AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
AuteurMessage
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Sam 14 Sep - 1:01

« Deux autres comme ça s'vous plait ! » « Trois ! » « Va pour trois alors ! »

Garrett et Ethan agitent leur verre vide en direction du comptoir où une ravissante serveuse nous fait signe en souriant. « A votre avis, c'est lequel qu'elle regardait, hein ? » « J'sais pas, surement pas toi ! Elle est probablement ravie de revenir nous servir tout le temps, c'est promesse d'un gros pourboire ! » « Tu la payes en nature, Garrett ? » Le mollet droit posé sur le genou gauche et le bras passé derrière le dossier de mon siège, je ris avec eux en lorgnant dans sa direction. C'est vrai qu'elle en mignonne la petite serveuse. Ca ne fait pas longtemps qu'elle bosse ici, on ne l'avait jamais croisée avant. Pourtant on est des habitués ! Tous les trois. Ethan et Garrett sont mes anciens camarades de Poudlard et on essaie de se voir le plus souvent possible malgré nos rentrées respectives effectuées. Ce samedi soir était l'occasion de passer une sympathique soirée ; et visiblement, pour l'un d'entre nous, probablement une bonne nuit. On a bien entendu sauté sur l'occasion ... Sans jeu de mots douteux, entendons-nous.

La soirée a commencé depuis maintenant une petite heure et les verres se vident autant que les estomacs grognent. On était censés aller manger un bout avant d'atterrir ici mais finalement, il a été décidé que, ben, on avait pas faim. C'est le cas maintenant ; mais plus question de bouger. On essaie de se remplir le ventre avec ce qu'il y a à disposition. Dans cet endroit, ce n'est pas trop difficile de savoir quoi.

L'endroit, parlons-en tiens. Pub londonien, côté sorcier, relativement bien fréquenté. On n'est pas dans un studio miteux et mal famé ; non, ce n'est pas prestigieux mais l'endroit et propre et un minimum réputé. J'ai l'habitude d'y venir avec mes ex-camarades et le proprio nous connait un peu. On est pas méchants, même si ça nous arrive de foutre le bordel. On est jeunes après tout, il comprend ! Et puis on est de bons clients. Parce que bons consommateurs. Ca va ensemble !

La jolie serveuse revient avec nos trois boissons -et un sourire radieux en prime. Mes deux compatriotes se tournent vers elle avec espoir et la remercient chaleureusement lorsqu'elle se penche amplement en avant pour déposer les verres sur la table. Deux paires d'yeux suivent la même trajectoire et je lève le regard pour essayer de trouver ses pupilles. Elle a l'air "gentille". Les filles à "l'air gentil" sont en général plus intéressées par les mecs qui cherchent leurs yeux que par ceux qui cherchent le côté du décolleté le plus bâillant. Pour certaines, c'est l'inverse ; question d'instinct, il faut s'adapter. Je m'y connais mieux que mes camarades à ce niveau là et je suis sûr de les avoir tous les deux sur ce coup. Un sourire assuré et bienveillant -en général ça marche- étire progressivement mes lèvres alors que je trouve enfin les fameuses iris, et-----Un homme de dos recule en chancelant et bouscule joyeusement la pauvre demoiselle désormais en détresse qui chute sur le côté. Merde ! Je bondis sur mes pieds mais Garrett est plus rapide et c'est dans ses bras qu'elle atterrit ; un peu trop saine et sauve à mon goût. Pf. Pas que j'aie quoique ce soit contre la jeune femme ; au contraire ; mais j'aurais préféré que mon ami lui fasse mal pour qu'elle cherche d'autres bras. C'est raté. Bon sang de bonsoir ! J'étais sûr de l'avoir avec ma technique imparable et il a fallu que ce pouilleux vienne tout gâcher !

Autant pour me venger que pour essayer de regagner les faveurs de la gente dame en interpellant celui qui vient de la bousculer, je pose durement ma main sur l'épaule de l'homme qui vient de s'asseoir à la table derrière la notre, sous le regard d'Ethan, les deux autres -j'entends Gar't et sa nouvelle blondinette- étant trop occupés à se regarder avec des yeux de merlans fris. J'appuie sur l'épaule de l'homme avec force et empoigne son vêtement pour le faire se lever. Dès qu'il me fait face, je cogne presque "gentiment" son pectoral de l'intérieur de la paume pour le faire reculer d'un pas de sorte qu'il se prenne la table à laquelle il était assis.

« Ca va on te dérange pas ?! Espece d'imbécile, t'imaginais débarquer, bousculer tout le monde et t'asseoir ici comme si de rien n'était ? C'est pas comme ça que ça marche ! »

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Sam 14 Sep - 2:49

Dorion regardait la pendule au dessus de son bureau s’agiter dans tous les sens. Bientôt la fin de la journée de travail. Bientôt, il allait sortir de ce bureau et prendre son envol comme un magnifique papillon. Et il allait déployer ses ailes et aller loiiiin, loiiiiin, très loin qu’il allait se poser dans un pub. Oh bien sûr, il serait suivi par d’autres papillons, comme ses collègues par exemple. Il avait déjà des petits noms de papillons pour certains. Tiens, par exemple complètement au hasard, Porridge, il allait l’appeler Gruau ce soir. Hein, Porridge - gruau, vous comprenez ? Non ? …

Bref, en un mot, ils allaient s’amuser ce soir. Histoire de relâcher la pression une bonne fois pour toutes. Eloise lui avait accordé ce soir pendant qu’elle gardait Edward, en échange, elle avait réclamé moult et moult conditions. Mais demain il s’en occuperait. Ce soir, c’était simplement sa soirée, avec ses amis. Et il comptait bien que ce soit la meilleure possible. L’horloge s’arrêta complètement et Dorion comprit qu’il était l’heure de s’enfuir de cet espace cloisonné. Il passa la tête hors de son bureau et siffla un grand coup. Plusieurs autres têtes vinrent prendre la même position. « Les mecs ! Tous au pub ! »
Un hourra gronda et tous enfilèrent manteaux et vestes pour se diriger vers les portes de sortie du ministère. Une fois devant la porte du bar, Dorion pénétra dans les premiers, sur les talons de Porridge, Gruau pardon. Il s’accouda au bar et commanda une bière, deux pour Gruau aussi. Après, il faisait partie de la grande famille des Forces. Ils devaient tous se serrer les coudes. Et les lever en rythme. Il lui paierait la prochaine tournée. Il prit les deux bières et chercha un endroit du regard. Il y avait de la place vers cet endroit. « Hey, viens Gruau on bouge ! » « Je m’appelle pas Gruau ! » mais Dorion n’entendit pas la réponse dans le brouhaha. Il se contenta de confier son deuxième verre à son propriétaire, avant de s’avancer vers la table libre. Il croisa un serveuse, très jolie, qui n’arrivait pas à la cheville de sa femme, mais très joli, on pourrait même dire superbe. Dorion eut un sourire entendu avec Gruau.

Point de vue de Gruau
Je vous jure, je vous jure que je vais me le faire. J’en ai ras le bol. J’en peux plus de sa tronche en forme de patacitrouille. Et c’est quoi son putain de problème à m’appeler Gruau ? Tu crois que j’ai choisi mon nom de famille gros con ? Franchement, je sais que t’es pas très fin, mais t’es en trainde t’enfoncer. Tu veux que je t’appelle Plok, tu veux être le son d’une goutte qui tombe d’un évier mal refermé ?! SERIEUSEMENT. Heureusement que tu me paies à boire parce que sinon, ça ferait  longtemps que t’aurais souffert.
Et non, putain j’ai aucune envie de reluquer des meufs. Je suis gay bordel ! Ok, je l’ai dit à personne, et je finirai sûrement avec une pauvre fille qui m’aimera sans rien en retour, mais non, ce soir, j’ai pas envie de reluquer des filles. Mate plutôt les trois mecs à la table là-bas ! En voilà des canons, et y’en a un qui est du genre à regarder les filles dans les yeux plutôt que dans le décolleté. Si vous voyez ce que je veux dire. Sérieux, je me le ferai bien à 16h, ou tout à l’heure, au choix. Huum, ces yeux d’ébène, ces cheveux noirs, ce sourire cajoleur, et je suis persuadé que cette bouche n’a pas servi qu’à …
OH PUTAIN !

