AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
AuteurMessage
Messages : 910
Date d'inscription : 18/07/2013
Organisation : Mangemorts
Emploi/études : Ex-Oubliator d'Elite - Sans emploi
Maison : Poufsouffle
avatar
Nicholaus Rosenhirsh
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...   Lun 16 Sep - 2:24




Nicholaus Rosenhirsh - Shawn Reilly


Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...

Flashback

13 Octobre 1962

"Ca va aller, ne vous en faites pas."

Haussant les épaules d'un air mi-agacé mi-blasé par la situation, l'adolescent finissait de renouer la lourde cape sur ses épaules sous le regard empli de pitié de celle que tous surnommaient dans son dos " La Médico-Velane  ".  Belle, jeune, ayant tout juste fini ses études d'infirmière pour choisir de venir s'enfermer au château de Poudlard et s'occuper de ses élèves au lieu de choisir Sainte-Mangouste ou le privé. Un choix que la plupart des garçons de l'école approuvaient plutôt deux fois qu'une d'ailleurs... Le nombre de blessures avait quasiment doublé depuis sa prise de poste, en septembre et la jeune Sorcière avait dût opter pour un traitement de choc: donner une potion de soin préventive de sa confection à tous ces Blessés graves de la dernière hécatombe fictive de Poudlard. L'horreur gustative que représentait le mélange en avait freiné la plupart mais sa nouvelle réputation de Dragon de l'Infirmerie faisait à peine ombrage à la précédente.

Lui, ne savait pas encore trop quoi en penser. L'ancien Mr. Karowshkit était un personnage peu sec et guère enclin à la compassion, mais depuis le temps, ils avaient apprit à se connaître et Nicholaus l'appréciait, lui faisait confiance. Elle... C'était nouveau, trop nouveau.

Prenant les petites potions de sommeil que lui tendaient Mlle Pomfresh, le jeune Crépusculaire lui sourit gentiment en retour malgré tout, autant pour la rassurer quand à son état que la remercier pour les potions. Karowshkit avait toujours tellement eut de mal lui donner de quoi se soulager de ses cauchemars et autres, prônant les vertus thérapeutiques du "sois fort et résiste" que le simple contact du verre dans ses paumes l'apaisait d'avance. Et maintenant que ses crises et visites à l'Infirmerie devenaient encore plus fréquente, il en avait bien besoin.

Et puis elle avait la confiance de Dumbledore, non? Même le Docteur Fowles était venu lui parler en personne...

Les précieuses fioles rangées dans sa besace, le 6e année salua une dernière fois la Sorcière et sortit enfin de l'infirmerie.

Pour se retrouver nez-à-nez avec Curtis. Curtis Bishop.

" Et béh, on peut dire que tu leur a fichu une sacrée trousse ce matin, Nichoco...
Ricana le jeune garçon à la tignasse chevelue et bouclée 'Va mieux?"

Se conférer au cauchemars diurne qu'il avait réussit à avoir dans la matinée et qui l'avait rendu si livide que le professeur l'avait envoyé directement à l'infirmerie. C'était déja la 2e fois qu'il finissait chez Pomfresh depuis la rentrée, ce dont il se serait bien passé.

"Ouai... Tu m'attendais depuis longtemps?"

L’apostrophé haussa les épaules mais son sourire mi-figue mi-raisin ne trompa pas le Poufsouffle. C'était un "oui mais pas que ...".

"Ils sont encore à te chercher des noises?"

Le "Ils" étant deux élèves plus âgés qui avaient salement prit en grippe le Bishop depuis l'année dernière. Qu'ils aient une bonne raison pour cela était encore autre chose qui n'avait guère d'importance aux yeux de Nicholaus.

"J'te raccompagne alors."


[...]


Bishop avait rejoint l'entrée des Serpentard sans difficulté aucune, si ce n'était éviter les couloirs les plus bondés en ce début de soirée qui suivait l'heure du repas. Nicholaus n'aimait guère les lieux clos avec trop de monde, trop de bruit, surtout avec la fatigue nerveuse qui accompagnait son passage à l'infirmerie.

