AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
AuteurMessage
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Ven 15 Nov - 23:24




No Mercy in Hospital


Groupe 1: Aiden Lehnsman - Sorcha Lehnsman - Célène Fraser-Lehnsman - Dorion Volk

Tour 5



Sainte Mangouste - Aile ouest / Couloir D

****

"Ce n'est pas loin, juste tout droit normalement."

Prononce difficilement la secouriste au teint encore trop pâle et dont le regard voilé dissimule difficilement le malêtre qui résulte encore du sortilège de Dolohov. Elle se sent faible aussi bien physiquement que mentalement, pince les lèvres pour bloquer la nausée qui s'accroche à elle et ainsi que les tremblements qui essaient d'ébranler son corps. Quand à son esprit..

Non. Mieux vaut ne pas y penser. Tout comme elle a immédiatement sauté sur l'ordre de Fowles alors qu'elle vacillait encore après qu'il l'ait réveillée de son cauchemar artificiel. Le Médicomage l'aurait laissée se reposer, mais elle ne voulait pas, ne pouvait. Elle avait besoin d'agir pour rester calme et ne pas penser, ne plus subir. L'inaction n'avait jamais été son fort, maintenant encore moins.

Et sauver des vies était bien plus important que le maigre confort de la sienne.

"Ce sont celles au bout du couloir"

Souffla t-elle entre deux grimaces mal cachées, du bout des lèvres, baguette fermement tenue dans la main.

"Les trois dernières."

Elle n'avait pas besoin de dire aux quatre autres de faire attention. Chacun ressentait cette atmosphère lourde et malsaine jusqu’à fond de ses tripes. Chacun savait que la moindre erreur pouvait les faire déboucher sur un lot d'encagoulés, un cadavre anciennement connu ou d'autres surprises macabres. L’hôpital était sans dessus dessous. On percevait encore quelques cris deci-delà, des flash colorés par endroit au loin, mais le silence était partie prenante des lieux dorénavant, rendant l'antique étage aussi terrifiant que possible. Dire que c'était normalement un lieu de paix, voué à la santé et au bien-être des sorciers, conçu pour les soulager de leurs maux. Et que ces satanés diables avaient osés s'en prendre aussi lâchement à un tel monument d'utilité publique.. Comme si leurs gosses et leurs femmes ne venaient pas faire soigner leurs petits bobos ici aussi!

L'américaine jura, le regard sombre, un rictus sur les lèvres.

Lorsqu'ils arrivèrent en vue des chambres. Et que plusieurs gerbes colorées leur foncèrent dessus depuis l'autre couloir.



Blabla HRP



    ¤ Aiden, Célène, Dorion et Sorcha, vous voici donc avec un nouveau groupe reformé pour ce tour-ci, accompagnés par Bree Logheart (dont la présentation est disponible sur la première page du sujet rp du groupe 3 si vous ne la connaissez pas). Vous avez donc bien la partie commune de Fowles à lire, avant que vous ne quittiez vos camarades dans le couloir pour sauver les otages et agir ici.

    ¤ Les salles où Fowles a enfermé et protégé les Otages sont les trois dernières de la colonne C au niveau 9/10. Au début du tour vous êtes juste au croisement avant voir la carte mais pourrez avancer pour accéder aux salles.

    ¤ Vous vous faites attaquer par des Alliés qui vous ont malheureusement prit pour des ennemis. Il n'y a que le PREMIER à poster qui devra lancer un dé oui/non pour savoir s'il est touché.
    Il s'agit en fait de deux infirmiers (dont Roddy que certains ont croisé plus tôt) qui vont immédiatement reconnaître leur erreur après ce sort malheureux...Et vous rejoindre, ils peuvent utiliser un sort de soin léger pendant ce tour pour soigner un bobo (un seul pour les deux, pas chacun).

    ¤ Pour ouvrir les salles et ôter le sort de protection de Fowles, il vous faudra un dé 3. Le 1 étant une réussite, le deux un simple echec, le 3 un echec qui se retourne en partie contre vous.

    Aiden, vu ton métier, tu peux avoir deux options de réussite sur ton dé 3 (mais le 2 ne fait pas qu'ouvrir la porte, il l'explose et peut donc blesser/apeurer les otages dedans). Tu n'es pas obligé de nommer un sort en particulier, dans le cas contraire, tu peux aller faire une ou des propositions de sortilèges dans le sujet de contact.

    ¤ Les otages sont 3 ou 4 par salle. Il vous faudra encore un dé 3 en plus de celui d'ouverture (valable uniquement si la porte s'ouvre ou a déja été ouverte) pour la première personne entrant dans chaque chambre.
    1-Les otages vont bien autant que faire se peut.
    2-Les otages flippent et vous balancent ce qu'ils peuvent a leur portée (coussin, chaise, pot de fleur..)
    3-Pas de chance, les mangemorts sont passés par là, il y a un cadavre, du sang et personne d'autre...


    ¤ Et enfin, apres le coup des alliés boulets, vous n'allez pas pouvoir accéder tranquillement aux chambres et faire votre popote. Trois mangemorts apparaissent dans le couloir C (voir carte) et font leur taff de mangemort. Il faut un d3 pour s'en occuper. Le 1 étant la réussite (mortelle si votre sort l'est), le 3 étant un retour à l'envoyeur (un sort vous touche en plus du votre qui échoue).

    ¤ Comme annoncé dans le Post avec Fowles, ce dernier à soigné rapidement les blessures les plus graves: ça fait encore mal, mais c'est tolérables et vous survivrez (peut-être Red).
    Dans tous les cas, vous n’êtes pas au meilleur de votre forme : lles effluves de magie noire commencent à pourrir l’ambiance. Des migraines, des nausées et autres joyeusetés se font ressentir !

    ¤ Merci de BIEN détailler le résultat de vos dés et TOUTES les possibilités, quel que soit le résultat, et de le faire AVANT d'éditer votre post ! (quand vous lancer les dés)
    Un simple « réussi » ou « pas réussi » n’est pas suffisant pour déterminer les conséquences de vos actions sur votre environnement ou votre personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Date d'inscription : 24/10/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Briseur de Sort
Maison : Serpentard
avatar
Aiden D. Lehnsman
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Dim 17 Nov - 20:51

Aiden avait vu sa dernière heure arriver. Genre, vraiment. Pas comme la peur qui lui tordait les entrailles depuis qu'il avait quitté l'abri relatif de la bibliothèque pour découvrir le chaos qui régnait dans les couloirs de l'immense hôpital - il ne l'aurait jamais cru aussi grand, d'ailleurs ! -. Pas cette peur instinctive qui lui faisait lever sa baguette, tirer quand il le fallait, courir au delà de son souffle. Non, celle-ci c'était une peur plus consciente. Celle de ne plus avoir sa baguette en main et d'être incapable de la récupérer. Celle de voir l'homme masqué se tourner vers eux et savoir que cette fois, il ne pourra rien faire pour se défendre. Il ne peut que les tuer maintenant qu'ils sont totalement à sa merci. Il ne va pas les épargner, pas après les menaces et les sortilèges qui flottaient encore dans l'air. Pas avec les cadavres qui jonchaient les sols des couloirs de Sainte-Mangouste. Alors Aiden a fermé les yeux dans un geste d'ultime lâcheté. Pour ne pas voir la Mort en face.

Une seconde. Deux. Explosions et cris. Mais pas les siens, pas ceux de Sorcha. Et rien de plus que de la poussière soulevée et le souffle des sortilèges qui, une fois de plus, volent autour d'eux. Mais aucun qui ne le vise. Aucun qui ne vient percuter son corps et ôter de ses poumons le dernier souffle de vie. Ça n'a duré que quelques secondes, juste assez pour qu'Aiden puisse se rendre compte qu'une fois de plus il ne comprend rien à ce qui est en train de se passer. Jusqu'à ce qu'il rouvre les yeux et qu'il reconnaisse le Dr Fowles, qui s'agenouille juste une seconde à ses côtés visiblement pour le soigner très sommairement, au vu de la douleur qui a sensiblement diminué. Et poussant un petit peu la panique et le ras-le-bol, la culpabilité vient se faire un creux dans l'esprit d'Aiden. Le Médicomage n'aurait peut être pas prit le temps de ces soins s'il avait su qu'une minute plus tôt à peine, Aiden était prêt de le vendre à l'ennemi. Aussi, et même si Fowles s'est totalement désintéressé de lui dans la seconde suivante, Aiden prend-il bien soin d'éviter tout regard dans sa direction. Ramasser sa baguette avec un bras encore bien douloureux, vérifier la santé de Sorcha, vérifier la mobilité relative de son bras blessé, se remettre debout, vérifier sa tenue, un minimum... C'est fou le temps que ces petits gestes pouvaient prendre lorsqu'on voulait que les secondes s'étirent. Pourtant, Aiden n'oubliait pas l'urgence de la situation et dû bien, alors que Fowles revenait avec les cobayes jusqu'alors enfermés dans son bureau, relever les yeux vers lui.

Culpabilité, médicomage, Mangemorts ? Un instant, il n'y a plus rien de tout cela. Aiden n'écoute même pas les quelques phrases échangées entre ceux qui semblent avoir prit sur eux d'occuper le pouvoir décisionnaire de leur groupe si hétéroclite. Aiden entend les propos qui s'enregistrent dans le coin de son esprit apte aux réactions d'urgences. Mais là, tout de suite, la partie consciente ne se concentre que sur une chose : Célène. Célène, échevelée, visiblement épuisée, peut-être même blessée. Célène qui était là depuis le début, qui a affronté les mêmes fous que lui -peut être pires, mêmes-. Célène. Vivante. Plus magnifique que jamais.