Retour
Dorion se retourna assez vite pour voir la bière de Gruau s’éclater par terre. Il était vraiment désolé, la bière ne se gâchait pas comme ça. Un mec sortit de derrière la serveuse, jolie, et vint taper du poing sur Gruau. Ah non putain, on ne déglinguait pas le matos de travail comme ça.
Il vint se placer à côté du fou furieux. « Hey, tu te détends de la mandragore mec, tu vois bien qu’il est tout apeuré le pauvre, il a pas fait exprès ! »
A vrai dire, Porridge n’avait pas vraiment l’air apeuré, il avait plutôt l’air … content.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Dim 15 Sep - 17:27

Non mais je rêve, c'est dingue ça quand même ! Et voilà que l'autre ne réponds même pas à mon intervention, préférant s'excuser platement auprès de la jeune femme qu'il vient de renverser. Bon en fait c'est plutôt un bon point ; ce que que la logique veut ; et cette même logique voudrait sans doute qu'à présent que je l'ai un peu secoué, je me rassoie à ma table et boive ma bière miraculeusement épargnée dans l'accident -la blondinette ayant eu le temps de déposer le premier verre avant de finir sur les genoux de mon ami. Sauf que là. Là, tout de suite. J'éprouve quelques difficultés à comprendre la logique. J'ai bu ; un peu. Raisonnablement ? Evidemment ! Toujours ! Ethan, qui me regarde avec l'air de penser "putain mais qu'est-ce qu'il va encore faire comme connerie ..." pourra certifier. De toute la bande, ça a toujours été lui le plus calme et le moins chahuteur. Le plus raisonnable sans doute. Je dis qu'il pourra certifier que si je bois, je ne vais jamais trop loin. En général, même ivre, je suis capable de marcher et d'en foutre une à qui le veut ; ou le cherche. J'y suis même encore plus enclin. Non, là où ça devient déraisonnable, c'est quand je suis en mode "loque" et que ce cher Ethan doit nous porter tous sur son dos pour nous ramener chez nous. D'ailleurs c'est sans doute pour ça qu'à présent il est aussi musclé que nous ; puisque ç'a toujours été le moins sportif. BREF.
Tout ça pour dire ; j'ai bu. La seule logique qui atteint mon reste de cerveau n'est pas tout à fait semblable à celle que l'on connait tous. Ce mec, là. Celui qui s'excuse comme un con auprès de la serveuse. MA serveuse. J'ai juste envie de le  chopper par l'palto et de lui dire "toi tu m'fous les glaaaandes puis t'as rien à foutr' dans mon monde ; arrache toi d'là t'es pas d'ma baaaande ; casse-toi tu pues, et marche à l'ombre !" remettre à sa place bien comme il faut. Non mais merde quoi. Merde. Juste merde.

Un deuxième coup dans l'épaule le tourne vers moi et je m'approche de lui, bombant le torse en espérant le faire reculer. Il ne bouge pas ; ça ne me décourage pas.

« Putain mais t'es sourd ? Oh ! » « Hey, tu te détends de la mandragore mec, tu vois bien qu’il est tout apeuré le pauvre, il a pas fait exprès ! » Merde ; qu'est-ce qu'il veut celui là. Putain on a pas assez d'un crétin congénital, faut que le deuxième se ramène ? Et les autres ils sont où alors ? Rassemblement de boulets abrutis ? Je tourne la tête vers le nouveau venu et le toise d'un air mauvais et agressif.  « Pardon ; j'me souviens pas t'avoir demandé ton avis. Ca t'pose un problème ? Tu veux régler ça ? Ton copain il est pas assez grand pour se débrouiller ? Dégage, on t'a rien demandé pauvre veracrasse. Fous le camp et laisse-moi régler ça comme je l'veux. Compris ? »

Je me détourne de l'autre boulet et fais face au chauve qui vient de se pointer. Le plat de ma main vient bousculer son épaule durement, espérant le faire reculer. « Allez dégage ! »

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Lun 16 Sep - 14:05

Il y a des choses dans la vie qui semblent compliquées, d’autres non. Et ce soir, dans ce bar, les choses n’étaient pas compliquées. La situation était sur le fil du rasoir, mais pas compliquée. Rien n’était compliqué quand on connaissait la solution du problème.
Et Dorion entrevoyait parfaitement là où menait la situation présente. Elle menait droit dans le mur. Enfin, la tête du gosse qu’il avait en face de lui allait droit dans le mur.
IL N’Y A QU’UNE SEULE PERSONNE QUI PEUT EMMERDER GARETT  BORRIDGE ET C’ETAIT LUI-MÊME ! DORION VOLK !

Garett Borridge
Merde, fait chier, merde, fait chier. Pourquoi ? Merde, fait chier. Hey, mais ses cheveux volent dans tous les sens quand il est en colère. Merde, fait chier, merde, fait chier. Pourquoi il me touche là ? Pourquoi il me frappe ?
C’est bon, je me suis excusé. J’ai rien fait de mal à part me trouver un face d’une tête de Doxy soûle. Pourquoi cela tombait toujours sur moi ? Hein ? Déjà Dumbledore qui me fait intégrer l’équipe de Dorion et me dit de me tenir à carreau, dans l’ombre. Puis ça ! Pourquoi tant de haine en ce bas monde ?
Et Dorion qui ramenait sa fraise, pour une fois qu’il avait besoin de lui. Enfin, qu’il servait à quelque chose. Oh mon dieu, ces lèvres pincées quand il est en colère. Pas de réactions corporelle, pas de réaction corporelle, pas de réaction corporelle. Non. 
« Je ne vous permets pas, je me suis excusé, veuillez, s’il vous plait, me lâcher. »

Dorion Volk
C’était quoi ce jeune truc qui cherche à le chauffer ? Il a bientôt trente ans, a passé son temps à s’occuper de sorciers un peu trop cons et il croit qu’il va s’occuper de son cas comme ça. Il avait quoi seize ans ?
« Je savais pas que Poudlard laissait des permissions le week-end pour les troisièmes années. »
Oui, il avait décidé de ne pas s’énerver tout de suite. Il voulait être réglo devant les collègues. Bien sûr, il avait sa baguette à portée, ces derniers temps, on ne savait jamais ce qu’il se passait. Sa 30cm dans sa poche, il mit la main sur le bras du jeune branleur aux cheveux longs. Il avait surtout l’air d’avoir les cheveux gras en fait. Et il puait l’alcool à trois kilomètres. Il leva la main sur Borridge pour le faire reculer. Son manque de couilles allait tout foutre en l’air. Il était plus du genre à ramper sur le sol devant l’adversité. « Il faut se calmer là, ça va pas d’agresser tout le monde ! » Il dégaina sa baguette, poussant le jeune homme en dehors de portée de Borridge. « De une, mon copain est assez grand pour se débrouiller tout seul, mais comme c’est mon copain, ça veut dire que je vais lui donner un coup de main. Deuxièmement, t’as rien demandé, mais tu gueules tellement fort qu’on doit t’entendre jusqu’à Godric’s Hollow. Troisièmement, t’es pas chez toi, alors tu fais pas comme tu veux espèce de petite tête de lutin. »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Mer 18 Sep - 20:28

« Je ne vous permets pas, je me suis excusé, veuillez, s’il vous plait, me lâcher. »

Un espèce de sourire/grimace dédaigneux(se) étire mes lèvres devant tant de ... politesse ? Certes, m'enfin là c'est plutôt la couardise qui me dégoûte. Il a quelque chose dans le pantalon ce type ? Enfin de toute façon, j'ai aucune envie de le savoir. Et rapidement c'est le copain chauve qui m'intéresse bien davantage. Qui m'énerve bien davantage, comprenez. Frapper du poing sur une fiche molle, ça n'a rien de valable. C'est trop facile, c'est con, ça ne sert à rien. Ca ne détend même pas. Inutile. « Je savais pas que Poudlard laissait des permissions le week-end pour les troisièmes années. »

... Il se fout de ma gueule là ? J'en reste presque bouche bée. C'est marrant tiens, ça faisait un moment qu'on ne m'avait pas parlé comme ça. Qu'est-ce qu'il cherche, le calvitié ? (mais SI ça existe, j'ai décidé, cherchez pas) Il veut mon poing dans la tronche ? Il veut que je m'énerve, que ça se finisse mal ?! Je lâche un léger rire crispé en décalant ma mâchoire inférieure sur le côté, jetant un coup d'oeil du côté d'Ethan, qui lui me regarde en faisait doucement non de la tête, l'air de me dire que c'était tout sauf une bonne idée. Rien à foutre. Tâchant de retrouver une expression un tant soit peu normale, je regarde à nouveau l'emmerdeur de service en souriant pour masquer un tant soit peu mon envie de lui refaire le portrait. « Il faut se calmer là, ça va pas d’agresser tout le monde ! » Sa main vient me pousser sur le côté, comme s'il craignait encore que je m'occupe de son pote. Oh non le pote est loin là. Très loin. Il y a d'un côté cet abruti congénital, là, le chauve. De l'autre, Garrett qui joue les jolis coeurs. Moi, ici, qui me fais violence pour ne pas frapper le mec du premier côté ; et, un peu plus loin, Ethan, toujours en train de me regarder avec insistance en me demandant silencieusement de ne pas faire de conneries. Pas trop. Pas plus que déjà fait. « De une, mon copain est assez grand pour se débrouiller tout seul, mais comme c’est mon copain, ça veut dire que je vais lui donner un coup de main. Deuxièmement, t’as rien demandé, mais tu gueules tellement fort qu’on doit t’entendre jusqu’à Godric’s Hollow » Je perds mon sourire. « Troisièmement, t’es pas chez toi, alors tu fais pas comme tu veux » Coup d'oeil vers Ethan qui quitte sa chaise et se lève  pour faire semblant d'intervenir. en tendant la main dans ma direction. « espèce de petite tête de lutin. » Je pince les lèvres brusquement en serrant les dents « Sirius arrêt- » en balançant mon poing dans la figure de cet imbécile qui se foutait de ma gueule.

