle atterrit sur ses pieds une trentaine de mètres plus loin et se retourna vers ses parents, les yeux brillants et innocents, un sourire fier et naïvement heureux sur le visage.
« Vous avez vu ? Vous avez vuuuuuu ? Maman, tu as vu, j’ai volé, j’ai volé ! C’était TROP bien ! Mais… qu’est-ce que vous avez ? »

C’est le moment que choisit Pétunia, toujours sur les épaules de son père, pour fondre en larmes et déverser devant ses parents tous les évènements louches qui étaient arrivés près de Lily. Après dix minutes de récit, uniquement interrompus par les gémissements et reniflements de la blondinette, et les protestations de la rouquine qui n’appréciait pas que sa sœur raconte tout ce qu’elle avait provoqué sans lui demander son avis, les parents Evans finirent par réussir à calmer Pétunia et rentrèrent tous au foyer. Ils s’assirent tous dans le canapé, Mrs Evans ramena du thé et des gâteaux pour apaiser l’ambiance, et ils interrogèrent Lily. Sur ce qu’il s’était vraiment passé, ce qu’elle en pensait, pourquoi elle ne leur avait rien dit. En réalité, ils étaient très indécis quant à cette situation. Ils ne savaient quelle réaction adopter - ils n’avaient jamais pensé être confrontés à cela un jour. Cela les effrayait, mais pas parce qu’ils ne pouvaient comprendre ce qu’il s’était passé – ils étaient presque sûrs qu’ils n’auraient jamais de réponse à cette question (ils avaient tort). Non, ils avaient peur que quelqu’un voit leur fille faire ce genre de chose, et qu’on la leur enlève pour l’étudier, pour comprendre, pour expliquer comment elle faisait ce qu’elle venait de faire.
Ils conclurent alors qu’il fallait simplement demander à Lily de ne plus refaire ce genre de choses en public. Oui, ils savaient que c’était difficile parce qu’elle ne contrôlait pas vraiment tout ça, mais elle pouvait faire un effort, ce serait beaucoup plus sûr pour elle et pour eux, car elle risquait d’attirer les jalousies, et on viendrait embêter papa et maman, et ce serait bête. Lily promit de faire attention.

Mais elle ne contrôlait pas réellement ce qui lui arrivait. Cela l'amusait souvent, car ces phénomènes semblaient toujours tomber à un moment opportun, quand elle était effrayée, en colère ou juste heureuse, à en vouloir arrêter le temps un instant, comme cela lui arrivait quand elle faisait de la balançoire. Ainsi, un bel après-midi d’été, l’été de ses huit ans, chamboula son existence. Elle était encore une fois au parc avec sa sœur, sur la balançoire comme d’habitude, et elle allait plus haut, plus haut, plus haut, et elle s’envola dans les airs parfumés par l’odeur des champs proches. Ses cheveux s’égayèrent autour d’elle, renvoyant des éclats dorés grâce aux rayons du soleil, et elle se posa sur le sol en gloussant, ses yeux verts animés d’un plaisir évident.
« Maman t’avait dit de ne pas faire ça ! » s’écria Pétunia, mécontente, en arrêtant sa propre balançoire.
Lily rassura sa sœur en riant, puis se mit en tête de lui montrer fièrement comment elle pouvait ouvrir et fermer alternativement les pétales d’une fleur. Visiblement, la blondinette désapprouvait complètement ses agissements, même si une certaine envie pointait dans ses propos.

C’est alors qu’un jeune garçon bondit des buissons. Les cheveux sombres, des vêtements trop grands pour lui, il venait d’interrompre la conversation des deux fillettes et il avait ainsi tout pour être antipathique. « C’est évident, non ? » venait-il de crier, en réponse à la question de Pétunia qui désirait savoir comment sa sœur faisait ce genre de choses. Lily fronça les sourcils. Elle ne le connaissait pas, il ne lui inspirait pas confiance, mais il ne semblait ni impressionné, ni terrifié par ce qu’elle venait de faire. Et c’était bien étrange. Aussi elle ne bougea pas, le laissant s’approcher. « Qu’est-ce qui est évident ? » demanda-t-elle. Le jeune garçon s’approcha d’elle et murmura.
« Je sais ce que tu es. »
« Comment ça ? »
« Tu es… Tu es une sorcière. »
« Ce n’est pas très gentil de dire ça à quelqu’un ! »
Lily s’écarta, une moue dédaigneuse sur le visage, et pivota sur elle-même pour retourner vers sa sœur, pendant que l’enfant s’évertuait à crier qu’elle était une sorcière. Pétunia sembla alors le reconnaître : il s’agissait selon elle du fils Rogue. Elle retrouva alors toute son assurance disparue et déclara qu’elle s’en allait, aussitôt suivie par sa sœur qui lança un regard furieux au garçon.

Cette rencontre avait pourtant titillé sa curiosité. Et elle ne tarda pas à être confrontée de nouveau à cet étrange enfant, un après-midi en revenant de l’école. Pétunia était invitée chez des amis, et Lily avait fait un bout de chemin avec ses copains puis s’était dirigée vers sa maison. C’est ce moment que le garçon choisit pour débouler d’une rue à un croisement, et se mettre en face d’elle, déterminé.
« Encore toi ! » s’exclama Lily, à la fois surprise et exaspérée. « Si c’est pour me dire encore une fois que je suis une sorcière, c’est pas la peine, je ne t’écoute pas ! »
« Non, attends ! » lui intima-t-il alors qu’elle s’apprêtait à continuer son chemin. « Regarde ! »
Elle tourna la tête vers lui et vit qu’il tenait une fleur dans le creux de sa main. Une pâquerette qui ouvrait et fermait alternativement ses pétales. Comme une huître. Comme… comme elle l’avait elle-même fait, quelques jours auparavant.
Lily écarquilla les yeux et planta son regard dans celui de son interlocuteur. Lui semblait rayonnant d’avoir enfin pu lui montrer ce qu’il faisait aussi. Ainsi elle n’était pas la seule. Ainsi, il avait peut-être raison…
« Moi, c’est Severus ! » dit-il en souriant béatement et en lui tendant la main.

A partir de ce moment, Lily laissa tomber tous ses a priori sur Severus et se promit de ne jamais recommencer les mêmes erreurs. Malgré son apparence peu attirante et ses manières parfois sans gênes, il était adorable avec elle et il répondait avec plaisir à son flot ininterrompu de questions à propos de la magie. Elle apprit qu’il y avait une école de sorciers et qu’elle était destinée à y entrer, qu’elle allait avoir une baguette magique, des robes de sorciers et des tas de bouquins à lire – la perspective de la liste de fourniture l’excitait particulièrement, elle avait toujours adoré ça.

Elle passait de plus en plus de temps avec lui, à rire et à s’essayer à la magie, à le découvrir. Mais sa sœur n’appréciait pas du tout. Elle ne cessait de mettre Lily en garde et fusillait Rogue du regard dès qu’il venait chez eux. Elle se mettait dans des colères noires dès que la rouquine parlait de lui et de la magie, des étoiles dans les yeux. Les deux fillettes avaient, jusqu’ici, gardé le secret de l’explication des pouvoirs de Lily : Pétunia n’osait leur parler de ce que Severus avait dit, préférant sans doute ignorer le plus possible les pouvoirs de sa sœur, et celle-ci avait peur de leur avouer qu’elle ne leur avait pas obéi.

