AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Dans la famille des idées stupides, je voudrais...   Ven 10 Jan - 23:07

« Comme vous avez pu le lire sur les notes affichées dans le département, nous allons bientôt avoir de nouveaux stagiaires venus du QESM au sein de la Brigade Magique. Ces jeunes gens seront là en observation, en assistance en parallèle de leur cursus scolaire. »

Tu n'écoutais que d'une oreille le petit discours de ta responsable, bien trop occupée à observer ton voisin tenter désespérément de lisser un tant soit peu le tissu complètement froissé de sa robe. Une tenue un peu négligée qui n'avait pas manqué de lui attirer un commentaire acerbe de la chef et des ricanements généralisés de tous ceux qui voyaient là le résultat d'une robe trop vite retirée... sans doute au pied d'un lit, d'un canapé... ? Tu n'écoutais que d'une oreille, absorbée par les efforts vains de ton voisin donc, l'esprit occupé par milles et unes pensées diverses sans grand rapport avec la réunion en cours.

« S'il évident que j'espère voir tout le monde participer à la formation et l'instruction de ces jeunes gens, il va néanmoins leur falloir des tuteurs attitrés. Des volontaires ? »

Et pourtant, sans trop savoir comment, sans trop savoir pourquoi, tu te retrouvas parmi les premiers à lever mollement la main.
Les missions, les dossiers délicats, oui, dans ces cas là, il faut lever la main Erin. Mais cette fois, pour te retrouver avec un post-ado dans les pattes, tu aurais pu t'abstenir.

Ta bonté te perdra.


*
*   *

« Alors McAlister, prête à materner ? »
A materner ? Comment ça, « à materner » ? Dans quelle mission stupide ton coéquipier non moins stupide t'a-t-il encore embarquée... ? Stupide, oui. Pourtant ce n'est pas ton genre d'émettre des jugements aussi catégoriques mais lui... Quatre mois auront suffit à te faire espérer un changement d'équipe prochain. Mais passons. « Les mômes sont avec la chef en ce moment, elle leur explique deux trois bases puis elles les larguera dans les couloirs. T'as pas fini d'en voir ! »

Un rire gras et le voilà parti - à ton grand soulagement - te laissant t'interroger. Les mômes. Il a parlé de mômes... Quels môm... Oh par tous les caleçons de Merlin ! Les stagiaires ! Et par extension, TON stagiaire. Qui va débarquer d'une seconde à l'autre dans ton bureau sans dessus dessous. Ce n'est pourtant pas ton genre de laisser l'endroit en pareil état. Bordélique, tu l'es, mais au travail, tu te maintiens. Mais les trois derniers jours ont été longs, tu es restée bloquée sur un dossier fatiguant et le rangement... Et bien disons que le passage d'un troupeau de lutins de Cornouailles n'aurait pas fait mieux. Et par respect pour ta fatigue, nous n'évoquerons ni tes cernes, ni tes cheveux en bataille.

Le temps de mettre la main sur ta baguette, portée disparue sous ton bureau, de lancer quelques sortilèges et l'endroit retrouve un semblant de cohérence. A défaut d'être impeccable, au moins est-il viable - et regardable par de chastes yeux.
Quant à toi, tant pis pour les cernes, tant pis pour ton habituel chignon strict, tu as au moins eu le temps de te passer un coup de brosse pour ne pas ressembler à une harpie. C'est mieux.

Quelques coups retentissent contre ta porte et brusquement, tu te revois, un an en arrière, petite stagiaire angoissée à ton premier jour. Aujourd'hui, les rôles sont renversés et pourtant, tu n'es guère moins fébrile qu'à l'époque. Tu t'efforces cependant de cacher ta fébrilité pour lancer, d'une voix que tu voudrais claire et amicale :
« Entrez. »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Dans la famille des idées stupides, je voudrais...   Sam 11 Jan - 17:31

Il aura fallu le temps. Mais finalement, les choses semblent se décider à revenir dans l'ordre. Relativement, en tout cas. Célène est rentrée. On s'est presque ignorés pendant pas loin de deux semaines ; on s'est engueulés. Ca, c'est la première chose qui annonçait le retour à la normal. Puisque par la suite, on a repris l'entraînement, et je suis allé retrouver Hugh pour lui expliquer que je voudrais réintégrer le cursus que j'ai abandonné. Il s'est contenté de sourire en répondant simplement qu'il n'avait annoncé mon abandon à aucun de ses supérieurs et qu'officiellement je n'avais pas quitté la formation. C'est quelque chose d'assez pénible chez ce cher auror. Il est un peu trop perspicace, et il savait que je reviendrais. Je n'ai pas eu de mal à rattraper le retard que j'avais pris en trois ou quatre semaines d'absence ; et je me suis trouvé au niveau tout à fait acceptable pour me joindre à la prochaine session de stages proposée par nos professeur.