Quittant avec difficulté son ami des yeux, le Poufsouffle entreprit à son tour de rejoindre son propre dortoir. Penser à refermer les yeux ne lui disait rien qui vaille, mais il pourrait toujours demander à l'un de ses camarades de promo de lui prêter ses cours de la journée afin de rattraper -une nouvelle fois- son retard en travaillant un peu.

Mais c'était sans compter l’œuvre du Destin. Et sa sale manie de petit cumulard transgresseur de toutes les règles les plus élémentaires.

Un instant il se sentit espionné. Mais c'était son esprit, surement, encore. N'était-ce pas ce que Fowles lui expliquait à chaque fois? Au pire, cela devait être un tableau, ou une armure, peut-être Miss Teigne mais comme il n'avait rien à se reprocher cela n'avait pas d'importance. Pourtant il ne put s’empêcher de regarder autour de lui.

Rien. Le couloir était presque vide et personne ne faisait particulièrement attention à lui.

Soupirant doucement, le jeune homme se passa une main dans les cheveux sans se rendre compte que celle-ci tremblait légèrement.

Avant de se rendre compte de ce qui clochait. Fronçant les sourcils, il dévia de sa marche pour s'approcher d'une des vieilles étagères jouxtant les tapisseries luxueuse. Deux choses le dérangeaient en fait. De un, la poussière n'avait vraisemblablement pas été faite depuis un moment, de deux les livres étaient passablement dérangés, ni en quelque ordre que ce soit ni même tous posés correctement.

L'adolescent frissonna un instant, hésitant, jetant quelques coups d'oeil autour afin de vérifier s'il était bien seul avant de commencer à ranger le tout avec précaution et parcimonie. Devait-il plutôt opter pour l'ordre alphabétique ou la taille? Sans parler de l'épaisseur des ouvrages d'ailleurs..Et mieux valait user d'un sort de nettoyage avant de le faire, non? Mais ceux qu'il connaissait étaient-ils appropriés pour des bouquins?

Sans s'en rendre compte, toutes ces questions c'était à haute voix qu'il les avait posées, de manière aussi sérieuse que possible tout en commençant à tester et s'activer.

Quand il sursauta.

Et que par réflexe il reposa d'un coup de baguette trop violent les quelques livres qui lévitaient en plein rangement. Trop violent pour l'étagère qui supportait déja une masse trop importante dans une équilibre trop précaire.

Un énorme fatras sonore sembla exploser dans le petit couloir alors que le meuble s'écrasait au sol dans une nuage de poussière, de pages et de livres.

Nicholaus se retourna légèrement, percevant une présence non loin, tandis qu'il avait tout juste esquivé l'éborgnement. Difficile de savoir ce qui commençait le plus à lui ronger les nerfs : le bordel, la poussière ou l'inquiétude paranoïaque qui le prenait par les tripes?

_________________

Le véritable cauchemar n'est jamais celui auquel on croit, se terrant dans chaque angle, chaque chuchotement de trop, chaque souffle saccadé qui nous échappe. Il est là pour vous rappeler que finalement, vous n'appartenez à aucun monde. Seul le Destin à le pouvoir du véritable choix.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...   Ven 20 Sep - 20:48

Une journée de plus qui venait de s'écouler à Poudlard. Une journée de cours aussi inintéressants les uns que les autres. Entre histoire de la magie, étude des Moldus ou encore soins aux créatures magiques, les mercredis n'avait décidemment rien de bien captivant. D'ailleurs, Shawn avait encore la tête pleine de remontrances de ces professeurs qui lui demandaient de se montrer plus attentif, de ne pas toujours regarder pas dehors ou tout simplement de ne pas dormir en classe. Comment voulaient-ils que le jeune quatrième fasse montre d'une plus grande attention lorsqu'on lui demandait d'apprendre par cœur la liste des directeurs de Poudlard depuis la fondation du château jusqu'à nos jours ? Cela n'avait rien à voir avec les cours de sortilèges par exemple, branche dans laquelle il excellait. Ici, pas question de s'endormir: Shawn faisait preuve d'une grande attention, désireux d'en apprendre toujours davantage dans cette matière qui le passionnait.