Le souffle qu'il n'a pas eu conscience de retenir dans la seconde qui lui a fallu pour réaliser s'échappe de ses lèvres et aussitôt, il est auprès d'elle. Son regard est partout, d'un coup, alors que sa main est venue se poser sur son bras. Il voudrait l'entraîner à l'écart, lui demander de se mettre à l'abri, de ne surtout, surtout pas bouger, de rester en vie... Mais il ne fait rien de tout cela, comme il ne l'a pas fait avec Sorcha. Parce que pire encore que sa sœur, il sait qu'il se verrait aussitôt renvoyer d'où il vient, tel un cognard aux prises avec un batteur fou. Mais c'est aussi pour ça qu'il l'a épousé, non ? Alors il se contente de ce contact, d'un "Ça va ? Tu n'es pas trop blessée ?" Elle va sans doute trouver cette inquiétude de sa part déplacé. Elle va peut-être même réitérer le dernier geste qu'elle a eu et lui envoyer quelque chose à la figure - quelque chose de lourd, de douloureux, qui sait... -. Mais il n'en a rien à faire, là, tout de suite. Il veut juste s'assurer qu'elle va bien. Enfin, le mieux possible...

Mais déjà ce n'est plus le temps de s'en inquiéter. Déjà on est prêt à les balloter de ce couloir pour le moment relativement sécuritaire vers un nouveau lieu dont il ne sait rien. Et déjà Aiden s'apprête à protester alors qu'il apprend qu'on veut les séparer. Ne serait-il pas plus logique de rester tous ensemble ? N'auraient-ils pas plus de chances de survie ?! Pourtant les mots s'étranglent dans sa gorge. Parce qu'on les désigne d'office, Célène, Sorcha et lui pour suivre celle à qui Fowles avait confié la mission d'aller s'enquérir des otages. Mission la moins dangereuse des deux si l'on considère que les autres doivent retourner investir le bureau du médicomage et, qu'en plus, celui-ci est la cible des assaillants. Alors Aiden ravale les mots, se contente d'approuver, de jeter un regard à biais à l'homme qui était enfermé avec les autres dans le-dit bureau et qui maintenant doit les accompagner. S'assurer qu'ils ont à faire à quelqu'un d'en assez bonne santé... Relativement bonne santé, en tout cas, vu ce qu'ils traversent. Et il s'apprête à se détourner, à lâcher Célène, même, lorsqu'il croise le chemin de son regard. Inquiet, il en est certain, quand on arrive à la lire. Vers ce... Gamin, là. Il ne le regarde même pas vraiment lui, il ne voit que sa femme, parce que oui, c'est toujours sa femme, qui semble presque hésiter, il en est sûr, il en est certain, à le laisser derrière. Et Aiden sent la bile lui monter à la gorge, les yeux qui se plissent sous la colère. C'est qui, ce gosse, là ? Vraiment ? Qu'est-ce qu'il lui veut, à Célène ? Ce n'est qu'un gamin incompétent. Un gamin qui reste derrière. Point. Et la main d'Aiden glisse du bras de Célène à ses épaules pour l'entraîner à leur suite. Et il dépose même un très rapide baiser sur sa tempe. Sa femme. "On y va." A Célène, à Sorcha, aux deux autres. Ils ont une mission et le temps presse, n'est-ce pas ?

C'est fou comme quelques minutes à peine peuvent parfois paraître des heures. Temporalité à géométrie variable de mes deux. Et ce même temps semble reprendre son cours normal, toute son urgence lorsqu'ils tournent au détour du premier couloir, qu'ils laissent derrière eux l'autre petit groupe chargé, grand bien leur fasse, de contacter l'extérieur. Eux doivent donc récupérer les otages. Aiden a bien été forcé de lâcher Célène pour avancer, raffermir sa main sur la baguette autant que faire se peut, prêt à se défendre, les défendre tous au premier sortilège. Il l'a lâché, certes, mais ne s'éloigne pas une seule seconde, tout comme il ne s'éloigne pas de Sorcha. Lâche, peut-être, depuis le début de cette soirée, mais prêt à se prendre n'importe quel sort à la place d'une de ces deux femmes. Et puis, si aucun de leur petit groupe de cinq pouvait être touché, tant qu'à faire... Même s'il ne connaît ni d'Adam ni d'Eve l'homme et la femme qui les accompagne, il n'a aucune envie de rajouter des victimes à la liste déjà bien trop longue. Surtout si les victimes, c'est eux.

Ils devraient être plus discrets. Aiden a l'impression qu'on pourrait entendre leurs pas à des kilomètres, dans le service le plus éloigné de Sainte-Mangouste, même. Pas qui résonnent beaucoup trop. Qui résonnent même dans son crâne. Et l'atmosphère de danger n'arrange rien. Pèse de plus en plus sur leurs épaules, alors que lui s'assure à chaque pas que Célène et Sorcha vont bien, n'ont rien. Comme une chape de plomb qui s'est insinuée lentement au dessus de leur tête et qui vient de se refermer. Et chaque mouvement semble toujours un peu plus difficile quand, petit à petit, il se rend compte qu'un marteau s'amuse à taper la mesure dans son crâne. Discret, peut-être, douleur diffuse, mais bel et bien présente. Et la peur qui amène le cœur au bord des lèvres. Et Aiden sait qu'il doit se faire violence pour avancer, quand chaque pas devient plus difficile que le précédent. Comme si l'air se faisait plus vicié. Où au moins qu'il commençait, maintenant qu'il avait le temps d'y penser, à s'en rendre compte. Et ça ne lui plaisait pas du tout.

Trop calme, beaucoup trop calme. Ils n'avaient pas couru depuis bien trop longtemps pour que la situation ne se dégrade pas brutalement, pour qu'on ne les attaque pas au détour d'un couloir au moindre mètre supplémentaire qu'ils pouvaient parcourir. Il allait forcément se passer quelque chose. C'était impossible qu'ils puissent aller d'un point A à un point B sans qu'il ne se passe quelque chose. Vraiment. Et le coeur commençait à battre à ses tempes d'une manière plus encore douloureuse.

Aiden a-t-il un minimum de chance ?:
 

Et pour une fois, il semblerait qu'Aiden ait eu raison de se montrer paranoïaque. Un mètre de plus, un seul mètre, et Aiden croit entendre une voix résonner au delà de cette douleur dans son crâne. "Attention !" Un réflexe rendu possible par les nerfs à vif depuis le début de la soirée. Aiden bondit sur le côté, entraîne Célène avec lui. Et il s'apprête déjà à répliquer, la baguette presque grésillante, quand il se rend compte que ceux d'en face ne sont pas masqués. Pire, qu'il en reconnaît l'un d'entre eux. "Oh oh, on se calme ! On est tous du même côté !" Mais déjà, les deux autres les ont identifié aussi et semblent ne plus vouloir les attaquer. Quelques mots échangés avec Rodney et son compagnon et déjà Aiden est prêt d'une des portes, étudiant rapidement ce qu'il a sous les yeux pour trouver la meilleure façon d'agir. "Foramen Clauditis"

La porte accepte-t-elle de coopérer ?:
 

Il ne peut s'empêcher de grimacer lorsque la porte explose. Et n'a même pas le temps de s'y attarder. Parce que déjà, un éclair vient exploser un pan de mur juste à côté de lui, le recouvrant de poussière et de gravats dont il n'a que le temps de se protéger de la main. Les otages à l'intérieur ? Ils sont encore plus en sécurité dans leur prison. En espérant qu'ils arrivent à mettre ses tarés de Mangemort en déroute avant qu'ils n'arrivent à tous les tuer.


Dernière édition par Aiden D. Lehnsman le Dim 17 Nov - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Dim 17 Nov - 20:51

Le membre 'Aiden D. Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dés Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Dim 17 Nov - 23:29

C’est un carnage. Quand enfin sa main rencontre son arme prodigue perdue dans la bataille et qu’elle relève les yeux, Célène sent sa résolution vaciller. Elle tente de se remettre complètement debout pour venir en aide à ses camarades mais c’est peine perdue. La douleur dans son poignet est telle qu’elle qu’elle rend son équilibre précaire. Elle retombe à genoux. A envie de hurler. Se contient.

Et tout d’un coup, les Mangemorts ne sont plus là. Elle reconnaît le Dr Fowles, qui s’est précipité sur Bree et parvient à la ramener parmi eux. Vivante bien que dans un sale état. Comme eux. Le médicomage s’est approché d’elle après avoir rendu son souffle à Sirius. Une nouvelle fois, elle secoue la tête. Son épaule ne saigne presque plus, elle peut tenir debout, son poignet n’est pas fracturé. Ça ira. Elle apprécie qu’il n’insiste pas.

Durant un moment de fol espoir, alors qu’il les raccompagne dehors, elle croit que c’en est enfin fini. Que ses collègues, ses alliés Phénix, ses amis, sont là. Erreur. Grossière, énorme erreur. Son cœur rate un battement. Deux. Elle reconnaît Severus. Manque se précipiter sur Sorcha en la voyant. Est stoppée net dans cet élan insensé quand ses prunelles tombent sur le dernier être qu’elle croyait voir ici. Aiden. Tout. Tout mais pas ça.

Elle se concentre. Ecouter les instructions du Dr Fowles. Contacter Athenya, oui. Il peut le faire. Il doit le faire. Protéger le bureau, donc. Non, aller secourir les otages. Très bien. Elle va y aller. Suivre les ordres. C’est ce qu’elle fait le mieux. Bien mieux que de répondre un simple « Oui, ça va. » d’une voix rauque à son mari, celui qu’elle est sensée détester mais qu’il ne lui vient pas à l’esprit de repousser alors qu’il a saisi son bras. Bien mieux que d’essayer de s’enquérir de l’état de Sorcha, sa belle-sœur, son amie. Ou même de Severus, le Phénix qu’elle connait suffisamment pour s’en soucier un tant soit peu. Tout au plus leur a-t-elle jeté un coup d’œil, a-t-elle adressé un sourire qui se veut attrayant à Sorcha.