Quelques jours plus tard, quelques stagiaires en provenance de plusieurs cursus se trouvent à mes côtés pour écouter les indication de celle qui se présente comme étant la chef du service. Je l'écoute d'une oreille distraite. De toute façon, celle ou celui qui nous expliquera ce qu'il faut faire, c'est la personne dans les pattes de qui on sera, non ? Je me fais plus attentif quand elle attribue un brigadier à chaque stagiaire, désireux, au moins, de ne pas manquer mon nom. Ou surtout, celui de l'individu qui devra me supporter pour les prochaines semaines. Allez, ça ne devrait pas être trop difficile. Je serai sage. Promis.

Erin McAlister, troisième bureau à droite en sortant de la salle. Super ; en plus c'est une femme. ... Hey, c'est une blague, ça va. De toute façon avec cette balafre sur la figure, les possibilités se limitent. Elle n'a pas l'air décidée à partir, cette marque. Ce vestige de Sainte-Mangouste, peut-être. Sans doute est-elle à l'image des autres séquelles qui resteront encore un long moment. Les cauchemars, l'angoisse, parfois. Au moins ai-je retrouvé le sommeil. C'est déjà bien. Comme déjà dit, les choses reviennent lentement à leur place. Lentement. Mais là, l'heure est au stage et à cette Erin que je m'en vais rencontrer. Que je vais m'appliquer à seconder au mieux. En laissant ce qui devait être derrière, derrière. Sainte-Mangouste y compris.

J'arrive devant la porte indiquée, prends une seconde pour respirer. Je ne suis pas spécialement stressé ; je ne le suis jamais, pour ce genre de choses. Mes premiers stages au début de l'année étaient à l'image des cours dispensés à Poudlard, en vérité. Je restais impertinent et je considérais que c'était une espèce de sortie du cursus strict et sérieux dans lequel je m'étais engagé. Aujourd'hui, ça n'a plus du tout la même valeur. Plus la même importance. Je ne suis pas là pour m'amuser, mais bien pour apprendre, et comprendre. Pour me rendre utile, afin de l'être encore davantage par la suite. Là, à l'instant, il sera question de faire bonne impression.

Je frappe quelques coups contre la porte. « Entrez. » A vos ordres ? Je pousse le battant, pénètre dans la pièce, que je parcours brièvement du regard avant de tomber sur la fameuse Erin. J'entreprends de lui sourire en articulant un « Bonjour. » relativement enthousiaste. La porte se referme sous l'impulsion de ma main et je m'avance d'un pas, en la dévisageant. Elle est .. jeune. Je dois avouer que je ne m'attendais pas du tout à ça. « Je, heu ; Sirius Black. Je suis étudiant au QESM, dans le cursus pour être auror. Et aussi votre stagiaire, donc, si je suis tout. » En fait, finalement, c'est beaucoup plus simple d'y aller sans en avoir rien à faire. Essayer de faire bonne impression, c'est dur ; quand ce n'est pas avec une idée très précise en tête en tout cas. « Hm ... Enchanté ? »

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Dans la famille des idées stupides, je voudrais...   Lun 13 Jan - 19:15

A peine la porte commence-t-elle à s'ouvrir que tu regrettes déjà de n'avoir pas pris le temps de t'attacher les cheveux. Oh, ce n'est pas une simple coquetterie de ta part, tu les laisses d'ailleurs détachés la plupart du temps... Mais pas au travail. Les cheveux lâchés, tombant sur tes épaules, tu fais à peine tes vingt-trois ans. Tandis qu'en les relevant... tu gagnes facilement une année ou deux. Avec le respect et les responsabilités qui vont avec. En une fraction de seconde, tu mets la main sur quelques épingles disséminées sur ton bureau et entreprend de rouler ton opulente chevelure pour confectionner un chignon sommaire. Pas aussi précis que celui, très strict, que tu arbores d'ordinaire, mais il suffira bien. Ces gestes quotidiens ne te prennent heureusement guère plus de quelques secondes - il ferait beau voir que tu passes pour une fonctionnaire plus occupée à se recoiffer qu'à traiter ses dossiers - et tu te lèves pour accueillir le nouveau venu.