Parce qu'on emmerde pas l'emmerdeur de service ! :
 

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Mer 18 Sep - 20:28

Le membre 'Sirius Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Mer 18 Sep - 22:13


Borridge
Oh. Et bien. En voilà des manières.

Volk
Il vit le poing partir, mais ne pensa pas à l’arrêter. Non, il était encore content de sa blague qu’il ressassait dans sa tête. Hey, il devrait la ressortir à l’occasion, vraiment. Il sentit son nez se briser, pas grave, un tour à sainte mangouste. Sa lèvre se fendit dans le même temps, tant pis, ça sera juste un peu de sang.
Non, ce qui l’a vraiment dérangé dans le geste, c’est qu’il avait gardé ses bagues l’enfant de sa mère. - Ne gageons de rien, sa mère était peut-être quelqu’un de très respectable. - En gardant ses bijoux – surement de famille – il était possible qu’il laisse de graves blessures au visage de Dorion, du style, un œil crevé. Et bon, qu’on se le dise, un nez cassé, une lèvre fendue et plein de bleus sur la gueule, ça allait au niveau des handicaps. Mais un œil crevé, c’était beaucoup moins sexy.
Il releva les yeux vers le gamin qui se tenait en face de lui et se passa la langue sur son sang qui coulait. Hum, un goût métallique, ainsi que de la chaleur. Il eut un petit sourire de contentement, non sans relâcher aussitôt ses lèvres dans une moue réprobatrice.
« Pas les bagues mec. »

Borridge
Oui, bon d’accord. J’ai vu le poing décoller, et j’ai mis un point d’honneur à faire un pas en arrière. - Voyez comment je peux aussi faire des blagues et il n’y a pas que Volk qui peut, hein. -  Parce que prendre un poing dans la gueule, très peu pour moi. Que ce soit de la part d’un être aussi sexy que lui ou d’un gnome. La violence, très peu pour lui. Surtout dans les bars où tout le monde regardait parce que c’était le spectacle intéressant de la soirée. Franchement, il est sexy. C’est à se demander si y’a pas un ou deux sortilèges qui le magnifient. Ouais, à ce point là.
OH PUTAIN.
Le bras du jeune homme s’étendit devant lui, flanquant une magnifique gauche à Volk. Oh, maintenant l’interieur de son bras. Des veines en bas-relief, un magnifique tracé. Et super musclé. Ne pas toucher, ma mère m’a toujours dit de toucher avec les yeux. Mais sérieusement, c’était avec autre chose que j’avais envie de toucher. Je … Oh non, pas la pensée sexuelle. Non.
Concentration sur la situation. Ma baguette dans la main, je touchais les pans de mon pantalon de l’autre et lançais un coup d’œil vers les amis dudit sex-symbol. Aucun n’avait l’air de réagir. Bien, bravo l’amitié, bravo les mecs. Ah non, mais j’applaudis des deux mains.

Volk
« Par contre, j’ai une question, et sérieuse. Tu peux m’expliquer POURQUOI tu choisis de me frapper alors que tu es un sorcier ? » Un bang ! Et la table derrière Sirius vola en éclats.
Oopsie.
« C’EST BON, CA SUFFIT, VOUS DEGAGEZ DE MON BAR ESPECES D’ABRUTIS CONGENITAUX ! »
Trois personnes volèrent à travers le bar alors que deux serveurs aidaient le barman à les foutre à la porte. C’était quoi ce pays ? C’était devenu impossible de se battre tranquillement maintenant.  Il se retrouva le cul sur le pavé, pendant que Borridge se relevait prestement, marmonnait quelque chose à propos de son fessier et que le gamin faisait il-ne-savait-quoi. Dorion pointa sa baguette vers lui.
« C’est bon, t’es calmé ?! » éructa-t-il en crachant du sang sur le sol.


HEHEHEHHE:
 


Dernière édition par Dorion Volk le Mer 18 Sep - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Mer 18 Sep - 22:13

Le membre 'Dorion Volk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Mer 18 Sep - 23:51

Il y a eu un crac. Un beau crac, bien sonore. Et mon poing me lance au niveau que je m'en demande une seconde si je n'ai pas réussi à m'exploser moi en cognant sur ce con. Refusant pour autant toute grimace de douleur, je viens masser brièvement ma main gauche sans quitter des yeux le parfait crétin qui se redresse tant bien que mal. « Pas les bagues mec. » Un mince sourire satisfait étire mes lèvres lorsque je remarque le sang qui macule son visage de son nez jusqu'à son menton. Ce n'est pas l'un ou l'autre de mes doigts qui a cédé sous le coup ; mais c'est le nez du monsieur. Nota Bene : Les coups vers le haut explosent plus facilement les nez. Bon à savoir ! Et les bagues. Les bagues ! Haha, quelle merveille. Imaginez que j'aie gardé la chevalière des Black, il se serait retrouvé avec un énorme B d'imprimé sur la figure. Enfin, les superbes marque qu'il arbore déjà sont bien suffisantes. Un léger rire prétentieux et vaguement rauque provient de ma gorge et je jette un coup d'oeil vers le copain de l'estropié. Il a toujours ce même regard bizarre ; bon sang ce que c'est chiant. Je fronce les sourcils et surveille à nouveau le chauve qui revient parmi nous. Enfin il n'était pas totalement parti ; dommage d'ailleurs. Il a réagi assez vite pour prévenir le coup. Saloperie. Pas grave, je ne le manquerai pas la prochaine fois.

« Par contre, j’ai une question, et sérieuse. Tu peux m’expliquer POURQUOI tu choisis de me frapper alors que tu es un sorcier ? »

Je sursaute. Lorsque la table explose derrière moi. Un peu en retard, en bref. Heureusement que ce type ne sait pas viser, parce que sinon, j'étais ben dans la merde. Qu'est-ce que c'était que ces réflexes lents ce soir ? Je n'aurais pas un tout petit peu trop bu ? Putain, j'aurais besoin d'un peu plus de réactivité là. Parce que sans le manque de dextérité de mon nouvel ami, j'aurais été bien placé. Néanmoins ce crétin a oublié d'ouvrir les yeux avant d'attaquer, et je ne m'en plaindrai pas ! Un large sourire narquois apparaît sur mon visage.

« Pour éviter ce genre de résultat peut-être ? Un ptit manque de précision, hm ? » « C’EST BON, CA SUFFIT, VOUS DEGAGEZ DE MON BAR ESPECES D’ABRUTIS CONGENITAUX ! » « 'tain ... Mais hé, c'est rien ! Oh, pas la peine de nous foutre dehors ! On a rien fait ! Hey, mais, roooooooh franchement, vous êtes pas drôles ! Allez quoi ! »

Le soupir sonore d'Ethan me fait me tourner vers la table de mes deux potes -et de la nouvelle pote de l'un d'entre eux- et j'aperçois alors ma bière restée sur le bord de la table. Le patron s'approche ; vite. Avant que l'un ou l'autre des serveurs ne m'attrape, je saisis le verre et le vide cul sec, trouvant juste le temps de reposer le conteneur sur la table avant d'être tiré vers la sortie. Je me prends à rire et cherche du regard mes deux amis ; qui sont en fait juste devant moi. « Hey, vous v'nez ? » « Compte là-dessus oui ! On est occupés de façon honorable, nous ! » Mon rire redouble avec la remarque de Garrett (dont l'occupation honorable était assise sur ses genoux) et Ethan soupire de plus belle, se demandant sans doute ce qu'il a fait pour se retrouver entourés de pareilles personnes. Si j'avais eu les idées un peu plus claires,s ans doute aurais-je remarqué le sourire qu'il tentait de dissimuler. « Vous êtes irrécupérables, les mecs » « Gar't, t'es un connard ! Et, hey, OH ! »

Même pas le temps de finir ma phrase ; de la brailler de toute la force de mes poumons vers la table de mes camarades qui s'éloignait alors qu'on me tirait vers la sortie. Quels hommes charmants ! Je me retrouve sur le dos, sur les pavés glacés de la rue. Pas le temps non plus de prendre ma veste ; enfin, je n'ai pas froid. L'alcool aide. Riant toujours de façon un peu plus rauque, je me relève en m'aidant de l'encadrement de la porte.