Cependant, l’année de ses dix ans, Lily et ses parents assistèrent à une scène monstrueuse alors qu’ils se baladaient en ville. La fillette avait plus ou moins deviné que son ami subissait des violences à son domicile – il arborait souvent des bleus et avait constamment un regard triste et fuyant. Ce pourquoi elle passait le plus de temps possible avec lui et le défendait envers et contre tous ; mais en regard de son jeune âge, elle n’avait jamais compris à quel point la situation était gravissime et nécessitait l’intervention d’un adulte. Cet après-midi-là, les Evans sortaient pour aller faire quelques courses, et ils allaient pénétrer dans un magasin lorsqu’un cri perça le bruit ambiant. Lily s’immobilisa et ses parents cherchèrent l’origine du hurlement. Et non loin d’eux, ils aperçurent Severus, à genoux, tentant vainement de se défendre contre les coups de son père, visiblement complètement saoul. Il gueulait des insultes et des injures, et les passants le regardaient de travers, mais personne ne semblait vouloir s’en mêler clairement. La famille Rogue était peu appréciée dans le village.

Mais Lily fondit en larme et se précipita vers son ami avec la ferme intention de le défendre coûte que coûte. Sa mère la rattrapa in extremis, mais ses parents ne restèrent pas sans rien faire : ils apostrophèrent de père de Severus, qui reporta sa haine sur eux, et il fallut l’intervention de la police pour qu’il soit enfin emmené, et son fils enfin en sécurité. Lily fut infiniment reconnaissante à ses parents de ne pas l’avoir abandonné à ses souffrances. Elle avait bien compris qu’ils n’appréciaient par spécialement son jeune ami, ils lui avaient plusieurs fois dit de se méfier au vu des rumeurs courant sur la famille Rogue ; mais Mr & Mrs Evans, à l’instar de leur fille, étaient des Gryffondors dans l’âme, et ils ne pouvaient laisser un enfant se faire martyriser ainsi. Suite à cet épisode, Severus fut placé en famille d’accueil, et il expliqua plus tard aux parents de Lily la véritable nature de celle-ci. Ils furent d’abord suspicieux, mais durent se rendre à l’évidence : leur fille n’était, et n’avait jamais été normale. Aussi fou que cela puisse paraitre, ils étaient obligés d’avouer après avoir été témoins des pouvoirs du jeune Rogue que l’hypothèse de la sorcellerie tenait debout. Et ils se mirent à attendre, avec leur fille, l’arrivée de la lettre de Poudlard.

Le 30 janvier 1971, le jour des 11 ans de Lily, la petite fille bondit de son lit à peine levée pour aller chantonner à sa mère que sa lettre allait arriver. Elle était un poil anxieuse – et si tout cela n’était que mensonges ? – mais l’excitation surpassait largement toute autre émotion. Elle dût se résigner à aider sa mère à faire le petit-déjeuner en attendant le courrier, car il était bien trop tôt. Alors qu'elle entamait son deuxième toast et que son thé était presque terminé, elle entendit quelques coups en provenance de la fenêtre. Ses yeux s’agrandirent lorsqu'elle aperçut... un hibou. Un grand hibou au plumage couleur noisette, qui frappait à la fenêtre et qui tenait une lettre ! Avec un cri de joie, ayant déjà complètement oublié la singularité de la situation, elle se précipita pour lui ouvrir et brandit devant ses parents et sa sœur, toute émoustillée, l'enveloppe qui semblait faite de parchemin, fermée par un sceau rouge représentant plusieurs blasons. Elle l’ouvrit aussi vite qu’elle le pouvait, plus heureuse que jamais, et lut tout haut, à toute vitesse la lettre d’explication et de bienvenue, jointe à la liste des fournitures. Mr & Mrs Evans semblèrent enfin réaliser la réalité de la chose et la mère de famille se mit à pleurer de fierté et de soulagement. Pétunia semblait plus renfrognée que jamais, mais personne ne fit véritablement attention à elle.

Les journées qui suivirent furent insupportable pour Lily. Elle n'attendait qu'une chose : voir Severus pour pouvoir le mettre au courant. Cependant, depuis qu'il avait changé de famille et donc d'école, les deux enfants ne se voyaient plus que rarement. Elle dut attendre plusieurs semaines, qui lui semblèrent une éternité tellement elle se sentait isolée, pour le revoir enfin, leurs parents ayant accepté qu'il passe un après-midi chez elle. Raconter enfin son entrée officielle dans le monde magique à quelqu'un qui en comprenait entièrement la signification fit énormément de bien à Lily. Même si ses parents semblaient heureux pour elle, cela n'avait rien à voir avec l'excitation qui anima les deux enfants cet après-midi là - d'autant plus que Severus avait reçu sa propre lettre quelques semaines avant elle. Elle voulait tout savoir, elle voulait déjà aller au Chemin de Traverse, mais ne savait pas comment y aller, et elle n’avait pas d’argent sorcier, et Londres était si loin ! Il la rassura tant bien que mal ; le soir-même, on toquait chez eux : c’était une femme qui portait une longue robe sombre, les cheveux tirés en chignon et des petites lunettes sur le nez. Elle se présenta comme Directrice Adjointe de l’Ecole de Sorcellerie Poudlard, venue expliquer aux parents de la future élève tout ce qu’ils avaient besoin de savoir du monde magique. Autant son air sévère avait un peu effrayé Lily au début, autant sa rigueur et sa gentillesse bien cachée la rassurèrent au fur et à mesure qu’elle parlait. Elle buvait les paroles de la sorcière – Minerva McGonagall – qui expliquait consciencieusement aux parents Evans comment se rendre au Chemin de Traverse, comment aller à Gringotts pour échanger de l’argent, comment il fallait éviter de prendre l’Allée des Embrumes, territoire mal famé pour des Moldus, comment accompagner leur fille sur le Quai 9 ¾ de King’s Cross, le premier septembre.

Les cinq derniers mois de Lily à l’école primaire lui parurent interminables. Elle voyait Severus quelques après-midis de temps à autre, mais vivait difficilement leur éloignement. Elle connaissait sur le bout des doigts tout ce qu’il lui avait dit sur la magie (elle notait même toutes ses impressions et toutes ses nouvelles connaissances dans un journal, depuis le fameux jour où elle avait appris par lui qu’elle était une sorcière). Elle harcela ses parents pour aller au Chemin de Traverse dès les premiers jours des vacances. Pétunia refusa catégoriquement de venir avec eux. Lily était fortement déçue, mais ses parents l’encouragèrent tellement lors du voyage, en lui assurant que sa sœur était juste un peu jalouse mais qu’elle serait bientôt aussi fière d’elle qu’eux, qu’elle finit par oublier son chagrin. Elle passa des heures chez Honeydukes, insista pour acheter des livres qui n’étaient pas au programme pour sa propre culture, et tint sa propre baguette magique dans ses mains en frissonnant d’émotion – « Saule, 25,6 cm. Souple et rapide » , avait commenté l’étrange mais bienveillant Ollivander. Ses parents étaient presque aussi émerveillés qu’elle, et ils répétaient à longueur de journée à quel point ils étaient fiers d’elle.