Le repas du soir dans la grande salle s'était terminé depuis peu et les élèves étaient censés avoir rejoint leur dortoir respectif pour la plupart. Shawn avait traîné dans les couloirs, comme à son habitude et était à présent en retard. Il ne croisait d'ailleurs plus grand monde en chemin, quelques élèves de septième voire de sixième année qui se permettaient de prendre leurs aises en prétextant qu'ils n'étaient plus en âge de suivre sagement les consignes de vie du château. Il n'espérait pas tomber sur un professeur qui ne manquerait pas de le sermonner vertement pour son écart de conduite, surtout s'il s'agissait du directeur de maison des Serpentard qui ne supportait pas les manquements au règlement et n'hésitait pas à punir fortement ses propres élèves. Aussi, lorsqu'il parvint à l'angle d'un long couloir situé dans l'une des ailes principales du château, Shawn s'arrêta net après avoir entendu du bruit provenant de l'autre côté. Il hésita à faire demi-tour avant de se risquer à jeter un coup d'œil furtif pour s'assurer que l'accès était libre. Si par hasard il se faisait surprendre, ce ne pourrait pas être pire que ce qu'il avait déjà enduré toute la journée en classe. Ce serait même un aboutissement logique à cette longue succession d'heures de cours théoriques qui formaient l'ensemble de ses mercredis.

En glissant sa tête de côté, il put apercevoir un garçon affairé devant une étagère. Aucun prof à proximité. C'était déjà ça. Mais le garçon en question l'intrigua. Il se tenait debout en face des rangées de livres et semblait les observer minutieusement tout en marmonnant quelques paroles dont seules des bribes parvinrent aux oreilles de Shawn. "Ordre alphabétique… nettoyage…" Qu'est-ce qui pouvait bien l'intriguer à ce point-là ? La façon dont les bouquins étaient rangés ? Ce devait être visiblement ça puisqu'il sortit sa baguette et exécuta un sort de lévitation sur les livres qui commencèrent à se mettre dans l'ordre souhaité instantanément. Après tout, chacun avait ses occupations et Shawn n'avait pas l'intention de s'en mêler. Il comptait continuer son chemin comme de rien en passant derrière le garçon occupé au rangement de ses livres.  Mais au même moment, il sentit un souffle glacé lui traverser le corps et l'impression désagréable d'avoir été percuté par quelqu'un sans en ressentir la douleur physique. Un son aigu de surprise s'échappa de sa bouche. Il constata alors qu'il s'agissait de Peeves, l'esprit frappeur qui sévissait dans les couloirs du château et ne ratait pas une occasion d'effrayer les élèves en les surprenant. Ce dernier ricana, fier et satisfait d'avoir fait mouche, et il s'évapora aussitôt. Mais le bruit émis par Shawn aurait pu passer inaperçu au milieu d'un couloir vide à cette heure-là si le garçon affairé par ses livres n'avait pas lui-même sursauté et fait s'écrouler la bibliothèque dans un bruit assourdissant.

Mince alors, pensa Shawn. Ça doit forcément m'arriver ce genre de situations. Il hésita à repartir en sens inverse mais le mal était fait et en plus, l'autre venait de le repérer du coin de l'œil. Il s'avança alors dans sa direction et le rejoignit devant l'amas de bouquins dont certains semblaient mal en point.  A présent qu'il était tout près, il put identifier le garçon plus clairement. Plus grand de presque une tête, il restait là debout à observer le champ de bataille au milieu duquel virevoltaient quelques feuilles enchantées qui n'arrivaient pas à retrouver l'ouvrage dont elles avaient été détachées.

" Je suis désolé… ce n'était pas dans mon intention de te faire peur… c'est Peeves qui m'a surpris, tu le connais…"

Shawn se sentit bête de bredouiller quelque excuse devant cet élève qui devait bien avoir deux voire trois ans de plus que lui. D'ordinaire, il n'adressait la parole qu'à peu de monde et évitait de se retrouver dans des situations qui l'obligeaient à devoir converser avec  les autres. Plus il passait inaperçu et mieux il se portait. Pour cette fois, c'était raté. Il entreprit aussitôt de relever l'étagère à mains nues mais ne parvint qu'à la soulever de quelques centimètres tant elle était lourde. Il sortit alors sa baguette de sa poche et prononça la formule qui permit de la redresser contre le mur. Il se baissa et ramasser un ou deux livres qu'il remit en place sans prendre la peine de savoir où ils allaient. L'autre n'avait toujours pas bougé. Shawn s'arrêta pour l'observa et fut immédiatement frappé par son teint très pâle, plus que la normale. Ses cheveux qui devaient être blonds à l'origine avaient gentiment viré au blanc. Seuls ses yeux d'un bleu limpide contrastaient avec le reste de sa physionomie. Il lui sembla alors qu'il l'avait déjà croisé à plusieurs reprises dans les couloirs du château mais sans jamais lui avoir prêté grande attention. A présent qu'il se retrouvait en sa présence, il ne put s'empêcher de se demander s'il n'était pas malade à en juger par son apparence.