« C’est bon, t’es calmé ?! » Les mains sur les genoux, je me redresse finalement et arrive à retrouver un calme relatif, gardant juste un fin sourire au coin des lèvres. Mes yeux suivent le sang que crache mon cher ami, jusque sur le sol, avant de remonter vers lui. Je passe furtivement ma langue à la commissure de mes lèvres, toujours étirées dans un sourire, avant d'enchainer.

« Fais gaffe, il t'en reste un peu, là ... »

Le là étant désigné par le coin de lèvres que je venais de montrer. Riant légèrement, je cherche ma baguette dans mes poches pendant une seconde et la saisis finalement, la coinçant entre ma paume et ma hanche alors que je pose mes mains sur mes hanches en faisant semblant de réfléchir.

« Alors, où on en était ? »

Mon pied droit recule de quarante bons centimètres et j'étends mon bras gauche en avant, pointant ma baguette vers le crétin congénital qui nous avait fait mettre à la porte à cause de ces conneries. Evidemment que c'est sa faute !

« Je te montre comment on fait pour lancer un sort correctement ou tu crois que tu as besoin de retourner à Poudlard en même temps que tous les troisièmes année qui ont eu leur permission du week-end ? »

La tête un peu penchée sur le côté et les cheveux fouettés par le vent plus ou moins froid de cette superbe soirée, j'attends une réponse du calvitié estropié.

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Jeu 19 Sep - 0:20

Ah ouais ! C’est comme ça qu’il le prenait ce petit merdeux ! Non content d’avoir foutu le bordel dans le bar, il fallait qu’il foute le bordel dans la rue. Dommage pour lui, le bordel dans la rue, ça connait Dorion. Vu que c’est lui qui le répare. N’empêche, que d’être en joue de ce petit crétin. Ça commençait à l’énerver. Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, surtout.
Et puis il allait lui apprendre les bases du métier. Leçon numéro une, on ne reprend pas les blagues du mec qu’on essaie de tabasser, c’est manquer de répartie. Et ça, mon pote, c’est le meilleur moyen de se coller la honte. Deuxièmement, on ne menace pas n’importe qui avec sa baguette. Troisièmement, quand un mec t’offre ta chance pour éviter de poursuivre le combat, tu la saisis, POINT.
Et tu fais pas, plein de conneries.
« Borridge, tu sécurises le périmètre, je pense que le gosse a besoin de se prendre une grosse fessée. »
Il eut un sourire méchant. Le genre de sourire qu’il réservait aux méchants de son imagination quand il avait envie de buter tout le monde, mais devait faire le gentil.
Borridge ne bougea pourtant pas, regardant les deux comme des Lutins de Cornouailles échappés d’asile. Dorion ne se tourna pas vers lui mais cria « MAINTENANT ! »
Sa baguette se leva en direction de l’autre crevard, je-pète-plus-haut-que-mon-cul.
« Parce que tu crois que j’essayais de te viser ? J’évitais juste de te faire du mal, petit merdeux. Mais si tu veux finalement jouer à ça, on peut être deux. »
Il entendait Borridge marmonner pendant qu’il tournait autour d’eux. Bien, si on pouvait éviter de toucher des immeubles, ça serait mieux. Pareil pour des passants. Il n’avait pas envie de donner du travail à ses collègues pendant le week-end.
Il sentit le sang commencer à se coaguler sur les arêtes de son nez. Un jour, un médicomage lui avait fait la remarque qu’il fallait 7 minutes pour que le sang coagule. Il n’était pas encore au bout du compte à rebours. Il étira ses lèvres en un rictus, pour écailler les petites plaques de sang séché par son souffle court.
Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas joué à un tel jeu. L’adrénaline lui vrilla les veines. Action, de l’action. Voilà ce qu’il lui manquait dans son métier. Porridge avait fini. Il les regardait tous les deux, en chine de faïence, baguette toujours à la main, prêt à se protéger en cas de sort perdu.
Dorion ne savait pas s’il lui viendrait en aide au besoin. Après tout, il ne connaissait pas grand chose de lui. C’était aussi pour ça qu’ils avaient tous voulu aller dans un bar. Pour faire un peu plus connaissance avec l’équipe.
Dorion réprima une grimace, c’était dans ces moments là qu’il captait le Poufsouffle en lui. Et vraiment ça le faisait chier. Il ne se sentait pas chiffe molle comme on les décrivait.

« Alors, t’es prêt ? » Il ne se préoccupa pas vraiment de la réaction, Dorion était prêt, et c’était tout ce qu’il lui importait. « Elasticus. » Un sort murmuré, pas besoin non plus de puissance dans ce sortilège, il n’avait pas besoin qu’il dure longtemps. Assez pour se projeter en avant et rendre la monnaie de sa pièce à l’autre crevard.
Dorion s’avança rapidement en avant et sauta à pied joint en estimant la distance avec son adversaire. Certes, il n’avait jamais utilisé ce sortilège dans d’autres situation que de sauter très haut d’un point A fixe, à un point B fixe aussi. Aussi, quand il arriva sur Sirius, il ne put que le déstabiliser avec un pied qui trainait au bout d’une de ses jambes au lieu de lui mettre le plus beau pain de sa carrière. Et ça messieurs dames, il en était triste.

Borridge
Bah oui, déjà qu’il m’engueule comme du poisson pourri, pour que je me tape les sortilèges de sa connerie. En plus, il bondit pour essayer de taper l’autre oh-mon-dieu-j’ai-chaud-quand-je-pense-à-lui. Bravo Plok, je vois qu’on s’en sort dans la vie.
D’accord, c’était assez impressionnant. Et venant de lui, je me disais qu’il aurait lancé un bête stupefix, mais que nenni. Pas mal, pas mal pour un collègue aussi con. Toutefois, j’aimerais bien voir ce que celui-dont-on-ne-devrait-pas-penser-au-corps a dans sa manche.

Lolilol:
 


Dernière édition par Dorion Volk le Jeu 19 Sep - 0:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Jeu 19 Sep - 0:20

Le membre 'Dorion Volk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Sam 21 Sep - 18:34

Prêt ? Mais oui, toujours ! Et puis, il est con ou quoi ; ça fait deux minutes que je l'attends, lui, ou son collègue qui cabriole autour de nous pour "sécuriser le périmètre". Et en plus il est dur de la feuille ; il faut que le chauve lui crie après pour qu'il réagisse. Un soupir m'a presque échappé mais je me suis finalement contenté de replacer mes appuis en faisant semblant de patienter. Allez, un peu de nerf !

Donc, OUI, je suis prêt ; je l'attends, son sort, sa prétendue fessée. Et s'il savait à quel point il est ridicule avec son sourire, là ! Faudrait qu'il se voie quand même. Quoi, tu vas me mordre, grand con ? Ben viens ; viens, j't'attends ! ... Mais qu'est-ce qu'il fait ? Il a parlé ; je l'ai vu. Mais qu'est-ce qu'il a dit ? Et pourquoi il fait ça ... Oh merde. Merde, merde, il faut que je bouge, il faut que Hurm !

Le pied de l'énergumène vient de crocher mon tibia et je manque tomber en titubant, surpris de l'attaque pour le moins originale de ce débile profond. 'tain, mais merde, c'était quoi cette technique ; et pourquoi j'ai pas réussi à bouger à temps ?! Soit il est très rapide, soit je suis effectivement bourré et je ne sais plus ce que je fais. Ma jambe me fait mal ; il ne m'a pas loupé en plus. Je grimace -une fraction de seconde, maintenant je fais mon possible pour ne pas montrer que "merde ça pique"- et serre le poing pour retenir une main qui ne demande qu'à aller frotter mon mollet endolori ; avant de chercher du regard l'homme qui est à présent à deux pas de moi. Je n'y vois pas clair ; bon sang, il pleut ? Non .. non il pleut pas, alors --- merde, l'autre bouge, je dois réagir, rapidement ! Ma baguette finit tendue vers lui, essayant de le dissuader de s'avancer.

« J'crois que t'as définitivement des soucis de visée ! Tu devrais essayer de te procurer des lunettes, ça t'aiderait surement. »

Je jette un regard alentours, cherchant quelque chose à utiliser pour faire reculer le calvitié. Il a fait preuve d'originalité ; pas question de lui balancer un stupefix pour en finir maintenant. Là ; ici, une poubelle. Vous savez, les vieilles poubelles de 1970, en fer, avec le couvercle rond. Vous le visualisez bien ce couvercle, avec la poignée en barres, qui ressemble à une bouche d'égout. Ben j'ai l'intention de faire en sorte que ce fils de veracrasse le visualise aussi ; et d'assez près pour qu'il ne l'oublie pas ! Un sourire en coin étire furtivement le coin de mes lèvres et je pointe ma baguette vers la poubelle, en envoyant d'un geste leste voler le couvercle à toute vitesse en direction de mon adversaire.