Les vacances semblèrent encore plus longues que les mois d’école. Heureusement, maintenant elle pouvait lire ton tout saoul, et à la fin de mois d’août elle connaissait déjà presque par cœur la plupart de ses manuels (elle  insista d’ailleurs pour retourner au Chemin de Traverse, mais c’était un peu trop loin). Elle sentait que la complicité avec sa sœur s’était fortement atténuée et cela la peinait, mais elle faisait des efforts pour continuer de passer du temps avec elle, malgré la froideur apparente de Pétunia. Cela attisait d’ailleurs d’une certaine façon son envie de découvrir Poudlard et de s’éloigner un peu d’elle. Elle se sentait mal à l’aise face à ses silences ; d’autant plus qu’un matin, alors que Rogue et elle jouaient tranquillement dehors, ils avaient aperçu un hibou qui avait déposé une lettre sur le paillasson  des Evans. Ils pensèrent tous deux que c’était une lettre pour Lily, et ils se précipitèrent dessus, inquiets. Mais bizarrement, elle était destinée à Pétunia Evans. La rouquine eut un moment d’enthousiasme en avançant la théorie qu’elle était peut-être acceptée à Poudlard, mais Severus la contredit aussitôt : il n’y avait jamais eu de magie en Pétunia, il le sentait, puis Pétunia avait largement dépassé ses onze ans. Ils se détournèrent, mais Severus insista pour aller lire la lettre dans la chambre de Pétunia, une fois qu’elle l’aurait ouverte – après tout, cela concernait la magie et Poudlard, donc cela les concernait eux-mêmes. C’est comme cela qu’ils découvrirent que Pétunia avait écrit à Dumbledore pour pouvoir entrer à Poudlard, et que celui-ci avait gentiment refusé. Cela peina atrocement Lily, qui comprenait la douleur de la sœur.

Mais enfin, le fameux jour arriva. Les Evans s’entassèrent tous dans leur petite voiture le 31 juillet au matin, car ils devaient traverser toute l’Angleterre afin d’arriver à Londres. Les affaires de Lily occupaient tout le coffre, et le voyage fut agrémenté de nombreux rires, sauf pour Pétunia qui gardait le silence et faisait la moue. La rouquine essayait de la dérider en lui promettant qu’elle serait bientôt rentrée pour les vacances de Noël. Le lendemain, ils traversèrent tous la barrière entre les Quais 9 et 10, comme l’avait dit McGonagall, et ils se rassemblèrent pour les adieux. Les parents Evans trouvèrent vite d’autres parents moldus qui avaient l’air aussi perdus qu’eux et entamèrent la discussion ; Lily en profita pour prendre sa sœur à part, et lui expliquer qu’elle était désolée de s’en aller et de la laisser, qu’elle voyait bien que cela la blessait, mais qu’elle n’y pouvait rien, et que peut-être elle pourrait parler au Directeur une fois à Poudlard… Mais Pétunia se débattit en affirmant qu’elle ne voulait pas y aller. Et traita Lily de monstre.

Blessée, la jeune rouquine ravala cependant ses larmes, embrassa sa mère et son père, embarqua ses affaires et s’assit dans le premier compartiment libre qu’elle trouva. Elle fit signe à ses parents jusqu’à ce que le train démarre, et lorsqu’ils ne furent plus en vue, pelotonnée dans un coin, le front contre la vitre, elle put laisser place à son chagrin.


   
... Then, I discovered the Wizzards World ...

   
A Poudlard, le chagrin de Lily fit cependant vite place à l’émerveillement. Tout était aussi magique qu’elle se l’était imaginé, et même plus. Le château, la Grande Salle, le plafond, le Choixpeau – elle connaissait déjà tout par cœur grâce à ses livres, mais pour une fois, la réalité supplanta son imagination. Elle avait retrouvé Severus dans le train, et elle avait l’opportunité de découvrir une nouvelle vie, loin de la jalousie de sa sœur. Avec fierté et émotion, elle fut répartie à Gryffondor, et elle sut à l’instant où elle s’assit sur le banc que cette maison était faite pour elle. Sa bonne humeur se voila un peu lorsque Severus fut réparti à Serdaigle, mais elle décida de ne pas en tenir compte, et fut rassurée par ses camarades qui lui assurèrent que toutes les maisons s’entendaient généralement bien.

Effectivement, malgré leur séparation dans des maisons différentes, à partir ce moment, les deux enfants se virent plus souvent qu’ils ne l’avaient fait jusqu’ici. Ils étudiaient ensemble chaque soir, passaient leurs soirées à lire et rigoler jusqu’au couvre-feu, et ne se séparaient que pour dormir, manger et aller en cours. Cela n’empêcha pas Lily de se lier d’amitié avec des camarades de sa propre maison, comme elle était d’un naturel jovial et avenant, comme Sirius Black, dont elle n’était pas spécialement proche, mais avec qui elle aimait beaucoup discuter de temps à autres. En vérité, il la faisait beaucoup rire et elle appréciait son côté spontané. A force de fréquenter Severus, elle finit par se rapprocher naturellement d’autres Serdaigles, et notamment avec Remus Lupin, un garçon de la même année qu’elle, assez calme et tout autant passionné et intelligent, et, par l’intermédiaire de Remus, de Peter Pettigrow.

Au fil des années, l’amitié entre les quatre compagnons évolua. Lily tenait énormément à eux tous, même si Severus restait son meilleur ami ; elle était un peu la glue de leur petit groupe. Sa complicité avec Severus grandit tant et si bien qu'ils finirent par, pendant une courte période, sortir ensemble ; mais ils se rendirent bien vite compte qu'ils n'étaient pas fait pour ce genre de relation ensemble, Severus étant bien trop protecteur envers elle, qui tenait à sa liberté d'action et de caractère.
En deuxième année, après avoir constaté plusieurs absences mensuelles et fait le calcul mental approprié, elle découvrit que Remus était un loup-garou, et se mit en tête de l’aider… et de devenir un Animagus. Elle aurait bien aimé que ses autres amis l’accompagnent dans sa tâche, mais Severus n’y était pas très déterminé, et Peter était atteint d’un mal étrange, qui le plongeait dans des états d’agitation ou de dépression parfois profonds, et ne pouvait entreprendre une telle transformation. Après presque trois ans d’entrainement, d’escapades dans la forêt, de recherches tardives à la bibliothèque et de fatigue chronique, Lily finit par devenir une Animagus accomplie, prenant la forme d’une biche. A partir de ce moment, elle accompagna Remus à chaque pleine lune, pour le surveiller et lui éviter de se sentir trop seul au moment de la transformation. Ces moments partagés approfondirent bien vite la complicité des deux jeunes amis.