Le nouveau oui, car c'est un garçon. Sans trop savoir pourquoi, tu t'attendais davantage à une étudiante. Peut-être parce que vous êtes une minorité de femmes dans la Brigade et que tu pensais qu'ils essayeraient de placer les demoiselles auprès de vous... Peu importe. Ce stagiaire là te conviendra tout aussi bien qu'un autre. Sirius Black. Son nom ne t'es pas inconnu... Sans que tu sois capable de dire pourquoi. Peut-être vous êtes vous croisés un jour au détour d'un couloir.
Tu vas pour lui serrer la main avec un sourire et te présenter à ton tour quand il complète sa présentation sommaire. Perçoit-il soudainement ton raidissement ? La seconde d'hésitation que tu mets avant de t'avancer vers lui ?
« Auror. Un choix de carrière ambitieux. » Ta voix est rarement aussi posée et détachée qu'en cet instant. Comme si cela t'indifférait alors que tu brûles soudain de le détester, ce gamin qui réussira probablement un jour, là où tu as lamentablement échoué. Tu voudrais le détester, tu sens déjà la rancœur qui monte en toi, bras dessus, bras dessous avec ses sœurs, jalousie et amertume qui rient de toi. Tu vas le détester.

Ou pas. Parce qu'il ajoute ce petit « Enchanté » de l'étudiant qui ne sait pas trop comment se présenter au début de son stage, qui espère que tout se passera bien. Et derrière ce seul mot, il te renvoie quelques années en arrière, quand tu étais à sa place, petite stagiaire angoissée, espérant tirer le bon numéro dans la grande loterie des tuteurs. Et après tout, il n'y est pour rien ce gamin. Tu n'as aucune raison de lui en vouloir personnellement, si ?

Une inspiration, un sourire qui revient - certes un peu forcé, mais sourire tout de même - et tu lui serres la main.
« Erin McAlister. De la Brigade de Police Magique. Mais ça, tu dois déjà le savoir. Assieds-toi, je t'en prie. » Qu'il s'asseye, oui, puisque tu n'as pas la moindre idée de ce que tu pourrais lui dire ou lui faire faire. Et pour cause, vu que tu avais complètement oublié toute cette histoire. Le temps de faire le tour de ton bureau pour retourner t'asseoir, tu t'efforces de chercher une idée lumineuse. Il y a bien la pile de dossiers à classer sur laquelle tu devais te pencher ce matin mais... c'est un peu impersonnel comme début. Mais tu ne voudrais pas non plus qu'il te pense laxiste...

« J'allais me faire un thé. Ça t'intéresse ? Le temps de faire un peu connaissance et on s'attaquera aux dossiers que tu vois juste là. »

Un petit geste en direction de la dite pile de dossiers tandis que tu allumes ta bouilloire d'une étincelle.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Dans la famille des idées stupides, je voudrais...   Mar 14 Jan - 23:27

Je patine tant bien que mal dans ma présentation alors qu'elle semble s'approcher pour me saluer, souriante. « Auror. Un choix de carrière ambitieux. » Pas très à l'aise et loin d'être satisfait de mes vaines tentatives pour avoir l'air un tant soit peu pertinent dans mes explications, j'articule quelques mots au sujet de mon orientation scolaire « Oh, je .. Merci. », détournant quelques courts instants les yeux sur le bureau. Lorsque je les reporte sur la brigadière, elle a perdu son sourire, et je crains un instant d'avoir dit une bêtise. Quoi ? Quelque chose m'aurait échappé ? Quelle connerie j'ai encore réussi à lâcher ? ... Elle s'est avancée et me tend à présent la main en étirant à nouveau ses lèvres dans un sourire -peut-être un peu forcé ?-. Sans hésiter, je la serre, cherchant, un peu crispé à mon tour, à comprendre ce qui vient exactement de se passer. « Erin McAlister. De la Brigade de Police Magique. Mais ça, tu dois déjà le savoir. Assieds-toi, je t'en prie. » Sa voix ne laisse en rien transparaître un éventuel malaise, et je range ainsi ce que j'ai cru percevoir dans la case des fausses impressions. Peut-être suis-je simplement fatigué, après tout. Souriant toujours, je la remercie et prends place de ce côté du bureau, tandis qu'elle en fait le tour pour s'asseoir en face de moi.