Pourtant, quand vient le moment de partir, elle réalise soudain qu’elle doit laisser Sirius et Morrigan derrière elle. Certes, la Rosier est plus vulnérable mais c’est bien le jeune brun qu’elle se refuse à abandonner ici. Cependant, elle ne voit aucun moyen de le justifier. Aucun argument à avancer excepté « Vous comprenez, c’est le gamin dont je m’occupe chez les Phénix, donc je préfèrerais le garder avec moi pour éviter qu’il fasse des conneries et accessoirement, qu’il passe la baguette à gauche ! ». Rien qui, si elle s’en sort, ne l’enverrait pas directement devant le Magenmagot. Alors, elle se tait et se contente de regarder ses deux comparses, le Black peut-être avec un peu plus d’insistance, mais elle ne s’en rend pas compte.

Le bras d’Aiden autour de ses épaules, en revanche, elle le sent. Ainsi que le contact de ses lèvres. Elle se sent se raidir, autant face à ses gestes auxquels elle n’est plus habituée que devant son attitude soudain si affirmée, comme révélée par les événements dramatiques.

Comme s’il y avait le temps pour s’appesantir sur le sujet. Leur traversée est presque aussi houleuse que toutes celles qu’ils ont dû effectuer à travers ce satané étage depuis le coup de force de ces fils de pute de Mangemorts. Les attaques en moins. Malgré la migraine qui commence à poindre et les soubresauts qui agitent son estomac, il lui est plus facile d’ordonner ses idées, plus aisé de marcher que d’écouter les râles d’agonie ou les bruits de bataille.

Jusqu’à ce qu’ils débouchent enfin sur le couloir indiqué par le médicomage et qu’un sort ne leur fonce dessus. Elle est protégée de sa trajectoire dévastatrice par une poigne d’acier. Aiden, évidemment.


« Arrête ça ! » grogna-t-elle en le repoussant cette fois-ci rudement. « Occupe-toi plutôt de Sorcha ! »


Une œillade vers Bree. Elle lui est étrangement beaucoup plus sympathique depuis qu’elle a montré sa détermination à ne rien lâcher, malgré sa faiblesse extrême. Pour autant, elle n’a pas envie qui que ce soit assiste à cette espèce de petite scène de ménage.

Elle préfère s'approcher de leurs assaillants et leur décliner sa baguette, ces derniers ayant réalisé qu’ils étaient dans le même camp. Elle s’apprête même à expliquer la situation à l’infirmier bourru tandis qu’Aiden s’approche de l’une des portes closes quand des bruits de course l’interpellent. Un premier sort fuse, qu’elle parvient à dévier sur un mur.


« Volk ! » invective-t-elle son collègue. « Par ici ! »


Trois encagoulés un peu trop pressés se précipitaient dans leur direction. Elle laissait à Aiden et Sorcha le soin des salles et des otages, quant à elle, elle comptait bien se battre jusqu’au bout.

Cela dit, elle n’était pas certaine qu’il soit nécessaire d’enjoindre Dorion à faire de même. On ne pouvait pas dire qu’il se soit montré passif jusqu’ici. En fait, en jouant les chieuses autoritaires, Célène cherchait à se rassurer, à reprendre un semblant de contrôle. Mais pour rien au monde elle ne l’aurait avoué. Il lui parut bien plus intéressant de tenter de faire mordre la poussière à leurs ennemis.


MEURS MEURS MEURS QU'ON N'EN PARLE PLUUUUUS !:
 

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.



Dernière édition par Célène Fraser-Lehnsman le Lun 18 Nov - 0:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Dim 17 Nov - 23:29

Le membre 'Célène Fraser-Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Lun 18 Nov - 9:48

Dorion ne comprend pas trop ce qu’il lui arrive. Un instant, il était au sol, le cul en vrac, avec l’impression qu’il allait mourir s’il ne bougeait ne serait-ce que sa langue, celui d’après, un mec débarquait sur lui en lui demander ce qu’il s’était passé. Le temps de se demander si c’était une question rhétorique, il passa son chemin. D’accord, ok, on fait comme ça.

Et puis on lui intima d’aller courir les couloirs pour aider les personnes qui étaient cachés partout dans l’étage. Il avait envie de lui répondre d’aller se faire mettre, qu’il ne pouvait pas bouger dans cet état. Et qu’il en avait déjà fait assez. Sachant que c’était le seul homme dans la pièce pendant qu’il était parti sauter la secrétaire du coin. (Non, il ne comptait pas Sirius, il était encore un gosse monté sur des nerfs.) Qu’il avait tenu la baraque comme il avait pu. Et que merde, il aimerait aussi rentrer chez lui pour savoir comment allait sa femme d’amour qui devait se faire un sang d’encre. Il y avait pas que les grecs qui comptaient bordel !

Une inspection des regards autour de lui plus tard, et il comprit qu’il n’avait pas le choix. Dorion se releva, mit un pied devant l’autre et roula du cul pour avancer, bien, que de joie. Il n’avait pas vraiment mal. Juste assez pour lui rappeler qu’il ne pourrait pas être confortable aux toilettes pendant un petit moment.
Ses nouveaux camarades de jeu étaient Sexyness, un autre, une autre, et l’infirmière un peu trop dévouée. (C’est elle qui devait coucher avec le médecin trop sûr de lui.) Cette dernière les entraina dans sa suite. Merde, qu’est-ce qu’on se sentait mal à sainte-mangouste, c’était toujours comme ça, ou c’était juste lui qui avait magnifiquement envie de vomir ? Et tiens, il ne crachait plus, ou ne faisait juste plus attention. C’était l’envie de faire le mort et de ramper pour sortir de là qui avait pris le dessus. Ils passèrent tous à côté d’une porte, « Don’t dead, Open inside. » D’accord, pas de soucis, on va éviter ça. Ça puait la mort, pas les relents d’un cadavre en décomposition, non, ça rampait sur la peau, ça coulait dans le sang, ça s’infiltrait à travers les vêtements.

Un sort jaillit soudain et c’était Autre N°1 qui faillit se le prendre. Dorion bondit en avant, réservant sa baguette tendue à la prochaine salve. Les deux personnes apparues levèrent les bras d ès qu’ils les virent. Bon, de loin, ils semblent des amis. Dorion continue toujours à viser, incertain. Autre N°1 gueule. Dorion aussi, pour la forme plus qu’autre chose. Avant de se souvenir qu’il ne faudrait pas trop attirer l’attention sur eux.

L’autre N°1 fait sauter la porte, DISCRETION MON GARS, DISCRETION.
Et puis on cria son nom. Putain, Sexyness qui lui faisait du gringue devant des mangemorts. Oh, l’éclate. Attends, deux secondes. Que le père Dorion capte un peu sa vie. Elle le fout devant les mangemorts, genre que c’est possible, tout va bien. Jette le dans la fosse aux lions. Il est peut-être temps de redéfinir le terme gringue, s’il est pas synonyme de suicide.
« Tu sais que j’ai une femme et un gosse, ils seraient pas contents QUE JE MEURRE DANS D’ATROCES SOUFFRANCES PARCE QU’ON M’A MIS DEVANT DES MANGEMORTS DINGUES. »

Ceci dit, il se battrait supposément mieux sous la pression. ET BAH QUE DALLE. Sexyness avait intérêt de prier pour que sa femme n’apprenne rien. Surtout pas à propos du Doloris qu’il venait de se prendre. Il tomba au sol, la tête la première, roula d’un côté à l’autre du couloir. Au moins était-il plus pratique pour lui d’être une cible mouvante.

Spoiler:
 

_________________


Run. The world will fall.


Dernière édition par Dorion Volk le Lun 18 Nov - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Lun 18 Nov - 9:48

Le membre 'Dorion Volk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Lun 18 Nov - 17:11

Une sensation d’écoeurement lui prenait à la gorge et lui donnait la nausée. Était-ce dû à la magie noire qui pourrissait l’ambiance ou la vue de toute cette violence? La vue du sang n’avait jamais vraiment mis à l’aise Sorcha, c’était entre autres une des raisons qui l’avait poussée à choisir une spécialité ‘propre’. Elle était pâle, plus pâle que d’habitude, mais sa main tenait toujours fermement sa précieuse baguette, au point où ses jointures étaient devenues blanches.

À la fin de cette terrible épopée, des séquelles, ils en auront tous. Physique, mentale… Il lui serait sans doute difficile de retourner travailler les premiers jours. Sorcha secoua la tête. Ce n’était pas le moment de penser à ça. Elle était Médicomage après tout. Il fallait qu’elle se rende utile, qu’elle agisse au mieux de ses compétences. Elle voulut se retourner pour jeter un œil à son frère, mais celui-ci couvait déjà du regard Célène, se souciant de son état de santé. Devait-elle s’en inquiéter, devait-elle s’en réjouir? Incertaine, elle préféra se concentrer sur l’infirmière qui les guidait vers les chambres où avaient trouvé refuge certains otages.

Des sorts fusèrent. Évidemment. On ne pouvait pas s’attendre à ce que tout se passe bien dans le meilleur des mondes, non plus. Sauf que, coup de bol dans cette malchance, ce n’était pas des ennemis. Pour une fois.

« Stop! Stop! » s’exclama Sorcha alors qu’Aiden esquivait le sort. Heureusement, les alliés les reconnurent comme tel et ils se rangèrent de leur côté. Ils purent enfin se planter devant les portes des chambres. Comme Aiden s’y connaissait le mieux en bris de sorts, il s’attela à la tâche de déverrouiller la première porte. Sorcha se tint prête à entrer afin de s’assurer du bien-être des otages. Sauf que tout ne se passa pas comme prévu. D’abord, la porte fut éjectée de son cadre. Ensuite, des Mangemorts se joignirent à eux. D’un rapide coup d’œil, elle comprit que Célène et le dénommé Volk allaient couvrir ses arrières pendant qu’elle pénétrait dans les chambres. Chacun son domaine de compétence, après tout. Et puis, elle serait plus un poids qu’autre chose dans un duel. Sa tâche était désormais de se montrer rassurante et de soigner.