Mais Lily n’avait pas que des amis à Poudlard et la vie n’était pas toujours rose. Peu après son arrivée au collège, un Serpentard dénommé James Potter la prit comme cible de ses moqueries, à cause de son statut de née moldue, et elle fut dès lors victime de ses insultes et des provocations de ses amis. Loin de se laisser faire, la rouquine se défendait à chaque fois avec verve, ne se laissant aucunement démontée par leurs injures ; mais elle s’estima heureuse d’être protégée par le règlement et ses amis, car elle craignait parfois que leurs affrontements aillent plus loin que des mots.

Ses six premières années à Poudlard restèrent cependant les meilleures de sa vie ; jusqu’à ce qu’en septième année, Peter mourut. Elle savait qu’il n’allait pas bien - il avait un jour évoqué le Syndrome de Fowles, mais elle n'en savait pas plus. Il fut hospitalisé une première fois à Sainte-Mangouste, puis une seconde, avant de revenir à Poudlard, mais si son état paraissait amélioré pendant quelques jours au retour de l'hôpital, il glissait rapidement de nouveau dans la folie. Lily était morte d'inquiétude. Elle passait des soirées entières à discuter de son état avec Remus, et des heures à bibliothèque pour trouver ne serait ce que des idées de traitement. Mais les ressources en livres médicaux étaient pauvres à Poudlard, et même en dépensant une grande partie de son budget dans des livres de psychiatrie magique (et moldue) qu'elle se faisait livrer, elle ne trouvait rien. Rien du tout. Quand Peter commença à délirer de plus en plus gravement, elle prit la décision de parler à Dumbledore. Elle était désormais certaine que l'état de Peter avait quelque chose à voir avec la magie, et probablement pas de la magie blanche ; aussi pensait-elle que le Directeur pourrait l'aider, ou du moins l'informer, mais surtout comprendre la gravité de la situation. Mais elle se trompait lourdement. Malgré les nombreuses entrées en furie dans son bureau, à des heures parfois indécentes, Dumbledore restait silencieux sur ce qu'il savait - s'il savait quelque chose - et éludait souvent ses questions. Une sourde colère commença alors à grandir en elle, jusqu'au jour où son ami décéda. A l’annonce de son suicide, ce fut comme un gouffre qui s’ouvrit aux pieds de Lily. Elle avait essayé de le prévenir. Et il n'avait rien fait. Et qui en payait la conséquence ?
Désabusée, Lily se découvrit un côté beaucoup plus sombre et fataliste. Le soutien de Severus et Remus l’aida beaucoup durant cette période, mais si elle a aujourd’hui réussi à faire son deuil, elle ne peut plus se débarrasser de ce côté torturé qui fait désormais partie d’elle.


   
... So, I said " This is what being an adult is like ?! "

   
Fraichement diplômée de Poudlard, Lily s’engagea dans une formation de médicomage, après avoir longuement hésité avec un emploi au ministère. Elle s’était finalement laissée tentée par sa passion des potions et sortilèges, et tout au long de son amitié avec Peter, elle avait fini par s’intéresser grandement à sa condition, et son désir d’aider des personnes malades ne fit qu’augmenter. Sa rentrée au QESM se passa sans accros majeur ; elle appréciait beaucoup les cours et se fit de nouveaux amis sans grand problème.

La rentrée 1978 fut cependant marquée par son entrée à l’Ordre du Phoenix. En fin de septième année, la jeune Gryffondor avait fini par lier une relation dépassant la simple scolarité avec Dumbledore, au vu des nombreuses fois où elle lui avait parlé de Peter. En passant tant de temps dans son bureau, elle avait ainsi saisi quelques bribes d'informations, et avec l’ascension du Mage Noir de plus en plus évidente et menaçante, elle finit par se douter que Dumbledore faisait en quelque sortie partie d'un groupe de défense contre cette menace. Il lui fallut culpabiliser assez le Directeur pour qu'il finisse par lui parler de l'Ordre du Phoenix, et elle n'hésita pas une seconde à s'engager. Elle a ainsi retrouvé, au sein de l’Ordre, ses anciens camarades Severus et Sirius. Remus, fidèle à son caractère calme et solitaire, a préféré rester en marge de la guerre, et Lily s’en trouve beaucoup peinée car elle ne le voit plus autant qu’avant, et surtout elle est légèrement déçue qu’il ne se batte pas pour ses convictions.

Les évènements qui se succèdent depuis lors ne font que renforcer les siennes : il faut qu’elle se batte, pour sa propre sécurité, celle de ses parents et de tous les Moldus qui continuent à vivre leur vie, sans savoir qu’une guerre évolue autour d’eux.


   
QUESTIONS


   ۞ QUE SAVEZ-VOUS DES CRÉPUSCULAIRES ? :
   Lily a pour la première fois entendu parler du Syndrome de Fowles quand son ami Peter l'a évoqué, comme cause de ses symptômes. Elle ne s'en est pas préoccupé énormément jusqu'à leur septième année, quand Peter commença à sombrer dans la folie. Morte d'inquiétude, Lily se mit alors à éplucher chaque livre de psychiatrie, sorcier comme moldu, afin d'y trouver des informations, mais ce fut peine perdue. Elle ne trouva nulle part trace de cette mystérieuse affection. Peter lui-même n'y connaissait pas grand chose, si ce n'est qu'il était suivi par le Dr Fowles lui-même.
Durant sa dernière année d'existence, Lily fut ainsi témoin de la dégradation progressive de l'état de son ami. Elle se sentit misérablement inutile, et surtout plongée dans une incompréhension totale. Ce fut probablement un facteur décisif dans sa décision de poursuivre des études dans la médecine : elle voulait avoir des informations sur ce qui avait poussé Peter à se suicider. Elle voulait les explications que Dumbledore refusait de lui donner.


   ۞ QUE PENSEZ-VOUS DU MINISTÈRE DE LA MAGIE ? :
   Lily a beaucoup hésité entre une carrière de médicomage et une carrière au Ministère, et a finalement décidé, au vu des récents évènements, qu’elle préférait ne pas s’engager dans un métier dépendant du gouvernement.
Elle reconnait que pour le moment, le Ministère semble tenir sur ses fondations et rester neutre - en apparence du moins, aucune mesure, réforme ou déclaration ne semble montrer que des Mangemorts ont main mise sur le gouvernement. Cependant, elle est consciente de l’ascension du Mage Noir et ne doute pas que celui-ci a déjà des espions infiltrés au Ministère. Il les garde probablement cachés, à couvert, sûrement pour lui rapporter des informations, pas encore pour agir publiquement ; du moins c'est ce qu'elle pense. Après tout, l'Ordre aussi a bien des "infiltrés" dans le Ministère.
Ainsi, elle pense qu'un jour les corruptions arriveront, et le Mage Noir se servira de ses espions internes pour renverser le Ministère et se l'approprier. Après tout, s'il veut "régner" sur le monde des sorciers, il faut bien qu'il contrôle le Ministère. Bref, elle n'a aucune idée de comment en pratique cela pourrait se passer, mais toujours est-il qu'elle ne supporterait pas de travailler là-bas et d'être sans cesse sur le qui-vive, à se demander qui est corrompu et qui ne l'est pas.
En regard de ses origines moldues, elle a donc préféré s’éloigner du gouvernement et garde désormais un œil dubitatif sur leurs actions. Elle est à la recherche de la moindre déclaration, la moindre nouvelle qui annoncerait que le Mage Noir ait commencé à s'emparer du Ministère : une réforme ou une déclaration allant à l'encontre de la liberté des nés-moldus, par exemple.