C'est COMME CA qu'on fait :
 

Je cligne des yeux plusieurs fois ; regardant l'objet circulaire foncer en direction du ... mec au regard bizarre. MERDE. C'est pas le bon ; putain, quel boulet ! Mais ... merde, j'étais sûr que ... Bon ben, hé ; tant pis. Reste à masquer la bourde en faisant croire que c'était tout à fait prévu ! Un grand rire s'échappe d'entre mes lèvres et j'agite le bras pour lui faire signe.

« Haha, excuse ; j'voudrais pas que t'endormes l'ami, t'as l'air un peu blasé ! J'vérifiais que t'étais encore parmi nous ! »

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...


Dernière édition par Sirius Black le Dim 22 Sep - 21:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Sam 21 Sep - 18:34

Le membre 'Sirius Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Dim 22 Sep - 23:31

Dorion alla rouler un peu plus loin derrière le jeune con. C’était dommage qu’il l’ait raté comme ça. Encore une belle occasion de loupée malencontreusement.

Borridge
Je comprends pas trop ce qu’il se passe dans ma vie actuellement. Franchement. Et pourquoi c’est toujours les garçons les plus sexys qui sont les plus …
* PAF *
je me retrouverai le cul par terre, le visage cuisant d’une magnifique douleur causée par … Une poubelle. Écoutez, il faut un peu de nouveautés tous les jours, y’a que comme ça qu’on s’amuse réellement. Je veux dire, pas de soucis, on est entre adultes consentants, compétents, on sait tous comment se protéger, alors un couvercle de poubelle ? C’est quoi dans la vie un couvercle de poubelle ? Rien, rien du tout.

SAUF QUAND ON SE LE PREND DANS LA PUTAIN DE GUEULE DE SA MERE DE LA PUTAIN DE VIE FRANCHEMENT MERLIN BORDEL DE GOULE.
Je maudissais tous les esprits de mes ancêtres qui avaient copulé pour attendre patiemment ce moment là où je me filerai la plus belle honte de ma vie. Et bien vous savez quoi les ancêtres, et bah je vous donnerai pas de descendance si vous faites les cons comme ça. NAH.

Je me redressai en brandissant la baguette, prêt à donner le coup fatal qui mettrait la bombe sexuelle à terre. Rah, le style bad boy le faisait quand même tourner dans son caleçon en faisant plus sieurs tours sans toucher les bords. Tant pis, je n’aurai qu’à pas lui viser le visage à cette sous-merde pleine de sex-appeal.
« Tu peux pas t’occuper de l’autre plok au lieu de me frapper ? Bien sûr que je suis toujours là, à vous regarder vous taper dessus comme deux gamins, espèce d’abruti. » Je vais lui casser la gueule, et puis quand il sera inconscient, je l’embrasserai et il se réveillera, comme dans les contes que Maman racontait à la frangine. Oui, j’y crois, et puis c’est tout.

Volk
Non, il n’avait pas pu se retenir de rire quand Porridge s’était pris la poubelle dans la tête. C’était son genre après tout, les blagues qui faisaient du tort aux gens. Sinon, elles n’avaient pas de saveur. Le tout était de savoir doser et de ne pas en être l’auteur. N’empêche que maintenant, le gamin était dans la merde. Il avait réveille l’esprit guerrier de Borridge et ce n’était jamais une bonne chose. Bien que quelqu’un chose ait intrigué Dorion dans son comportement ces derniers instants. Mais il s’en souviendrait plus tard. Pour l’instant, il fallait qu’il en finisse avec ce duel à la con. Au moins, pendant que son coéquipier gueulait, il avait l’esprit ailleurs. Peut-être un sort banal suffirait à le mettre K.O.. Mais ils avaient commencé le duel sur les chapeaux de roues, et ça ne servait à rien de rabaisser le niveau si près du but. Allez, une  solution, rapidement. Qui ne demande pas trop de réflexion.
Peut-être que s’il lui mettait juste un coup de poing, cela suffirait. Mais c’était pas trop magique quand même, ni même classe. Et que faire s’il était bon au corps à corps. Dorion était bon pour lancer des sorts, pars pour lancers des membres. Il avisa un lampadaire au dessus des deux hommes. Tant pis pour Porridge, il y survivrait. Dorion lança un sort sur la lumière qui s’intensifia pour les entourer tous les deux d’un halo de lumière.

Dommage, leurs pieds quittent le sol, provoquant une stupéfaction, mais tout de suite ils redescendent. Dommage, du haut du lampadaire, ils auraient fait une belle chute.

Lalala:
 


Dernière édition par Dorion Volk le Dim 22 Sep - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Dim 22 Sep - 23:31

Le membre 'Dorion Volk' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dés Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Dim 29 Sep - 13:23

« Tu peux pas t’occuper de l’autre plok au lieu de me frapper ? Bien sûr que je suis toujours là, à vous regarder vous taper dessus comme deux gamins, espèce d’abruti. »

Plok ? Je rigole de plus belle et regarde l'homme s'approcher, d'un pas plutôt décidé, comme s'il était décidé à "intervenir".  Comme s'il avait quelque chose dans le pantalon ce mec. Laissez-moi rire, jusqu'à présent il n'a fait que s'écraser avec ses paroles polies et ses bonnes manières ! Et sa maladresse, aussi, notez qu'il avait quand même bousculé la superbe serveuse, l'envoyant, je ne le répéterai jamais assez, sur les genoux de GARRETT.

Sans arrêter de rire, je me tourne vers lui, gardant le bras armé tendu vers mon adversaire théorique, qui continue lui aussi de rire comme un con depuis que son pote a pris la poubelle dans la tronche. N'empêche qu'il a l'air décidé à en découdre, le pote en question. C'est assez amusant en fait. Je bombe légèrement le torse et fait un léger mouvement du menton dans sa direction, l'air de le mettre au défit en essayant de paraître menaçant. Quoi, il espère quand même pas faire le poids ? Je suis SIRIUS BLACK, par le froc de Merlin, qu'est-ce qu'il veut me faire ? Jusqu'à présent il a juste réussi à me faire rire !

« Qu'est-ce qui t'arrive fillette, tu te décides à te défendre par toi-même au lieu de laisser ton preux chevalier s'occuper de moi ? Quel courage ! Tu mérites presque que je t'accorde de l'attention pour autre chose que pour avoir balancé la serveuse sur les genoux de mon pote. »
Il s'approche toujours. Je souris, l'air important, et écarte mon bras droit vers l'extérieur en désignant ma propre personne d'un mouvement de la main suffisant et provocateur. « Si tu veux quelque chose, viens le chercher. »

Je remarque alors la lumière du lampadaire qui se fait plus intense et son halo qui grossit et descend peu à peu vers nous. Mais qu'est-ce que c'est que ça ... Ca tombe sur nous ... Mais, hé, hum, WOAH ! Mes pieds retombent sur le sol et je titube sur quelques pas, surpris de l'avoir un instant quitté. C'était quoi ça !

Je regarde d'abord le pauvre type qui, il a cinq secondes, était prêt à me taper dessus. Il a l'air tout aussi paumé que moi et mes yeux se tournent aussitôt vers le deuxième homme, qui a donc profité de la diversion de son pote pour m'attaquer. Décidément, ce cher débile de service a tout pour lui ; non seulement il est con, il a le nez mou, il sait pas viser, mais EN PLUS il attaque dans le dos ! Non mais il pourrait au moins essayer de faire semblant d'avoir un semblant de sens de l'honneur ! Furibond, je fais volte-face vers la pauvre tache qui me sert d'adversaire et fait plusieurs pas dans sa direction, alignant, tant bien que mal, un pied devant l'autre.

« 'tain, en plus t'attaques par derrière ? En fait t'as rien de plus que ton pote dans le pantalon ! » Je trébuche, me rattrape, et continue d'avancer vers lui « Le gosse a peut-être besoin d'une fessée mais l'vieux a pas l'air d'avoir non plus toutes les idées claires ! »

Action, réactioooon :
 

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Dim 29 Sep - 13:23

Le membre 'Sirius Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :


Ceci n'est pas un résultat de 4 sur le dé, détrompez-vous. C'est une illusion de votre esprit malade, bande de fous! Tout comme votre présence ici et ces quelques mots inexistants.
La preuve!

C'est pas nous, on était pas là, on était au cinéma!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Dim 29 Sep - 19:44

Volk
MEH
« Sérieux, tu peux pas juste fermer ta grande gueule au lieu de causer à tort et à travers ? »
Dans le genre beau parleur, Dorion avait un magnifique spécimen devant lui. Toujours prêt à emmerder le monde, surtout quand il était bourré. Ce qui devenait clair comme de l’eau de roche au fur et à mesure que les minutes défilaient.