Elle pénétra dans la première chambre, et pendant une fraction de seconde, malgré les cris, malgré les faisceaux de lumière, les nausées, le mal de tête qui commençait à poindre, elle eut la fugace impression de travailler normalement. D’entrer dans une chambre de patients comme elle le faisait de façon si routinière dans le cadre de ses fonctions.

« Bonjour! N’ayez crainte, je suis le Dr Lehnsman »

Se fit-elle suffisamment rassurante?
1 : Oui, heureusement. Les otages sont soulagés.
2 : Non, visiblement.
3 : C’est l’horreur.

Si Sorcha s’était demandée pourquoi il n’y avait pas eu de cris quand la porte avait presque explosée, maintenant elle avait sa réponse. L’horreur. Et désormais, non seulement elle avait carrément envie de vomir, comme si elle s’était pris un Maléfice de Videntrailles en pleine gueule, mais en plus, elle se sentait instable sur ses jambes.

« Aiden…» appela-t-elle faiblement, alors qu’elle sentit ses jambes se dérober sous son poids.

À genoux, elle plaqua ses poings sur ses paupières closes, pour ne plus voir, les cadavres, le sang, l’horreur. Mais malgré cela, les images restaient imprimées sur ses paupières, comme l’écran qui diffusait des images macabres en Défense contre les forces du Mal.


Dernière édition par Sorcha Lehnsman le Lun 18 Nov - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Lun 18 Nov - 17:11

Le membre 'Sorcha Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Lun 18 Nov - 23:02




No Mercy in Hospital


Groupe 1: Aiden Lehnsman - Sorcha Lehnsman - Célène Fraser-Lehnsman - Dorion Volk

Tour 6



Sainte Mangouste - Aile ouest / Couloir D

****
Des alliés. Dans tout ce fatras. Tant mieux. Malgré leur bourde de départ. Bree a l'impression d'avoir vu la scène au ralenti, réagissant avec un temps de retard, déglutissant alors même que l'infirmier les rejoint. Elle s'éponge le front du dos de la main, pinçant les lèvres en percevant elle-même la fièvre qu'elle semble avoir.

Tant pis, pas le temps pour ce genre de détails, elle a dit à Fowles être à la hauteur et elle le serait. Ou mourrait en essayant. Il y avait trop d'innocents pour que sa propre et unique vie puisse compter.

Remerciant brièvement les nouveaux venus du regard, préférant ne pas parler pour économiser son énergie, elle se dirige elle-même vers la deuxième chambre, souriant faiblement en choisissant son sortilège de déverrouillage. Dire qu'un jour elle les avait utilisé dans des circonstances pour le moins..contestables.

Un sort. Un deuxième. La porte s'ouvre tandis que Sorcha pénètre dans la salle à côté après qu'Aiden ait usé de ses propres compétences.

"Que.."

Immédiatement, la jeune femme a un haut le cœur et se retient de justesse de ressortir et dégobiller. Malgré la scène macabre, ça bouge, là derrière l'armoire... D'un Levicorpus vacillant, elle fait ressorti un corps. Un enfant.

Claquant la porte derrière elle, le regard empli de l'horreur qu'elle vient d'y voir, pâle comme la mort, elle plaque immédiatement le petit garçon hagard contre elle, lui lançant plusieurs sort de soins.

Le regard noir malgré son teint maladif, elle se retourne ensuite vers ses compagnons, ses yeux se fixant sur Dorion et Célène qui viennent d'accuser chacun un sortilège avant de se relever avec détermination. Elle pointe à son tour sa baguette vers l'un des encagoulés et prononce à peine la formule.

L'homme ne comprend même pas qu'il est foutu avant de s'écrouler.

"Des monstres..Juste des monstres.."

Murmure t-elle dans un souffle entre hoquet et sanglot. Des larmes dévalent ses joues malgré son regard qui ne semble pas regretter son acte. D'un geste rageur, elle les essuie.

Puis le reste s'enchaîne. Elle fait sauter le verrou de la troisième chambre pendant que les deux infirmiers font doucement reculer les Sorciers du Lord.
Bree est soulagée d'y trouver sept personnes en parfaite santé cette fois-ci, contrebalançant quelque peu le carnage des deux autres.

Malgré tout, ils reçoivent quelques objets, coussins, peluches et autres dans la figure avant qu'une Sorcha au bord de l'évanouissement et elle-même ne parviennent à les calmer.

"Ne vous inquiétez pas, je travaille avec le Docteur Fowles, le docteur ...- Bree observe le badge de Sorcha - ... Leshmann aussi, on est là pour vous aider."

"Oui je crois vous avoir déja vue.."
Murmure l'un des otages aux cheveux noirs de jet, visiblement mal en point.

"Euh..Je crois que d'autres arrivent.." murmure l'un des civils et force est reconnaître qu'il à raison. Des silhouettes noires semblent remonter le couloir, au loin. Un autre cri, de la part du gamin qui désigne le couloir où se trouvaient plus tôt Roddy. Bree jure avant de s'excuser. Les voila cernés.

"Une diversion. Passez-moi votre baguette."

Quelques instant plus tard, tout le petit groupe se retrouve dans la pièce qui renfermait les otages peut avant, juste après qu'un épais brouillard d'obscurité n'ait envahi le couloir, leur permettant ainsi d'y pénétrer avec un minimum de discrétion. Un autre sort de bulle de silence est lancé pour éviter toute fuite malheureuse tandis que plusieurs otages -visiblement d'anciens patients- semblent au bord de la crise de nerf.

Les minutes passent. Des cris, du bruit est perçu de l'autre côté de la porte. Mais rien ne les concernant. Difficile de savoir combien de temps ils sont restés cloitrés ici, retenant malgré tout leur souffle.

Quoi qu'il en soit, le couloir semble tout ce qu'il y a de plus vide quand ils rouvrent la porte. Si l'on ommet les bruits au loin. Toujours la même chose.

"On..on fait quoi?"

"Je..Il faut retourner dans le bureau avec le Docteur...Je pense."

Répond Bree en hésitant un peu, adossée contre l'un des murs pour s'empêcher de flancher, la main fermement serrée sur sa baguette, le gosse silencieux accroché à sa jambe.

Est-ce vraiment un lieu en sureté? Existe-t-il vraiment encore un tel endroit dans l'hôpital? Bree pince les lèvres et dissimule ses sombres pensées. Oui, il faut. Ce cauchemar a forcément une fin.

"Allons-y, ne restons pas là."


Blabla HRP



    ¤Entre 10 et 15 min se sont écoulées depuis la fin du tour précédent. Ceux qui ont une montre peuvent le savoir =) Vous avez été clairement chanceux de vous en sortir ... Ou peut-être y a t-il une autre raison?

    ¤Vous avez maintenant avec vous sept otages: Trois employés (deux psychomages et un étudiant en médicomagie) et quatre patients. Nous vous laissons le choix de leurs maladies si vous voulez les prendre en compte, sachant qu'ils ne sont pas forcément "fous"  mais sont atteint de maladies pouvant être sur la liste des Crépusculaire (depression, shizophrénie, phobies, autisme...). Ils ne sont guère rassurés, mais les longues minutes passées dans la chambre, avec vous, les rendent assez docile.
    Malgré tout, il vous faudra jeter un d3 par réponse pour savoir si ça continue ainsi. Le 3 étant l'échec (à votre convenance).

    ¤ La 1e personne a poster devra lancer un dé3 pour savoir si des Mangemorts sont présents dans le 1e couloir (D8).
    --> Si c'est un 2, vous devrez combattre un mangemort.
    --> Si c'est un 3, il y a deux mangemort + deux nouveaux otages.
    --> Si c'est un 1, vous êtes tranquille.

    ATTENTION, dès que ce couloir est passé ( mangemorts tués, ou fuite, ou rien), la 1ere personne passant le 2e couloir (D6) devrait faire de même avec un dé 3.

    ¤ Si jamais vous dépassez ces deux couloirs (attaques finies, fuite, chance) sachez que le bureau de Fowles est vide de vos amis. Qu'il semble y avoir un peu de fumée..Et surtout que deux encagoulés sont en train d'y faire le ménage. Et que le couloir de la ligne 3-4 est clairement envahi de Mangemorts (il est grand, un peu assombri, mais à vu de nez vous pouvez y voir au moins une petite dizaine..Ainsi que des sorts colorés bien sûr!

    ¤ La présence de la magie noire dans l'air est toujours d'actualité.

    ¤ Pour taper du mangemort, il vous faut toujours le dé 3.

    ¤ Concernant les deux phrases ""Euh..Je crois que d'autres arrivent.." et " On..On fait quoi?" si l'un de vous veut être celui la/les prononçant, faites-vous plaisir. Sinon ce sera l'un des otages ou de vos amis.

    ¤  Enfin, avec l'attente dans la chambre, les infirmiers/médicomages et cie ont usé de leurs sorts de soin pour vous requinquer autant que possible, même s'ils sont bien fatigués. Vous êtes donc dans l'ensemble plutôt bien portants même s'il ne s'agit que de sorts d'urgence.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Mar 19 Nov - 23:37

Nope, no way. C’était pas du tout son style. On ne l’y reprendrait plus. Il se cassa les dents sur le sol du couloir. Pendant que son corps se tortillait joyeusement, et avec la volupté d’un escargot qui se prenait une rasade de sel dans la tronche. C’était aussi beau que … rien. Un doloris tellement bien exécuté qu’il en devenait redoutable dès la seconde qu’il vous touchait.

Un sort passa au dessus de sa tête et il resta sur le sol pantelant. Quelqu’un avait éteint la lumière ? Non, il n’arrivait seulement plus à ouvrir les yeux. Il roula jusqu’à rencontrer le mur. S’il faisait carpette, peut-être arriverait-il à se fondre dans le décor. Tranquillement, doucement. Seuls les bruits de la bataille résonnaient autour de lui.