۞ COMMENT AVEZ-VOUS VÉCU LA JOURNÉE DU 1ER NOVEMBRE 1978 ET SES CONSÉQUENCES ? :
   Lily a été très secouée par les évènements de novembre 1978. Même si l’existence des Mangemorts n’était plus un mystère depuis longtemps, c’est la première fois qu’ils menèrent une véritable action terroriste organisée et elle a brusquement pris conscience de la réalité physique de la menace. Ce qui n’était qu’une terreur sourde est devenu une véritable peur, d’autant plus que les Mangemorts ont assailli Sainte-Mangouste, soit son lieu de stage habituel.
Elle-même était en cours au QESM à ce moment-là. En plein milieu d'une heure de cours, professeur est entré en courant et a informé la classe de la situation actuelle. Le cours a été suspendu et tous les camarades de Lily, comme elle, sont restés interdits pendant quelques minutes. Certains sont ensuite rentrés chez eux en hâte pour chercher leurs parents, d'autres, ravagés par l'inquiétude de leurs amis séquestrés, étaient inconsolables. Le chaos a regné pendant un long moment dans la salle : de nombreux élèves n'osaient partir seuls et préféraient rester en sécurité dans l’amphithéâtre avec leurs amis proches.
Lily elle-même était comme sonnée. Elle n'avait aucune idée d'où se trouvaient Severus et Remus, même si elle doutait fort qu'ils aient été sur la place ou à Sainte-Mangouste. Terriblement inquiète mais voulant participer à la défense, elle s'est rendue en hâte au QG de l'Ordre, mais étant encore une nouvelle recrue, elle n'a pas participé activement à la gestion de la crise, mais a pu au moins oublier le sentiment d'insécurité qui s'était emparé d'elle. Elle a pu ainsi discuter avec les autres membres de l'Ordre, être rassurée assez vite quant à Remus et Severus, qui étaient sains et saufs, et a fait ce qu'elle a pu pour aider en préparant un bon repas à tout le monde.
Quand les mangemorts ont finalement libéré les captifs, elle ne s'est pas pour autant sentie très soulagée : ils laissaient derrière eux des dizaines de blessés et de morts, et surtout avaient gardé des otages. Elle n'était vraiment proche d'aucune personne retenue à Sainte-Mangouste, mais quand ses sont revenus en cours les uns après les autres, on pouvait encore lire l’horreur des évènements sur leur visage.
Cet évènement a cependant renforcé sa conviction et son envie de se battre contre le Mage Noir, et elle s’entraine désormais encore plus intensément.


   

   
۞ AVATAR : Karen Gillan
۞ DOUBLE COMPTE ? Nope sir !
۞ PRÉNOM OU PSEUDO :Artemis
۞ ÂGE DU JOUEUR : 21 ans
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? PRD Very Happy
۞ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ?Magnifique, et tellement original ! Le contexte est merveilleux, et les annexes me font rêver ! Yeux 
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Je passe tous les jours, et grand minimum un RP par semaine mais généralement j'en fais plus amour 


Dernière édition par Lily Evans le Dim 6 Avr - 22:48, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Lily Evans   Lun 17 Mar - 10:51

Lilyyyyyyyyy Yeux

Bienvenue bienvenue ! Bon courage pour la rédaction de ta fiche & n'hésite surtout pas si tu as des questions ! ♥️

Au fait, Lily étant une Animagus, je ne sais pas si tu l'as déjà lu dans le règlement mais il faudrait nous envoyer un one-shot pour qu'on puisse être certains que tu pourrais gérer cette capacité Wink

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Lily Evans   Lun 17 Mar - 10:59

Yep, je me doutais qu'il fallait le faire aussi pour les PVs mais j'étais pas certaine, je comptais vous demander Very Happy
Du coup je fais ça en même temps que la fiche.
Et merci  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Lily Evans   Lun 17 Mar - 11:28

Bienvenido a la Lily Evans

 bounce 

_________________


Run. The world will fall.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Lily Evans   Lun 17 Mar - 19:45

Bienvenue à toi, Lily et bon courage pour la suite de ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Lily Evans   Lun 17 Mar - 22:51

Bienvenue Lily ! Very Happy Bon courage pour finir ta fiche et si tu as la moindre question, n'hésite pas Wink Au plaisir de te croire IRP !

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Lily Evans   Jeu 20 Mar - 0:25

And for the first time I feel wicked *sbaff*
Bienvenuuue !!  Yeux Yeux Yeux Amour 
Bonne continuation pour ta fichette et de l'amour et des cookies tout plein !!

*Sev tient à dire qu'il va très bien et qu'il n'est pas malade. Non, non, il ne vient juste pas d'avoir un changement de personnalité radical. C'est juste l'effet Lily et Karen **


Ps: le pouvoir des rousses ruine le cerveau c'est bien connu Red Promis j'arrête mes bêtises et hop des bisous volants pour toi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Lily Evans   Jeu 20 Mar - 23:09

Merciii tout le monde  Yeux 

Severus Rogue a écrit:
And for the first time I feel wicked *sbaff*
Wiiii  Copain 


J'ai envoyé le one-short pour la particularité magique, et j'ai un peu avancé dans ma fiche mais malheureusement j'ai pas encore fini, je sors d'une semaine de partiels donc j'ai pas eu beaucoup de temps... Et je pars en vacances post-partiels demain, jusqu'à vendredi prochain .___.
Je sais qu'on a deux semaines pour faire notre fiche donc j'essaierai de la terminer le week-end en rentrant, mais je voulais juste vous prévenir que je ne passerai probablement pas la semaine prochaine du coup ! Et si c'est possible j'aimerais beaucoup réserver Lily  I love you 
Voilààà, désolée du contre-temps ^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Lily Evans   Jeu 20 Mar - 23:42

One-shot reçu, ne t'en fais pas.
Pars en vacances tranquille, on verra pour le délai quand tu rentreras, suivant ton avancée durant le week end qui suivra. Wink

Amuse-toi bien Yeux

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Lily Evans   Jeu 20 Mar - 23:46

Super, merci ! Bonne semaine et à très bientôt Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Lily Evans   Dim 30 Mar - 17:21

Voilà, c'est terminé !

J'espère que je n'ai pas fait de grosse erreur concernant les personnages (j'ai bien relu chaque PV histoire de me mettre en tête les modifications ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Lily Evans   Dim 30 Mar - 18:15

C'est noté ma jolie, on s'occupe de toi rapidement ! ♥

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Lily Evans   Mar 1 Avr - 19:38

Avis du Staff


C'est une jolie fiche, qui se lit vite et agréablement ! La personnalité de Lily a bien été cernée, de même que ses relations aux autres et sa vision du monde magique. En gros, on est plutôt ravies, il faut l'avouer ! Yeux

Néanmoins, il y a quelques points qu'il va falloir revoir avant de pouvoir accéder à la validation ! Rien de bien grave, ne t'en fais pas, juste de quoi mettre tout le monde d'accord.