Ma parole, il me semble qu'on m'a rarement vu aussi peu ... décontracté ? Dans une situation qui se veut banale en tout cas. Passer pour un prétentieux impertinent est définitivement plus facile que de faire bonne impression. Surtout quand c'est la première fois qu'on tente la deuxième option. D'ailleurs, en observant silencieusement la jeune femme, la pensée que j'ai eue au sujet de son âge me revient. Erin McAlister ... N'y avait-il pas une McAlister à Gryffondor, à Poudlard ? Elle n'était pourtant pas beaucoup plus vieille que moi ; pas assez pour être aujourd'hui brigadière titulaire quand je ne suis qu'en première année au QESM. Si ?

« J'allais me faire un thé. Ça t'intéresse ? Le temps de faire un peu connaissance et on s'attaquera aux dossiers que tu vois juste là. »

« Volontiers. », je réponds en suivant du regard le geste qu'elle fait pour désigner la tâche en question. Des dossiers ... de quoi ? De gens ? J'espère au moins qu'il y aura des cas intéressants -s'il est question de ça-, parce que autant dire que faire de la paperasse ne m'enchante pas plus que ça. Mais bon ; je n'ai pas trop le choix, et pas l'intention de râler. Et puis je suis un peu là pour donner un coup de main à la brigadière. Au moins ne m'a-t-elle pas lâché sur la paperasse en question sans autre forme de procès. Et à bien y réfléchir c'est probablement ce qui se passe à l'instant même pour mes camarades stagiaires tombés avec de vieux brigadiers aigris qui vont leur faire passer la semaine à trier des dossiers. Je m'en tire bien ! Erin n'a pas l'air d'avoir grand chose à voir avec les vieux schnocks en question. En premier lieu, parce qu'elle est jeune. Quel âge a-t-elle ... vingt-cinq ans ? Vingt-six ? Cette histoire de McAlister à Poudlard me traine dans la tête. Et puis après tout, qu'ai-je à perdre à lui en dire deux mots ?

« Excusez-moi, vous étiez chez Gryffondor, à Poudlard ? Je me souviens d'une McAlister avec qui j'ai quelques fois parlé, mais ... J'ai un doute. » Comment ça, j'ai l'air un peu stupide ? Bien entendu je n'ai pas précisé que la personne en question avait tout au plus deux ans de plus que moi ; dans mes souvenirs, elle était dans la promotion au dessus, ce qui semble quelque peu improbable concernant Erin. Surtout qu'elle était blonde, et qu'il me semble que son prénom commençait par "Lo" ou "Lou". Mais après tout, hein ... Sait-on jamais. Ma mémoire me fait défaut. Ou bien il s'agit d'une autre McAlister. Une cousine, peut-être. « Enfin je me trompe probablement, elle était encore plus jeune que vous. » ... Merde. « Heu, je veux dire, plus vieille que moi, mais, moins que vous, quoi ... » Bien joué Sirius. Tu gères. Elle a beau être visiblement à peine plus vieille, lui parler comme à une copine n'est de toute évidence pas une solution.

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Afficher
MessageSujet: Re: Dans la famille des idées stupides, je voudrais...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la famille des idées stupides, je voudrais...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la famille Le Quesnoy je voudrais...
» Jude Celestin - SCANDALE DANS LA FAMILLE PRESIDENTIELLE
» Dans la famille Mado je demande la fille !
» Murasaki Kuroichi Une petite femme au sang chaud [terminé]
» PHEONIX ☼ Je suis à l'entour de toi peut importe ce que tu crois ☼ terminer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Crépuscule des Sorciers :: Sujets abandonnés-