Et puis on lui dit de dégager, alors il rampa jusqu’à l’endroit où il était censé retrouver les autres. Bon, on priait pour que sexyness ait pitié de lui et s’occupe de son cas. Sinon, il allait se retrouver quelque part et se caler dans un trou de ventilation, en attendant que son heure arrive. Déjà, il faut qu’il retrouve la vue, chose non aisée, quand, à chaque fois qu’il ouvrait les paupières, al lumière avait tendance à lui faire un peu trop mal.

Dorion était, dix minutes plus tard, ailleurs. Autant physiquement que mentalement. On l’avait soigné, de quoi le remettre sur pieds pendant que la situation se décantait. Oh oui, il avait regagné un peu de force, et il allait taper sur du mangemort pour sortir d’ici.
Entre temps, ils avaient récupérés des gens, mais Dorion ne s’en approchait pas trop. Il n’aimait pas trop sympathiser avec les gens des hôpitaux en général, qui sait ce qu’ils pouvaient vous refiler. Il poussa un soupir.

Il leur jeta quand même un regard, pour s’assurer qu’ils aillent bien. Mais les infirmiers avaient l’air d’avoir la situation sous contrôle. Tous en train de murmurer ou de raconter des choses, mais rien de bien grave. Bien, c’était ça de moins à s’occuper. Il prit la tête du cortège et regarda dans le couloir. Un mangemort menaçait deux personnes qui n’avaient pas l’air en bonne posture. Soudain, le regard de Dorion se voilà, l’empêchant de viser correctement, et ce fut seulement le souffle de son sort qui devait lui percer le torse comme il le faisait avec les murs au boulot, qui toucha le mangemort. Hey ! Il n’avait pas perdu la main, seulement la magie noire qui l’empêchait de faire ce qu’il voulait.
Le Mangemort se prit le mur, et fut un peu sonné. Dorion hésitait à réitérer son exploit, c’était quand même le premier sort qu’il réussissait, enfin qui avait un effet concret. Il préférait pas taper sur un otage qui trainait dans le coin et levait déjà les yeux vers eux avec un pauvre sourire, ou un air de soulagement.
Mais s’il ne restait que cela comme mangemort, ça voulait dire qu’on était à bout de ces putain de connards de merde ? Non ?
« Dis, tu l’achèves ? » sortit-il à Sexyness qui devait se trouver non loin de lui.

Spoiler:
 

_________________


Run. The world will fall.


Dernière édition par Dorion Volk le Mer 20 Nov - 0:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Mar 19 Nov - 23:37

Le membre 'Dorion Volk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#3 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Mer 20 Nov - 17:26

Le pire ne fut pas tellement le contact de la pierre glacée sur l’arrière de son crâne. Célène avait vu tellement de choses improbables entrer en contact avec elle au cours de cette journée qu’au final, elle aurait presque pu se remettre sur pieds rapidement. Non, le problème, ce fut le sortilège impardonnable et infâme qui la foudroya aussitôt retombée. Son corps fut pris de convulsions. Ses yeux roulèrent dans leurs orbites et seule la première salve put lui arracher un hurlement à réveiller les morts.

Le reste ne fut qu’un entrelacs de souffrance et d’agonie, des pensées éparses sans significations. Jusqu’à ce qu’elle entende son prénom. Jusqu’à ce qu’une voix la ramène parmi les vivants et qu’elle réalise que les effets du sortilège avaient cessé, la laissant le visage baigné de sueur et pantelante.

Le visage d’Aiden mit quelques instants à lui apparaître, le temps qu’elle puisse relativement tenir sur ses jambes. Et elle le repoussa. Assez mollement, du reste. Par principe et par habitude, juste parce qu’elle recommençait à avoir accès à sa conscience. Encore une fois, un peu plus fermement.


« Morrigan, Sirius … Sorcha … Volk ! » énumère-t-elle d’abord d’une voix un peu ahurie avant de surprendre la silhouette du dernier, en aussi mauvais état qu’elle.


Elle ne peut empêcher une pointe de culpabilité et se dirige aussi vite que faire se peut vers son collègue, occultant totalement Aiden. Il lui a fallu un peu de temps pour se rappeler qui était ici, avec elle et que Dorion l’avait suivi au combat pour apparemment recevoir le même genre de traitement.


« Debout fudhaid … » grogne-t-elle d’un ton plutôt doux tout en l’aidant maladroitement à se relever.


Les deux finissent par rejoindre le reste du groupe, au moment où Aiden commence à verser tripes et boyaux sur le sol. Célène risque un œil vers la porte de l’une des chambres. Pâlit encore plus si c’est possible. Se retient au mur pour ne pas tomber à genoux. Détourne le regard, les mains tremblantes et les mâchoires crispées. La bile lui monte à la gorge et elle tournerait bien de l’œil, là tout de suite, mais au lieu de ça, elle se penche sur Aiden et frôle sa nuque pendant que Bree libère la troisième chambre.

Elle voudrait le consoler un tant soit peu, le rassurer. Elle ne trouve rien à dire. Alors elle s’éloigne à nouveau de lui, de cette vision et de cette odeur insupportables et prend le peu de soulagement que lui inspire la vue du petit garçon ainsi que des autres otages sains et saufs.

Avant de devoir s’enfermer pour échapper à de nouveaux assaillants que, de toute manière, elle n’était pas sûre de pouvoir combattre. Durant les longues minutes qu’ils passent confinés dans la chambre, elle a le temps de glisser une main dans son décolleté. Ses doigts rencontrent sa montre à gousset hors d’usage et le petit anneau d’or à ses côtés qu’elle y a rajouté quelques jours auparavant. Seul l’un des objets précieux a survécu et peut-être plus tard prendra-t-elle ça pour un signe mais pour le moment, elle se contente de rester assise, acceptant pour la première fois qu’on lui prodigue quelques soins, les lèvres résolument closes excepté pour souffler un « merci » charitable au médicomage. Elle s’arrange pour ne croiser le regard de personne, le sien perdu dans le vide.

Du moins, jusqu’à ce que le temps d’affronter les couloirs et ses maux revienne. Volk envoie valser le seul barrage humain ennemi contre un mur. Demande clairement à Célène, laquelle le suit de près, d’en finir avec le gêneur. D’un geste automatique, elle pointe l’homme masqué à moitié dans les choux de sa baguette. Deux cordes ficellent ses poings et ses chevilles.

Dorion a bien compris que d’eux tous, c’était certainement celle qui éprouverait le moins de scrupules à ôter la vie. Voire aucun. Mais un coup d’œil vers Bree l’en a étrangement dissuadé. Les meurtriers, ce sont les Mangemorts. Non eux, les « civils ». Alors juste l’empêcher de bouger, comme le meuble qu’il était déjà de toute façon, cela suffisait.


« Continuons. » commente-t-elle platement.


Le deuxième couloir est heureusement vide. Pour autant, cela n’empêche pas les otages de commencer à s’agiter. Plus ils s’approchent du bureau du Dr Fowles, plus des plaintes de leur part se font entendre, se mêlant aux bruits de sortilèges un peu plus loin. Tout d’abord, la Langue-de-Plomb ne s’en préoccupe pas, surtout pressée de retrouver ceux qu’ils ont laissés. Sauf que quand l’un se met à hurler et que les bousculades commencent, alertant les Mangemorts environnant, elle change vite de perspective.


« Obscuro ! »


La jeune femme n’a visiblement plus toutes ses capacités. Le bandeau noir disparaît presque aussitôt. Très utile.


Qué passa ?:
 

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.



Dernière édition par Célène Fraser-Lehnsman le Mer 20 Nov - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Mer 20 Nov - 17:26

Le membre 'Célène Fraser-Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#3 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Date d'inscription : 24/10/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Briseur de Sort
Maison : Serpentard
avatar
Aiden D. Lehnsman
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Jeu 21 Nov - 12:34

Il y avait eu l'appel de Sorcha auquel Aiden n'avait pu que répondre. Courir auprès de sa sœur, s'engouffrer dans cette salle dans laquelle l'odeur de mort l'avait saisit à la gorge à peine franchit le seuil de la porte. Mais il n'avait pas voulu voir les traînées rouges sur les murs, pas voulu écouter son cœur qui se retournait à l'odeur qui venait lui retourner les entrailles. Juste passer le bras autour des épaules de Sorcha et tenter de la rassurer. "Je suis là, je suis là... Ça va aller Sorcha..." Même s'il n'en croyait pas un mot, mais pour elle, ça devait aller, ça irait, il ferait tout pour que ça aille. Même si la sortir de là n'était pas une option, ne pas risquer sa vie, encore, alors qu'elle était relativement à l'abri pour le moment. Aiden réfléchissait à toute vitesse pour trouver la meilleure solution. Sans y parvenir !

Et puis il y avait eu le hurlement de douleur dans le couloir. Le bras autour des épaules de Sorcha qui s'était tendu avant de la serrer fort pour se reculer tout aussitôt. Et l'injonction qu'il n'avait pas eu conscience de lancer ("Reste là !" là, à l'abri, là où tu ne risques rien ne soit pas blessée toi aussi, reste là !) avant de faire aussitôt demi-tour. Célène, ça venait de Célène et il ne pouvait pas rester les bras croisés ! Réflexe viscéral de se précipiter vers elle, l'appeler, la protéger de son corps, quoi qu'il arrive. Juste un regard pour voir la jeune femme qui les accompagnait alors qu'elle met en déroute leurs ennemis. La main sur son front, fraîche, et il l'appelle, doucement, jusqu'à voir son regard revenir sur lui. Et il sourit, un peu, bêtement, alors qu'il l'aide à se redresser, parce que ça veut dire qu'elle est là, qu'elle va bien, que ça va aller mieux, elle n'est pas blessé, elle n'est pas...