Les Commentaires


Concernant les manifestations magiques pendant l'enfance :

C'est certainement le point qui nous pose le plus de problème.
Tout d'abord, 5 ans, c'est extrêmement tôt pour avoir sa première manifestation ! JK Rowling n'est pas très claire sur ce point, alors, pour notre part, nous l'avons mise autour de 7 ans (un tout petit peu plus jeune, ou plus vieux selon les enfants). A voir donc si tu peux la baisser un peu. Wink

Ensuite, même si c'est indéniablement bien écrit, les manifestations suivantes nous ont laissé dubitatives. Comme celles-ci :

Lily Evans a écrit:
Lily n’en avait cure ; son chocolat restait chaud pendant trois heures si elle le voulait ! Il lui arrivait aussi, lorsqu’elle était profondément captivée par un livre, assise contre un tronc d’arbre dans son parc de jeu, de n’avoir pas même besoin de tourner les pages : elles se mouvaient d’elles-mêmes.

Nous avons davantage l'impression d'avoir affaire à des pouvoirs de télékinésie à la X-Men qu'à ceux de sorciers de l'univers HP. xD

Il faut savoir que les manifestations de nos jeunes sorciers sont totalement instinctives et incontrôlées, provoquées par des émotions fortes (peur, joie intense, colère ..). En gros, elles arrivent dans l'urgence d'une situation donnée et ne sont absolument pas maîtrisables. Ainsi que moins nombreuse sur une année que ce que tu nous as décrit.

Nous te conseillons donc de revoir la première partie de ta fiche et de nuancer tout ça. Wink


Concernant l'interpellation des parents de Severus et sa famille d'accueil

La rencontre est bien décrire, aucun soucis là-dessus. Par contre, c'est lors de leurs dixième année que l'événement avec Severus a eu lieu, non pas lorsqu'ils avaient huit ans !

Lily Evans a écrit:
Les cinq derniers mois de Lily à l’école primaire lui parurent interminables. Elle passait des heures à parler de la sorcellerie avec Severus (tellement que parfois même lui semblait lassé)

De même, attention, Severus a changé d'école lorsqu'il a été confié à sa famille d'accueil. Ils n'ont donc pas terminé leur dernière année de primaire ensemble ! C'est pourquoi il est évoqué " des mois de séparation " dans le lien. Wink

Concernant sa relation à Peter :

Lily Evans a écrit:
Elle savait qu’il n’allait pas bien, il avait déjà été hospitalisé quelques fois à Sainte-Mangouste, et elle voyait bien que son état se détériorait, mais elle avait toujours refusé de regarder la réalité en face.

S'il y a bien quelque chose que Lily a dû faire, c'était voir la réalité en face. ^^
En effet, entre la sixième et la septième année, l'état de Peter se détériorant, elle a souvent fait des allers-retours dans le bureau de Dumbledore. Elle demandait de l'aide, des conseils, des informations ... Et bien sûr, le directeur avait souvent tendance à éluder le sujet, ce qui explique la rancoeur qu'elle éprouve envers lui aujourd'hui (à une moindre échelle à l'heure actuelle certainement) et le fait qu'elle ait si mal vécu le décès de Peter.

De même, elle a certainement dû en profiter pour culpabiliser Dumbledore et s'ouvrir les portes de l'Ordre du Phénix (vu qu'on y entre pas comme ça, toute bonne élève qu'on ait été).


Concernant les Crépusculaires :

Ce que nous amène à ce point. Il faut que tu revois la réponse à ta première question. En effet, Lily et Peter étaient très proches. Lily étant non seulement curieuse, studieuse mais aussi très concernée par l'état de son ami.

En somme, à défaut de connaître les détails de la maladie de Peter, elle en connaissait au moins le nom ainsi que les grandes lignes (en cherchant bien, seule ou avec Severus et Remus, ils ont pu tomber sur des articles du Dr Fowles). Il est même probable qu'il lui ait déjà fait part de certaines de ses "visions". Si en plus elle a rejoint Ste Mangouste après ses ASPIC, elle a encore plus pu approfondir le sujet.


Concernant sa vision du Ministère de la Magie :

Alors là, ne t'en fais pas, il n'y a pas d'incohérence. Ce qui nous interroge, c'est que du coup, avec cette réponse, on ne comprend pas trop ce que Lily sait, croit savoir et pense.

Entre les rumeurs, ce qu'elle peut lire dans les journaux officiels ou officieux, ses propres conclusions et son statut récent à l'Ordre du Phénix, tu as de quoi nous faire part un peu plus de son point de vue. Wink


Concernant la journée du 1er novembre :

Où était Lily ce jour-là ? Etait-elle en repos, en vacances ou a-t-elle été envoyée dans le piège de Voldemort avec d'autres Phénix ? Quelles conséquences cela a-t-il eu sur son statut au sein de l'Ordre du Phénix ? A son travail ? Que pense-t-elle des conséquences que cela eu sur son Organisation et sur le Monde Sorcier ?

De même, que pense-t-elle des deux Organisations ? On s'en doute un peu mais étant donné que c'est une jeune fille particulièrement impliquée, il serait bon d'exprimer pourquoi.

Comme pour la question précédente, c'est son point de vue interne (et subjectif) de l'événement qui nous manque.


Les petits détails qu'il faudrait modifier :

Dans une moindre mesure, il y a également ces quelques points :

- La guerre des maisons
Lily Evans a écrit:
mais elle décida de ne pas en tenir compte, et fut rassurée par ses camarades qui lui assurèrent que toutes les maisons s’entendaient généralement bien – sauf Serpentard.
Attention ! Il n'y a pas plus d'animosité des Serpentards vis-à-vis des autres maisons que vice versa. Voldemort n'est pas encore passé par là avec sa première destitution pour créer le fossé entre les Serpentards et les autres !
En somme, il y a des enflures partout et surtout, de la concurrence entre tout le monde.

- L'arrivée de la lettre de Poudlard
C'est un hibou qui apporte la lettre, elle n'arrive pas par la poste ! Red

- Son statut d'Animagus
On peut savoir pourquoi une biche ? Yeux
La question peut paraître un peu ridicule, mais en réalité, la forme Animagus n'est jamais hasardeuse, elle a souvent une signification pour le sorcier (désirs, personnalité etc.)

- La Guerre
Lily Evans a écrit:
sans savoir qu’une guerre débutante évolue autour d’eux.
Pas vraiment débutante, cela 9 ans que cela dure cette affaire-là ! Red


Et voilà, ce sera tout ! Nous avons conscience que cela peut paraître impressionnant, lu comme ça et un peu démoralisant, mais en réalité, c'est peu de choses car le contenu de la fiche est vraiment bon. Nous sommes un peu tatillons sur les présentations pour que vous vous intégriez au mieux irp par la suite !