" Est-ce que… tu vas bien ? "
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 910
Date d'inscription : 18/07/2013
Organisation : Mangemorts
Emploi/études : Ex-Oubliator d'Elite - Sans emploi
Maison : Poufsouffle
avatar
Nicholaus Rosenhirsh
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...   Lun 7 Oct - 21:28




Nicholaus Rosenhirsh - Shawn Reilly


Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...

Flashback

13 Octobre 1962

Nicholaus fronça légèrement les sourcils en apercevant l'autre garçon.Un élève. Serpentard d'après le blason. Plutôt logique étant donné l'endroit où ils se trouvaient. Visiblement plus jeune aussi, même s'il n'aurait sût dire exactement de combien. Le jeune crépusculaire soupira doucement, soulagé de réussir à trouver un raisonnement logique à la situation même si son cœur battait malgré tout la chamade et son esprit s'inquiétant des pourquoi et comment comme de plus en plus souvent.
L'information concernant Peeves semblait pourtant tout aussi possiblement vraie. Ce satané esprit frappeur appréciait tout particulièrement se moquer du Poufsouffle et s'amuser à le mettre dans de fâcheuses situations. Dire que Nicholaus avait vaguement espéré que l'émanation se concentrerait davantage sur les nouveaux élèves avec la rentrée était peu dire, mais il semblait que l'armistice était écoulée.

"Bah..Les intentions ne sont souvent qu'affaire d'interprétation, seul leur résultat est réellement influant."

Commenta t-il à l'intervention de l'autre élève, tout en souriant doucement malgré la présence des pages voletantes qui le perturbait malgré tout. Il se raidit légèrement alors que le garçon se rapprocha et entreprit de redresser l'étagère. Si lui avait souvent eue l'habitude d'aider les autres, il n'avait que rarement remarqué le contraire à son encontre, bien peu sans que l'autre n'y attende quelque chose en retour. Silencieux, il entreprit d'étudier le garçon sans mot dire et sursauta imperceptiblement lorsqu'il reprit la parole, s'enquérant de son état de santé. Il n'aimait jamais vraiment parler de lui, alors des soucis de santé qu'il avait, encore moins. Il savait pertinemment quels bruits de couloirs pleuvaient déja sur lui en temps normal qui plus est, inutile de rajouter lui-même de l'eau à leur aguamenti. Et de toute manière, ce n'était rien, pas vraiment important, secondaire quoi.

" Est-ce que… tu vas bien ? "

"Je euh.. Non ça va. Je dors juste mal."

Ce qui n'était pas tout à fait faux et expliquait en partie la taille de ses cernes. Le regard et l'attention de l'autre le gênait, le rendant mal à l'aise. L'inquiétant même. Et s'il n'était pas n'importe qui? Pas là par hasard?

"Tu retournais vers la salle commune des Serpentard? Parce que dans ce cas-là, tu n'as pas prit le chemin le plus logique."

Ennonça t-il d'un air pensif en passant d'une jambe à l'autre, avant de froncer les sourcils en voyant Shawn ranger les ouvrages. Il se rapprocha en passant sa main dans ses cheveux trop blancs, se mordant légèrement la lèvre et clairement hésitant. Pourtant il reprit la parole à peine le premier pas lancé, son regard passant brièvement sur le Serpentard pour se poser sur la pile de livres.

"Non non, ils ne se rangent pas comme ça. Laisses-moi faire, je sais comment ils doivent être, je le vois parfaitement maintenant."