Sourire qui tombe comme une pierre. Et le message qui passe on ne peut mieux. Aiden se recule quand elle lui force, sans pour autant la quitter des yeux. Regard noir et les mots amer qu'il ravale quand elle se redresse, qu'elle s'inquiète des autres. Des autres, justement. Pas une seconde de lui. Il la hait. Il se hait de toute cette rancœur. Et pas un mot ne franchit ses lèvres alors qu'il retourne chercher Sorcha, qu'il la ramène près du groupe. Il ne desserre plus les lèvres, mâchoires crispées. ... Qui ne s'ouvrent que pour vomir tripes et boyaux lorsqu'ils pénètrent dans la seconde salle. Trop concentrée sur la colère qui le ronge de l'intérieur. Trop concentré sur ses propres démons intérieur pour arriver à se fermer au carnage qu'il a devant les yeux. Et il ne le supporte plus. Plus toute cette violence gratuite, ce mépris de la vie. L'horreur faite homme qui se déchaîne en cette nuit. Mais y-t-il encore une humanité derrière ces masques ? Il veut juste sortir de là, vite, au plus vite. Sortir de cet enfer ! "Ca va." Il aboie presque alors qu'il sent qu'on lui frôle sa nuque. Il ne veut la pitié de personne !

Et il est dernier à vouloir pénétrer dans la troisième salle. Il s'est essuyé la bouche mais il sent bien que le malaise est toujours là. Qu'il pourrait vider le reste de ce que contient ses entrailles d'une manière plus que prompt selon ce que leur réserve cette salle... Et rien. Un instant, il se dit que c'est une hallucination. Que le sang qui bat toujours aussi fort à ses tempes lui fait croire que tout va bien, mais c'est impossible, impossible. Et pourtant... Ils sont là, ils sont sept. Et ils vont bien. Enfin, autant que faire se peut. Mais ils sont en vie... Et Aiden a tellement de mal à y croire qu'il reste de longues secondes debout, immobile devant le spectacle qui s'offre devant ses yeux. Ils sont terrifiés, agressifs, même. Mais vivants. Puis enfin, un mouvement de sa part alors que sa sœur et la jeune femme brune s'occupaient de rassurer les patients qui avaient survécus. Mécanique, il parti s'assoir contre un mur. A ne quitter ni Célène ni Sorcha des yeux. Et à envoyer peu aimablement bouler ceux qui avaient voulu venir lui prodiguer quelques soins. C'est bon, il allait bien. Son bras ? Son crâne ? Peu importait, non, qu'il soit blessé ? Il s'en sortirait très bien comme ça.

Pas un mot, donc, alors que les autres discutaillent, décident de la marche à suivre maintenant. Et c'est avec toute la mauvaise volonté du monde - et un nouveau regard noir à Célène qui n'en a absolument rien à cirer, de toute façon - qu'il suit le petit groupe. A l'arrière, peut-être, mais il n'est pas dit que le danger viendrait forcément de devant. Sauf que bien sûr, comme pour le contrarier un peu plus, c'est le cas. Deux fois. Si le premier Mangemort est mis hors d'état de nuire rapidement par le nouveau petit copain de Célène, la seconde intervention est beaucoup moins concluante. Et c'est un pur accès de rage qui s'empare d'Aiden à ce moment là. Tout ce qui boue en lui depuis des minutes et des minutes, de trop longues minutes, et qui explose soudain alors que les cris de terreurs des malades, putain de malades, viennent de nouveau résonner dans les couloirs et que ça s'agite en tout sens et que...

"Relectrecituce"

La colère d'Aiden va-t-il porter ses fruits ?:
 

"Non, mais c'est pas vrai ! Mais vous allez vous calmer, oui ?!! C'est sûr, hurler sur une bande de fous paniqués et à bout de nerfs, ça allait avoir son utilité. Et puis ça n'avait même pas eu l'avantage de le calmer, lui. Le cri de douleur de celui qui venait de se mettre dans la trajectoire de son sortilège ne lui attira même pas une once de culpabilité tant il lui en voulait de l'avoir empêcher d'envoyer paître leur ennemi. Ils allaient juste finir par tous crever ici !

Peur qui le frappe violemment. Tout comme l'éclair non identifié qui vient le frapper en plein torse. Une douleur qui lui coupe le souffle alors qu'il sent ses pieds quitter terre. Ce n'est peut être pas si grave et il sait instinctivement qu'il n'en mourra pas. Mais ça n'empêche en rien de faire mal !


Dernière édition par Aiden D. Lehnsman le Jeu 21 Nov - 12:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Jeu 21 Nov - 12:34

Le membre 'Aiden D. Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Jeu 21 Nov - 15:48

S’il n’y avait pas eu ce sort pour la revigorer, elle aurait certainement rendu son repas du midi. Et peut-être celui du matin aussi. Pour ensuite s’évanouir. Ou l’inverse. Bref. Trop d’horreurs tuait l’espoir. Et dire qu’elle était devenue Médicomage pour éviter les horreurs… Pour éviter le chemin tout tracé du clan familial.

Heureusement, dans tout ça, elle n’était pas seule. Aiden, à peine moins mal en point qu’elle, la guidait, la rassurait. Presque aussi efficace qu’un sort de vigueur. Mais dans leur malchance, ils avaient quand même de la chance. Rejoindre le bureau de Fowles n’avait pas été trop difficile. Préférant laisser les duels aux autres, qui étaient sans doute plus expérimentés qu’elle, Sorcha couvait du regard les otages, particulièrement les patients. Alors quand ils s’agitèrent, Sorcha se tint prête à leur lancer un sort d’Allégresse. Pour les détendre, pour les rassurer. Elle tâcha d’adopter un ton apaisant, mais ferme. Cela eut l’effet escompté. Du moins jusqu’au moment d’atteindre le bureau de Fowles, où deux Mangemorts s’y trouvaient.

Quand Aiden loupa sa cible et que son sort frôla un des patients, Sorcha poussa un profond soupir. Sur le point de craquer. Elle s’approcha de l’otage paniqué et le prit dans ses bras, murmurant des paroles de réconfort à laquelle elle s’efforçait de croire. Tenant d’un bras l’otage, elle pointa sa baguette vers un des Mangemorts, se tut un instant, le temps de lancer un Stupefix informulé.

L’otage paniqué influence-t-il les autres à paniquer aussi?
1 : Non, heureusement. Le sort d’Allégresse fait encore effet.
2 : Un peu. Deux patients se recroquevillent au sol et appellent leur mère.
3 : Oh oui. Les otages s’agitent et tentent de fuir le petit groupe dans la direction opposée au bureau de Fowles.

Qu’en est-il du stupefix?
1 : Boom! It’s a Bingo!
2 : Quel Stupefix? Ah! Cette gerbe d'étincelles inoffensives? Sorcha est distraite par les otages et rate son sort.
3 : Le Mangemort parvint à esquiver.

Sorcha baissa sa baguette en prenant une profonde inspiration. Elle avait l’impression d’avoir plusieurs plaies ouvertes à soigner sans savoir laquelle panser en premier ou sans avoir assez de mains pour toutes les soigner en même temps. Les otages qui se bousculaient, c’était un peu ça. Foutue réaction en chaîne… Était-elle rendue si nulle pour lancer des sorts d’Allégresse? Non, bien sûr que non. C’était la fatigue, le stress, la faiblesse. Peut-être que si elle écoutait une petite voix dans sa tête, elle ferait pareil. Tout plaquer et fuir. Mais seule à vagabonder dans les couloirs, elle était une cible facile. En groupe, c’était autre chose.

« On se calme, s’il vous plait, on se calme… En groupe, nous sommes plus forts que seuls!»

Ouais bon… Pour être plus forts, fallait encore réussir à atteindre sa cible, hein…


Dernière édition par Sorcha Lehnsman le Jeu 21 Nov - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Jeu 21 Nov - 15:48

Le membre 'Sorcha Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Jeu 21 Nov - 22:46




No Mercy in Hospital


Groupe 1: Aiden Lehnsman - Sorcha Lehnsman - Célène Fraser-Lehnsman - Dorion Volk

Tour Final



Sainte Mangouste - Ascenseur Sud-Ouest/ Couloir D

****

Première intersection ok.

Quelques pas de plus. Bree a l'impression que leur course résonne jusqu'à l'autre bout de l’hôpital, que ces monstres seront là d'un instant à l'autre, qu'elle devra à nouveau lever sa baguette, qu'elle ...

Elle sent l'enfant s'accrocher fermement au tissu de son blue jean délavé et se force à sourire, à taire cette angoisse froide et brûlante à la fois qui lui ronge les sangs.

Deuxième intersection.

Sans souffler mots, elle se prend à louer Merlin et un autre sorcier légendaire dont elle avait vaguement entendu parler lors de ses voyages.
Elle jette un bref regard au couloir, se mord la lèvre alors qu'elle a l'impression d'y voir des choses sombres s'y mouvoir. Secoue la tête et elle n'y sont plus.
Il ne lui faut que quelques pas pour rattraper les autres, appréciant que les deux sorciers du Ministère aient pris la tête du petit cortège, vérifiant le trajet, guidant le groupuscule.

Quand un cri la sort de sa transe, que l'enfant plante se doigts dans sa jambe et qu'elle se retient de l'envoyer paître.

Des sorts, à nouveau. Des Mangemorts, le bureau de Fowles qui semble fumer, les otages qui paniquent, un civil qui... réussit à en toucher et ne s'excuse même pas! Pire, l'engueule!

Plus que le danger réel et immédiat des hommes masqué, c'est cette scène qui la met hors d'elle, la fait bousculer Aiden en le repoussant contre le mur, lui hurlant sa peur autant que sa colère pendant quelques secondes à peine.

Avant que quelqu'un ne lui crie de se taire, qu'il y a plus urgent et de faire éclater sa bulle. Elle se sent bête, se mord la lèvre et se contente d'un bref :

"Il ne vous avait rien fait, il a peur. Comme nous tous."