N'hésite pas à nous contacter si tu as la moindre question ou réclamation, quote-nous tes modifications et la validation sera à portée de mains ! Nous avons hâte d'avoir cette Lily. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Lily Evans   Mar 1 Avr - 21:09

Pas de problèmes, je vais modifier tout ça Very Happy
Juste quelques explications : pour la lettre, ce n'était bien évidemment pas par la poste xD, mais j'avais dans la tête le moment où dans le premier film les lettres passent par la petite fente à travers la porte et tombent sur le paillasson. En même temps j'ai appelé ça "boite au lettres" donc effectivement c'était pas très clair xD

Et pour l'année de l'incident du père de Severus : dans son PV il y a marqué huit ans ^^ Et également c'est marqué dans le PV de Lily que son animagus est une biche, mais je vais bien trouver une raison Smile

Voilà voilà, c'était juste quelques précisions, mais je vais étoffer tout ça asap promis !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Lily Evans   Mar 1 Avr - 21:44

Pas de problème pour la lettre. Du coup, si tu trouves un autre terme, tu peux changer, sinon, vu comme ça, forcément, on comprend mieux. Red

Concernant le pv, tu aurais le passage où est marqué l'âge ? Qu'on puisse le modifier, parce qu'il s'agit d'une erreur de rédaction de notre part. Wink

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Lily Evans   Mar 1 Avr - 21:51

Du coup je modifie tout le passage de la lettre, ce sera plus pratique ^^

Pour Severus c'est dans son pv ici Very Happy :
Citation :
En effet, à peine quelques jours après son 8e anniversaire, un événement changea toute la donne et aussi la destinée de Severus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Lily Evans   Dim 6 Avr - 22:44

Manifestations magiques
Citation :
Mais le sort en avait, bien entendu, décidé autrement. D’autres évènements pour le moins étranges se mirent à se passer autour de Lily, évènements qu’elle ne remarquait d’ailleurs pas toujours. Un jour où elle avait rencontré un chien qui l'avait ensuite poursuivie, elle avait couru jusque chez elle, terrifiée, et le portail de son jardin avait claqué derrière elle avant même qu'elle le temps de se retourner le fermer. Une autre fois, après un après-midi à écouter les moqueries enfantines de Pétunia parce qu'elle n'arrivait pas à bien lui lancer un ballon, elle avait lancé le-dit ballon encore plus mal que d'habitude, mais sa trajectoire avait changé pour atterrir en plein sur la fillette. Plus de peur (et d'énervement) que de mal, au final.
J'ai juste gardé le premier passage avec la balançoire et les parents, j'espère que ça ne vous dérange pas, je trouvais que ça collait bien avec la suite (quand Lily rencontre Rogue, toujours avec la balançoire). Mais si vous préférez je le supprime Smile


La lettre
Citation :
Alors qu'elle entamait son deuxième toast et que son thé était presque terminé, elle entendit quelques coups en provenance de la fenêtre. Ses yeux s’agrandirent lorsqu'elle aperçut... un hibou. Un grand hibou au plumage couleur noisette, qui frappait à la fenêtre et qui tenait une lettre ! Avec un cri de joie, ayant déjà complètement oublié la singularité de la situation, elle se précipita pour lui ouvrir et brandit devant ses parents et sa sœur, toute émoustillée, l'enveloppe qui semblait faite de parchemin, fermée par un sceau rouge représentant plusieurs blasons.



Severus
Citation :
Les journées qui suivirent furent insupportable pour Lily. Elle n'attendait qu'une chose : voir Severus pour pouvoir le mettre au courant. Cependant, depuis qu'il avait changé de famille et donc d'école, les deux enfants ne se voyaient plus que rarement. Elle dut attendre plusieurs semaines, qui lui semblèrent une éternité tellement elle se sentait isolée, pour le revoir enfin, leurs parents ayant accepté qu'il passe un après-midi chez elle. Raconter enfin son entrée officielle dans le monde magique à quelqu'un qui en comprenait entièrement la signification fit énormément de bien à Lily.
[...]Les cinq derniers mois de Lily à l’école primaire lui parurent interminables. Elle voyait Severus quelques après-midis de temps à autre, mais vivait difficilement leur éloignement.



Peter et l'Ordre
Citation :
Ses six premières années à Poudlard restèrent cependant les meilleures de sa vie ; jusqu’à ce qu’en septième année, Peter mourut. Elle savait qu’il n’allait pas bien - il avait un jour évoqué le Syndrome de Fowles, mais elle n'en savait pas plus. Il fut hospitalisé une première fois à Sainte-Mangouste, puis une seconde, avant de revenir à Poudlard, mais si son état paraissait amélioré pendant quelques jours au retour de l'hôpital, il glissait rapidement de nouveau dans la folie. Lily était morte d'inquiétude. Elle passait des soirées entières à discuter de son état avec Remus, et des heures à bibliothèque pour trouver ne serait ce que des idées de traitement. Mais les ressources en livres médicaux étaient pauvres à Poudlard, et même en dépensant une grande partie de son budget dans des livres de psychiatrie magique (et moldue) qu'elle se faisait livrer, elle ne trouvait rien. Rien du tout. Quand Peter commença à délirer de plus en plus gravement, elle prit la décision de parler à Dumbledore. Elle était désormais certaine que l'état de Peter avait quelque chose à voir avec la magie, et probablement pas de la magie blanche ; aussi pensait-elle que le Directeur pourrait l'aider, ou du moins l'informer, mais surtout comprendre la gravité de la situation. Mais elle se trompait lourdement. Malgré les nombreuses entrées en furie dans son bureau, à des heures parfois indécentes, Dumbledore restait silencieux sur ce qu'il savait - s'il savait quelque chose - et éludait souvent ses questions. Une sourde colère commença alors à grandir en elle, jusqu'au jour où son ami décéda. A l’annonce de son suicide, ce fut comme un gouffre qui s’ouvrit aux pieds de Lily. Elle avait essayé de le prévenir. Et il n'avait rien fait. Et qui en payait la conséquence ?
Désabusée, Lily se découvrit un côté beaucoup plus sombre et fataliste. Le soutien de Severus et Remus l’aida beaucoup durant cette période, mais si elle a aujourd’hui réussi à faire son deuil, elle ne peut plus se débarrasser de ce côté torturé qui fait désormais partie d’elle.


[...]La rentrée 1978 fut cependant marquée par son entrée à l’Ordre du Phoenix. En fin de septième année, la jeune Gryffondor avait fini par lier une relation dépassant la simple scolarité avec Dumbledore, au vu des nombreuses fois où elle lui avait parlé de Peter. En passant tant de temps dans son bureau, elle avait ainsi saisi quelques bribes d'informations, et avec l’ascension du Mage Noir de plus en plus évidente et menaçante, elle finit par se douter que Dumbledore faisait en quelque sortie partie d'un groupe de défense contre cette menace. Il lui fallut culpabiliser assez le Directeur pour qu'il finisse par lui parler de l'Ordre du Phoenix, et elle n'hésita pas une seconde à s'engager.
Je ne savais pas trop comment Lily pouvait faire culpabiliser Dumbledore pour qu'il la laisse entrer dans l'Ordre sans qu'elle connaisse l'existence de l'Ordre xD Du coup j'ai magouillé ça, j'espère que ça va Very Happy

Crépusculaires
Citation :
Lily a pour la première fois entendu parler du Syndrome de Fowles quand son ami Peter l'a évoqué, comme cause de ses symptômes. Elle ne s'en est pas préoccupé énormément jusqu'à leur septième année, quand Peter commença à sombrer dans la folie. Morte d'inquiétude, Lily se mit alors à éplucher chaque livre de psychiatrie, sorcier comme moldu, afin d'y trouver des informations, mais ce fut peine perdue. Elle ne trouva nulle part trace de cette mystérieuse affection. Peter lui-même n'y connaissait pas grand chose, si ce n'est qu'il était suivi par le Dr Fowles lui-même.
Durant sa dernière année d'existence, Lily fut ainsi témoin de la dégradation progressive de l'état de son ami. Elle se sentit misérablement inutile, et surtout plongée dans une incompréhension totale. Ce fut probablement un facteur décisif dans sa décision de poursuivre des études dans la médecine : elle voulait avoir des informations sur ce qui avait poussé Peter à se suicider. Elle voulait les explications que Dumbledore refusait de lui donner.