Borridge
D’accord, il était sexy. Ok, il pouvait faire tomber qui il voulait à ses pieds, mais là. LA. Il allait trop loin. On est d’accord qu’être larbin, ça facilite pas les choses pour l’estime de soi. Comme l’avait montré sa relation avec Dorion Volk. Mais y’a des moments où ça suffit les conneries. Y’a des moments où tu vas juste tout envoyer promener parce que t’en as envie et que t’en peux plus. Et  Garett était arrivé à ce point là. Ce point de bascule, ce misnuscule instant qui précède la seconde fatidique où l’esprit n’a pas encore pris sa décision. Le tournant de l’histoire qui s’écrit en quelques instants. Borridge n’était pas qu’un larbin, c’était un putain d’être humain, et il avait le droit à toute la considération qu’il méritait. Qu’il aime les hommes ou non. Qu’il ait en face de lui quelqu’un qui l’intimide ou pas.
Mais dans cet instant, l’important était de savoir quel comportement il allait adopter. Il pourrait se faire plein de fiel, et lui cracher à la gueule toutes les choses qu’il ne voudrait jamais entendre. Il pouvait aussi jouer au jeu du plus fort, ou il pouvait simplement rentrer dans son jeu et le faire regretter chaque parole.
La seconde, la goutte d’eau qui tend à tomber. L’instant précieux de l’action.
Il allait souffrir, le regard de Garett se durcit, comme s’il comptait tuer avec l’acier de ses iris. Alors qu’il utiliserait simplement son envie de meurtre. De faire du mal, de répandre du sel dans une blessure ouverte. Et il s’engouffrerait dans toutes les minuscules coupures de sa vie et le ravagerait. Plus doué que l’acide, plus vilain que le venin.
Il fit quelques pas, croisant les doigts sur sa baguette, prête à la tenir sous la gorge. Prête à lancer tous les sorts dont il aurait besoin.
Il marcha, un pas calme et décidé. Fuyant le passé, fuyant cette portion de lui, réfléchie et calme. La mettant dans le coin sombre du dôme de protection. Créature chétive, mais si utile.

Et pourtant, il ne marche plus, n’avance pas. Met un pied devant l’autre, mais rien, pas la sensation du sol.

Volk
Dommage pour le sort. C’est triste mais c’est comme ça, c’est la vie Merly ! Il se retint de rire, parce qu’il fatiguait surtout. Et que la tête de Borridge ne lui disait rien qui vaille. Il n’avait pas vu cette expression sur un visage depuis que son fils avait essayer de démouler de toutes ses forces un jour. C’était beaucoup de souffrance sur un visage, et ce qui en résultait ne donnait jamais rien de bien à vrai dire. Les narines de Dorion frémirent à ce souvenir retentissant de sa mémoire. C’était dingue ce que d’aussi petites choses puissent être considérées comme des terroristes à temps partiel.

L’abruti s’étrangla avec la baguette levée pendant que le visage de Dorion essayait tant bien que mal de garder une constance. Ce qui relevait de l’impossible, aussi impossible que sa capacité à leur faire du mal avec une baguette.
« A croire que tu n’es qu’un cracmol de bas étage. Tu ne sais même pas te servir d’une baguette. Tu veux pas qu’on aille ensemble prendre un abonnement à Vitmagic, je suis sûr que tu te sentiras mieux après. »
Dorion n’allait pas lui faire le coup du « regarde comment je sais faire mieux que toi. » Il était au dessus de tout ça, réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Jeu 3 Oct - 20:55

Sirius Black.
« A croire que tu n’es qu’un cracmol de bas étage. Tu ne sais même pas te servir d’une baguette. Tu veux pas qu’on aille ensemble prendre un abonnement à Vitmagic, je suis sûr que tu te sentiras mieux après. »

Plié en avant, une main posé sur un genou, l'autre contre ma poitrine et essayant tant bien que mal de récupérer souffle et voix, je grimace et lève un regard haineux vers le type. Vers les trois types ? Il s'est dédoublé ? Mais ; bon sang, c'est quoi comme magie ça ? De la magie noire ? Il va falloir que je me renseigne sur ce sort, c'est ; oh putain j'ai mal au crane. Et donc les doubles en question sont capables de se contorsionner comme ça ? Eurk, ça doit faire mal, comment ils font pour étirer leur tête, leurs bras, leurs jambes. En tout cas, merde, ce crétin m'a encore insulté. Ces crétins ; peu importe. Je vais lui faire ravaler ces conneries et s'il veut pas les ingurgiter, je les lui enfonce dans le cul !
Je force le rire en déployant ce qu'il me reste de force -c'est à dire beaucoup, bien sûr- pour me redresser et braquer à nouveau ma baguette en avant.

« Va te faire voir, espèce de veracrasse ! »

Ethan Greyson.
Le bruit des conversations dans le bar masquait sans trop de mal la mascarade qui se jouait dehors entre les deux types qui étaient sortis avec Sirius. Sirius qui, bien sûr, avait trouvé le moyen de transformer en fiasco cette soirée qu'ils étaient censés passer tous les trois, tranquillement, pour parler de leurs cursus et de ce qu'ils faisaient chacun de leur côté depuis qu'ils ne se fréquentaient plus autant qu'avant. Sauf qu'évidemment il avait fallu que la serveuse soit terriblement mignonne. Qu'elle tape dans l'oeil d'Ethan. Dans celui de Sirius et celui de Garrett aussi. Dans celui de l'homme qui l'avait finalement expédiée sur les genoux de Gar't, probablement. Quoi qu'il en soit, ça n'avait pas plu au Black. Visiblement, la vie d'adulte ne l'avait pas tout à fait assagi. Pas plus que Garrett d'ailleurs ; ni même qu'Ethan, sans doute. C'est ce que celui-ci pensait, en toute objectivité. Et ça le faisait sourire ; parce qu'il se rendait compte que malgré tout, rien n'avait encore vraiment changé.
Ethan était rentré dans un cursus d'étude des créatures magiques, cette année. Garrett avait commencé une formation de brigadier et Sirius était parti chez les aurors. Tous les trois essayaient de se revoir de temps en temps et avaient particulièrement profité de la fête. Surtout Garrett et Sirius. Surtout Sirius, en fait. Pour parler crument, il était bien bourré, et il allait vraiment falloir aller le tirer de la merde avant qu'il fasse trop de bêtises. Sauf que, ben, Sirius, Ethan le connaissait. Bien. Ca servait à rien de lui courir après directement, il n'en ferait qu'à sa tête et le seul moyen de l'arrêter aurait été de le maîtriser. Ce dont le sorcier était, du moins l'espérait-il, en train de se charger. Sauf que les minutes passaient et il allait être temps de récupérer le camarade un peu trop impulsif et dévergondé.

Ethan se tourna vers un Garrett occupé à roucouler avec sa bienheureuse conquête, et qui se rapprochait progressivement du visage de celle-ci. Le visage du Greyson laissa passer un léger sourire moqueur. « Gar't. On va chercher Sirius, allez. » L'autre fronça les sourcils et grimaça un « Juste une seconde. », passant à la vitesse supérieure pour se rapprocher des lèvres de sa belle. Riant doucement, Ethan secoua la tête et se leva ; regarda, un sourcil haussé, son ami embrasser joyeusement la serveuse, et la déposer sur la table en lui promettant de revenir vite.
Les deux garçons lui laissèrent la note -après tout, à la base, elle était là pour ça- et se dépêchèrent de sortir, l'un glissant à l'autre un « Bien joué » faussement grinçant.

Sirius Black.
« Va te faire voir, espèce de veracrasse ! »

Le mouvement du poignet se fit sec et un peu trop précipité ; mais le sort fusa. Orbis informulé.

Les deux doubles du calvitié se retrouvent soufflés par le sort et celui qui reste voit la terre recouvrir très rapidement ses pied, ses mollets, ses genoux, et ça monte ! « Et si tu veux, je t'offre l'abonnement ! »

Je ris à gorge déployée et pointe à nouveau ma baguette en avant, près à montrer à ce veracrasse ce qu'il en coûte se de moquer de Sirius Black.

« Sirius ! » « Allez ça suffit Black, on rentre, t'as assez bu et tu t'es assez amusé. »

Souriant largement, je me tourne vers eux. « C'est maintenant que vous arrivez, vous ? Heureusement que j'peux me débrouiller tout seul, vous m'laisseriez crever sans bouger ! Enfin remarquez, c'pas comme si je risquais quoi que ce soit contre un plouk pareil. »

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...


Dernière édition par Sirius Black le Jeu 3 Oct - 21:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Jeu 3 Oct - 20:58

hik ! :
 

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...