Bien sûr elle a eut tort, mais après? Il n'est pas temps de s'excuser, entre les fous encagoulés et les pauvres hères qui ne savent plus où chercher de l'aide..

Plusieurs gerbes colorées sont esquivées, d'autres lancées de part et d'autres. Difficile de savoir si Fowles et leurs compagnons sont encore prisonniers dans le bureau, s'ils ont fui ou si... Un hommnio revelio barre une des possibilités.

"Ils ne sont pas là. Surement..Ailleurs.."

Bree veut prononcer "en sécurité" mais elle ne voit plus que des cadavres. Mieux vaut se taire. Et se sauver. Parce que les ombres qu'elle voit sur la droite, dans le long couloir, ne sont pas uniquement tirées de son esprits. Et si elle y devine plusieurs otages, les silhouettes noires sont bien plus nombreuses.

Une nouvelle course en sens inverse. Tous ont bien compris que rester là était leur capture, si ce n'était leur mort, assurée. La brancardière attrape l'enfant et le porte afin d'aller plus vite, au moins un court instant. Les autres otages.. Un semble avoir disparu, deux autres patients d’après leurs tenues semblent avoir plutôt décidé de courir avec eux quand même.

De nouveau les mêmes couloirs. Les salles maudites qui lui donnaient envie de vomir rien que de passer devant. D'autres couloirs, d'autres salles. Les mangemorts leurs jetaient quelques sorts, ils répondaient de protego essentiellement. Plus d'énergie pour le reste.

"Ils sont moins quand même.."

Remarqua la jeune femme alors qu'ils reprenaient leur souffle dos à une autre chambre.

"Je..je crois avoir entendu des trucs... Des bribes. Je ne suis pas sûr mais je crois qu'ils ont parlé du Ministère.."

Explique l'autre otage médicomage dans un souffle saccadé.

"Les Aurors? Enfin? Fowles aurait réussi?"

Le ton de Bree est aussitôt plus enjoué, elle semble reprendre des couleurs.

*"Si c'est vrai, ils viendront par les angles.."

Murmure quelqu'un.

"Nous devons nous y rendre."

Décrète-elle en retombant le torse, reprenant l'enfant silencieux sur sa hanche.

Et apres quelques détours, avoir esquivé deux mangemorts de justesse, un cul de sac formé d'un éboulement et évité de se perdre davantage dans l'Aile grâce à Sorcha, il y arrivèrent effectivement.

Non loin, on se battait. Et cette fois, ce n'était plus uniquement de pauvres hère comme eux contre ces horribles encapuchonnés.

Blabla HRP



    ¤ Le petit saut dans le temps équivaut à une avancée de 5 minutes.

    ¤ Pour savoir où vous êtes, c'est ici!

    ¤Les Agents du Ministère arrivent par l’ascenseur
    dont ils ont enfin réussi à faire sauter les protections il y a deux minutes au maximum. Ils ne sont pas encore beaucoup (4: un Langue-de-Plomb masqué, deux aurors, un Brigadier) mais essayent clairement de sécuriser l'entrée pour laisser leurs collègues les rejoindre et gonfler les rangs.
    Ils sont tenus en situation un peu fâcheuse par trois mangemorts, et d'autres arrivent par l'autre couloir.
    Le carte vous aidera à les situer.

    ¤ Vous pouvez décider de faire une percée et tenter de rejoindre les secours, il vous faudra alors jeter un dé 3 si vous faites la tentative seul, un dé 4 si vous essayez de le faire avec un ou plusieurs otages (restez cohérents).
    Le 1 reste une belle réussite. Le 4 (le 3 sur le dé3) un échec cuisant.
    Nous vous laissons moduler les autres options (retour de sort, otage qui prend, otage uniquement qui s'en sort, auror qui se prend un sort en essayant de vous aider...).

    ¤ Vous pouvez toujours décider d'attaquer les Mangemorts avec un dé 3.  Le un le mettra hors service.

    ¤ La encore, si quelqu'un veut être l'auteur de la phrase avec une *, faites vous plaisir, sinon il s'agit d'un otage.

    ¤ Dé Bonus: Vous devrez tous lancer un dé 3 en plus dans votre post. La somme de vos dés bonus aura des conséquences:

    -Pour deux 1 obtenus ainsi, deux nouveaux Aurors arrivent à vous rejoindre sur l'étage et les joueurs postant après n'auront besoin que d'un oui/non pour rejoindre les troupes du ministère.

    -Pour deux 3 obtenus ainsi, la situation devient plus fâcheuse, le Brigadier est hors d'état de combattre et un mangemort recouvre toute la surface de glace. Il faut nécessairement un dé4 pour essayer de rejoindre les secours.

    -Pour trois 3 obtenus, les mangemorts parviennent à faire exploser le dispositif de sécurité, broyant l’ascendeur, un ou deux agents qui allaient arriver, en blessant deux autres présents..Et les personnages qui auraient rejoint les Aurors et cie. Le passage est définitivement bloqué, le sol est même plutôt instable dans les environs...

    Bonne chance, il s'agit du dernier tour! Mais évitez de vous tuer tout de même Red
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1037
Date d'inscription : 15/07/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Langue-de-Plomb
Maison : Serdaigle
avatar
Célène Fraser
Drama Queen Serial Kickeuse
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Ven 22 Nov - 0:55

Célène pare une attaque avant que son assaillant ne se désintéresse d’elle, déjà aux prises avec une nouvelle cible. Juste à temps pour entendre Aiden se mettre à hurler sur un des otages, se manger un sort et presque dans un même temps, se faire coller au mur par l’Américaine qui en profite pour lui éructer sa fureur à la figure. Beaucoup d’informations en quelques secondes. Qu’elle trie instantanément, pas la force de l’habitude. Peut-être pas aussi raisonnablement, cependant.


« Ça suffit ! » crache-t-elle à son tour à l’adresse de Bree tout en revenant vers eux.


Sa voix semble la ramener à la réalité et elle le lâche. Heureusement pour elle. La Brancardière affiche une moue contrite tandis qu’elle tente les justifications plus maladroites que la Langue-de-Plomb ait jamais entendue.


« Elle a de la chance d’être encore utile à quelque chose. » énonce-t-elle à Aiden pour tout interlocuteur d’un ton où plane une menace évidente.


Si elle tolère difficilement qu’on puisse nuire à Sirius ou à Dorion, imaginez ce qu’elle a pu ressentir en voyant son mari se faire agresser par la brancardière. Le fait qu’ils soient tous à bout de nerfs ne lui vient même pas à l’esprit. Seule compte la hargne sauvage qu’elle a ressenti un instant plus tôt. Peut-être Bree l’a-t-elle entendu, en tout cas, elle n’a pas réagi. De toute manière, ils sont déjà en train de repartir. Pour mieux rebrousser chemin l’instant d’après.

Durant leurs courses effrénées pour échapper aux Mangemorts, entre deux sortilèges de protection, elle tente de visualiser le bureau de Fowles et les corps qui en jonchaient le sol. Elle voudrait avoir eu le temps de regarder de manière plus précise. Être certaine que ni Morrigan, Sirius ou Severus n’étaient parmi les cadavres. Sinon, elle ne pourrait pas se le pardonner. Mais en attendant, elle doit être attentive. Elle sent bien qu’elle atteint la limite de ses forces, que ses réflexes sont amoindris, que sa capacité de scruter et décrypter son environnement est altérée.

Elle peine même à reprendre son souffle tandis qu’ils se reposent un moment contre une des chambres. Un enchantement a eu raison de sa clavicule et elle la presse machinalement pour endiguer le filet de sang qui s’en échappe.
Sa main libre sur son genou, les yeux clos, pour la première fois, elle doute réellement que ce cauchemar prenne fin. Jusqu’à l’intervention du médicomage. Elle le fixe. Le Ministère serait là. Fowles aurait réussi. Un long soupir s’échappe de ses lèvres rouges et craquelées par la soif. Il est possible qu’ils soient au bout, finalement. Et cette fois-ci, elle est bien d’accord avec l’Infirmière : il faut les rejoindre.

Quand, après quelques détours, ils débouchent enfin non loin de l’ascenseur de l’aile ouest et qu’elle aperçoit le combat qui se joue, l’espoir prend forme. Elle a aussitôt reconnu la tenue de la Langue-de-Plomb, le doute n’est pas permis.
Malheureusement, il y a autre chose. Les employés du Ministère sont en fâcheuse posture. En sous-nombre en comparaison de leurs assaillants. Deux chemins se dessinent devant elle. Un choix à faire. De celui auquel on ne réfléchit pas longtemps.


« Volk ! Protège-les ! » ordonne-t-elle une nouvelle fois à son collègue, lui désignant rapidement leur petit groupe avant de foncer vers les fonctionnaires en déroute.


Elle a prêté un serment. Quelles que soient les conditions, elle compte bien en respecter même les clauses les plus fantasques.

Usant tout ce qu'il lui reste de magie, elle parvient à se frayer un chemin jusqu'au groupe du Ministère, épargnant un Auror au passage. Pantelante, elle tente un Incarcerem sur un adversaire. Le bouclier apparaît instantanément. Tout comme les boules d'électricité qui la frappent de plein fouet en retour.

C'était donc vraiment tout ce qu'il lui restait.


Azy fais pas ta pute, fais tourner des 1 !:
 

_________________

   
I USED TO BE A SHADOW. ... BEFORE THE MASK FELL.

 
On peut abandonner son intégrité pour presque rien mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin. Et dans ce petit espace, nous sommes libres.