Ministère
 
Citation :
Lily a beaucoup hésité entre une carrière de médicomage et une carrière au Ministère, et a finalement décidé, au vu des récents évènements, qu’elle préférait ne pas s’engager dans un métier dépendant du gouvernement.
Elle reconnait que pour le moment, le Ministère semble tenir sur ses fondations et rester neutre - en apparence du moins, aucune mesure, réforme ou déclaration ne semble montrer que des Mangemorts ont main mise sur le gouvernement. Cependant, elle est consciente de l’ascension du Mage Noir et ne doute pas que celui-ci a déjà des espions infiltrés au Ministère. Il les garde probablement cachés, à couvert, sûrement pour lui rapporter des informations, pas encore pour agir publiquement ; du moins c'est ce qu'elle pense. Après tout, l'Ordre aussi a bien des "infiltrés" dans le Ministère.
Ainsi, elle pense qu'un jour les corruptions arriveront, et le Mage Noir se servira de ses espions internes pour renverser le Ministère et se l'approprier. Après tout, s'il veut "régner" sur le monde des sorciers, il faut bien qu'il contrôle le Ministère. Bref, elle n'a aucune idée de comment en pratique cela pourrait se passer, mais toujours est-il qu'elle ne supporterait pas de travailler là-bas et d'être sans cesse sur le qui-vive, à se demander qui est corrompu et qui ne l'est pas.
En regard de ses origines moldues, elle a donc préféré s’éloigner du gouvernement et garde désormais un œil dubitatif sur leurs actions. Elle est à la recherche de la moindre déclaration, la moindre nouvelle qui annoncerait que le Mage Noir ait commencé à s'emparer du Ministère : une réforme ou une déclaration allant à l'encontre de la liberté des nés-moldus, par exemple.

1er novembre
Citation :
Lily a été très secouée par les évènements de novembre 1978. Même si l’existence des Mangemorts n’était plus un mystère depuis longtemps, c’est la première fois qu’ils menèrent une véritable action terroriste organisée et elle a brusquement pris conscience de la réalité physique de la menace. Ce qui n’était qu’une terreur sourde est devenu une véritable peur, d’autant plus que les Mangemorts ont assailli Sainte-Mangouste, soit son lieu de stage habituel.
Elle-même était en cours au QESM à ce moment-là. En plein milieu d'une heure de cours, professeur est entré en courant et a informé la classe de la situation actuelle. Le cours a été suspendu et tous les camarades de Lily, comme elle, sont restés interdits pendant quelques minutes. Certains sont ensuite rentrés chez eux en hâte pour chercher leurs parents, d'autres, ravagés par l'inquiétude de leurs amis séquestrés, étaient inconsolables. Le chaos a regné pendant un long moment dans la salle : de nombreux élèves n'osaient partir seuls et préféraient rester en sécurité dans l’amphithéâtre avec leurs amis proches.
Lily elle-même était comme sonnée. Elle n'avait aucune idée d'où se trouvaient Severus et Remus, même si elle doutait fort qu'ils aient été sur la place ou à Sainte-Mangouste. Terriblement inquiète mais voulant participer à la défense, elle s'est rendue en hâte au QG de l'Ordre, mais étant encore une nouvelle recrue, elle n'a pas participé activement à la gestion de la crise, mais a pu au moins oublier le sentiment d'insécurité qui s'était emparé d'elle. Elle a pu ainsi discuter avec les autres membres de l'Ordre, être rassurée assez vite quant à Remus et Severus, qui étaient sains et saufs, et a fait ce qu'elle a pu pour aider en préparant un bon repas à tout le monde.
Quand les mangemorts ont finalement libéré les captifs, elle ne s'est pas pour autant sentie très soulagée : ils laissaient derrière eux des dizaines de blessés et de morts, et surtout avaient gardé des otages. Elle n'était vraiment proche d'aucune personne retenue à Sainte-Mangouste, mais quand ses sont revenus en cours les uns après les autres, on pouvait encore lire l’horreur des évènements sur leur visage.
Cet évènement a cependant renforcé sa conviction et son envie de se battre contre le Mage Noir, et elle s’entraine désormais encore plus intensément.

Animagus
Citation :
Animagus, prenant la forme d'une biche. Animal d'ordinaire doux et fin, la biche est cependant très vigilante et attentive, prête à réagir au moindre danger - c'est le portrait craché de la rouquine.


Voilà voilà, j'ai aussi modifié les autres petits détails comme pour la guerre des maisons et le reste, mais pour une seule phrase à chaque fois je ne vais quoter toutes mes petites modifications  What a Face 
J'espère que c'est bon maintenant  amour
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Lily Evans   Mar 8 Avr - 19:04

Félicitations !



Tu viens d'intégrer Crépuscule !

Super ! On est tout bon ! De chouettes modifications qui rejoignent une chouette fiche, donc aucun problème pour nous. Red

Une petite précision pour la "culpabilisation" de Dumbledore qui semble t'avoir laissé perplexe : elle a juste joué sur leur relation née de ses aller-retours dans le bureau du Directeur afin d'appuyer son entrée dans l'Ordre du Phénix. Ni menaces ni trémolos, juste de petits arguments qui ont assuré au Leader qu'elle serait à la hauteur. Wink

Tu rejoins legroupe du
Q.E.S.M..

Tu rapportes également 10 Points de Poudlard aux Gryffondors.




Tu peux d'ores et déjà créer ta fiche de lien & commencer à rédiger ton carnet de bord. Nous t'invitons également à remplir tous les champs de ton profil, mais surtout, à bien fouiner notre forum, car bien d'autres sujets s'offrent à toi ! Wink


Nous te souhaitons la bienvenue sur le Crépuscule des Sorciers & surtout, un bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Afficher
MessageSujet: Re: Lily Evans   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lily Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et si le temps s'arrêtait ? [ Lily Evans ]
» Lily Evans - Rouquine au grand cœur. [Terminé]
» Lily Evans - Une rousse au caractère de feu
» Elisez vos meilleurs rpgistes!
» Et si tout était différent?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Crépuscule des Sorciers :: Fiches de présentations abandonnées/archivées-