Ce qui était plus que vrai en l’occurrence, ses yeux percevant presque trop clairement les véritables emplacements des ouvrages, ces empreintes légèrement translucides des choses qu'il avait de plus en plus souvent et dont il ne pouvait détourner le regard sans se sentir arraché, peiné ou avec une impression étrange et dérangeante d'inachevé. De quelques coups de baguette, il entreprit de défaire les quelques rangements que l'autre avait déja effectué, extrêmement concentré sur sa tâche mais tout en essayant de garder un oeil sur son jeune compagnon. Il ne savait pas trop comment le considérer, mais il était tout de même indéniable que celui-ci n'avait peut-être pas volontairement remis les livres n'importe comment. Et cela dérangeait clairement Nicholaus de s'être peut-être montré un peu trop brutal et malpoli en agissant ainsi. L'autre était jeune en plus...

"Je te remercie de m'aider, vraiment, mais tu as surement mieux à faire de toute manière, non? Tu es en quelle année? Peut-être voulais-tu tranquillement aller faire tes devoirs?"

Il replaça "Notions d'Antiquologie reconstructive aléatoire" à côté d'un livre dont le titre avait probablement disparu depuis des années.

"Apres... Si tu veux quand même rester, je peux peut-être t'indiquer comment faire? Cela sera plus efficace et euh...en contre-partie du temps perdu je dois bien pouvoir t'aider d'une quelque façon que ce soit même si j'ai moi-même des cours à rattraper mais ça peut attendre je pense.

Rajouta t-il d'un air pensif, ne sachant trop ce qu'il préférerait vraiment de son côté.

_________________

Le véritable cauchemar n'est jamais celui auquel on croit, se terrant dans chaque angle, chaque chuchotement de trop, chaque souffle saccadé qui nous échappe. Il est là pour vous rappeler que finalement, vous n'appartenez à aucun monde. Seul le Destin à le pouvoir du véritable choix.

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
Afficher
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...   Dim 3 Nov - 15:42

Shawn ne prêta pas directement attention à la remarque que le garçon de Poufsouffle lui avait fournie au sujet des "intentions qui ne sont souvent qu'affaire d'interprétation", trop occupé qu'il était à s'affairer autour de la bibliothèque et des livres mal en point. Et même s'il y eut accordé plus d'importance que cela, il n'aurait absolument pas su quoi répondre à celui qui continuait de l'observer agir comme s'il était déconnecté de la réalité et de l'instant présent. Aussi, lorsque Shawn s'inquiéta de savoir comment se portait son interlocuteur, ce dernier eut l'air presque étonné et gêné de lui répondre qu'il n'avait pas beaucoup d'heures de sommeil au compteur. Le garçon au visage pâle enchaîna ensuite en interrogeant Shawn sur ses intentions de rejoindre la salle commune des Serpentard en empruntant un chemin qui, d'après lui, n'était pas des plus logiques. Ce fut au tour du jeune quatrième de se sentir gêné et de ne pas trop savoir quoi répondre.

" Je… euh… oui, mais j'ai fait un détour par l'extérieur pour prendre l’air avant d'y retourner… "

Ce n'était pas exactement vrai. Dire qu'il avait expressément traîné dans les couloirs du château après le repas comme il avait l'habitude de le faire pour se retrouver seul et ne pas avoir affaire à la masse grouillante des élèves de son âge aurait été plus juste. Mais il ne désirait pas s'étendre sur le sujet ni même expliquer la raison de ses virées solitaires à travers tout Poudlard. Si Shawn n'aimait pas spécialement la compagnie de ses camarades de classe, il aimait encore moins devoir se justifier auprès de quelqu'un au sujet de n'importe quoi. D'ailleurs, il s'était toujours débrouillé jusqu'à présent pour passer plus ou moins inaperçu durant ses quatre premières années d'étude et il ne comptait pas changer de comportement du jour au lendemain. Aussi, ne prit-il pas la peine de se retourner vers son interlocuteur pour lui répondre et continua de ranger les livres sur les étagères tout en fournissant son explication évasive.