Dernière édition par Célène Fraser-Lehnsman le Ven 22 Nov - 1:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Ven 22 Nov - 0:55

Le membre 'Célène Fraser-Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#3 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 82
Date d'inscription : 24/10/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Briseur de Sort
Maison : Serpentard
avatar
Aiden D. Lehnsman
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Sam 23 Nov - 8:56

La douleur dans son torse n'est pas terminée qu'il se sent soudain pousser contre un mur. Il tente de lever sa baguette dans un réflexe de défense, mais est de suite arrêté par la douleur qui vient lui vriller le bras. Peut-être aurait-il dû accepter les soins sur son muscle très fortement mis à mal, tout compte fait. Ou peut-être pas. Parce que ce qu'il a prit au départ pour un ennemi qui se serait glisser jusqu'à eux par surprise est en fait la brune qui les accompagne depuis un moment maintenant et dont il n'a même pas retenu le nom. Il a tout juste le temps de s'en apercevoir qu'il sent sa tête cogner contre le mur. Pas forte, certes, mais à force d'être trimballer dans tous les sens, ça commençait à se sentir. Aussi cru-t-il rêver en entendant la voix de Célène gronder juste à côté de lui les premières secondes. Jusqu'à ce que son regard croise celui, flamboyant, de sa femme. "J'aurai bien voulu voir ce que t'aurais fait, sinon..." Le ton se veut léger, celui de la petite provocation. Et un fond de vérité et, surtout, de satisfaction. Oublier la rancœur qu'il ressasse depuis de longues minutes. Juste pour quelques mots prononcés. Parce qu'elle lui a parlé. Pathétique, n'est-ce pas ? Mais heureusement pour lui, Aiden n'en a pas conscience.

Et puis, au final, leur ennemi n'était pas si coriace que ça et, surtout, pour une fois, il était seul. Aussi fut-il très vite mit hors d'état de nuire. Ils allaient y arriver, à ce foutu bureau, ils allaient arriver à rejoindre le reste du groupe avec quelques otages encore intacts et à enfin contacter l'extérieur, ils allaient arriver à... A rien du tout. Le petit sourire qui était revenu sur les lèvres d'Aiden fondit comme neige au soleil quand ils parvinrent sur les lieux dévastés ou ils ne trouvèrent aucun de ceux qu'ils avaient laissé. Et le conflit qui semblait s'éloigner de son esprit avec leur petite victoire dans les corridors revint le frapper avec violence, le laissant une seconde sans souffle. Le bureau a l'air d'avoir été mis à sac, dans un état pire encore que celui dans lequel ils l'ont laissé. Aiden ne rajoute rien aux paroles censées être rassurante de la brune. Il est loin de partager une telle certitude, bien au contraire. Aussi raffermit-il surtout la prise sur sa baguette quand il est décidé qu'ils feront demi-tour. Dans des corridors trop calme. Ils pourraient presque croire à un jour normal, que rien ne s'est passé ici. Presque, si l'on exceptait les traces laissées sur les murs, les corps qu'ils sont obligé d'échanger, jusqu'à la formation tellement hétéroclite de leur petit groupe... Et chaque pas fait battre le cœur d'Aiden de façon un peu plus forte, désordonnée. Est-ce qu'ils courent encore à leur mort ?

Jusqu'à ce qu'ils puissent les apercevoir. Il lui faut quelques instants de plus pour Célène pour être certain d'identifier les intervenants du Ministère. Ceux qui sont, enfin, et ce n'est pas trop tôt, venu à leur aide. Il lui faut quelques instants de plus qu'elle pour comprendre, ce qui laisse tout le temps à Célène de s'élancer déjà tête baissée dans la mêlée, intimant à l'autre, là, de bien vouloir les protéger. Que nenni ! "Sorcha, reste ici ! Et lui déjà s'élance à son tour, ne peut retenir un cri en voyant sa femme voir contrer son sort pour être aussitôt attaquée en retour. "Célène !

Est-ce qu'Aiden est aussi doué que sa femme ?:
 

Il avait voulu se précipiter, il avait voulu tous les écarter pour être à ses côtés, laissant Sorcha sous la protection du petit groupe. S'il s'était arrêté quelques secondes pour réfléchir, il se serait rendu compte seul de la stupidité de cette action. Célène était bien plus à l'abri sous la protection des membres du Ministère que Sorcha sous celles des sorciers épuisés qui tentaient désespérément de mettre un terme à leur nuit de cauchemar. Mais Aiden n'avait pas réfléchit. Aiden devait avoir un petit côté Gryffondor qui s'ignore. Et Aiden avait juste voulu foncer en voyant Célène se faire blesser.

Si le sort précédent l'avait amoché sans trop l'handicaper non plus, il n'était pas sûr que celui-là face de même. Et il eut l'impression d'une éternité entre le moment où ses pieds décolèrent du sol jusqu'au moment de l'impact. Violent, brutal. A lui couper le souffle alors que sa tête cogne contre le mur, que tout son corps subit le même sort dans la minute qui suit. Et ce serai un miracle si, cette fois, il n'y a rien de briser.

Mais c'est comme un mécanisme qui déclenche de nouveau la fureur jusqu'alors un peu rentrée d'Aiden. Quelque chose de cassé, alors qu'il s'écroule au sol ? Peut-être, mais pas son bras. Ni sa mâchoire. Il n'a même pas encore retrouvé pleinement ses esprits que déjà sa main se lève, faisant fi de toute douleur. Adrénaline et vengeance. "Engorgio !"

Mais c'est qu'il s'acharne, le bougre !:
 

Aiden vit son sort frapper sa cible. Il le vit commencer à s'étouffer. Et c'est sans une once de remord qu'il commença à se réjouir alors que le contour des images commençait à s'estomper. Il allait crever, oh oui, il allait le voir crever devant ses yeux. Ils allaient tous crever ici...

Et le contour des images finit de s'estomper. Ses yeux se referment alors que, conséquence du dernier coup sur la tête, Aiden perd conscience.

Et l'aide, dans tout ça ?:
 


Dernière édition par Aiden D. Lehnsman le Sam 23 Nov - 9:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Sam 23 Nov - 8:56

Le membre 'Aiden D. Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#3 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Dim 24 Nov - 18:41

Des secours. Enfin. On pouvait voir la lumière au bout du tunnel de cet enfer. L’étage était mal en point et Sorcha avait hâte que tout ça se termine. Pour éviter de penser au désordre ambiant, elle faisait ce pourquoi elle était douée : faire attention aux autres, veiller sur les otages traumatisés qui avaient enfin compris que le mieux était encore de rester avec le petit groupe. L’union ferait leur force, la division, leur faiblesse.

Pour l’instant, seule Célène avait réussi à rejoindre les secours. Mais avec les otages avec elle, traverser les quelques mètres qui la séparait des forces du Ministère lui paraissait comme une traversée du désert. Alors quand Aiden lui ordonna de rester ici, une part d’elle fut heureuse d’obtempérer, même si elle désapprouvait cette tendance de son frère à vouloir jouer aux héros. Et comme de fait, lorsqu’il fut projeté contre un mur, Sorcha poussa un soupir et se précipita à ses côtés. Le fait qu’il mette KO un des Mangemorts la rassura cependant sur son état et elle retourna auprès des otages qu’elle ne pouvait décemment pas abandonner à leur sort, même si cet agent du Ministère, un certain Volk était encore avec eux. C’était ses patients, ses collègues, elle avait un sentiment de responsabilité envers eux. Et puis le pan de mur les protégeait encore relativement bien des attaques des Mangemorts.

Sauf qu’un des otages ne voyait pas du tout la situation ainsi. Et il s’élança. Tiraillée, Sorcha finit cependant par se décider à se lancer afin de rattraper l’otage et le protéger.


Alors la traversée, elle se déroule comment?
1 : Comme un charme. Sorcha et l’otage ont eu chaud.
2 : Allons… soyons solidaire avec frérot! Sorcha se prend elle aussi un pan de mur, youppi! Mais l’otage s’en tire, lui. Au moins y’a ça.
3 : C’est l’otage qui est catapulté et Sorcha se sent obligée d’aller à ses côtés.
4 : Échec cuisant. Retour à la case départ.

Le protéger, c’était décidément le cas. Propulsée ainsi contre le mur, Sorcha voyait des étoiles, mais elle brandit malgré tout sa baguette. Nom d’une bouse! Ils étaient pas trois Mangemorts, y’a 10 secondes à peine?

«Stupefix! » L’éclair rouge partit en flèche…

Mais dis-moi, de quel bois te chauffes-tu, Sorcha?
1 : Eh bien mon Stupefix, il fait des ravages!
2 : Ah mais regardez l’autre avec son esquive digne d’un ballet!
3 : Retour à l’envoyeur. Bim! Sorcha se prend un Stupefix. Noir.

Pour revenir peu de temps après. Et Sorcha se le prit de plein fouet. Pour sombrer dans l’inconscience. Il fallait bien que ça finisse par arriver, au milieu de cette journée d’enfer… Et bah voilà! C’était son tour! Au moins, elle pouvait se compter chanceuse dans sa malchance : elle s’était pris un éclair rouge et non pas vert…

Le dé bonus
1 : Yeah! Plus de secours!
2 : Bah rien.
3 : Merde, on est vraiment dans la bouse!


Dernière édition par Sorcha Lehnsman le Dim 24 Nov - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   Dim 24 Nov - 18:41

Le membre 'Sorcha Lehnsman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé 4 faces' :


--------------------------------

#2 'Dé 3 faces' :


--------------------------------

#3 'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Afficher
MessageSujet: Re: Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 1 ☠ Sujet RP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Intrigue 1 ☠ No Mercy in Hospital ☠ Groupe 3 ☠ Sujet Flood
» HUITIEME INTRIGUE ♫ LE COACHELLA, trajet en bus (groupe 2)
» HUITIEME INTRIGUE ♫ LE COACHELLA, trajet en bus (groupe 1)
» Intrigue | Groupe 4 ~ Casse dans les boutiques de la Cour
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Crépuscule des Sorciers :: Sud de la Grande-Bretagne :: Londres :: Hôpital Ste Mangouste-