Dernière édition par Sirius Black le Jeu 3 Oct - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 632
Date d'inscription : 10/07/2013
Organisation : Toutes. Aucune.
Emploi/études : Maître du Destin
avatar
Destin
Admin
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Jeu 3 Oct - 20:58

Le membre 'Sirius Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 3 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Sam 5 Oct - 22:26

Volk
Black ? C’était pas censée être une famille super respectée et bien sous tout rapport, bien qu’un peu trop proche du côté obscur de la force. Mais que faisait un rejeton aussi débile ici, ils acceptaient les bâtards dans la famille maintenant ?
Ancienne famille mon cul, elle est un peu sur le déclin s’ils font des débiles à tout va comme ça. Et surtout s’ils les laissent traîner dans la rue et dans les bars. C’est beau la famille ! Au moins chez les Volk, on avait pas de problèmes comme ça. Certes, il y en avait bien un ou deux qui était un peu timbré sur les bords, mais il arrivait toujours à retrouver le droit chemin à la fin de la journée. Ce qui n’avait pas l’air d’être le cas chez les Black. Néanmoins, il en reparlerait plus tard, quand il serait pieds et poings liés devant lui.

« TU SAIS CE QU’IL TE DIT LE PLOUK ? »

Borridge
Oui, on sait, le plouc lui dit bien des choses. En attendant, il remarque pas qu’il est légèrement en train de se recouvrir de terre comme si on l’enterrait. Par contre, il y avait un truc qui l’embêtait si on l’enterrait, il serait  obligé de consoler sa femme et tout. Et son horrible gamin qui ne faisait que pleurer. Merde hein, c’est encore lui qui se taperait tout le boulot. Encore une fois. Garett soupira comme un pauvre hère. Alors que deux secondes auparavant, il était dans la vengeance masquée et dans l’envie de détruire un homme. D’accord, pas du tout son style. Mais certes, il fallait tout de même empêcher ce massacre. Et il était bien du même avis que lui-même, Dorion ne ferait pas le poids devant les trois gaillards qui apparaissaient. Bon, réfléchissons pour trouver un moyen de démêler tout ce bordel. De toute manière, il fallait vite décamper, parce que si les deux copains de Marcel-les-tintaouines Black avaient pu passer ses barrières, c’est que la brigade allait pas tarder à ramener sa fesse.

Volk
« IL TE DIT QU’IL VA D’ABORD TE … »
Pourquoi il avait de la terre sur les mains là ? Il se déhancha dans un style digne d’une vahiné. « Putain, c’est quoi ce bordel Black, c’est de la magie noire de famille ou quoi ? »  C’est vrai, il ne lui manquait plus que le ukulélé et le collier à fleurs pour qu’il devienne un authentique représentant  des îles de l’Océanie. Peut-être même qu’ils avaient des ukulélés magiques là-bas qui marchaient tout seuls ?
Il agita sa baguette dans tous les sens, mais ne connaissant pas l’antisort, elle ne lui servit simplement qu’à asperger de l’eau un peu partout et transformer le tout en gadoue. Note à son inconscient : se laver un peu avant de rentrer chez lui ou Éloïse allait le transformer en chair à saucisse.

Borridge
Ok, Ok ! SOLUTION. Garett s’avança d’un pas décidé vers Sirius, se planta en face de lui et lui roula un gros patin.
Oui, un patin.

Ça va ? Le choc est passé ?

Maintenant le débriefing de la situation. Borridge est plus con que ce qu’il n’y paraît. Il cherche une solution, mais ne trouve que ça. Et il en a juste envie le con. Et ça ne fera rien avancer. Complètement marteau disait-on.

Quand il eut décollé ses lèvres, il lâcha un « oups ».
OUI, C’EST CA, TU FERAIS MIEUX DE DIRE OUPS ESPECE DE TIMBRE.

Borridge style !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Jeu 17 Oct - 17:39

Sirius Black.
« TU SAIS CE QU’IL TE DIT LE PLOUK ? »

Je jette un oeil derrière moi et ris de plus belle. Ce crétin n'a même pas l'air de s'être rendu compte de ce qui se passe au niveau de ses pieds et de ses mollets. Garrett a un sourire en coin, dévisage mes nouveaux amis. « Tu fais les présentations ? ». Ethan lève les yeux au ciel et se passe une main sur la nuque, observant l'air dépité le bordel que j'avais pu causer dans la rue, notamment pour ce qui est des poubelles quelque peu éparpillées. « T'as pas fait les choses à moitié, encore, toi. »
Je pointe mon pousse par dessus mon épaule. « Alors celui qui gueule derrière c'est le calvitié. » Je cherche le deuxième homme du regard « IL TE DIT QU’IL VA D’ABORD TE …  Putain, c’est quoi ce bordel Black, c’est de la magie noire de famille ou quoi ? » et interromps deux secondes mes recherches pour me tourner vers le calvitié désigné.

« Heu, non, sorcellerie de Poudlard, et heu je dirais, deuxième année ? Troisième ? » Je hausse les épaules et me tourne à nouveau vers mes deux camarades. « Et donc le deuxième type c'est »

Alors, là, ça accélère. Très beaucoup. Une main sur mon épaule me fait me retourner ; et puis, avant que n'importe quelle image ne parvienne jusqu'à mes rétines : plus que des lèvres, une bouche, contre la mienne, qui s'impose. Qui reste. Premier réflexe d'un Sirius légèrement éméché : répondre, comme il faut. Aussi brusquement que c'était arrivé. Je ne réalise pas vraiment ce qui se passe ; n'imagine rien non plus, sans doute pas que c'est la petite serveuse qui m'a couru après pour me rouler une pelle (puisqu'il s'agit bien de ça, semblerait-il). L'idée que le cher ami du calvitié soit en train de m'embrasser ne me vient pas spécialement à l'esprit non plus.

Aussi, lorsque les lèvres se lâchent et les visages s'écartent, je me retrouve comme un con, surpris de découvrir des traits masculins ; loin d'être repoussants. C'est ce type là qui suit l'autre comme un nifleur bien dressé ? Semblerait que je l'aie pas bien regardé les premières fois « oups ».

Sauf que là ; problème. Ce type est sexy. Il m'a semblerait-il bien embrassé, d'autant qu'a pu en juger mon esprit quelque peu embrumé. Et cet esprit quelque peu embrumé me donne quelque peu envie de chopper ce mec par le col pour l'embrasser quelque peu de nouveau.

Deuxième problème : Cet esprit quelque peu embrumé a tendance à, quand je suis quelque peu bourré, faire faire à mon corps à peu près tout ce qu'il pense.

Donc troisième problème : Je suis en train d'embrasser ce mec pour la deuxième fois en deux minutes.

Oh ; bon sang, éclair de lucidité !

Ma prise sur le col du jeune homme se desserre et c'est du plat de la main que je le repousse, arrachant pour la deuxième fois les visages et le maintenant à une longueur de bras.

Ethan Greyson.
Bon sang de merde. Sirius était ivre-mort. Vraiment. Avait-t-il seulement conscience de ce qu'il était en train de faire ? Ethan en doutait sérieusement. Sans doute n'aurait-il pas fait ça s'il en avait été conscient ; ou alors ç'aurait été par provocation. Sauf que Sirius étant Sirius, il n'y avait pas grand chose à faire. Le Greyson soupira et jeta un oeil derrière Black et l'inconnu, avisant le "calvitié" qui s'embourbait dans le sortilège de orbis. Levant les yeux au ciel encore une fois, il contourna le "duo" et s'approcha pour annuler le sort.

« Sirius. On décampe, t'as assez foutu la merde comme ça ! Fin de la soirée, rideau, bonsoir. »

Ethan jeta un oeil à un Garrett adossé au réverbère le plus proche, qui regardait tout ça en souriant, envoyant de temps en à autre des œillades vers le bar. Hé ben, merci du soutien, on allait aller loin comme ça.