Il fut stoppé net dans son élan lorsque le Poufsouffle l'intima d'arrêter le rangement qu'il venait de commencer. Apparemment, ce n'était pas de cette manière qu'il fallait procéder et Shawn reposa aussitôt un ouvrage poussiéreux qu'il avait entre les mains et qu'il s'apprêtait à positionner sur la seconde étagère. Il recula aussitôt de quelques pas et observa le jeune homme se mettre à l'œuvre à l'aide sa baguette. Les livres que Shawn avait déjà rangés cédèrent leur place à d'autres sous les injonctions muettes du sorcier et allèrent se placer ailleurs. Bientôt, la bibliothèque fut à nouveau remplie et il ne restait plus aucune trace du champ de bataille livresque survenu peu de temps auparavant. Shawn, de son côté, avait observé la scène d'un œil dubitatif. Est-ce que le garçon aux yeux bleus se souvenait parfaitement de l'emplacement préalable de chaque bouquin ? Avait-il pris le soin d'observer attentivement le rangement de la bibliothèque avant que celle-ci ne s'effondre ? Ou alors s'agissait-il d'une blague qui avait pour visée de ridiculiser le jeune quatrième en le faisant passer pour un crétin qui s'amusait à ranger des livres à la main plutôt qu'à l'aide de sa baguette ? Shawn ne savait pas vraiment qu'en penser, mais il doutait néanmoins que le Poufsouffle ait eu l'idée de se moquer de lui. Il paraissait très sérieux. Cela voulait dire qu'il avait donc mémorisé au préalable l'emplacement des livres dans un ordre précis et déterminé. Il eut d'ailleurs la confirmation que son interlocuteur ne s'était pas payé sa tête puisqu'il entreprit, aussitôt sa tâche accomplie, de remercier Shawn d'avoir voulu lui filer un coup de main. Puis il lui demanda en quelle année il était et s'il voulait apprendre la manière dont le jeune homme avait procédé pour ranger les livres au lieu de retourner dans sa salle commune. Voilà qui était surprenant, pensa le jeune Serpentard, cela n'arrivait jamais qu'on lui propose d'apprendre quelque chose de nouveau, aussi bien que lui-même ne s'intéressait rarement aux autres autour de lui. De manière générale, il préférait apprendre les choses par lui-même, se renseignant tout seul au sujet d'un nouveau sort en arpentant les rayons de la bibliothèque de l'école. Sa curiosité en matière d'apprentissage de sortilège n'avait pas d'égale mais il n'aimait pas se sentir redevable envers quelqu'un qui l'avait aidé à apprivoiser une nouveauté. C'était ainsi qu'il fonctionnait de par son tempérament de solitaire.

" Je suis en quatrième. Et j'avais pas spécialement de devoirs à faire aujourd'hui. C'était un sortilège informulé que tu as utilisé sur les livres ? Je ne t'ai pas vu prononcer d'incantation. "

Il avait trouvé le moyen de s'intéresser à la proposition du Poufsouffle sans se sentir obligé de lui demander directement comment procéder.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 910
Date d'inscription : 18/07/2013
Organisation : Mangemorts
Emploi/études : Ex-Oubliator d'Elite - Sans emploi
Maison : Poufsouffle
avatar
Nicholaus Rosenhirsh
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...   Mer 4 Déc - 16:24




Nicholaus Rosenhirsh - Shawn Reilly


Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...

Flashback

13 Octobre 1962

Quelques secondes silencieuses s'égrainèrent tandis que Shawn semblait hésiter quelque peu face à la proposition malhabile de Nicholaus. Ce dernier se mordit légèrement la lèvre, triturant un dernier livre qu'il finit par poser sur l'étagère. Peut-être aurait-il mieux fait de se taire? Avait-il dit quelque chose de travers? Froissé le jeune garçon sans faire exprès? Alors qu'il avait gentiment tenté de l'aider, ce serait vraiment aussi malpoli que dommage.

Nicholaus s'en sentait déja terriblement mal, quittant l'autre du regard et cherchant un moyen secondaire de le laisser repartir sans le déranger davantage.

"Apres euh..tu sais, c'est pas grave et.."

" Je suis en quatrième. Et j'avais pas spécialement de devoirs à faire aujourd'hui. C'était un sortilège informulé que tu as utilisé sur les livres ? Je ne t'ai pas vu prononcer d'incantation. "

"Tu parles vite en tous cas."

Répliqua Nicholaus en souriant doucement, enregistrant les nouvelles informations. Curtis devait surement connaître le jeune Serpentard, il se renseignerait un peu plus tard.Juste histoire de, bien sur. On était jamais trop prudent.

"Et oui, il s'agissait d'informulé. Un sort très simple et basique, c'est facile de le transposer ainsi pour une situation comme cela. C'est plus calme, je préfère. Après il faut pas hésiter et être sûr de soi, sinon la moindre pensée parasite est là pour te faire échouer."

Le ton de Nicholaus s'était fait plus sûr au fur et à mesure, alors qu'il oubliait le côté social de la situation pour ne penser qu'au côté scolaire et technique qu'entrainait la question du jeune Serpentard. Il sembla hésiter en croisant à nouveau le regard de l'autre, passant d'un pied à l'autre.

"Les sorts informulés ne sont étudiés qu'en 6e année mais...Je pense pas que ce soit trop grave si je t'en parle non? Peut-être que je devrais demander à un professeur ou à un préfet la confirmation pour être sûr..."

Après lui-même avait prit de l'avance dans ce domaine, trouvant cette méthode bien plus apaisante et utile dans sa situation, utilisant son calme naturel pour parvenir à réguler plus encore le chaos qui l'abritait parfois. Et cela faisait plus rangé, plus propre, moins de vagues. Travailler la-dessus lui avait prit du temps, mais le résultat et la satisfaction valaient le détour. Il n'était pas un Poufsouffle pour rien, et même Curtis l'avait félicité,à travers ses habituelles railleries, mais félicité et admiré quand même, Nicholaus en était sûr..

Mais dans tous les cas, lui-même en avait d'abord parlé à ses professeurs afin de ne pas faire quelque chose d'interdit.

"Tu..dois surement être très occupé, surtout ce soir si tu voulais rentrer dans ta salle commune, je t'ai déja pris de ton temps pour les livres.. Mais euh.. Tu m'as aidé, je veux te remercier et si ce domaine t’intéresse... On peut juste en parler, ou plus, si Le Professeur Dumbledore ou celui d'enchantements est d'accord. Tu veux que j'aille leur demander?"

Le Poufsouffle se triturait nerveusement les doigts, se rendant compte de ce qu'il proposait, mais il s'en sentait obligé. Et il avait toujours aimé partager et aider les autres même si ces mêmes autres l'effrayaient de plus en plus ces derniers temps, qu'il avait l'impression des le voir rire dans son dos, chuchoter sur lui voir même..des choses encore plus étranges parfois. Certains étaient..Doubles. vraiment. Et Nicholaus entendait et voyait des choses qui lui mettaient de plus en plus le doxy à l'oreille, le confrontant à certaines machinations dont Curtis ne faisait que se gausser.

Le Serpentard ici en faisait-il partie? Il avait presque envie de le lui demander, l'observant d'un air légèrement méfiant. Mais il lui semblait tout à fait réel. Allait-il rire de lui dès qu'il aurait le dos tourné? Parler au sujet des livres? Il avait faillit lui expliquer qu'il voyait vraiment leur place véritable, que la Magie parlait en lui de cette façon, mais heureusement, il s'était retenu à temps. La fatigue surement. Il avait bien compris depuis quelques temps qu'il valait mieux ne pas trop parler de ce qu'il voyait. Pourtant ces brèves visions étaient parfois bien plus réelles que le reste, elles l'appelaient presque.

Mais c'était un autre sujet. Pour l'instant, le Poufsouffle guettait la réaction de l'autre élève. De ceci dépendrait la suite et sa propre façon de voir les choses.


_________________

Le véritable cauchemar n'est jamais celui auquel on croit, se terrant dans chaque angle, chaque chuchotement de trop, chaque souffle saccadé qui nous échappe. Il est là pour vous rappeler que finalement, vous n'appartenez à aucun monde. Seul le Destin à le pouvoir du véritable choix.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Afficher
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Toutes les histoires ne sont pas dans les livres ...
» Toutes les larmes ne sont pas un mal.
» C'est écrit dans les livres, entre toi et moi, la découverte s'arrêtera là ! [Eden]
» Toutes les retrouvailles ne sont pas forcément néfastes... (PV Cassie)
» Le boulangisme politique de Préval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Crépuscule des Sorciers :: Sujets abandonnés-