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 271
Date d'inscription : 16/08/2013
Organisation : Neutre - Mangemort
Emploi/études : Forces des tâches invisibles
Maison : Poufsouffle
avatar
Dorion Volk
Terreur de Bouillie
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Dim 20 Oct - 15:14

Borridge
Mais. Mon amour, pourquoi tu me rejettes ? Pourquoi soudainement tu ne veux plus de moi ? C’est quoi ton soucis ? Explique moi. Je la sens pourtant toujours ta main sur ma poitrine, ta main chaude rassurante. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire que je dois me calmer le temps que tu trouves uen solution devant toutes ces personnes à qui tu ne devais rien révéler ? Tu veux que je me fasse passer pour fou pour que tu puisses t’en sortir ?
Je ne sais pas, je ne comprends pas. Depuis tes lèvres, je suis complètement perdu. Plutôt, depuis tes lèvres, je ne me sens bien qu’avec toi. Borridge posa ses mains sur le poignet de Sirius, exerçant une pression qui se voulait douce et rassurante.
Je le sais bien, je le sais bien que tu en as redemandé. Ce sont tes amis c’est ça, ou peut-être que tu es déjà avec quelqu’un ? Et qu’il est là, derrière moi. Prêt à me mettre en pièces. Mais pourtant, pourtant je serais prêt à mourir maintenant. À tout donner pour toi. S’il te plaît, reprends moi une  dernière fois avant que je ne meure. Borridge agita ses bras en avant, les passant sur les muscles du bras de Sirius. « S’il te plaît, prends moi, prends moi dans tes bras ! »

Dorion
Dorion se dégagea peu à peu de son bordel de ses pieds. « PUTAIN DE MERDE ! » Il était passé à un stade supérieur de rage, où tout ce qu’il faisait était multiplié. « T’ES VRAIMENT TROP CON BLACK ! »
Il leva les yeux vers l’abruti congénital, et sûrement consanguin qui était censé lui faire face. Bien sûuuuuur, mais tout à fait, il comprenait parfaitement la situation. Borridge était à bout de bras de Sirius qu’il essayait toujours de frapper. C’était un bon équipier, toujours là pour protéger les autres, il parlerait de lui à Rodney, pour sûr.
« C’EST BON GARETT, JE PRENDS LES CHOSES EN MAIN MAINTENANT ! » Il vit un visage se retourner vers lui, avec un regard interrogateur. « QU’EST-CE QUE T’AS TOI, TU T’APPELLES GARETT AUSSI PEUT-ÊTRE, TU VEUX MA PHOTO, CONNARD ?! »
Un jour viendra où on apprendra à Dorion de se calmer et de ne pas appeler tout le monde connard. Un jour, quand son prince viendra.

En même temps, il ne restait plus grand chose pour avoir un prince maintenant, on en avait déjà un sur deux. Sauf si Borridge se réveille entre temps, mais ça n’a pas l’air d’arriver se sitôt.-
Dorion s’agita la baguette devant cette scène, il en avait ras le bol, il allait passer à la vitesse supérieure.
Il flipendosa les personnes tout autour de la scène. « C’EST BON, TOUT LE MONDE SE CASSE MAINTENANT ! J’EN AI RAS LE BOL DE VOS CONNERIES, DE TOUTE FACON, Y’A LA BRIGADE QUI VA SE RAMENER ET PUIS TANT PIS POUR VOS GUEULES DE BOUFONS. Euh, BOUFFONS ! »

C’est vrai, avec tout le boucan, qu’ils faisaient tous et plus particulièrement Dorion, toute la population londonienne n’allait pas tarder à se ramener ici pour voir ce qu’il se passait.

Borridge
et voilà l’autre qui se remettait à gueuler comme une chatte en chaleur. HEUREUSEMENT qu’il n’était pas comme ça lui. À toujours réagir au quart de tour quand on le provoquait. Il reporta son attention sur son aimé qui n’avait pas l’air d’avoir bronché. Il aimerait tellement pouvoir le toucher, le sentir sous ses doigts, le pousser jusqu’au point de non-retour. Oh non, il était en train de tomber amoureux. Et les personnes derrière lui qui avaient envie de partir. Mais il ne fallait pas, il fallait qu’il reste avec lui, pour toute sa vie. Il ne pouvait pas le laisser tout seul après tout ce qu’il s’était passé entre eux.
« Je … ça te dirait qu’on aille quelque part tous les deux ? »

_________________


Run. The world will fall.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 678
Date d'inscription : 15/08/2013
Organisation : Ordre du Phénix
Emploi/études : Auror en formation (2ème année)
Maison : Gryffondor
avatar
Sirius Black
Black-Bad-Boy-Bébé-Style !
Afficher

Feuille de personnage
Caractère/infos particulières:
Carnet d'adresses:
Capacités spéciales:
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   Lun 28 Oct - 4:13

Ethan Greyson
Bon. Sirius semblait revenir à lui, il repoussait le gay qui lui avait sauté dessus. Repoussait, plus ou moins. Quant à l'homme qu'il avait frappé, il semblait encore plus parti que le Black ; plus hors de lui en tout cas. Même pas un remerciement. Tsss, les hommes actuels et la gratitude, ce n'est plus ce que c'était. Mh, bon, c'est sa grand-mère qui disait ça. Mais là pour le coup, elle avait raison. Ici, en tout cas.

« C’EST BON GARETT, JE PRENDS LES CHOSES EN MAIN MAINTENANT ! »

... Hein ? Ethan se tourna vers Darwin, Garrett de son prénom. Il connaissait ce type ? Pourtant il avait l'air aussi surpris que .. Oh, ou alors Garett c'était le gars qui essayait toujours d'attraper Sirius. Hé ben dis donc, c'était un beau foutoir. « QU’EST-CE QUE T’AS TOI, TU T’APPELLES GARETT AUSSI PEUT-ÊTRE, TU VEUX MA PHOTO, CONNARD ?! » ... Bon sang mais ce type voulait se foutre toute la bande à dos ? Le connard en question se redressa du réverbère contre lequel il était adossé et s'approcha de quelques pas avant de se mettre à gueuler aussi fort que le cher plouk évoqué par Sirius. « HE OUAIS J'M'APPELLE GARRETT AUSSI ET TA PHOTO TU PEUX TE LA FOUTRE DANS LE CUL, SALOPARD ! »

Et voilà l'autre qui se mettait à balancer des flippendo sur tout le monde ! Ethan esquiva le sort de justesse et foudroya le crétin du regard. Ah ben vive la gratitude, décidément ! Ca commençait à bien faire cette merde !

Sirius Black.
Il est toujours là .. non ? Si, je crois, je le sens contre ma paume. Il me touche ; je crois. Le bras, le torse ? Il parle, peut-être. Je comprends pas. J'ai mal au crane, merde. Il se passe quoi ? Je tiens pas debout ... je vais tomber si je reste debout ... Mon poing se crispe sur le vêtement du gars et mes jambes se font chancelantes. Étrangement, le sol ne se fait pas sentir sous mes genoux ; ou alors je suis trop saoul pour le sentir ? Non, on me retient. C'est lui, qui me retient, non ? Le type qui m'a embrassé. J'en sais rien, je sais pas. Mais là faut que je dorme. Rapidement.

Ethan Greyson.
« C’EST BON, TOUT LE MONDE SE CASSE MAINTENANT ! J’EN AI RAS LE BOL DE VOS CONNERIES, DE TOUTE FACON, Y’A LA BRIGADE QUI VA SE RAMENER ET PUIS TANT PIS POUR VOS GUEULES DE BOUFONS. Euh, BOUFFONS ! »
« JE ME CASSE SI JE VEUX ET J'Y TRAVAILLE A LA BRIGADE ALORS ON A PAS GRAND CHOSE A CRAINDRE ! ET C'TOI LE BOUFFON ! »

Putain mais ils étaient aussi irrécupérables l'un que l'autre. Garrett était en FORMATION pour, un jour, PEUT-ETRE, intégrer la brigade. Il y était depuis à peine quelques mois, c'était du délire ! Ethan s'approcha de Garrett et lui flanqua une claque derrière la tête. « Ca suffit ! Allez, t'arrêtes de gueuler comme un con et tu m'aides à récupérer Sirius. »

Il ignora superbement l'autre type qui braillait plus fort que tout le monde et entraina Garrett derrière lui avant de s'approcher du duo ; sauf que ce crétin de Darwin ne l'entendait pas de cette oreille et se dégagea de la prise de son ami pour retourner brailler avec l'autre. BON SANG. .. Ham, allez, on se détend. D'abord, récupérer Sirius, Garrett se débrouillerait. Le Black avait quasiment perdu connaissance et reposait plus ou moins dans les bras de son nouvel ami.

« Hum, j'veux pas avoir l'air pessimiste mais là tu risques d'avoir du mal à en faire quoi que ce soit. On va le ramener chez lui et puis t'auras qu'à lui envoyer une lettre pour le recontacter, des fois que. » Ethan haussa les épaules. Allez, il pouvait toujours y croire. Sauf que Sirius était Sirius, il était complètement ivre mort et il ne se souviendrait même plus de ce qui s'était passé ici et maintenant. Après, régler les problèmes avec ce type, ce n'était plus l'affaire du Greyson. Sirius se débrouillerait ; quand il serait en état de le faire. Il posa sa main sur l'épaule du Black. « Il s'appelle Sirius Black, t'auras pas de mal à le retrouver, je t'assure. »

_________________
Even if I say it'll be alright, still I hear you say you want to end your life. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around.
'Cause it's not too late. It's never too late.
The world we knew won't come back. The time we've lost can't get back. The life we had
Won't be ours again ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Afficher
MessageSujet: Re: Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Oh shut up, I'm sober ! [ Pv : Dorion ]
» Shut up and drive — LIBRE
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]
» SOBER [06/03 20h25]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Crépuscule des Sorciers :: Sud de la Grande-Bretagne :: Londres-